Close

L'indice de confiance dans 4 pays prisés par les expatriés

  • lire le journal
    Shutterstock.com
Article
Publié il y a 3 semaines

Le cabinet Edelman publie cette année son 18e indice de confiance et de crédibilité, mesurant la confiance de la population de 28 pays dans leurs institutions et les différents secteurs. La diffusion de fausses nouvelles et la baisse de crédibilité des médias sont aujourd'hui les principales préoccupations des populations autour du monde. D'autre part, les connaissances et l'opinion des journalistes, des analystes et des entrepreneurs est en train de gagner en crédibilité. Expat.com vous propose un survol de l'indice de confiance de 4 destinations les plus attractives pour les expatriés.

Royaume-Uni

Banque d'Angleterre
Shutterstock.com

De 2017 à 2018, la confiance des Britanniques dans le monde des affaires a chuté de 45% à 43% tandis qu'aucun changement n'a été relevé au niveau de la confiance dans les médias, le gouvernement et les institutions non gouvernementales. Les réseaux sociaux sont aussi considérés comme étant moins fiables avec seuls 25% de la population britannique les utilisant comme principal moyen d'information. Il semble ainsi que la perception que les réseaux sociaux soient l'un des moteurs de la démocratie et de la liberté d'expression ne tient plus au Royaume-Uni. Parallèlement, les réseaux sociaux sont montrés du doigt au Royaume-Uni pour leur indifférence à l’égard des sujets chauds tels que l’extrémisme, la diffusion de fausses nouvelles et la cyberintimidation.

En revanche, les médias traditionnels semblent regagner la confiance de la population avec 61% des Britanniques réitérant leur confiance en les journaux, les magazines, les livres et la télévision. Pas moins de 64% de la population ne fait pas confiance au gouvernement qui, selon eux, n'est pas représentatif de leurs opinions. La majorité des Britanniques se disent également soucieux de l'avenir économique de leur pays.

D'une manière générale, les Britanniques s’avèrent plutôt pessimistes avec seuls 20% d'entre eux qui estiment que la qualité de vie dans leur pays a des chances de s’améliorer durant les prochaines années tandis que 36% d'entre eux estiment qu'elle va se dégrader davantage. En effet, selon l'indice de confiance, la performance de la National Health Service (NHS) reste l'une des principales sources de préoccupation de la population. La qualité des soins de santé dont bénéficie la population grandissante et vieillissante (79%) ainsi que l’extrémisme politique et religieux (72%) demeurent d'importants sujets d’inquiétude.

Canada

ambulance au Canada
Philip Lange / Shutterstock.com

D'une manière générale, l'indice de confiance des Canadiens dans leurs institutions affiche un certaine stabilité pour l’année écoulée. La population se montre sceptique à l’égard des différentes sources d'information et s’inquiète particulièrement au sujet de la diffusion de fausses nouvelles, un phénomène qui est en train de prendre de l'ampleur. En revanche, les Canadiens font davantage confiance aux experts et aux personnalités influentes telles que les intellectuels, les journalistes, ainsi que certains représentants du gouvernement. Cette année, l'espoir que les sociétés et chefs d'entreprises peuvent apporter un changement positif est plus que jamais évidente. En effet, le niveau de confiance dans le domaine des affaires est plus élevé (49%) que celui dans le gouvernement (46%).

Selon le baromètre Edelman, le système de santé est le secteur qui inspire davantage la confiance des Canadiens. Il est intéressant de noter que 67% d'entre eux affirment faire confiance aux activités médicales et que 62% d'entre eux préfèrent être tenus au courant des sujets liés à la santé, y compris les traitements et les conditions de santé, par les organismes médicaux plutôt que les médias (54%).

Chine

President chinois
plavevski / Shutterstock.com

Cela vous surprendra peut-être que la Chine arrive en tête de liste des pays dont la population fait le plus confiance aux institutions, soit à 74%. La Chine est suivie de l’Indonésie, de l'Inde et des Émirats Arabes Unis. Si le niveau de confiance des Chinois s'affiche surtout sur les plans des affaires, des médias et des organisations non gouvernementales, c'est le gouvernement chinois qui bénéficie du taux le plus élevé (84%). Au pouvoir depuis 6 années, le Président Xi Jinping peut se targuer d'avoir le soutien absolu de la population chinoise, particulièrement en raison de son combat assidu contre la corruption et de ses efforts en vue de donner un nouveau souffle à l’économie du pays pour la transformer en une super puissance. En dépit d'une hausse du taux de censure en ligne et du régime autoritaire en place, les Chinois estiment que le gouvernement a le potentiel de mener le pays vers la voie du progrès. Il s'agit d'ailleurs d'un sentiment partagé par la majorité des populations des pays d'Asie-Pacifique, du Moyen-Orient et d'Afrique qui apportent un soutien massif à leurs gouvernements respectifs.

États-Unis

Donald Trump
Joseph Sohm / Shutterstock.com

Contrairement à la Chine, les États-Unis ont subi une baisse drastique de confiance de leur population. En effet, le pays se retrouve aujourd'hui en 18e position au niveau mondial, le taux de confiance ayant chuté de 52% à 43% de 2017 à 2018. Inutile de vous dire que la confiance des Américains en leur gouvernement s'est le plus fragilisé (59%) tandis que 29% d'entre eux estiment que le secteur non gouvernemental a le potentiel d’améliorer le sort de la population. Comme au Canada, le niveau de confiance sur le plan des affaires est bien plus évident. En effet, 48% des Américains estiment que les entreprises ont un plus grand potentiel que le gouvernement (33%) de favoriser le progrès économique, l'innovation, la sûreté et de garantir la qualité de l'information à laquelle ils ont accès. En revanche, ces deux pourcentages ont connu une chute significative au cours de l’année écoulée. La confiance dans le monde des affaires perd 10 points et celle dans le gouvernement en perd 14.

Sources :