Close

Vivre sa passion du cinéma à Los Angeles

  • Vivre a Los Angeles
Interview
Publié le mois dernier

Originaire de Charente-Maritime, Lisa avait envie de prendre le large, ce qui l’amène en Nouvelle-Zélande. Elle y séjourne 6 mois avant de rentrer en France. Passionnée de cinématographie, elle décide par la suite de donner une nouvelle dimension à sa vie et à sa carrière. C'est ainsi qu'elle met le cap sur Los Angeles pour poursuivre ses études et son rêve : le cinéma. Lisa parle de son aventure à Expat.com.

BillieDream

BillieDream

Salut, je m'appelle Lisa, j'ai 24 ans. Après avoir travaillé un an à Disneyland Paris en 2015 je suis partie vivre en Nouvelle-Zélande pendant 6 mois en 2016. A mon retour j'ai travaillé dans un casino de jeux en ...

Bonjour Lisa, peux-tu te présenter brièvement et nous parler de ton parcours ?

J'ai 24 ans et je suis originaire de Charente-Maritime en France. Je suis venue aux États-Unis pour étudier le cinéma, chose que j'ai toujours voulu faire sans en avoir eu l'occasion en France. J'ai travaillé à Disneyland Paris pendant un an, ensuite j'ai voyagé pendant 6 mois en Nouvelle-Zélande et j'ai ensuite travaillé comme employée de casino dans ma petite ville. Après avoir fait un bilan sur ma vie et où je voulais aller en revenant de la Nouvelle-Zélande, j'ai voulu tenter l'expérience ! J'ai donc décidé de partir à Los Angeles.

Qu'est-ce qui t'a attirée vers Los Angeles ?

Comme j'ai décidé d'étudier le cinéma, Los Angeles s'imposait comme la ville idéale. Les studios, les cours et l'industrie sont très développés ici, et j'adore aussi le soleil et les palmiers. Je n'avais jamais mis les pieds aux États-Unis avant, donc je partais un peu à l'aveuglette.

Depuis combien de temps vis-tu à Los Angeles ? Pourquoi as-tu quitté la Nouvelle-Zélande ?

Je suis installée à Los Angeles depuis quatre mois. J'ai quitté la Nouvelle-Zélande car le pays ne me convenait pas. Les paysages sont magnifiques mais la mentalité des gens ne m'a pas plu. Je pense que j'étais à un moment de ma vie où je ne me sentais pas bien, du coup mon voyage n'a pas eu un impact forcément positif. J'ai donc décidé de rentrer plutôt que de me forcer à aimer quelque chose.

Quelles étaient les formalités à remplir pour que tu puisses t'installer aux États-Unis ?

Les démarches et les dossiers sont assez simples. En revanche, certains papiers sont assez long à obtenir, du coup il faut s'y prendre à l'avance. Pour partir étudier aux États-Unis, il a fallu que je passe d'abord le TOEFL. C'est un test d'anglais que la plupart des universités demandent pour les étudiants internationaux. Ensuite, il faut une preuve de fond d'environ 26 500 $ qui prouve que je peux vivre pendant un an (la durée de mes études) aux États-Unis sans avoir à travailler (puisque travailler sous un visa étudiant est illégal). Le reste des documents sont des diplômes traduits et une preuve d'assurance. Il faut aussi payer tous les frais liés au visa.

Los Angeles

Parles-nous de ce que tu aimes le plus et le moins aux États-Unis.

J'adore la mentalité décontractée des Américains. Ils ne jugent pas, les gens s'habillent comme ils veulent, tout est grand et démesuré... J'adore ! J'avoue que je ne réalise toujours pas que je suis à Los Angeles. C'est comme une période de flottement ! Ce que j'aime le moins et je ne pense pas vous surprendre, c'est la nourriture. Tout est gras, plein de sucre et assez cher ! C'est assez difficile d'avoir envie de cuisiner quand on a une pizzeria et 15 restaurants dans la rue à côté. C'est quelque chose qu'il faut apprendre à ignorer si l'on veut manger un minimum sain. Aussi, il y a énormément de clochards dans la rue et j'avoue ne pas être habituée à me prendre la pauvreté dès que je sors de chez moi, mais les gens d'ici y sont habitués.

Peux-tu nous décrire les États-Unis en une phrase ?

C'est un pays démesuré.

En quoi la vie aux États-Unis diffère-t-elle de celle en Nouvelle-Zélande ?

Je ne pense pas que la vie soit très différente à proprement parler. C'est vrai que comparé à Auckland, Los Angeles regorge de choses à faire et à visiter alors qu'à Auckland j'ai trouvé les opportunités très limitées. Sinon, les gens sont décontractés tout comme en Nouvelle-Zélande, bien que plus amicaux, je trouve.

Qu'est-ce qui t'a le plus surpris à ton arrivée à Los Angeles ?

Les bouchons ! Ils ont commencé directement à l'aéroport quand j'ai dû faire 2h30 de file d'attente pour passer le contrôle des douanes ! On peut facilement passer une heure dans les transports aux heures de pointe.

Est-il difficile de trouver un logement à Los Angeles ? Quels sont les types de logements disponibles pour les expatriés ?

Non, les logements sont partout. En revanche, il est difficile de trouver un bon logement pas très cher avec toutes les facilités. Pour les expatriés, je recommande la colocation parce que les loyers à Los Angeles sont très chers. Je conseille aussi de chercher dans un champs très limité, là où vous allez étudier ou travailler. Croyez-moi, vous n'aurez pas envie de passer 2h dans le bus tous les matins et soirs !

Vivre a Los Angeles

Qu'est-ce qui caractérise le marché du travail américain ? Est-il facile pour un expatrié d'y être embauché ?

Aux États-Unis, la pauvreté est partout. L'on trouve des sans-abris partout à Los Angeles et c'est difficile à vivre pour moi. Ici, l'on peut tout perdre en très peu de temps. Comme je suis étudiante, je n'ai pas le droit de travailler sauf sur le campus. Bien entendu, il y a énormément de demandes pour très peu de places, mais j'ai envoyé quelques CV sur le campus.

Quels sont les festivals les plus populaires et les principaux codes culturels aux États-Unis ?

Je pense que Coachella est un standard ! Après, il y a énormément de festivals de films à Los Angeles. La ville est très centrée sur l'art et il y a toujours quelque chose à découvrir. Je pense que les Américains passent beaucoup de temps dehors à profiter de la plage ou à manger dans un bon restaurant.

Que penses-tu du mode de vie à Los Angeles ?

Je pense que la vie est relax. Bien sûr, ça ne fait que quelques mois que je suis arrivée mais je suis une personne très stressée de nature et j'avoue que la vie ici fait du bien. Le soleil y est pour beaucoup mais aussi la mentalité des gens qui ne jugent pas et qui font juste ce dont ils ont envie.

Quels sont les moyens de transport disponibles à Los Angeles ? Comment te déplaces-tu ?

J'ai déjà entendu dire plusieurs fois qu'il n'est pas possible de vivre à Los Angeles sans voiture mais c'est faux ! Bien sûr, vous mettrez plus de temps pour vous rendre quelque part, mais il y a plein d'autres options. Je prends principalement le bus, mais il y a également le métro. Sinon, quand je dois aller quelque part dans mon quartier, je marche !

As-tu eu des difficultés à t'adapter à ton nouvel environnement et à la société américaine ?

Très sincèrement, non. J'avais déjà eu un SAS d'adaptation en Nouvelle-Zélande quant à la barrière de langue, alors je n'avais pas d'appréhension par rapport à ça. J'ai juste eu un peu de mal à me repérer (merci au GPS !), mais j'ai pu prendre mes repères et connaître un peu les quartiers. Je n'ai pas ressenti de moments où je n'étais pas à l'aise à mon arrivée. Pendant les trois premiers jours, je n'ai pas arrêté de pleurer, pas parce que je n'arrivais pas à me faire à la vie mais plutôt parce que je n'arrivais pas à me repérer. C'est aussi vrai que quitter ma famille et mes amis a été plus dur pour moi cette fois-ci que pour la Nouvelle-Zélande.

Vue sur Los Angeles

A quoi ressemble ton quotidien d'expatriée à Los Angeles ?

Je n'ai que trois cours par semaine, 3h le lundi, le mercredi et le jeudi. Mes cours vont de 19h à 22h, j'ai donc toutes mes journées de libres et je suis déjà en week-end le jeudi soir ! Du coup, je me lève quand je veux (je ne fais pas la grasse matinée, mais je pourrais si je voulais). En général, la semaine je travaille sur mes cours, je monte des projets ou je vais faire les courses dans mon quartier. Le vendredi, samedi et dimanche, on visite la ville avec ma colocataire et on en profite pour apprendre à connaître la ville.

Que fais-tu de ton temps libre ?

Je visite, j'explore ! Los Angeles est une ville immense et je pense qu'on n'arrête jamais de la découvrir. Sinon, je me pose tranquillement sur le toit de mon bâtiment et je profite du beau temps.

Y a-t-il à Los Angeles des activités nocturnes pour les fêtards ?

Je ne suis pas une grosse fêtarde alors je ne me suis pas vraiment renseignée, mais je pense qu'il y a de quoi bien s'amuser. Il y a beaucoup de bars sympas dans Westwood, des cinémas...

Quelles nouvelles habitudes as-tu adoptées aux États-Unis ? Quelles vieilles habitudes as-tu abandonnées ?

J'ai commencé à marcher énormément ! Chez moi, en France, j'avais l'habitude de toujours prendre la voiture pour aller quelque part. Ici, je n'en ai pas et du coup je m'adapte et je marche beaucoup. Cela fait du bien. J'essaie aussi d'arrêter de fumer, une mauvaise habitude que j'avais prise en France.

Quel est ton avis sur le coût de la vie à Los Angeles ? Combien coûtent un trajet en bus, une bière, ou encore, un bon pain ?

La vie à Los Angeles est très chère. Très sincèrement, il ne faut pas venir ici sur un coup de tête en pensant qu'un salaire vous paiera votre loyer (enfin, de toute façon vous ne pourrez pas vu qu'il faut un visa pour venir). Un trajet en bus coûte 1,75 $ et une bière ça dépend : il faut savoir choisir ses bars et surtout savoir profiter des happy hours ! Un bon pain (quoique tout est relatif) vous coûtera entre 1,50 $ et 7 $. J'achète des baguettes à Ralph's à 1,49 $ que je congèle et que je fais dorer au four : un vrai régal !

Si tu pouvais repartir à zéro aux États-Unis, que ferais-tu différemment ?

Je ne regrette pas la manière par laquelle j'ai commencé cette aventure. Je suis partie avec un état d'esprit très terre-à-terre pour ne pas être déçue à l'arrivée, et je dirai que ça a marché !

Los Angeles

Qu'est-ce qui te manque le plus par rapport à ton pays d'origine ?

La bonne bouffe, mes amis et ma famille bien entendu. Sinon, je m'adapte plutôt facilement au pays.

Quels conseils donnerais-tu aux futurs expatriés aux États-Unis ?

De bien penser à vous faire une liste de choses à faire en arrivant. Ouvrir un compte en banque et prendre un téléphone américain vous facilitera la vie et vos démarches. Ne surtout pas stresser car les Américains (en tout cas à Los Angeles) sont vraiment très sympas et presque tous prêts à vous aider. Pour exemple, mon banquier m'a fait faire un tour du pâté de maison pendant sa pause déjeuner en apprenant que j'étais arrivée la veille. Surtout, gardez un oeil sur votre compte et votre argent. J'ai téléchargé une application qui me permet de regrouper mes comptes et où je peux marquer mes dépenses. Il faut aussi bien garder les pieds sur terre : les États-Unis ont aussi leur lot de fous et de déséquilibrés. Évitez de vous mettre dans une situation inconfortable. Renseignez-vous avant de partir. Internet est une ressource incroyable pour les futurs expatriés et surtout pour ceux qui souhaitent partir vivre aux États-Unis.

Quelles seraient, selon toi, les choses à emmener dans sa valise aux États-Unis ?

Un appareil photo, des livres, des écouteurs...

Tes projets d'avenir ?

J'aimerais me lancer dans des projets pour pouvoir me lancer dans l'industrie cinématographique. Mes envies sont encore très floues et c'est d'ailleurs pour cette raison que j'ai pris un cursus très large pour pouvoir toucher à tout. J'ai même commandé une caméra. J'aimerais prendre part à la vie cinématographique de la ville et en profiter un maximum !

Y a-t-il une chose que tu souhaiterais ramener avec toi en quittant les États-Unis ?

Le soleil !

Assurance santé expatrié

Conseils pour bien choisir votre assurance santé pour expatrié.

Déménagement international

Conseils pratiques pour bien préparer votre déménagement international

2 millions de membres !

Regarder plus tard