CV de chercheur effrayant pour les recruteurs non scientifiques

Bonjour,

J'ai obtenu la résidence permanente pour la Canada (hors Québec).
Je suis titulaire d'un doctorat en neurosciences et j'ai été chercheur postdoctorant pendant plus de 3 ans dans un laboratoire australien mais j'aspire à une nouvelle carrière au Canada.

Mon projet de reconversion n'est pas clairement défini car j'ai envie de tester différentes choses et de me laisser guider par les rencontres et les opportunités. Cependant j'ai envie de me tourner vers l'écologie / l'environnement. J'aimerais m'initier à l'agroécologie et y associer la cuisine végétarienne.

Un agent des services de pré-arrivée m'a dit que mon CV fera peur aux employeurs qui ne sont pas dans le milieu académique ou scientifique. Il pense donc que j'aurais des difficultés à mettre en place ma reconversion sans expérience canadienne.

Il m'a conseillée de chercher un emploi dans ma branche, dans un premier temps, pour acquérir cette fameuse expérience, créer mon réseau et préparer ma reconversion en parallèle. Or, je ne conçois pas de retravailler dans la recherche, même temporairement.

Pour rester en adéquation avec mes convictions, je me dis que je pourrais proposer mes compétences scientifiques, de gestion de projet et de communication à une ONG ou une association œuvrant pour l’environnement.

Est-ce que quelqu’un aurait des conseils et des recommandations pour trouver un emploi ainsi que des suggestions concernant les organismes à contacter ?

Merci d’avance,
Laëtitia

Nouvelle discussion