Close

12 mois à la découverte du monde

  • Nomade digital Justin Poore
    © Justin Poore
Interview
Publié le mois dernier

Il y a quelques mois, Justin Poore a choisi de relever un véritable défi : celui de laisser derrière lui sa routine quotidienne pour partir à l'aventure. En six mois seulement, ce passionné de voyages s'est déjà arrêté dans une douzaine de destinations à travers le monde et il n'est pas près de s’arrêter. A l'heure actuelle, c'est à Buenos Aires, en Argentine, qu'il a posé ses valises. Il revient sur son parcours et en parle à Expat.com.

Bonjour Justin, peux-tu te présenter brièvement et nous parler de ton parcours ?

J'ai grandi dans le désert de Phoenix, en Arizona. Ce n'est que récemment que j'ai décidé de tout laisser tomber pour me lancer dans le nomadisme digital. Je suis notamment animateur indépendant, rédacteur et directeur de création pour plusieurs marques de renom mondial. J'ai travaillé avec des groupes comme CNN, National Geographic, GE, Lexus, ainsi que Lincoln, pour n'en citer que quelques uns. J'anime aussi, pendant mon temps libre, un vlog où je partage mes diverses expériences à l’étranger.

Comment a démarré ton aventure de nomade digital avec Remote Year ? Combien de pays as-tu visités jusqu'à présent ?

Tout a commencé en mars 2017 ! Cela a été une expérience vraiment enrichissante sur tous les plans. En 6 mois seulement, j'ai eu l'occasion de découvrir plusieurs pays à travers 4 continents. C'est vraiment extraordinaire !

Quelle sera ta prochaine destination ? Y a-t-il un endroit en particulier que tu souhaiterais visiter ?

Je me trouve à présent à Buenos Aires, en Argentine, mais je m’apprête à voyager au Pérou, en Colombie, au Chili, au Mexique, parmi tant d'autres. J'aimerai partir à la conquête du Machu Picchu. Ça ne devrait pas tarder puisque c'est bientôt mon anniversaire.

Digital Nomads and remote workers
© Justin Poore

Combien de temps, en moyenne, passes-tu dans chacun de ces endroits ? D'habitude, qu'est-ce qui te plaît le plus dans un nouveau pays ou une nouvelle ville ?

Avec Remote Year, je passe un mois dans chaque endroit, ce qui me permet de découvrir la région, de me faire à la vie sur place et, surtout, de tester de nouvelles adresses : restaurants, salles de sport, etc. Je dirai que c'est surtout cela qui m’intéresse. Lorsque je pars, j'aime avoir le sentiment d'avoir fait plus qu'une simple découverte. Je préfère avoir l'impression d'y avoir vécu quelque temps, comme un local.

Est-ce ta première expérience de travail à distance ?

Cela fait quatre ans que je travaille en indépendant. J'ai aussi voyagé 8 mois aux États-Unis en 2016. Ce n'est donc pas ma première expérience de travail à distance même si c'est la première fois que je le fais en dehors des États-Unis.

Lors de tes voyages, tu es constamment en train de produire des vidéos pour ton vlog. N'as-tu jamais eu l'impression que cela t’empêche, d'une manière ou d'une autre, de profiter de l'instant présent ?

En effet, j'ai dû trouver le juste milieu. J'ai fait des efforts consciencieux pour essayer de mettre de côté certaines choses. Il y a aussi des choses que j'ai essayé, de mon mieux, de voir de mes propres yeux plutôt que sur un écran. Cela dit, il y a évidemment des moments où je sens que je vois plus ma vie sur à travers l'objectif de mon appareil que de mes propres yeux. Je pense toutefois qu'il s'agit de moments dont j'aurais l'occasion de me remémorer et de chérir toute ma vie.

Justin Poore in Greece
Image founie par Justin Poore

Qu'est-ce qui te plaît le plus avec ton style de vie nomade ?

La liberté, surtout ! Cela n'a pas de prix, surtout après avoir passé les quatre dernières années à travailler à mon propre compte. Je ne pense pas pouvoir retourner, un jour, à un poste fixe dans un bureau.

Quels sont les principaux défis à relever pour un nomade digital ?

Pour être honnête, le plus grand défi est celui de trouver le temps de faire toutes les choses qui me tiennent à cœur. J'ai à la fois envie de travailler, produire des vlogs, voyager davantage, partir à la rencontre des gens et vivre de nouvelles expériences dans les différentes villes où je me pose. Il est vrai que je passe un mois dans chacun de ces endroits, mais cela ne me semble jamais assez. Les journées me paraissent si courtes. Le plus dur, donc, est d’établir une liste de priorités et c'est une chose que l'on est bien forcé d'apprendre lorsque l'on voyage en permanence. Le monde est si vaste qu'il y a tellement de choses à découvrir. Ça n'en finit jamais.

Est-il est facile de planifier tes voyages et tes journées compte tenu de tous les objectifs que tu t'es fixés, comme faire de nouvelles rencontres et découvrir de nouveaux endroits ?

Ce n'est pas évident. En ce moment, je suis en train de planifier trois différents voyages en parallèle, deux journées d’activités à Buenos Aires, ainsi qu'un dîner avec des amis. Tout cela prend du temps, mais je pense que l'on s'y habitue à la longue. Plus l'on voyage, plus on se voit contraint d'adapter ses horaires de travail à tout le reste.

Nomadic lifestyle Justin Poore
Image fournie par Justin Poore

Quels sont tes projets après Remote Year ? Comptes-tu poursuivre ton style de vie nomade ?

Pour le moment, je vais continuer à voyager. Il y a encore tellement d'endroits que j'aimerais voir.

As-tu des conseils à donner aux personnes souhaitant se lancer dans le nomadisme digital ?

Si vous avez les moyens de vous en sortir, tant sur le plan financier que professionnel, je pense que vous avez toutes les chances de réussir. Aussi, une fois la décision prise, pensez à vendre tous vos biens avant votre départ. Je dispose toujours d'une unité de stockage de la taille d'un garage en Arizona qui me coûte une petite fortune. Si seulement j'avais pensé à cela avant de partir !

Assurance santé expatrié

Conseils pour bien choisir votre assurance santé pour expatrié.

Déménagement international

Conseils pratiques pour bien préparer votre déménagement international