Close

La positive attitude d'une Française en Floride

  • Vivre en Floride
Interview
Publié il y a 2 mois

Originaire de Lyon, Bertille a toujours voulu partir à la découverte de nouveaux horizons. C'est ainsi qu'elle s'expatrie quelque temps au Canada avant de s'installer aux États-Unis. De Miami, elle se pose finalement à Hollywood où elle se lance dans une nouvelle aventure professionnelle. Après 4 ans et demi en Floride, elle revient sur son parcours et se confie à Expat.com.

Bertille

Bertille

Multi-expat, je vis désormais en Floride depuis 2012. J'ai ouvert le blog "All I need is Green" il y a un an afin de partager mon expérience de vie en Floride et mes voyages (ainsi que d'autres intérêts tels que ...

Bonjour Bertille, peux-tu te présenter brièvement et nous parler de ton parcours ?

Je suis originaire de Lyon, ville que j'ai quittée en 2009 pour vivre 3 ans au Québec, avant de déménager en Floride en 2012. Après 3 ans à Miami Beach, je me suis installée début 2016 dans la ville de Hollywood, au nord de Miami.

Qu'est-ce qui t'a attiré vers la Floride ?

Une opportunité professionnelle.

Depuis combien de temps vis-tu aux États-Unis ?

Cela fait maintenant 4 ans et demi.

Quelles étaient les formalités à remplir pour que tu puisses t'installer aux États-Unis ?

J'ai dû obtenir un visa pour pouvoir vivre et travailler sur place. Dans mon cas, ce fut le visa J2 au début.

Parles-nous de ce que tu aimes le plus et le moins aux États-Unis.

J'aime la mentalité positive des Américains qui donne l'impression que tout est possible ici, le mélange des langues (anglais et espagnol en Floride) et cultures, la diversité entre les différents États : la nature et la faune sauvage sont très différentes dépendant de l'endroit où l'on se trouve, en Floride, dans le Tennessee ou au Colorado.

J'apprécie nettement moins le manque d'intérêt général quand il s'agit d'environnement. Il y a beaucoup de difficultés à faire passer ce message en Floride avec les plages pleines de détritus, les sacs en plastique distribués partout, la climatisation très forte à l'intérieur avec les portes ouvertes sur l'extérieur, etc.

La vie en Floride

Peux-tu nous décrire la Floride en une phrase ?

La Floride représente bien l’ambiguïté américaine, avec d'un côté une faune et une nature fascinantes (notamment dans les Everglades), et de l'autre côté, un consumérisme alarmant (constructions incessantes sur la côte Est autour de Miami, grosses voitures polluantes, pas toujours de recyclage, etc.).

Qu'est-ce qui t'a le plus surpris à ton arrivée aux États-Unis ?

Je n'ai pas eu de grosse surprise vu que j'arrivais du Canada, mais la première chose qui m'avait frappée à la sortie de l'aéroport à Québec c'était la dimension des voitures justement et, après coup, de tous les appareils électroménagers !

Est-il difficile de trouver un logement en Floride ? Quels sont les types de logements disponibles pour les expatriés ?

Il y a une large offre de logements en Floride, donc ce n'est pas difficile de trouver un bien. Ce qui est le plus embêtant, c'est le coût ! Les logements sont particulièrement chers, assez proche des prix parisiens. Il faut donc bien prévoir cette dépense dans son budget.

Qu'est-ce qui caractérise le marché du travail américain ? Est-il facile pour un expatrié d'y être embauché ?

Il y a beaucoup d'opportunités, mais des salaires assez bas en contrat local, à moins d'être spécialisé dans un domaine et/ou d'être transféré par son entreprise française. Même si un expatrié a les compétences pour un poste, il devra passer par l'immigration pour avoir le permis de travail (si son visa l'y autorise). Donc, il peut être assez facile de trouver un emploi aux États-Unis, mais il faut obtenir le visa correspondant avant tout.

Quels sont les festivals les plus populaires et les principaux codes culturels en Floride ?

Il y a plusieurs événements musicaux et culturels en Floride, selon la période de l'année et les quartiers (à Little Havana, Little Haiti, etc.). Art Basel, par exemple, qui a lieu en décembre est un important festival de Miami pour les amateurs d'art.

La vie en Floride

Que penses-tu du mode de vie en Floride ?

C'est un mode de vie décontracté, typiquement tropical, qui est plutôt agréable.

Quels sont les moyens de transport disponibles en Floride ? Comment te déplaces-tu ?

Les transports en commun ne sont pas toujours efficaces selon le lieu où l'on habite, et on peut attendre un bus pendant 1h parfois ! Je me déplace le plus souvent à pied ou à vélo, sinon je n'hésite pas à utiliser les services de partage de voitures (type Uber ou Lyft) quand le trajet est plus long. À noter que les trolleys des villes sont très efficaces et peu chers (à Miami, Miami Beach, Hollywood).

As-tu eu des difficultés à t'adapter à ton nouvel environnement et à la société américaine ?

Comme à chaque expatriation, l'on s'habitue à un autre mode de vie et de pensée. Je dois aussi dire que j'ai dû apprendre à gérer le climat d'ici, avec de fortes chaleurs en été. J'apprends à m'adapter au mieux au sein d'une société dans laquelle je n'ai pas grandi et qui ne correspond pas toujours à ma manière de voir les choses (port d'armes, environnement, surconsommation, etc.).

Que fais-tu de ton temps libre ?

Je pratique le yoga, je fais du bénévolat dans une SPA locale, des sorties entre amis. Dès que j'en ai l'occasion, je visite la région et j'écris sur mon blog.

Y a-t-il en Floride des activités nocturnes pour les fêtards ?

Bien sûr ! Miami est ultra célèbre pour cela. L'on trouve des bars et boîtes de nuit un peu partout, notamment à Brickell, Wynwood ou sur Miami Beach.

La vie en Floride

Quelles nouvelles habitudes as-tu adoptées aux États-Unis ? Quelles vieilles habitudes as-tu abandonnées ?

Pour ce qui est des nouvelles habitudes, je fais à présent mes courses le dimanche ou le soir, vu que les supermarchés sont ouverts tous les jours et souvent jusqu'à 23h.

En revanche, je ne prends plus le train. En Floride, ce n'est malheureusement pas encore très développé, la voiture étant reine ici.

Quel est ton avis sur le coût de la vie en Floride ? Combien coûtent un trajet en bus, une bière, ou encore, un bon pain ?

La vie en Floride est relativement chère, qu'il s'agisse de logement, d'assurance ou de bonne nourriture, etc. Un trajet en bus coûte 2 $ l'aller, une bière environ 5 $ et pour trouver une bonne baguette, alors là, c'est un vrai challenge ! On trouve tout de même du bon pain dans certaines boulangeries comme Zak the baker.

Y a-t-il quelque chose que tu voudrais faire aux États-Unis mais dont tu n'as pas encore eu l'occasion ?

Plein de choses, notamment aller dans le parc de Yellowstone au Montana, faire un tour en Californie, écouter de la country à Nashville (ou Memphis), ou bien encore, voir des ours polaires et des orques en Alaska !

Quel est ton meilleur souvenir des États-Unis?

Une balade dans le parc des Great Sand Dunes, situé au sud du Colorado. Au sommet de ces superbes dunes de sable, j'ai eu l'impression pendant un temps d'être seule au monde.

Si tu pouvais repartir à zéro aux États-Unis, que ferais-tu différemment ?

C'est exactement ce qui m'arrive en ce moment ! Je repars en quelque sorte à zéro et je me lance dans un projet freelance en tant que Consultante dans le secteur du tourisme. En début de projet, je prévois de proposer des visites guidées et d'organiser des séjours en Floride.

Que penses-tu de la cuisine locale ? Quelles sont tes spécialités préférées ?

J'aime beaucoup la variété que l'on trouve en Floride, avec les plats cubains, haïtiens, et autres spécialités du sud des États-Unis. J'aime bien le ceviche, mélange de poisson cru et légumes, les tacos végétariens, les fruits tropicaux d'ici (ananas, mangue, noix de coco, avocat), les soupes de haricots noirs, parmi tant d'autres.

La vie en Floride

Qu'est-ce qui te manque le plus par rapport à ton pays d'origine ?

Les fromages et les vins abordables !

Es-tu déjà arrivée à un point de vouloir quitter les États-Unis ? Comment as-tu surmonté cette épreuve et qu'est-ce qui te retient aux États-Unis ?

Oui, suite à un changement dans ma vie personnelle. J'ai hésité récemment à rentrer en France. Ce qui me retient ici, c'est cette envie toujours présente de partir à la découverte d'autres cultures et de découvrir de nouvelles contrées.

Qu'est-ce qui t'a motivée à écrire ton blog « All I need is Green » ?

Le désir de partager différents thèmes qui me sont chers avec tous ceux que cela pourrait intéresser. Et puis le plaisir d'échanger avec des lecteurs de différents horizons. Désormais, je me sers également de cette plate-forme pour promouvoir mon projet de visites guidées sur Miami et les alentours, ainsi que l'organisation de séjours en Floride.

Quels conseils donnerais-tu aux futurs expatriés aux États-Unis ?

De bien réfléchir à son projet avant de se lancer. N'hésitez pas à contacter des expatriés déjà sur place pour vous conseiller, ou de passer par un service d'accueil pour vous aider avant votre arrivée et pendant votre séjour. Je débute notamment une collaboration avec une société française qui aide les futurs expatriés à s'implanter à l'étranger en les mettant en contact direct avec d'autres expatriés déjà établis sur place. Je pense qu'une expatriation a de meilleures chances de réussite si l'on est bien préparé dès le début.

Quelles seraient, selon toi, les 5 choses à emmener dans sa valise aux États-Unis ?

Je dirais déjà une bouillotte ! Je trouve cela très pratique et ce n'est pas courant ici. Mes amies américaines adorent ce concept ! Et plus classique : des livres en français car il est assez difficile de trouver des librairies autour de Miami, du chocolat, du vin et, enfin, une bonne santé pour ne pas se retrouver pris au dépourvu ici. Cela vous coûtera un bras sinon !

Tes projets d'avenir ?

Mon projet de tourisme alternatif en Floride va m'occuper à plein temps ces prochains mois. D'ailleurs, si vous venez prochainement en Floride et que vous souhaitez faire des sorties qui sortent des sentiers battus à Miami ou alentours, n'hésitez pas à me contacter.

Y a-t-il une chose que tu souhaiterais ramener avec toi en quittant les États-Unis ?

Pourquoi pas un niveau d'anglais bilingue ! Et puis la positive attitude. Pour le reste, on a bien ce qu'il faut chez nous !

Assurance santé expatrié

Conseils pour bien choisir votre assurance santé pour expatrié.

Déménagement international

Conseils pratiques pour bien préparer votre déménagement international