Zoom sur la migration internationale

  • voyageur a l'aeroport
    Shutterstock.com
Article
Publié il y a 2 mois

Grâce à la révolution digitale et l’accessibilité aux voyages à moindres coûts, la migration internationale connaît aujourd'hui une croissance stable. Selon l'Organisation internationale pour les migrations, l’année 2015 a enregistré quelque 244 millions de migrants internationaux, ce qui représente une augmentation de 89 millions de migrants par rapport à 2000. Dans la plupart des cas, il s'agit de personnes ayant choisi de s'expatrier dans un pays à revenu élevé dans le but de travailler dans le secteur des services. Pour l'OIM, la migration internationale a de sérieux avantages, tant pour les sociétés que pour les migrants, et peut donner un nouveau souffle au développement socio-économique, si elle est conduite de manière humaine et disciplinée.

Quel est le profil du migrant international ?

migrant asiatique
Shutterstock.com

Selon les dernières données relatives à la migration internationale, remontant à 2015, l'on estimait à 244 millions le nombre de personnes vivant en dehors de leur pays natal. En 1990, on comptait quelque 153 millions de migrants contre 84 millions en 1970. Ainsi, en 2015, une personne sur 30 était un migrant, ce qui représente 3,3% de la population mondiale. Par ailleurs, 72% de ces migrants étaient des professionnels regroupés dans différentes catégories et ayant entre 20 et 64 ans. Il est également intéressant de noter que parmi ces 244 millions de migrants, 52% étaient des hommes et 48% des femmes.

La tendance actuelle

Commission europeenne
Alexandros Michailidis / Shutterstock.com        

La migration internationale est un processus qui concerne tous les pays du monde. Dépendant de leur situation socio-économique, certains pays accueillent davantage des migrants et voient moins leurs populations s'expatrier. Les Asiatiques sont généralement les plus nombreux à rechercher de nouvelles perspectives de carrière et de meilleures conditions de vie, non seulement dans le reste de l'Asie mais aussi en Amérique du Nord et en Europe. Les migrants européens, océaniens, nord-américains et africains se tournent plutôt vers l'Europe tandis que les Sud-américains et les Caribéens, plus attachés à leurs origines, préfèrent l’Amérique du Nord au vieux continent.

En 2015, l'Allemagne s’avérait être la destination préférée des migrants internationaux provenant des 37 pays de l'OCDE. En effet, le pays a accueilli plus de 2 millions de migrants en une seule année, ce qui représente le double du nombre d’arrivées en 2000. Toujours en 2015, les États-Unis ont accueilli près d'un million de migrants tandis que le Royaume-Uni a ouvert ses portes à presqu'un demi-million d'entre eux.

Les origines et destinations

Statue de la liberté
Shutterstock.com

C'est en Europe et en Asie que l'on trouve aujourd'hui la plus grande proportion de migrants internationaux, soit 62% (75 millions). L’Amérique du Nord abrite, pour sa part, 22% de la population de migrants (54 millions), suivie de l'Afrique avec 9% d'entre eux. L’Amérique latine et les Caraïbes abritent 4% des migrants et l’Océanie 3%.

La destination préférée des migrants internationaux depuis 1970, les États-Unis abritent aujourd'hui quelque 46,6 millions de personnes nées à étrangers, selon les dernières données. Arrivant en 2e position, l'Allemagne abritait, pour sa part, plus de 12 millions de migrants internationaux en 2015. Dans le top 10 des pays les plus accueillants pour les migrants, on retrouve également la Russie, en 3e position, l'Arabie Saoudite, le Royaume-Uni, les Émirats Arabes Unis, le Canada, la France, l'Australie et l'Espagne (10e).

La moitié de la population de migrants provient de l'Asie, l'Inde étant le pays comptant le plus grand nombre d’émigrés dans le monde. Il est suivie du Mexique, de la Russie, de la Chine, du Bangladesh, du Pakistan, de l'Ukraine, des Philippines, de la Syrie, sans oublier le Royaume-Uni.

Emploi et finances

employee d'hotel
Shutterstock.com

Les dernières données font état de 157 millions de migrants internationaux (deux tiers) vivant dans des pays à revenu élevé, 77 millions vivant dans des pays à revenu moyen et quelque 9 millions installés dans des pays à faible revenu. En 2013, la plupart des migrants internationaux étaient employés dans les secteurs des services (71,1%), manufacturier et de la construction (17,8%) et l'agriculture (11,1%).

Par ailleurs, de nombreux migrants envoient régulièrement des transferts financiers ou des contributions en nature à leurs familles ou leurs communautés dans leur pays d'origine. Bien qu'il ne soit pas possible d’évaluer concrètement ces transferts de fonds, principalement en raison des divers moyens par lesquels ils sont effectués, les données démontrent une hausse globale de 126 milliards de dollars américains en 2000 à 575 milliards de dollars en 2016. En revanche, de légères baisses de 2,7% entre 2014 et 2015 et de 1,2% entre 2015 et 2016 ont été notées.

En 2016, l'Inde, la Chine, les Philippines, le Mexique et le Pakistan étaient les cinq principaux pays à recevoir le plus de transferts de fonds. La même année, la Chine et l'Inde étaient les deux pays à avoir enregistré des transferts d'un montant de plus de 60 milliards de dollars américains tandis que les trois autres avaient reçu moins de 30 milliards de dollars.

Comme l'on pouvait s'y attendre, la grande majorité de ces transferts de fond proviennent de pays à revenu élevé tels que les États-Unis, l'Arabie Saoudite, ou encore, la Suisse.

Sources :