Close

Les perspectives de carrière en Asie-Pacifique

  • carriere en Asie-Pacifique
    Shutterstock.com
Article
Publié il y a 4 mois

La barrière de langue, les compétences dont vous disposez, ainsi que l’accréditation de vos diplômes, peuvent constituer des obstacles considérables à votre recherche d'emploi à l’étranger. Si vous avez choisi de vous tourner vers l'Asie-Pacifique pour de nouvelles perspectives de carrière, Expat.com vous dévoile les secteurs les plus attractifs selon l'APAC Job Opportunities Report 2017 réalisée par ExpatFinder.com.

Cette étude prend en compte les offres d'emploi dans 9 des principales villes de la région, à savoir, Sydney, Beijing, Shanghai, Hong Kong, Mumbai, Tokyo, ainsi que Kuala Lumpur, Singapour et Séoul. Il s'agit d'ailleurs des villes les plus ciblées par les professionnels étrangers en quête de nouvelles perspectives de carrière. Mais où se trouvent les offres d'emploi les plus attractives et à qui sont-elles adressées ?

Top 5 des industries en Asie-Pacifique

Vente et marketing
Shutterstock.com

Conseil de gestion

Si vous êtes spécialisé en conseil de gestion, vous en avez de la chance ! Il s'agit du principal secteur pourvoyeur d'emploi dans 5 neuf des 9 villes prises en compte dans le cadre de cette étude. Pas moins de 22,3% des offres d'emploi dans ce secteur se trouvent à Shanghai, suivie de Hong Kong, Mumbai, Tokyo et Singapour où ce secteur constitue plus de 20% du marché du travail. Véritable aubaine pour les professionnels ayant une bonne maîtrise des outils technologiques, le secteur du conseil de gestion demande non seulement une très grande flexibilité mais aussi de l’agilité pour répondre aux besoins de la clientèle et du marché.

Ventes et marketing

Les professionnels étrangers ayant de fortes compétences dans les domaines de la vente et du marketing devraient plutôt se tourner vers Sydney. En effet, ce secteur représente 21,4% des postes disponibles dans cette grande ville australienne. De nombreuses opportunités sont également à pourvoir à Hong Kong, à Tokyo et à Kuala Lumpur bien que l'offre y soit relativement inférieure.

Finance

Ce n'est un secret pour personne : Beijing et Séoul sont en train de se transformer en d'importantes places financières asiatiques, ce qui explique sans doute l'ampleur des offres d'emploi dans ce secteur. En effet, les postes financiers disponibles représentent 26,1% du marché du travail de Beijing et 21,3% de celui de Séoul. En revanche, la finance représente moins de 5% des perspectives de carrière à Sydney et à Singapour bien qu'il s'agisse de places financières d'envergure mondiale.

Communication

La demande de l'industrie de la communication a connu une hausse considérable au cours des dernières années, ce qui fait d'elle l'un des secteurs à plus fort potentiel de recrutement dans la région. Si vous disposez des compétences requises, pourquoi ne pas vous tourner vers Shanghai où la communication représente 20,5% des postes vacants ? Vous pourriez également tenter votre chance à Hong Kong, Tokyo, Singapour, ou encore, à Sydney, où ces compétences sont très recherchées.

Technologies

Anciennement l'un des principaux pourvoyeurs d'emploi de la région, le secteur des technologies a, pour sa part, connu une baisse significative au cours de l’année écoulée. Il n’empêche que de nombreuses offres sont disponibles dans la plupart des villes prises en compte dans le cadre de cette étude même si les technologies représentent à présent moins de 10% des offres actuelles. Les professionnels étrangers avec un diplôme en informatique en poche et recherchant des opportunités dans ce secteur devraient plutôt se tourner vers Mumbai (9,2%) ou Singapour (9,8%).

Les ressources humaines au ralenti

profils competents
Shutterstock.com

En 2016, le secteur des ressources humaines constituait la 4e plus grande mine d’opportunités professionnelles dans toute l'Asie-Pacifique avec le plus grand nombre d'offres d'emploi à Singapour. Le secteur a toutefois connu une baisse significative au cours de l’année écoulée, particulièrement à Singapour (11,2%) et à Kuala Lumpur (12,0%). Cette année, les ressources humaines se retrouvent ainsi en 10e position dans ces deux villes.

La quête de profils pointus

Il est intéressant de noter que le nombre d'offres d'emploi dans la région en 2017 est en baisse par rapport à l’année dernière. Mais qu'est-ce qui explique cette situation ? Selon l’étude, le type de profil recherché par les entreprises d'Asie-Pacifique en serait la cause. Compte tenu du fait que les 5 industries mentionnées ci-dessus constituent plus de 90% des postes vacants dans les 9 villes prises en compte, il ressort que les entreprises recherchent surtout une main-d’œuvre qualifiée et compétente disposant d'un certain niveau d’expérience. Qui plus est, de nombreux postes ont été soit externalisés soit délocalisés en Asie du Sud-Est.