Close

Le jour de l'an : et si c’était toute l’année ?

  • le nouvel an pour differentes cultures
    Shutterstock.com
Article
Publié il y a 6 mois

Une nouvelle année a déjà commencé et les célébrations en famille et entre amis vous manquent déjà ! Mais ce n'est pas forcément fini si vous vivez à l’étranger. D'ailleurs, de nombreux pays autour du monde accueillent le Nouvel An à différentes périodes de l’année. Grace à Expat.com, vous n'allez rien rater cette année ! C'est aussi l'occasion pour vous de découvrir de nouvelles cultures et traditions.

La Fête du Printemps en Chine

fete du printemps en Chine
Shutterstock.com

Plus connu comme la « Fête du Printemps », le Nouvel An chinois commémore la saison des récoltes du printemps. Il est intéressant de noter que le Nouvel An chinois est célébré par des millions de personnes durant une quinzaine de jours non seulement en Chine, mais aussi dans d'autres pays d'Asie, notamment en Indonésie et au Vietnam. Le premier jour de l'an arrive généralement entre le 21 janvier et le 20 février du calendrier grégorien. Chaque année porte le nom de l'un des animaux du zodiaque chinois et de l'un des éléments. A titre d'exemple, 2018 sera connu comme l’année du Chien tandis que 2017 s’était retrouvé sous le signe du Coq de feu. A l'occasion de la « Fête du Printemps », une enveloppe remplie d'argent est remise aux plus jeunes membres de la famille. Les rues arborent de splendides lanternes rouges tandis que des dragons aux couleurs vives défilent dans les rues au rythme de la musique traditionnelle et des pétarades. Les gâteaux de lune sont l'un des incontournables de la « Fête du Printemps ».

Le Seollal en Corée du Sud

Seollal en Coree du Sud
EniSine / Shutterstock.com

Similaire à la « Fête du Printemps » en Chine, le Seollal est célébré en Corée du Sud entre le 21 janvier et le 20 février. Les festivités, durant lesquelles les Sud-coréens de tous les âges portent des habits traditionnels et partent rendre visite à leurs familles dans leurs régions natales, s’étendent sur trois jours. Des enveloppes remplies d'argent son remises aux enfants en récompense au jeol, le geste de s'incliner devant les parents et grand-parents en signe de respect. Le charye, un rituel ancien lors duquel on offre le thé, est toujours aussi populaire. Par la suite, les jeux traditionnels tels que le cerf-volant et le yunnori, proche du jeu des petits chevaux, prennent place. Ce sera aussi l'occasion pour vous de découvrir les plats traditionnels tels que le teokguk, ou encore, le manduguk.

Le Diwali

Divali en Inde
Shutterstock.com

En Inde, le Diwali, ou la fête de la lumière, est considéré comme étant le Nouvel An parmi les hindous. Il s'agit d'ailleurs de la fête la plus importante du calendrier hindou, généralement célébré en octobre ou en novembre, et pas seulement en Inde. A l'occasion, les maisons sont décorées de guirlandes lumineuses et de lampes de terre pendant que petits et grands, vêtus d'habits neuf, distribuent des gâteaux dans le quartier et s’éclatent au son des pétarades et feux d'artifice. En revanche, l'Inde étant un vaste territoire comprenant diverses communautés et religions, le Nouvel An est célébré à différentes périodes dans différents états. Dans le Sud de l'Inde, particulièrement dans les États du Karnataka, du Telengana et de l'Andhra Pradesh, l'Ougadi marque le début du calendrier lunaire, accueilli avec le pachadi, un chutney aigre-doux à base de mangues. Cette fête se tient généralement au moins de mars, le même jour que le Gudi Padva, le Nouvel An au Maharashtra. Le Putaandu, pour sa part, est célébré chaque année en grande pompe le 14 avril, non seulement au Tamil Nadu mais aussi au Sri Lanka, en Malaisie et à Singapour.

Le Songkran en Thaïlande

Songkran en Thailande
Shutterstock.com

La Thaïlande fête le Nouvel An bouddhique entre le 12 et le 15 avril en fonction du calendrier lunaire. Le Songkran, aussi connue comme le « festival des eaux », est aussi célébré en Birmanie, au Cambodge et au Laos. Les célébrations du Songkran ressemblent plus ou moins à celles du Nouvel An chinois et sud-coréen. Aussi, on se verse un peu d'eau parfumée sur les mains en signe de respect envers les aînés. L'ambiance est palpable dans les grandes villes thaïlandaises telles que Chiang Mai, ou encore, à Pattaya qui rassemble de grandes foules de touristes venus participer ou tout simplement admirer les batailles d'eau. Sur la tradition, les Thaïlandais apportent du sable pour construire de petits pagodes de sable dans les temples du pays. Il s'agit d'un acte de piété qui, selon la croyance populaire, dicte que chaque personne a emporté toute l’année un peu de terre sous les semelles de ses chaussures.

Le Nyepi à Bali

Nyepi in Bali
phenyx7776 / Shutterstock.com

Si votre expatriation se passe en Indonésie, particulièrement à Bali, le Nyepi, ou le Nouvel An balinais, peut vraisemblablement vous étonner. Basé sur le calendrier sakal, il s'agit surtout d'une journée de silence, de méditation et de jeûne observé durant 24 h à partir de 6 h du matin, généralement en mars au même moment que l'Ougadi et le Gudi Padva en Inde. A l'occasion, tout est fermé, à l'exception des hôpitaux et des services d'urgences. Les rues et les endroits publics sont quasiment déserts et on n'entend ni la radio ni la télévision. Qui plus est, la Police du Tourisme effectue des patrouilles en vue de veiller au respect des coutumes ! En revanche, le Nyepi est précédé par les processions des Ogoh-Ogoh, statues ayant la forme de créatures mythologiques.

L'Enqoutatash en Éthiopie

celebrations en Ethiopie
WitR / Shutterstock.com

L’Éthiopie célèbre le Nouvel An, appelé Enqoutatash, généralement le 11 septembre, ou le 12 s'il précède une année bissextile. Cette fête marque trois événements : la fin de la saison des pluies, la commémoration de la Saint-Jean ainsi que l’arrivée de la reine de Saba Jérusalem. Selon la tradition, les Éthiopiens, les enfants en particulier, portent des habits neufs et rendent visite à la famille et aux amis. A l'occasion, on s’échange des cadeaux et on s’éclate au rythme de concerts, spectacles de danses, feux d'artifices, parmi tant d'autres activités.

Roch Hachana

Rosh Hashanah en Israel
david156 / Shutterstock.com

Le début de l’année en Israël est marqué par le Roch Hachana, aussi connu comme le « jour de la sonnerie ». Dans la bible, le Roch Hachana est aussi considéré comme le jour de jugement de l’humanité. A l'occasion du Nouvel An en Israël, on observe un rite plutôt particulier : la sonnerie du chofar. On souffle dans une corne de bélier sur différents rythmes pour inviter les gens à l'introspection et au repentir. Par la suite, on se met à table pour le repas symbolique, sans oublier les pommes au miel suivies d'une prière.