Trouver l'amour à l'Ile Maurice

Bonjour à tous,

Et si le romantisme s'invitait lors de votre expatriation à l'Ile Maurice ? L'amour vous attend peut-être dans votre pays d'accueil, aussi nous vous proposons de partager quelques conseils.

Est-il facile de rencontrer d'autres célibataires à l'Ile Maurice ?

Quelles sont les meilleures options pour faire des rencontres : via des amis, groupes de rencontres ou d'activités, sites ou applications, etc. ?

Lors d'un rendez-vous, y a-t-il des bonnes pratiques ou des codes culturels à respecter ?

Comment gérer la différence culturelle dans une relation ?

Comment gérer une relation si l'on sait que son expatriation n'est peut-être que d'une durée déterminée ?

Merci de partager vos conseils et votre expérience,

Priscilla

Oh que non ce n est pas simple ...
Si on est un homme , c est certainement beaucoup plus simple mais pour une femme c est très compliqué.
Ce serait un peu long à expliquer mais en gros les différences culturels et le fait que tout le monde se connaît ici rend les choses difficiles.

Avec le nombre d'expat, tu devrais pouvoir trouver chaussures a ton pied dans les français si c'est compliqué au niveau culturel Aurélie non ?
Bon courage en tout cas ;)

Bonjour à tous,

C'est loin d'être simple également pour un homme si on souhaite une vrai relation durable...La différence de culture certes, le niveau social également. En générale les européennes arrivent en couple donc ce n'est pas facile du tout. Pour ma part, à plus de 50 ans , sortir et traîner dans les boîtes, ce n'est plus pour moi, et je n'imagine pas trouver la femme de ma vie dans ce genre d'endroit. J'ai essayé un site international mais quand on habite à Maurice, c'est très vendeur ! Quand elle arrive ici, qu'elle voit notre mode de vie, évidemment ça "le fait" ... Alors,  du jour au lendemain, a cause de la distance, et la peur de perdre cette "opportunité", on se retrouve H24 avec quelqu'un qu'on ne connaît pas vraiment et ce n'est pas évident du tout ! En plus le problème de visa se pose c'est vrai !
Alors, à moins de trouver une Mauricienne qui me convienne ...ce n'est pas gagné du tout !

Bonjour,

arrivé à Maurice en 2007, j'ai rencontré l'âme soeur début 2008.

10 ans de vie commune, 3 ans de mariage, et une petite fille de 19 mois :)

Il faut surtout prendre son temps et beaucoup, beaucoup communiquer. Nos cultures sont différentes (tant mieux), et nous avons beaucoup à apprendre les uns des autres !

Serge:
Moi, comme je n'avais pas le capital voulu à la base, j'ai épousé une Mauricienne AVANT de venir.
Ça marche mais, comme tout crédit à la consommation, à la longue c'est ruineux.
Bon, je sors...

Marie:
"Salaud!"

Certaines annonces placées dans les journaux sont loin du romantisme : on voit régulièrement une annonce en anglais et en hindi qu’il dit à peu près ceci : parents, si vous avez des difficultés pour caser vos enfants de 25 à 35 ans,  contactez l’association Untel qui trouvera un bon parti pour votre enfant dans le respect de la religion.

Vu aussi il y a quelques mois cette annonce :
Notre famille offre  RS 15.000 à toute personne qui pourra présenter une dame célibataire , de religion ... à un fonctionnaire propriétaire de 50 ans.

Il y a trois ans, une de nos connaissance nous avait annoncé qu’elle avait trouvé un bon parti pour sa fille de 25 ans : « ses parents ont une compagnie d’autobus »
Trois mois après le mariage, elle retournait chez sa mère....

Oui, c'est un sujet qui peut être déchirant, d'un côté  comme de l'autre. Vois à ce sujet le livre de Martyne Perot,  "Les fiancées de l'ile Maurice" (éd Grasset). L'auteur envisage le phénomène dans tous les sens, partir de Maurice, y venir ou y revenir.
Au surplus la vie, de couple ou pas, recèle bien des dangers et réserve bien des surprises. Même si on ne quitte pas son village. Amitiés.

Marie, qui s'y connait bien mieux que moi, ajoute qu'au delà de l'aspect financier, il y a une pression sociale chez les musulmans et les hindous qui veut qu'on marie les enfants en temps voulu. Avec les exigences habituelles, dot, festivités, et... virginité!
Certains gars en ont profité et ramené la dulcinée au bout de 48 heures, en prétendant avoir été trompés sur cette qualité substantielle, même s'ils en étaient seuls responsables...
Ça a fait des histoires, d'où l'exigence légale d'un mariage civil.

Les jeunes s'affranchissent à toute vitesse de ces usages ("Y font Bollywood dans l'bis...")

Cependant, il y a pas huit jours, une "vieille" fille du coin lui a demandé si elle ne connaitrait pas un mari pour elle, en France. Comme quoi les habitudes...

Nouvelle discussion