batterie solaire

Bonjour
Qui connait un bon magasin de fourniture solaire sur tana ou encore mieux sur antsirabe ?
ma batterie est HS mais c'est la troisieme en 6 ans , je suis preneuse de toute info concernant des marques abordables (genre 500 000 ar les 100 AH).

Bonjour,

Je suppose que vous avez mis des batteries au plomb pour véhicules, c'est pour cela qu'elles ne tiennent pas longtemps, elles ne sont pas faites pour se décharger profondément. Il faut des batteries au gel, celles que l'on utilise pour les chariots élévateur par exemple. Elles sont chères : environ 550 euros en France pour 220 amperes, mais là vous ne serez plus embettée pour au moins 5 ou 6 ans. Je ne sais s'il y en a à Madagascar de la marque Victron, mais elles sont de bonnes qualités.


"Les batteries en gel sont une évolution haute gamme des batteries au plomb.

Elles sont résistantes et ne nécessitent pas d’entretien.

Elles sont très appréciées pour leur décharge profonde, leur durée de vie en cyclage élevé (de 600 à 1600).

Ces batteries sont cependant sensibles aux charges excessives.

Elles sont idéales pour des cycles répétitifs, en utilisation quotidienne."

Evitez les batteries chinoises de piètre qualitée.

Cordialement

Je vous remercie pour  votre réponse mais ce sont bien des batteries solaires avec gel que j ai achetées, ce ne sont pas des batteries de voiture. je connais bien la marque Victron mais trop cher pour moi. Je recherche une qualité acceptable à un prix abordable.

Alors vous devrez les changer tous les 2 ans. Mais si vous faites votre calcul ça ne vous reviendra pas plus cher au bout des 6 ans.

Pour ma part j'ai acheté l'année dernière à Tana deux batteries de 150 Ampères avec un  petit convertisseur que j'ai acheté en France (de marque allemande) et qui ne rouille pas comme les convertisseurs de Mada.
Dès que la batterie descend en-dessous de 12 Volts le convertisseur prévient avec des bips répétés puis il s'éteint une ou deux minutes plus tard pour ne pas trop décharger les batteries. En ce qui concerne le régulateur et le matériel Victron, je déconseille fortement car non seulement c'est hors de prix... mais j'ai acheté un régulateur Victron dont je n'ai jamais pu me servir car il ne laisse pas passer la moindre charge et il faut avoir fait des études d'ingénieur en informatique etc. Pour le régler avec un logiciel téléchargeable et naturellement se procurer le câblage pour le brancher sur le pc ou autre et qui n'est pas fournit avec l'appareil.
En ce qui concerne les batteries de 150 ampères au gel, c'est naturellement assez cher mais au moins elles tiennent  plus longtemps si on en fait un usage modéré.
Par contre j'ai acheté il y a une dizaine d'année des batteries 200 ampères au gel à Tamatave et sur deux batteries qui ne dépassent plus une charge de plus de 10 ou 11 V j'ai branché tout l'éclairage de la maison y compris deux lampes extérieures qui sont allumées toutes les nuits... bien entendu ce sont des ampoules de 12 V  à 5 ou 15 Watts qui éclairent moins que les 220 V mais on s'y habitue et si on veut lire, il est facile de les implanter juste à côté ou au-dessus directement de l'endroit où on est et cela suffit largement. Il est évident qu'entre les panneaux solaires et les batteries il faut installer un régulateur afin de ne pas trop charger les batteries qui risqueraient de chauffer et de se détruire très rapidement. Il existe également des régénérateurs de batteries qui nettoient les éléments et qu'on laisse branché en permanence sur les batteries afin de prolonger leur durée de vie. Il faut savoir aussi que les panneaux solaires ne sont prévus que pour des appareils qui consomment très peu, genre ordinateur, charge de téléphone, éclairage à faible consommation etc. Si vous désirez brancher un frigo ou autre, il faut une installation avec de nombreuses batteries ainsi que pas mal de panneaux solaires ainsi qu'un frigo à basse consommation et là cela reviendra beaucoup plus cher que les factures de la Jirama. Si vous désirez des infos supplémentaires, je peux pour les laisser en message personnel.

Bonjour,
je vous remercie pour votre réponse . Mon installation solaire est constituée d'un panneau 75 W et une batterie gel 65 A.H, et d'un régulateur.
Cela sert simplement à faire des charges portables (maximum 5 dans la journée) et l'éclairage (ampoule led 12v (8) conso 2 ou 3 W maxi). Pour les charges , je fais tourner un convertisseur 300 W (et certaines en 12 v directement).
Voilà c'est un équipement basique qui me suffit mais les batteries ne tiennent pas. La dernière a tout juste 2 ans et je l ai qd meme achete autour de 100 euros pour une 65 AH (ce qui me semble faire un prix normal auquel on peut s attendre a un peu de qualité). Le soir elle tombe à moins de 12V et l "eclairage ne tient pas (marche a peine 1h). Peut être y a t il un probleme sur mon installation pour que les batteries ne tiennent pas, je ne sais pas !

Je pense que votre PA ne au solaire n'est peut être pas bien placé. N'y a t il pas l'ombre d'un arbre ou d'un bâtiment pendant la journée, est il bien orienté. Le convertisseur est assez gourmand un 75w est peut être un peu faible. Une batterie de 65amp à 100 euros vous devez avoir de la qualité. Avez vous mis un régulateur ?

Le panneau solaire est sur un toit terrasse orienté plein nord avec un angle de 30 degré environ, pas un arbre, pas une ombre.
la charge de la batterie est atteinte en quelques heures sans souci.
Le convertisseur fonctionne la journee pendant la charge et cela n'empeche pas d'apres le regulateur de remplir la batterie. Peut etre que le regulateur ne vaut rien , je ne sais pas c'est mon troisieme egalement. Le premier comme le victron etai trop complique je suis revenu au plus simple un pwm ( le premier etait un mppt). le premier a grille mais celui la pas de souci.

En fait il faut savoir qu'une batterie de 65 ampères ne peut pas garantir une charge pas plus qu'une décharge importante. Le minimum pour qu'une batterie tienne longtemps la charge il faut qu'elle fasse au moins 150 voire 200 ampères et que votre petit panneaux de 75 Watt n'arrivera jamais à charger. Pour ma part, n'y connaissant pas grand'chose dans le solaire, j'ai relié 5 panneaux de 24 Volts de 175 watts chacun sur deux batteries de 150 ampères en 12 Volts reliées en série c'est à dire le + des panneaux sur le + d'une des deux batteries, le - sur le - de l'autre batterie et j'ai relié le + et le - entre les deux batteries. naturellement j'ai mis un régulateur entre les panneaux et les batteries et j'ai un petit convertisseur de marque allemande acheté en France... ce qui est très important  concernant la qualité du produit que j'ai branché soit sur une batterie et quand celle-ci commençait à faiblir je le branche sur l'autre batterie. Et vazy roule ma poule comme dirait un copain gasy qui s'y connait en volaille. :lol:

Pour schématiser au maximum, car avec mes deux neurones il m'est impossible de comprendre le rendement d'une batterie de 65 ampères par exemple.
Donc pour donner une image plus parlante, les ampères sont comparable au débit en eau d’un robinet , alors que les ampères/heure correspondraient à la quantité d’eau collectée dans une bassine en une heure.
Si je me trompe, je suis sûr qu'on me donnera des éclaircissements sans batteries. :lol:

Ok , ma jeunesse relative me permet d'avoir 3 /4 neurones à mon actif et donc je comprends bien votre image ;) . merci pour l info concernant la capacité des batteries je vais donc en effet orienté mon achat vers une 150 AH et ajouté un panneau de 100W, ca devait le faire ainsi.
Ma question de départ concernait surtout la recommandation d'une marque de batterie par exemple, quelle est la marque des votres ?

Bon je viens de me prendre un lumbago en allant vérifier le nom inscrit sur mes batterie: il s'agit de la marque "Asense solar battery" 'j'espère que cette marque va me faire une petite ristourne sur mes prochains achats de batterie pour la pub que je viens de leur faire).
D'autre part si vous désirez le numéro de téléphone de Monsieur Armin un sympatique expat allemand qui vend  ces batteries sur Tana, vous pouvez me contacter par Message personnel.
;)

Pouvez vous MR Madagaston m envoyer le numéro de telephone de ce mr Armin car je suis a la recherche d une batterie de qualité pour établir un petit reseau solaire.Merci d avance

madagaston :

Pour schématiser au maximum, car avec mes deux neurones il m'est impossible de comprendre le rendement d'une batterie de 65 ampères par exemple.
Donc pour donner une image plus parlante, les ampères sont comparable au débit en eau d’un robinet , alors que les ampères/heure correspondraient à la quantité d’eau collectée dans une bassine en une heure.
Si je me trompe, je suis sûr qu'on me donnera des éclaircissements sans batteries. :lol:

Bonsoir,

En fait, c'est très simple à comprendre quand c'est expliqué clairement, ce que je vais faire présentement. :)
La formule est: P = U x I
Non, pas barbare,  :o  une seconde pour la suite svp !  :P
P est la puissance que vous aurez (en watts)
U est la tension (en volts)
I est l'intensité (en ampères)

Alors, très simple.

Batterie
Vous achetez une batterie (donc en 12 volts, U) de 65 ampères/heure (le I).
Vous aurez donc une puissance disponible (P) de 780 watts/heure (12 x 65) au départ.
Bien entendu, plus vous allez "la pomper", plus vous allez la décharger donc, petit à petit, vous finirez par la mettre à plat forcément.
C'est le souci majeur d'une batterie comme tout le monde le sait.
L'autre souci est que toute batterie peut être rechargée un certain nombre de fois et ensuite, elle est morte.

Au domicile
La Jirama alimente en 220 volts et ensuite on choisi l'ampérage que l'on souhaite.
Je prends le cas "basique" d'une maison abonnée à 15 ampères.
Vous disposez alors d'une valeur de 3.300 watts en permanence car il n'y a pas de souci de décharge.
Par moments, le courant varie un peu et vous pouvez vous retrouver avec un peu plus ou moins de 220 volts mais ce n'est pas méchant dans la globalité.

Enfin, un petit conseil:
Quand vous avez une coupure de courant en délestage (donc plusieurs heures) pensez pendant la coupure à débrancher frigo et congel. Vous éviterez ainsi le risque qu'ils soient "grillés" quand le courant reviendra car il faut savoir que parfois il se produit un "coup de bélier".
J'entends par là qu'à la "remise de la sauce", la tension (U en volts) dépasse beaucoup les 220 volts.
Même si cela ne dure qu'une seconde, voire fraction de seconde, par exemple (car c'est juste une pointe de retour du courant dans le réseau) , si le compresseur de votre appareil de froid tourne à ce moment là, il ne va pas aimer ça du tout !!!

Voila, pour faire avancer le schmilili,..... :D

Grâce aux disjoncteurs, protégez vos équipements contre ces deux dangers

Pour éviter les pics de surcharge dûs au retour de courant, il suffit d'installer un disjoncteur spécifique sur votre tableau électrique entre l'arrivée du courant et l'alimentation générale de votre installation:
"La protection contre les surcharges et les courts-circuits sont les principales exigences lors de la sélection d’un disjoncteur. Les circuits en provenance directe du secteur peuvent fournir une tension de 480V et un courant de court-circuit de plusieurs milliers d’ampères. Pour cette raison les panneaux de commande de ces circuits sont équipés de disjoncteurs listés selon la norme UL 489 “Standard for Moulded-Case Circuit Breakers and Circuit Breaker Enclosures” capable d’interrompre des courants de court-circuit entre 5.000 et 50.000 ampères ou plus. Le pendant européen et international de cette norme se trouvent dans les normes EN60947 / CEI 947 (Appareillage à basse tension) et EN60898 / CEI 898 (Disjoncteurs pour la protection contre les surintensités pour installations domestiques et analogues) décrivant entre autres les disjoncteurs modulaires.Un disjoncteur installé directement dans un équipement est en général en place pour protéger l’équipement lui-même et la norme adaptée à cette emploi est la norme UL 1077, “Standard for Supplementary Protectors for Use in Electrical Equipment” ou la Norme Européenne pour disjoncteur pour équipement EN 60934 / CEI 934. Dans les termes utilisés par l’organisme d’homologation UL, les disjoncteurs répondant aux exigences de la norme UL 1077 sont appelés “ protecteurs supplémentaires”, ils sont marqués en tant que “composants reconnus” (et non pas “listés”), et sont identifiés par le symbole correspondant. Ces produits sont appelés en Europe “disjoncteurs pour équipement” ou CBE. Les disjoncteurs décrits dans les deux normes américaine UL 489 et UL 1077 ainsi que dans la norme Européenne EN 60934 / CEI 934, protègent les circuits électriques aussi bien contre les surcharges que contre les courts-circuits. Les disjoncteurs selon UL 1077 se concentrent tendanciellement à la protection contre les surcharges, généralement parce qu’ils sont en aval d’un disjoncteur selon UL 489. Les courts-circuits et les surcharges demandes des propriétés différentes aux différents disjoncteurs. Il est impératif que les ingénieurs de développement soient conscients qu’ils doivent protéger leurs équipements contre les deux dangers."

Serge nous apprend que:"Vous achetez une batterie (donc en 12 volts, U) de 65 ampères/heure (le I).
Vous aurez donc une puissance disponible (P) de 780 watts/heure (12 x 65) au départ."

Pour ma part, je comprends mieux quand il n'y a pas de lettres qui embrouillent tout car je n'ai jamais été fort en algèbre qui voulait me faire remplacer des chiffres par des lettres et par des formules en lettres.
Donc si je comprends bien ce qu'on m'a expliqué car mes deux neurones on parfois du mal à suivre les raisonnements: mes batteries qui sont en 12 Volt, je les charge à 12 à 13 et même à 14 Volts chacune avec mes panneaux solaires de 24 Volts... bien entendu mes batteries sont reliées en série, ce qui fait que mes deux batteries forment une batterie de "24 Volts".
Mes panneaux solaires fournissent "en principe" 175 Watts chacun comme j'en ai branché cinq en parallèle, cela me donne du 175 Watts x 5 panneaux= environs 875 Watts que je divise par 24 Volt = environs 36 ampères par heure donc pour charger mes deux batteries de 150 ampères si elles étaient déchargées totalement (ce qui n'est jamais le cas),  il me faut 150 Ampères x 2 batteries = 300 ampères divisé par 36 ampères par heure = soit un peu plus de 8 heures... avec un régulateur qui laisse passer 50 Ampères mais comme mon convertisseur s'éteint automatiquement quand les batteries se déchargent quand elles arrivent à un peu plus de 11 Volts afin de ne pas subir une décharge trop profonde ce qui abîmerait prématurément les batteries, je n'ai jamais besoin par conséquence de 8 heures pour recharger mes batteries...
Oui mais... vont me rétorquer les sceptiques:" quand il y a une éclipse du soleil tes batteries ne chargeront pas plus que la nuit"... et cela me laissera naturellement sans voix et je ne les suivrai pas sur cette voie là non plus car la nuit je n'y vois rien. Ah la la! j'ai mal à la tête maintenant... ;)

Bofedo, je vais compléter un peu votre post.

La fonction première d’un disjoncteur est de protéger contre les courts-circuits et la surintensité.
Ensuite, en ce qui concerne la surcharge, je réponds oui….MAIS.

Pour qu’un disjoncteur réagisse en cas de surcharge, il faut qu’elle dure « un certain temps ». Certes son délai de réaction est très court mais il est quand même supérieur au peu de temps que dure un « coup de bélier » sur le réseau (et à plus forte raison aux milliers de volts balancés dans votre installation électrique domestique lors d’une surtension atmosphérique, coup de foudre).

Le « coup de bélier » le fera disjoncter (pas toujours d’ailleurs) mais votre compresseur du frigo aura quand même « pris une pêche », ce qui réduira sa durée de vie, voire coupera un enroulement de sa bobine.

Anecdote : Intervenu en dépannage urgent dans une maison en hiver, j’ai vu (une seule fois) des radiateurs électriques devenus….rouge ! (ça fait drôle). Le départ d’incendie était imminent et j’ai dit à la dame au téléphone d’aller faire sauter immédiatement son disjoncteur général, le temps que j’arrive.
Pourquoi ?
La maison était alimentée en tétrapolaire (triphasé + neutre) et le fil de neutre s’est coupé. Cela a eu pour effet d’alimenter les radiateurs en 380v au lieu de 220v….et les disjoncteurs n’avaient pas encore déclenché.

Un disjoncteur contient une bobine qui protège en cas de court-circuit et dans ce cas il n’y en avait pas, donc il n’avait pas de « raison » de déclencher.
S’y trouve aussi une bilame de détection thermique destinée à la protection contre les surcharges. Cette bilame, recevant 380v au lieu de 220v s’est échauffée et le temps qu’elle soit trop chaude pour qu’elle provoque la disjonction, les appareils qui sont derrière…vous imaginez…

Pour finir, il faut bien comprendre qu’un disjoncteur a un déclenchement instantané que dans 2 cas de figure : Soit un court-circuit, soit une surintensité (en ampères). Sa réaction à une surchauffe demande un peu de temps (très variable suivant les caractéristiques du disjoncteur).

(Pardon pour le mal de tête madagaston) :D

Bon! grâce à Serge je vais ouvrir une discussion qui me concerne personnellement car mon mal de tête pourrait venir d'autre chose que du courant électrique ou des batteries. :unsure
http://www.expat.com/forum/viewtopic.ph … 98#4328115

madagaston,

Le calcul, à part un détail, est juste  :top:
Le détail ?
Ce n'est pas 8 heures mais 4 car, en branchement en série, on additionne les tensions mais l'intensité ne bouge pas.
Vous passez donc en 24 volts mais restez avec 150 ampères.

Sur un branchement en parallèle, c'est l'inverse:
On additionne les ampérages (dans ce cas vous auriez bien vos 300 ampères) mais vous resteriez en 12 volts.

Pour ceux qui ne connaissent pas mais souhaitent découvrir, un petit lien à ce sujet qui va leur faire plaisir:
https://www.ecolodis-solaire.com/consei … rallele-47

Serge nous apprend que: "Vous passez donc en 24 volts mais restez avec 150 ampères."
Donc je gagne dans l'affaire si je peux charger en moitié moins de temps mes batteries. C'est vrai que je ne suis pas un spécialiste en batteries et en panneaux solaires car en France je ne m'imaginais même pas que cela pourrait m'intéresser un jour.  Donc j'ai appris sur le tas par la force des choses et c'est peut-être un bien que la Jirama se trouve mal car cela oblige la population à se convertir aux énergie renouvelables.
A ce propos en regardant une émission tout à l'heure à la télé ils ont parlé du stockage de fichiers informatiques dans les data-centers qui génèrent beaucoup de chaleur et cette chaleur dégagée par un seul data-center a pu être récupéré pour chauffer 1500 logements. Actuellement la France se positionne à la 5ème place mondiale avec 150 data-centers... mais la demande est très forte et le client veut son data center clé en main en 6 mois... ces centres verront-ils le jour à Madagascar où le problème épineux de l'énergie est un sacré problème car ce genre de data-center est énergivore et ne supporte pas bien les délestages intempestifs.
Pour l'anecdote, dans l'entreprise où je travaillais on reliait les transmetteurs aux automates et aux ordinateurs des salles de contrôle qui avaient également leur data-center qui consommaient beaucoup d'énergie et donc généraient beaucoup de chaleur.
Si le sujet vous intéresse voyez un peu ci-dessous:

https://www.solutions-numeriques.com/do … en-france/

Nouvelle discussion