Close

5 pays permettant l'adoption internationale

  • adoption internationale
    Shutterstock.com
Article
Publié le mois dernier

Aujourd'hui, de nombreux expatriés se montrent enthousiastes à adopter un enfant à l’étranger en vue de fonder une famille multiculturelle, sans aucune barrière de race, de couleur, de religion ou de tradition. En revanche, les formalités relatives ne sont pas toujours évidentes et peuvent être décourageantes dans bien des cas. Si vous souhaitez vous aussi offrir à un enfant, dans votre pays d'accueil ou ailleurs, une vie de famille heureuse, Expat.com vous présente les pays ayant les politiques d'adoption les plus souples.

Taïwan

enfant a Taiwan
Shutterstock.com

L'un des joyaux de l'Asie Pacifique, Taïwan est un petit État, situé à l'est de la Chine, qui attire de nombreux expatriés. En vous expatriant à Taïwan, vous profiterez non seulement d'une très bonne qualité de vie, de sa grande diversité naturelle et d'une gastronomie incomparable, mais aussi d'une multitude de perspectives de carrière au sein d'une économie développée et prospère. Vous n'aurez aucun mal à vous y sentir chez vous grâce à sa population chaleureuse et amicale. Taïwan est ainsi l'endroit idéal pour adopter un enfant, que vous soyez célibataire, en couple ou marié, à condition que vous remplissiez certains critères, dont celui de l'âge. Vous devez également disposer d'une résidence et d'un emploi stable et gagner suffisamment d'argent pour pouvoir subvenir aux besoins de votre famille. Les autorités taïwanaises ont entamé une réforme en vue de rendre les procédures plus souples et rapides, avec un délai de 10 mois tout au plus.

Inde

enfants en Inde
Shutterstock.com

S'expatrier en Inde n'est pas une chose facile, particulièrement en raison du niveau du système de santé, de l'aspect sécuritaire du pays, du taux de pollution, sans oublier la culture de travail, sans doute différente de celle à laquelle vous êtes accoutumé. Si à votre arrivée vous subirez ce que l'on qualifie de choc culturel, vous y profiterez tout de même de nombreux avantages, dont des perspectives de carrière, une gastronomie riche et épicée, une large gamme d’activités de loisirs, ainsi qu'une vie sociale très active. Aussi, il est relativement facile d'adopter un enfant en Inde en dépit de la lenteur administrative de certains États. D'une manière générale, les conditions entourant l'adoption sont plutôt raisonnables. Vous devez tout simplement avoir une bonne santé physique et mentale, être émotionnellement stable et disposer des moyens suffisants pour élever un enfant.

Corée du Sud

enfant en Coree du Sud
Caption

Si c'est en Corée du Sud que vous avez choisi de poser vos valises, vous vous êtes sans doute rendu compte de l'importance qu'accordent les Sud coréens à la famille et aux liens traditionnels entre les parents et leurs enfants. Ce qui est particulièrement frappant en Corée du Sud, est le fait que l'on s'attend à ce que les enfants soient redevables envers leurs parents pour leur avoir donné naissance et les avoir élevé. Les enfants s'engagent ainsi à faire preuve de respect envers leurs parents et à assurer la continuité de la lignée familiale. Les Sud coréens ne sont donc pas très ouverts envers l'adoption. En revanche, le ministère de la Santé et du Bien-être social a mis en place une politique relativement simple en cette matière, bien que les procédures peuvent durer jusqu'à 3 années. Qui plus est, la Corée du Sud est signataire, depuis 2015, de la Convention de la Haye sur la protection des enfants et la coopération en matière d'adoption internationale.

Chine

enfants dans un village en Chine
LEE SNIDER PHOTO IMAGES / Shutterstock.com

La Chine possède une longue tradition en matière d'adoption internationale Bien que le processus ait récemment été soumis à quelques réformes, augmentant ainsi le délai d'attente, il s'agit d'un système très bien établi et efficace, prenant en compte le bien-être de l'enfant avant toute chose. L'adoption en Chine est régularisée par le China Center for Children’s Welfare and Adoption. La loi permet aux couples, ainsi qu'aux femmes, d'adopter un enfant à condition qu'ils aient plus de 30 ans. D'autres critères sont également prix en compte, notamment les liens d'affection au sein du couple, la santé de chacun des parents adoptifs, le niveau d’éducation et de revenu, ainsi que la moralité de ces derniers. En effet, les autorités procèdent à une vérification approfondie du casier judiciaire et des infractions au code de la route commises par les parents adoptifs.

Haïti

Enfants a Haiti
Michelle D. Milliman / Shutterstock.com

Frappé de plein fouet par de nombreuses catastrophes naturelles, dont le puissant séisme de 2010 et l'ouragan de 2016, Haïti attire de plus en plus d’expatriés œuvrant dans le domaine humanitaire. Si le volontariat est quelque chose qui vous tient à cœur, vous vous retrouverez sans aucune difficulté à Haïti. Au cœur de la pauvreté et de la reconstruction graduelle du pays, l'adoption peut s’avérer un moyen d'apporter votre pierre à l’édifice. Les procédures d'adoption à Haïti, régies par la Convention de la Haye, sont assez simples. Un expatrié est autorisé à adopter deux enfants à la fois, qu'ils aient des liens de parenté ou pas. Qui plus est, aucun critère de revenu n'est imposé. En général, les procédures peuvent durer jusqu'à deux ans, voire plus dans certains cas. En revanche, durant cette période, vous pourrez rencontrer l'enfant et passer du temps avec lui en vue de renforcer vos liens. Une fois les procédures d'adoption complétées, les parents adoptifs sont tenus de produire auprès des autorités haïtiennes, durant 8 années consécutives, un rapport sur le développement et le bien-être de l'enfant.