Close

Les aventures d'un jeune francais expatrié à l'Ile maurice

  • Expatri? ? l'ile Maurice
    Image provided by Nathanaël
Interview
Publié la semaine dernière

Nathanaël, un jeune francais originaire de la ville Dole, s'est récemment installé à l'Ile Maurice avec sa petite amie en septembre 2017. Il nous parle de son expérience et de ses aventures sur cette île tropicale, ce qui l'a surpris, le mode de vie, le logement, la culture et la cuisine mauricienne.

Bonjour Nathanaël, peux-tu te présenter brièvement : d'où viens-tu, qu'est-ce qui t'amène à l'Ile Maurice et que faisais-tu avant ton arrivée ?

Je suis Nathanaël, j’ai 23 ans depuis le 11 octobre et je viens de France, de la ville de Dole dans le Jura pas très loin de la frontière Suisse. Après 2 ans d’études à Chalon sur Saône en logistique, j’ai continué mon parcours à Mulhouse puis à Lyon pour mes deux années de master en alternance sur différents projets pour l’industrie micro-mécanique. L’an dernier j’ai créé une association de découverte artistique en Suisse appelée UNKNOWN ART.

A la fin de mes études j’ai voulu réaliser une expérience à l’étranger car je n’avais pas eu l’occasion de la réaliser avant. Je visais le Canada après une première découverte de ce pays, puis je me suis retrouvé à l’Ile Maurice grâce à une opportunité de VIE (volontariat international en entreprise). Aujourd’hui je suis ici pour 18 mois dans un premier temps et plus si jamais nous nous plaisons avec ma petite amie.

Nathanael et sa petite amie à Maurice
Image provided by Nathanaël

Qu'est-ce qui t'as attiré vers l'Ile Maurice ? Depuis combien de temps y vis-tu ?

L’Ile Maurice pour moi était un mystère avant que je sache que je partais ici pour 18 mois. Comme je le disais je visais le Canada, puis l’opportunité de mission que l’on me proposait m'a convaincu de venir ici. Je suis là depuis le 7 septembre et y suis plutôt heureux avec ma petite amie. Les plages de rêve, la multitude de cultures ne peuvent laisser indifférent.

Quelles étaient les formalités à remplir pour que tu puisses t'installer à l'Ile Maurice ?

Pour moi les formalités n’ont pas été très complexes car j’effectue un programme assez spécial avec des accords franco-mauriciens qui me permettent d’être sur le territoire sans besoin de permis spécifique. En revanche pour que ma petite amie ait pu m’accompagner elle a dû obtenir un « occupation permit ». Mais là encore, rien de très compliqué car l’entreprise qui l’a embauchée s’est occupée des démarches. Quelques heures seulement à Port Louis pour signer les papiers ont suffi.

Parles-nous de ce que tu aimes le plus et le moins à l'Ile Maurice.

Ce que j’aime le plus ici c’est l’expérience que j’ai gagné grâce à l’expatriation. On apprend énormément en dehors de son pays où l’on maîtrise tout. Evidemment, les plages toutes aussi belles les unes que les autres, les cultures qui se mélangent sans trop de problèmes apparents, et la sympathie des Mauriciens me plaisent beaucoup. En revanche les points « négatifs » sont la gestion des déchets sur l’île qui n’est pas maitrisée et cela est vraiment dommage de voir autant de déchets dans les rues et champs de canne. Autre point difficile, l’accès à la banque, assurance, poste dont les horaires ne sont pas du tout adaptés aux personnes qui travaillent. Il faut compter au minimum 2h pour la moindre démarche à prendre sur le temps de travail obligatoirement.

Ile Maurice
Image provided by Nathanaël

Comment décrirais-tu l'Ile Maurice en une phrase ?

Un très bon lieu de vacances pour être dépaysé de l’Europe.

Qu'est-ce qui t'as le plus surpris à ton arrivée à l'Ile Maurice ?

Ce qui m’a le plus surpris c’est de voir énormément de chiens errants dans les rues. C’était la première fois que je voyais ça. Ensuite ma première expérience à Port Louis où j’ai tenu 45 minutes avant de monter dans la voiture et rentrer. La multitude de personnes, le bruit, le trafic étaient trop pour moi. Maintenant j’ai pu m'y habituer. Enfin, la conduite à Maurice est juste ultra dangereuse. Les gens prennent sans cesse des risques au volant sans aucune raison.

Quelles sont les particularités du marché de l'emploi mauricien ? Est-il facile pour un expatrié d'y être embauché ?

Le besoin de compétences sur l’île étant grandissant avec les différentes industries, il est assez facile de trouver un travail sur l’île dans les différentes grandes entreprises. Tous les expats que j’ai rencontrés ont mis moins d’un mois à trouver un job qui leur convenait.

Est-il difficile de trouver un logement à l'Ile Maurice ? Quels sont les types de logements disponibles pour les expatriés ?

Concernant les logements, il y a de tout, pour tous les prix. Un conseil pour les expats : prenez le temps de vous installer, quitte à négocier de vivre un mois avant de donner la réponse définitive.

Quels sont les festivals les plus populaires et les principaux codes culturels à l'Ile Maurice ?

Pour ma part je n’ai participé qu’au festival Kaz’out qui regroupe pas mal d’artistes locaux, ainsi qu’à Porlwi by Nature. Ces évènements sont très intéressants car de nombreuses rencontres peuvent se faire et m’intéressent particulièrement via mon association de découverte artistique. J’aimerais pouvoir réaliser un évènement durant mon séjour ici avec différents artistes mauriciens, européens afin d’ouvrir un échange autour de l’art et les cultures de chacun. J’attends d’autres événements plus culturels maintenant avec les nombreuses religions que nous pouvons trouver sur l’île. Nous avons vécu également Diwali et ses nombreuses lumières partout dans les habitations. Je serais curieux de connaître la consommation d’énergie ce jour là car cela est vraiment très impressionnant pour l’avoir vécu à Triolet.

Justement, quel est ton avis sur la scène culturelle/artistique à l'Ile Maurice ?

Mon avis, concernant l’art (peintre, sculpteur..) j’aime énormément et j’aimerais pouvoir me rapprocher d’eux pour organiser un évènement justement. Concernant la musique, cela est plus spécial et n’est pas vraiment ce que j’écoute mais se laisse entendre à l’occasion des différents évènements.

Que penses-tu du mode de vie à l'Ile Maurice ?

Pour moi qui aime bien que les choses aillent vite et bien, cette île m’a montré tout l’inverse. Les gens sont très zen (sauf en voiture), prennent le temps de vivre et se contentent du peu qu’ils ont. Une tout autre mentalité que celle que j’ai pu vivre en France et notamment à Lyon lors de mes 2 dernières années.

Quels sont les moyens de transport disponibles sur place ? Comment te déplaces-tu ?

Au niveau du transport public, le bus est le seul moyen mais il est impossible de connaître les horaires, fréquences de passage et parfois même les arrêts. Un projet de « métro » qui va plus ressembler à un tram ou train est en cours mais celui-ci a visiblement des avis partagés pour la population. Pour ma part, je me déplace en voiture, le moyen le plus sûr sur l’ile. Le vélo ou la moto/scooteur est à oublier vu la dangerosité des routes et du trafic.

As-tu eu des difficultés à t'adapter à ton nouvel environnement et à la société mauricienne ?

Je n’ai pas eu de difficulté à m’adapter puisque je suis de nature à m’adapter assez facilement. En revanche tous les jours il se passe quelque chose d’inattendu sur la route, dans la rue, au travail et c’est assez marrant le plus souvent.

A quoi ressemble ton quotidien d'expatrié à l'Ile Maurice ?

Mon quotidien est au travail puisque les horaires ici sont assez larges (7h-17h) et sachant qu’il fait nuit à 18h-18h30 les soirées se passent le plus souvent à la maison à préparer à manger et aller se coucher. En revanche, les week-ends à la plage font vraiment plaisir et la découverte d’un nouveau pays est toujours très intéressante. On ne s’ennuie pas.

Que fais-tu de ton temps libre ?

Le temps libre se divise entre les courses, la plage, les sorties sur l’île avec d’autres expatriés de différents pays et mon projet d’association pour l’organisation d’un évènement sur l’île.

Y a-t-il à l'Ile Maurice des activités nocturnes pour les fêtards ?

Il y en a mais je n’y ai pas encore participé. Dans les villes touristiques de l’île il est assez facile de trouver un bar/boîte pour faire la fête. Mais également des colocations d’expatriés.

Quelles nouvelles habitudes as-tu adoptées à l'Ile Maurice ? Quelles vieilles habitudes as-tu abandonnées ?

Les couchers de soleil sur la plage sont devenus une habitude du fait de notre proximité avec la plage. Pour les veilles habitudes je n’ai pas encore tout laissé tombé, cela viendra peut-être avec le temps.

Quel est ton avis sur le coût de la vie à l'Ile Maurice ? Combien coûtent un trajet en bus, une bière, ou encore, un bon pain ?

Le coût de la vie est assez cher car la moindre activité est payante du fait de l’attrait touristique de l’île. Faire les courses également puisque beaucoup de produits sont importés. Acheter du fromage ou du bon vin français est un luxe ici.

En revanche le transport en bus reste correct mais est en phase avec le service de celui-ci. Pour le pain, Rs 12 soit 0,30€ est très correct pour manger une baguette française.

Y a-t-il quelque chose que tu voudrais faire à l'Ile Maurice mais dont tu n'as pas encore eu l'occasion ?

Faire de la plongée me dirait bien et je pense le faire très bientôt car les fonds marins et les coraux ici sont très très beaux.

Quel est ton meilleur souvenir de l'Ile Maurice ?

Pour le moment mon meilleur souvenir est notre excursion à l’île aux cerfs où nous avons pu profiter de ce cadre assez incroyable pendant une journée.

Si tu pouvais repartir à zéro à l'Ile Maurice, que ferais-tu différemment ?

Je ferais plus attention dans mon choix de logement car j’ai perdu 2 mois avec tous les problèmes que j’ai eus et surtout pas mal d’argent avec l’agence de location.

Que penses-tu de la cuisine mauricienne ? Quelles sont tes spécialités locales préférées ?

Il faut aimer le riz et les épices. Pour ma part cela ne me dérange pas tant que cela n’est pas trop fort. Avec toutes les cultures que l’on trouve sur l’île il est assez facile de trouver ce que l’on aime. Pour ma part, j’adore les rotis mais j’attends encore de découvrir d’autres plats.

Qu'est-ce qui te manque le plus par rapport à ton pays d'origine ?

Ce qui me manque le plus ce sont les amis, la neige pour Noël, le fromage à la fin des repas et le respect du code de la route.

Es-tu déjà arrivé à un point de vouloir quitter l'Ile Maurice ? Comment as-tu surmonté cette épreuve ? Qu'est-ce qui te retient à l'Ile Maurice ?

Non pas encore et je ne pense pas arriver à ce point car nous sommes loin d’être malheureux ici. Je cherchais l’expérience à l’étranger alors je ne peux que profiter et apprendre de celle-ci. Ce qui me retient est mon travail que j’apprécie et également l’expérience que je vis avec ma petite amie.

Quels conseils donnerais-tu aux futurs expatriés à l'Ile Maurice ?

Les conseils seraient de prendre le temps de trouver un logement, de faire attention sur la route, de prendre une semaine complète à l’arrivée pour régler les formalités administratives et de profiter au maximum des plages et activités.

Quelles seraient, selon toi, les 5 choses à ramener dans sa valise à l'Ile Maurice ?

Maillot de bain, crème solaire, anti-moustiques, go pro et une bouteille de vin pour les moments difficiles.

Tes projets d'avenir ?

Finir cette expérience à l’étranger et en commencer une autre dans un nouveau pays à définir car cela est vraiment intéressant de découvrir de nouveaux paysages, cultures…

Y a-t-il une chose que tu souhaiterais emmener avec toi en quittant l'Ile Maurice ?

Quelques œuvres d’artistes locaux pour mon association et des contacts pour pouvoir revenir en vacances ici dans quelques années.

Assurance santé expatrié

Conseils pour bien choisir votre assurance santé pour expatrié.

Déménagement international

Conseils pratiques pour bien préparer votre déménagement international