Close

L'expat et ses coups de blues

Avez vous (comme moi) des coups de blues alors que vous êtes à l'étranger? A quoi sont dues ces baisses de tension? Et que faire pour les combattre?

Personnellement, je me suis souvent senti seul pendant mes week ends, et en soirée. Du coup, je travaillais plus, je marchais beaucoup, j'allais voir des concerts le week end ... et je passais du temps ici. Et vous?

Moi, j'ai surtout des coups de blues quand je retourne a Londres apres avoir passé mes vacances en France avec ma famille. J'ai l'impression de passer a cote des bonnes choses, de ne pas voir mes parents, mon frere et ma soeur vieillir. Chaque année ills changent et je change aussi et ca me fait un peu peur. Mon frere a eu un grave accident de travail au début de cette année et cela m'a fait realiser que s'il arrivait quelque chose a un de mes proches je ne serais pas aupres d'eux s'ils avaient besoin de moi. J'ai peur qu'ils leur arrive quelque chose et que je ne puisse pas leur dire combien je les aime avant qu'il soit trop tard.
Des fois j'ai le coeur blessé quand ma mere me dit que "toute la famille se reunit ce weekend, il ne manque que toi". J'ai l'impression d'etre une entite a part et que les gens m'en veulent. A chaque fois que je retourne en France mon frere me dit qu'il m'en veut de les avoir quittés et il me supplie presque de revenir (et il a 24 ans) au moins tout cela prouve que ma famille tient a moi.
Heureusement que mon mari est la et que notre style de vie n'est pas trop mal. Pour etre tout a fait honnete si je n'etais pas mariee je serais retournee en France.
Ca peut paraitre debile mais j'ai l'impression qu'ils ont tout et que je n'ai rien parce qu'ils ont les uns les autres pour s'entraider. Ici, c'est moi et mon mari. On a du mal a faire confiance aux gens et on s'entend tellement bien qu'on fait tout tous les 2. Ce n'est pas tres sein, mais nos amis reviennent vivre ici apres avoir passer du temps a Malte donc notre vie va changer. On va sortir beaucoup plus ce qui sera bon pour mon moral. La raison pour laquelle je veux creer mon agence est pour etre plus proche de la France et des francais donc de ma culture et de mes concitoyens.
Rien que d'ecrire tout ca me donne les larmes aux yeux je vais arreter et regarder CSI.
Bisous a tous
Carole K, francaise et fiere de l'etre

CaroleK :

Ici, c'est moi et mon mari. On a du mal a faire confiance aux gens et on s'entend tellement bien qu'on fait tout tous les 2. Ce n'est pas tres sein...

Comme je te comprends...

Je n'ai plus a proprement parler de coup de blues apres 4 ans.
Je n'ai jamais trouve de bon remede, au mieux je passais un coup de balai dessus et les cachais sous le tapis (sorties, balade, cinema...) mais au moindre coup de vent... Les amis manquent, la famille parfois, les coutumes aussi, une certaine facon de vivre.

Une phrase terrible d'un ami irlandais vivant aux US; venant passer qques jours ici en Irlande il se retrouve dans une piece avec sa femme americaine, mon mari francais, un menuisier anglais, un plombier polonais, un aide lituanien et s'ecrie tout joyeux: "Wao que ca fait du bien, aujourd'hui je me sents enfin chez moi et je vois les autres, pas moi meme, comme des etrangers" les autres en question ont ri ... et se sont rembrunis ... pas besoin d'etre devin pour savoir que la nostalgie serait chez tous ces hommes le soir meme.

Oui, ça nous arrive aussi, les coups de blues... Notre remède à nous, c'est de se préparer un bon repas, ou de sortir au resto... Ou encore d'appeler famille et amis, au téléphone ou en vidéo.
Mais ça pèse quand même beaucoup de temps en temps (ma femme est ici depuis plus de 12 ans, moi depuis 5 ans, et ça fait 5 ans qu'on est pas rentrés en France : pas de vacances).
On a donc pris la décision de rentrer définitivement en Europe d'ici 2-3 ans maxi (et sans doute moins).

Le plus dur est durant les 6 premiers mois, et, apres la 1ere-2eme annee...
Que ce soit en Irlande ou en Italie, je ne voulais pas retournee en France durant les 6 premiers mois. C'est dur mais il fallait que je sois sur place pour pouvoir construire quelque chose (vie professionnelle, sociale...) J'avais peur de me retrouver le c** entre deux chaises, si je peux m'exprimer ainsi. On voit la famille, les amis... on retourne dans le pays en question: on veut tout de suite repartir car il n'y a rien ici... NON, il faut rester 6 bons mois pour ne pas tomber dans le panneau.
Puis il y a la periode de la 1ere-2e annee ou il y a une lassitude du "vivre a l'etranger". On perd les contacts des amis en France. On est deconnecte de certains membres de la famille. REMEDE: changer de travail, changer de rythme de vie... Enfin c'etait mon experience en Irlande.
Je ne sais pas comment je me sentirai dans 2 ans en Italie, mais mon experience irlandaise m'a rendue plus forte.
Par contre je ne sais pas si j'aurais reagi de la meme maniere si j'etais a l'autre bout du monde. Peut-etre que le faite que je sois en Europe, a proximite de la France, me permet de penser que si il arrive malheur en 2-3heures de voyage express je suis aupres des miens.

[HS]

awa[at :

lecce]Peut-etre que le faite que je sois en Europe, a proximite de la France, me permet de penser que si il arrive malheur en 2-3heures de voyage express je suis aupres des miens.

C'est justement l'une des raisons qui nous poussent à rentrer à moyen terme (2-3 ans)...
[/HS]

Je pense que tu as raison de sortir beaucoup. Rester chez soi, c'est s'exposer à trop réfléchir à ses problèmes. Surtout chez toi, écoute de la musique, va dans une église ou une assemblée de personnes originaires du pays comme il en existe beaucoup maintenant, en tout cas à Bruxelles. Bon courage, Lindabrasil

cette discutions date de 11 ans .jean  luc  ;)

Et alors, ze peux pas ? Alors, ze ferai plus comme disent nos chers petits bouts punis. Mais tu sais, les coups de blues en 2006 ou 2017, ce sont les mêmes symptômes, je pense, à part que maintenant, les moyens de communication sont tellement perfectionnés qu'appeler la famille devient plus facile... mais les tiraillements sont là, comme toujours.
Alors, bon courage à tous !
Smile ! Lol ! Je ne peux pas utiliser les smileys ne les voyant pas, alors je les écris !

pas de probléme tu peut   ;) jean  Luc  ;)

On a des "coups de blues" quand on a vécu ses 1ières années de vie dans son pays d'origine...Jamais de coups de blues pour moi....j'ai vécu dans plusieurs pays, dans plusieurs maisons dès mes 4 mois....et ma famille a l'habitude d'être séparée ....je m'adapte partout et surtout...je vis , peu importe où  je suis !!!!

ca depend du pays ou l'on vit. c'est vrai quen jodanie la vie est un peu monotone, ya pas grnd chose a faire

si on maitrise pas la langue local ,on est plus sujet aux coups de blue que les autres . jean  luc  ;)

Les coups de blues se font, chez moi en tout cas, sentir à des moments très particulier de l'année.

Le pire c'est Noel je crois. En plus de l'évidence de ne pas être "en famille", il y a un truc supplémentaire, celui d’être dans un pays chaud. Il me manque le froid, la neige, les joues qui piquent, le sentiment heureux d’être rentré à la maison en ôtant son écharpe et en sentant la vie revenir dans les doigts de pied, l'odeur du vin chaud, les marchés de noel, les décorations, l'obscurité qui tombe... Tout ces petits riens qui font tout, et qu'un pays sableux à 32° ne remplace pas, même avec une langouste servie sur la plage.

Il y a aussi la période (juin) où le climat devient invivable au Sénégal, tellement chaud, tellement étouffant, que d'un seul coup la France nous manque avec davantage d'intensité.

Heureusement, tout ceci n'est que temporaire !

les fête de fin d'annéesont une période propices á la déprime, quand au grosses chaleurs ,45-46° dans le sud de la France ,36°en juin en Bretagne  . jean  luc  ;)

En effet, il est des dates difficiles à vivre, et des températures qui ramènent au pays natal.
Bon courage !

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié

Conseils pour bien choisir votre assurance santé pour expatrié.

Déménagement international

Conseils pratiques pour bien préparer votre déménagement international

2 millions de membres !

Regarder plus tard