Close

5 idées reçues sur la vie dans les îles

  • vivre dans les iles
    Shutterstock.com
Article
Publié il y a 2 semaines

Ça y est ! Vous venez d'annoncer la nouvelle à vos proches et amis : vous partez vivre sur une île à l'autre bout du monde. Certains auront même tendance à vous envier tandis que vous êtes tout excité à l’idée de pouvoir enfin profiter d'un mode de vie plus décontracté en plus du soleil toute l’année. Il s'agit évidemment d'idées reçues dont on ne se rend pas véritablement compte avant de franchir le cap. Expat.com brise les clichés et vous donne un aperçu de ce à quoi rime la vie dans les îles.

On passe ses journées à la plage

Journee a la plage
Shutterstock.com

« Tu vis sur une île et tu n'es même pas bronzé ? » On vous a sans doute déjà fait cette remarque lors de vos vacances dans votre pays d'origine, ou même lorsque vos amis ou proches viennent vous rendre visite. Vivre sur une île signifie, pour de nombreuses personnes, passer ses journées à la plage en sirotant un cocktail sous les palmiers. Si cela peut s’avérer vrai pour les nomades digitaux ayant choisi de gagner leur vie en toute indépendance, c'est loin d’être le cas des expatriés partis dans le cadre d'un emploi ou pour les études. Certes, on préfère généralement s'expatrier dans les îles pour profiter d'un meilleur cadre de vie, d'un climat plus agréable, plus chaud pour ceux qui souhaitent échapper aux hivers glacials d'Europe ou d’Amérique du Nord, et d'une meilleure qualité de vie. En revanche, si vous êtes salarié, votre quotidien tournera essentiellement autour du travail en jour de semaine. Ce n'est qu'en fin de semaine, ou encore, les jours fériés, que vous aurez l'occasion de partir à la découverte de votre pays d'accueil, visiter de nouveaux endroits et profiter un peu du soleil et de la plage, quand il fait beau. Petit détail à prendre en compte : les îles tropicales sont particulièrement sujettes aux risques de catastrophes naturelles telles que les cyclones en été. Vous n'aurez peut-être pas l'occasion de sortir votre maillot de bain tous les week-ends !

La vie y est peu chère

courses au supermarche
Shutterstock.com

On entend souvent dire que le coût de la vie dans les îles est inférieure à celle en métropole, notamment en Europe ou en Amérique, par exemple. S'il est vrai que le coût de la vie est généralement plus abordable, ce n'est pas forcément le cas de toutes les îles, même si vous touchez un salaire attrayant. A l’île de la Réunion, par exemple, l'euro étant la devise locale, ne vous attendez pas à pouvoir subvenir à vos besoins, visiter tous les coins et recoins de l’île et vous adonner à toutes sortes d’activités avec un budget restreint. En somme, le coût de la vie dépendra généralement du style de vie que vous avez choisi d'adopter. A l’île Maurice, par exemple, vos factures peuvent rapidement grimper si vous préférez louer un logement luxueux, doté de toutes les facilités telles que la climatisation, ou encore, un lave-vaisselle. En qui ce qui concerne vos courses, attendez-vous à devoir payer le prix en achetant, en majorité, des produits importés, qu'il s'agisse d'aliments, de boissons ou de vêtements. Il sera peut-être plus sage de sortir manger au restaurant une fois par semaine au lieu de trois et de vous mettre à consommer des produits fabriqués localement, pouvant être de très bonne qualité.

Il n'y a pas internet

internet au cafe
Shutterstock.com

Le temps d'envoyer des cartes postales deux ou trois fois par an à ses proches est révolu, même si c'est toujours appréciable. Il n’empêche que certains de vos proches ou amis vous le dirons quand même : « Envoie-nous une carte postale ! Tu risques de ne pas avoir internet là où tu comptes t'installer ». Lorsque l'on vient dans une grande métropole, on a souvent tendance à associer les îles à des régions reculées et sous-développées, dépourvues d'internet. En revanche, de nombreuses îles, qu'elles soient proches d'Asie, d'Afrique ou d’Océanie, sont bel et bien dotées d'infrastructures modernes et développées, offrant toutes les commodités nécessaires aux expatriés ayant choisi d'y poser leurs valises. Vous y trouverez même, si vous partez en famille, des écoles internationales de très bonne qualité pour vos enfants, ainsi que des établissements de santé de haut niveau. Inutile de dire que ces îles regorgent de perspectives sur tous les plans : carrière, éducation, entrepreneuriat, transports, loisirs, et bien d'autres encore. Même les îles les plus reculées offrent une connexion internet, y compris le wi-fi, bien qu'elle puisse être plus lente de vous l'auriez espéré. Alors pourquoi envoyer une carte postale quand on peut donner de ses nouvelles et partager de magnifiques photos de son séjour dans les îles à travers les réseaux sociaux et autres outils de communication en ligne ?

Les îles sont des paradis fiscaux

payer ses impots
Shutterstock.com

De nombreuses îles aux quatre coins du monde sont qualifiées de paradis fiscaux. Il s'agit toutefois d'un cliché qu'elles tentent de combattre en vue de redorer leur blason aux yeux des instances internationales. Si vous avez pour projet de trouver un emploi ou de créer une entreprise sur une île, quelle qu'elle soit, cela ne veut pas forcément dire que vous n'aurez pas d’impôt à payer. Loin de là ! Les expatriés, qu'il s'agisse de salariés, d'entrepreneurs ou de retraités, doivent bel et bien payer l’impôt sur le revenu, d’où l'importance de se renseigner sur les traités de non-double imposition entre son pays d'origine et son pays d'accueil. L’idéal serait de dire que certaines îles possèdent une fiscalité plus souple que d'autres, permettant aux expatriés de bénéficier de conditions avantageuses. Mais attention ! Il existe bien souvent des impôts telles que la taxe à valeur ajoutée, ou encore, la taxe foncière dont vous devrez vous acquitter si vous avez choisi d'acheter un bien immobilier. Des surcharges significatives pourraient également être appliquées si vous avez l'intention d'y importer votre voiture, par exemple.

Un mode de vie détendu

pecheurs dans les iles
Shutterstock.com

Si on cherche à s'expatrier dans les îles, c'est bien souvent pour échapper au rythme effréné des grandes métropoles et enfin avoir la possibilité de profiter d'un mode de vie décontracté. Cependant, avoir un mode de vie décontracté ne veut pas forcément dire que l'on passe ses journées à se tourner les pouces. Si vous vous attendez à croiser des gens en shorts et en tongs à tous les coins de rue, détrompez-vous ! Comme vous, la plupart des gens sont au travail durant les heures de bureau, bien que vous trouverez ça et là quelques entrepreneurs ou artisans. Si votre ancienne routine métro-boulot-dodo vous semble être un lointain souvenir, et même si l'administration dans votre pays d'accueil vous semble lente, voire infernale, il est à présent temps de vous y faire. Dans certaines îles, tout devient plus calme le vendredi après-midi à l'heure de l'appel à la prière. Dans d'autres, les bureaux se vident pendant une demi-heure aux alentours de 14 ou 15h pour la pause café ou thé. Loin de refléter la fainéantise, il s'agit plutôt d'une partie de la culture et du mode de vie bien ancrée au sein de la société et à laquelle vous finirez bien par vous adapter au fil de votre séjour.