Couverture santé France et Portugal

Bonjour,

Après avoir parcouru toutes ces discussions reflétant des expériences personnelles, j'avoue y perdre un peu mon latin !
En y regardant de plus près auprès des différentes parties prenantes, il me semble comprendre comme suit, pour ce qui est des retraités :
- Si pensionné du régime français et que je pars dans un pays de l'EEE, j'y transfert mes droits à l'AM par le biais du formulaire S1 obtenu auprès de CNAV ou CARSAT.
- Je m'enregistre auprès de la SS portugaise, tout en gardant ma carte vitale.
- La SS française prélève la COTAM sur les pensions (générale + complémentaires)
- Si j'utilise un parcours de santé en France lors d'un retour, la SS française me prend en charge, ainsi que ma mutuelle actuelle, que j'ai consultée.
- Côté France, cela semble clair.

- CFE, ou pas ? Je n'y vois aucun intérêt, par contre on peut s'inscrire auprès de la CNAREFE (centre Nal. des retraités à l'étranger) sans cotisation supplémentaire.

- Côté portugais :
- Après inscription à la SS portugaise, il faut une complémentaire portugaise, en portant une attention sur la prise en charge du secteur public ou privé.

- L'option des mutuelles bilatérales, avec ou sans CFE, même si l'efficacité de certaines est prouvée, me parait plus relevé d'un business juteux quand on voit le montant des cotisations, en plus règne l'opacité de la prise en charge ou non du secteur privé.

Je m'interroge donc sur la nécessité de s'engouffrer dans ce système.  J'avoue aussi que je préfèrerais garder ma mutuelle actuelle (efficacité et tarif négocié)
Cette vision aurait-elle une faille ?

alain-fr30 :

Bonjour,

Après avoir parcouru toutes ces discussions reflétant des expériences personnelles, j'avoue y perdre un peu mon latin !
En y regardant de plus près auprès des différentes parties prenantes, il me semble comprendre comme suit, pour ce qui est des retraités :
- Si pensionné du régime français et que je pars dans un pays de l'EEE, j'y transfert mes droits à l'AM par le biais du formulaire S1 obtenu auprès de CNAV ou CARSAT.
- Je m'enregistre auprès de la SS portugaise, tout en gardant ma carte vitale.
- La SS française prélève la COTAM sur les pensions (générale + complémentaires)
- Si j'utilise un parcours de santé en France lors d'un retour, la SS française me prend en charge, ainsi que ma mutuelle actuelle, que j'ai consultée.
- Côté France, cela semble clair.

- CFE, ou pas ? Je n'y vois aucun intérêt, par contre on peut s'inscrire auprès de la CNAREFE (centre Nal. des retraités à l'étranger) sans cotisation supplémentaire.

- Côté portugais :
- Après inscription à la SS portugaise, il faut une complémentaire portugaise, en portant une attention sur la prise en charge du secteur public ou privé.

- L'option des mutuelles bilatérales, avec ou sans CFE, même si l'efficacité de certaines est prouvée, me parait plus relevé d'un business juteux quand on voit le montant des cotisations, en plus règne l'opacité de la prise en charge ou non du secteur privé.

Je m'interroge donc sur la nécessité de s'engouffrer dans ce système.  J'avoue aussi que je préfèrerais garder ma mutuelle actuelle (efficacité et tarif négocié)
Cette vision aurait-elle une faille ?

Bonjour
Il me semble que l'inscription à la CNAREFE ne concerne que les retraités expatriés hors UE et Suisse. Le reste est une affaire de santé , d'âge et d'esprit. Vérifiez bien que votre mutuelle française vous couvrirait en cas d'hospitalisation dans le privé au Portugal si vous n'êtes pas affilié CFE. Je ne vois pas comment elle peut faire puisque, dans ce cas , il n'y pas de base de remboursement sécu. . .Une complémentaire portugaise  n'a aucun intérêt pour le public dans lequel les "restes à charge" sont peanuts. D'après ce que vous écrivez et sans connaitre votre état de santé ni votre âge , vous auriez intérêt à prendre une assurance portugaise pour l'hospitalisation et d'autres éléments éventuellement en voyant ce que l'on vous offre en fonction de votre situation et des plafonds que vous estimez utiles.
Bien à vous

Les français peuvent aussi souscrire une assurance santé privé avec la compagnie franco-portugais Groupama- voir avec chambre de commerce franco- portugais, ou directement avec leurs bureaux à Lisbonne.

Annabelle de La Panouse :

Les français peuvent aussi souscrire une assurance santé privé avec la compagnie franco-portugais Groupama- voir avec chambre de commerce franco- portugais, ou directement avec leurs bureaux à Lisbonne.

OK. Mais c'est quoi ?:une complémentaire qui fonctionne au Portugal ET en France , une assurance privée au premier euro, une assurance pour des  soins seulement au Portugal, avec ou sans carences,etc...Des compagnies , ce n'est pas ce qui manque . Un peu de précision serait utile.
Bien à vous

Je dis bien que la mutuelle française ne couvre que les dépenses en France.
Pour le CNAREFE, c'est en effet pour le hors UE/EEE, j'avais mal vu.
Je comprends à ce que vous dites qu'il vaut mieux se couvrir côté portugais pour l'utilisation du secteur privé.
Je pense plus aux dépenses dues aux examens (analyses, imagerie médicale, consultation d'un spécialiste), et les soins ou interventions en ambulatoire, ce dont on a le plus besoin, quand on n'a pas de problèmes de fond.
Merci pour votre avis.

Bonjour à tous,

Nous allons arriver à Faro le 24 septembre pour une installation définitive.
Nous arrivons de Guadeloupe ce qui ne facilite pas forcément les choses !
Ma Maman est du voyage, elle a 78 ans, elle est en bonne santé d'un point de vue général.
Cependant elle est traitée depuis 3 ans par des injections dans les yeux pour un problème de DMLA.
Ces injections reviennent toutes les 8 semaines pour l'oeil droit et 12 semaines pour l'oeil gauche.
Les résultats sont vraiment extraordinaires et il ne faut donc pas qu'elle cesse son traitement sous peine de perdre complètement la vue.
Nous avons pris contact avec l'hôpital de Loulé qui est dans le secteur privé et effectivement ça va être un casse tête pour la prise en charge.
J'ai également eu un entretien avec une personne charmante de chez FIDELIDADE qui me confirme qu'ils peuvent lui faire un contrat, mais que puisqu'elle sera traitée dans le privé, il y aura un reste à charge.
Elle n'a pas su me dire de combien.
Est ce que l'un d'entre vous saurait si un hôpital public en Algarve traite ce type de pathologie ?
Merci d'avance si vous détenez l'information.
Bonne soirée à tous

Nouvelle discussion