10 moyens d'habiliter son conjoint à l’étranger

  • couple d'expatries
    Shutterstock.com
Article
Publié il y a 3 mois

Vous venez de décrocher un nouveau poste à l’étranger ? Vous êtes sans doute tout excité à l’idée de donner un nouveau souffle à votre carrière tout en profitant d'une myriade d’opportunités et de nouvelles expériences. La bonne nouvelle, c'est que votre conjoint(e) est aussi prêt(e) à vous suivre dans cette nouvelle aventure. Cependant, il vaut mieux s'assurer que votre conjoint(e) puisse être pleinement indépendant(e) pour que votre expatriation professionnelle se déroule sans encombre. Pour y arriver, avec une bonne organisation, suivez les conseils d'Expat.com.

Restez à l’écoute

Même si vous êtes tout excité à l’idée de vivre une nouvelle aventure professionnelle à l’étranger, gardez en tête que rien ne sera plus pareil pour votre conjoint(e) qui vous accompagne. Pensez donc à lui demander de temps en temps son ressenti par rapport à ce projet et ce dont il/elle pourrait avoir besoin. Cependant, ne vous attendez pas à toujours avoir une réponse claire et nette. La vie d'un conjoint d’expatrié peut s’avérer troublante, dépendant des circonstances, ce qui peut l'amener à se poser des questions. Rassurez-le/la qu'il est tout à fait naturel de se sentir perdu(e), voire confus(e) au départ et de ne pas avoir toutes les réponses aux questions que l'on se pose, mais que vous serez toujours à ses côtés pour l'accompagner, que ce soit lors de sa recherche d'emploi ou pour développer son réseau à l’étranger. Il suffit de prendre un peu de temps pour en discuter et de faire des efforts conjoints.

Prenez en compte de choc culturel

Vous vous attendez probablement à un choc culturel à votre arrivée dans votre pays d'accueil. Bien souvent, la « lune de miel » est suivie d'une période de frustration, d'adaptation et d'acceptation. Cependant, vous aurez davantage tendance à mettre le choc culturel au second plan une fois que vous aurez rejoint votre nouveau poste et que vous ferez non seulement la découverte d'un nouvel environnement professionnel et d'une charge de travail plus conséquente mais aussi la rencontre de nouveaux collègues. Pensez aussi à votre conjoint qui, dans l'absence d'un emploi dans un premier temps, se retrouve seul(e) à gérer ses émotions par rapport à sa nouvelle vie à l’étranger. Prendre conscience de ses émotions et se montrer indulgent sont d'excellents moyens de l'aider à surmonter le choc culturel.

Présentez-lui vos collègues

Si votre conjoint a accepté de vous suivre à l'autre bout du monde, cela veut forcément dire qu'il/elle tient à vous et que tout ce que vous faites l’intéresse. Une fois que vous aurez rejoint votre nouveau poste et que vous avez commencé à vous adapter à votre nouvel environnement, pourquoi ne pas lui présenter vos collègues ? Vous pourriez peut-être organiser un dîner ou une sortie au restaurant, histoire de faire davantage connaissance. Assurez-vous, toutefois, que vos échanges ne tournent pas essentiellement autour du travail pour éviter à votre conjoint(e) de se sentir mal à l'aise. Cela pourrait aussi être l'occasion pour votre conjoint(e) de développer son réseau social, de se faire de nouveaux amis, ou encore de prendre connaissance des perspectives de carrière qui sont à portée de main grâce au bouche-à-oreille.

Coopérez

Dépendant de votre degré d'adaptation et du style de vie que vous avez choisi, vous pourriez parfois vous sentir un peu détaché de votre conjoint(e). Pour combattre de sentiment, il suffit de discuter et de partager vos opinions sur vos ambitions, vos projets, les obstacles qui surviennent et les différent moyens de les surmonter. Impliquez votre conjoint(e) dans tout ce qui vous surprend, vous dérange ou vous rend plus heureux, tant sur le plan social que professionnel. Donnez-lui l'occasion de devenir une partie intégrante de votre nouvelle vie à l’étranger. Souvenez-vous qu'il s'agit d'une aventure que vous avez décidé de vivre à deux, pour le meilleur et pour le pire !

Développez un réseau ensemble

Les choses peuvent se compliquer pour votre conjoint tant qu'il/elle n'a pas encore une routine bien établie, surtout dans l'absence d'une vie professionnelle. Se faire de nouveaux amis ou développer son cercle social peut s’avérer encore plus difficile, surtout si votre conjoint(e) n'a pas encore une bonne maîtrise de la langue locale. En revanche, rien n'est encore perdu. Hormis le fait de lui avoir présenté vos collègues, encouragez le/la à adhérer aux groupes d’expatriés en ligne et à participer à des événements qui leur sont dédiés, même si vous n’êtes pas disponible ce jour-là. Cela encouragera votre conjoint(e) à sortir de sa coquille et s'ouvrir davantage en parlant à plus de personnes qu'il/elle l'aurait fait en votre présence.

Devenez une source d'inspiration

L'expatriation ouvre la voie à une multitude d’opportunités et de nouvelles idées toutes fraîches. Si votre conjoint(e) n'en a pas encore pris conscience, il est temps pour vous de lui rappeler son potentiel, son énergie et ses aptitudes. L'absence d'un emploi ne veut pas forcément dire que l'on doit se tourner les pouces. Le choix est vaste, allant de l'apprentissage d'une nouvelle langue et les cours en ligne au bénévolat auprès de la communauté locale. Si ses compétences le lui permettent, pourquoi ne pas l'encourager à se mettre à son propre compte ?

Trouvez un équilibre vie privée-vie professionnelle

Il est pas toujours facile de trouver l’équilibre vie privée-vie professionnelle lorsque l'on vient de commencer un nouvel emploi. Votre employeur a sans doute de grandes attentes vous concernant comme vous représentez un investissement significatif pour son entreprise. Vous vous attendez donc à ce que votre conjoint(e) comprenne que vous ne serez pas disponible pour le dîner ou que vous lui demandiez gentiment de faire ses courses ou son shopping tout(e) seul(e) comme vous êtes épuisé en raison de vos obligations et de votre charge professionnelles. Évitez toutefois de négliger systématiquement votre conjoint(e) en raison de vos obligations professionnelles : vous risquez de mettre en péril votre couple ! Pensez à vérifiez les conditions et règlements d'entreprise et interrogez le responsable des ressources humaines sur la possibilité de travailler à des heures flexibles. Travailler à distance de temps en temps vous permettra de passer plus de temps avec votre conjoint(e). Par ailleurs, pendant le dîner, le week-end ou les vacances, évitez de regarder constamment votre courriel et de penser au travail.

Impliquez la famille de votre conjoint(e)

Pendant que vous êtes pris par vos obligations professionnelles, votre conjoint(e) a toutes les chances d'avoir le mal du pays. Vous vous en rendrez compte dès que vous constatez des changements dans son comportement. Pour éviter cela, faites des projets à long terme comme, par exemple, des vacances dans votre pays d'origine. Vous pourriez aussi inviter un membre de la famille à venir vous rendre visite dans votre pays d'accueil, ce qui va occuper votre conjoint(e) pendant un certain temps. De l’élaboration d'un itinéraire à la découverte de nouveaux cafés et restaurant, de sites culturels et historiques, ou encore, les marchés du coin, il y a tant choses à voir et à faire que votre conjoint(e) oubliera très vite son ennui. L’arrivée de ses proches la motivera davantage à sortir de sa solitude et à faire preuve d'enthousiasme.

Pensez à un moyen d'accompagnement

Votre nouvelle vie d’expatrié peut s’avérer contraignante, surtout lorsque votre conjoint a du mal à s'adapter à sa nouvelle vie à l’étranger après avoir mis un frein à sa carrière pour vous accompagner. Si aucun des moyens mentionnés ci-dessus n'a l'air de fonctionner, vous pouvez toujours avoir recours aux services d'un professionnel. Un expert en mobilité internationale peut guider votre conjoint sur les différentes étapes à suivre pour donner un nouvel élan à sa vie et sa carrière, vous aidant ainsi à remettre votre couple sur les rails. N'ayez pas peur d'exprimer vos émotions et vos attentes et d’écouter les siens pour résoudre vos différends si tel est le cas.

Faites-vous confiance mutuellement

Une expatriation incite à se poser des questions fondamentaux. Qu'est-ce qui est meilleur pour chacun des deux conjoints ou pour le couple ? Quelle que soit la réponse, la confiance reste la clé de la réussite de tout projet d'expatriation. Il suffit de se faire confiance l'un à l'autre, de respecter mutuellement ses opinions et de se serrer les coudes pour surmonter les différentes épreuves qui surviennent. Alors, êtes-vous prêt à franchir le cap ?