Close

Gérer la solitude au Vietnam

Bonjour à tous et à toutes,

Une expatriation au Vietnam est une expérience enrichissante, mais qui peut aussi s'accompagner de moments de solitude.

Quels sont les facteurs potentiels de solitude lors d'une expatriation au Vietnam ?

Comment s'y préparer et comment contrer ce sentiment ?

Quels sont vos conseils pour briser la solitude et bien s'intégrer dans votre nouvel environnement ? Est-il facile de faire de nouvelles connaissances, existe-t-il des activités ou événements pour rencontrer du monde ?

Racontez-nous si vous avez fait face à ce sentiment lors de votre expatriation et comment cela s'est passé pour vous.

Merci de partager votre expérience,

Priscilla

Bonjour,

La 1ere fois a mon arrivee au VN,je rechercher la compagnie  d autre expatries francais.Cela n est pas evident car certains sont seuls aussi et a l epoque les forums ne fleurissaient pas comme maintenant.

Je me suis tourner aussi vers les vietnamiens dont   je suis d origine,c etait encore moins evident,on n est pas reconnu aussi.

Du coup je suis rester seul ,aller boire 1 coup ,prendre la moto se balader.Je me suis melanger avec d autres nationalites,espagnol,italienne etc........ en communiquant comme on pouvez.

J ai appris le vietnamien avec 1 prof particulier qui ne m a pas couter cher d ailleur et au bout de 3 mois il m a dit que je pouvais continuer d apprendre seull en lisant les journaux.

Mon experience reste quand meme le vietnamien,il est accueillant et comprehensif malgres leur air moqueur.

c etait en 1996 ....

d autres pourront rajouter certains elements que j aurai pu oublier.

En tous ca il faut y aller ,maintenant il y a des cafes rencontres car les vietnamiens veulent decouvrir l etranger et la tous se rencontrent, expats anglofone ,australiens etc.............

Que d autres decrivent aussi leurs experiences

Philippe Huynh

Bonjour Pricilla.

Puisque vous insistez pour avoir mon opinion je vous dirais que pour moi la solitude n'existe pas dès lors que vous avez quelque chose à partager ou à découvrir. Pour moi ce fut les deux, dans le domaine sportif j'ai des compétences qui m'ont permis d'intégrer rapidement les cadres de ma discipline, j'étais aussi intéressé par la culture et la langue vietnamienne, je me suis inscrit à l'Université des Sciences Sociales et Humaines à Saigon, j' y ai fait 2 séjours de 3 Mois ce qui m'a permis d'apprendre les bases de la langue vietnamienne que j'avais la chance de pouvoir mettre en pratique avec mon épouse qui ne parlait que le vietnamien, c'est d'ailleurs dans cette langue que nous communiquons depuis plus de 20 ans. Non la solitude je ne connais pas.

René

Bonjour à tous,
Pour ma part, entre la famille et la belle famille, les amis vietnamiens, français et ceux d'autres nationalités, il est souvent plus facile de trouver un billet de 500.000 sur le trottoir qu'un peu de solitude  :)

Oui la solitude au Vietnam je l’ai jamais connue :-)
Sur que si on ne bouge pas et juste boulot dodo c’est comme partout .
Ici c’est quand même assez difficile pour ça , la vie fait que l’on bouge beaucoup, juste boire un café , visiter monuments, expositions,voir  des amis , il y a toujours quelque chose à faire même si l’on habite la campagne .
Bien à vous tous
Éric

Quand on est un blanc on est constamment surveillé et dévisagé par au moins 10 paires d'yeux où que vous alliez, en ville ou à la campagne, petite ruelle ou grande route. Donc la solitude ce serait un luxe qui n'existe pas ici pour un occidental.

Cher HUYNH
Mais vous n etes " jamais seul avec votre solutude" comme chantait l autre !
TZ

Bonjour,

Devant la question posée, ... j'ai failli rire... non pas par moquerie, mais la solitude au Vietnam ça n'existe pas pour peu que l'on soit ouvert aux autres, aux nouveautés, au pays, à tout ce que les autres vivent.... - Je ne suis pourtant pas parmi les privilégies, je ne parle pas vraiment le vietnamien..... j'ai la chance d'être accompagnée par mon mari, natif du nord, mais il y a pas mal de temps que je pars, seule, en me débrouillant ... en n'importe quoi pour communiquer, et le mieux est que l'on me comprend, l'on me sourit, l'on m'aide et on n'est pas rebuté pour être accessible... - Bien sûr le parcours peut être parsemé de quelques "hermétiques", quelques grincheux, il en faut pour faire apprécier le pays.... mais je pense que l'attitude aide, ne pas se croire supérieur, mieux, plus fort, autrement, non, au Vietnam, on vit comme un Vietnamien, on est fringué comme eux, on n'est pas plus riche qu'eux....

Non, la solitude, j'aurais tendance à plagier la chanson : ça n'existe pas... - quelque mots usuels, pas mal d'attitudes polies et non polluantes, de la gentillesse, des sourires, des excuses, ne pas oublier le "xin loi" et cam on, les petites attentions qui font que vous ramassez ce qui est  tombé d'un étalage... ou d'un vélo, bref, de la considération qui va peut être les étonner, dans un premier temps, mais leur montrer que même si vous n'êtes pas encore intégré, vous serez intégrable.

Bien cordialement - Hoan Kiem

bonjour m RICK
vous avez écrit "quand vous etes blanc....
MAIS PAS BESOIN D ETRE AU VN DANS LES REGIONS RECULeES
EN fRANCE ? DES QUE VOUS ETES DANS UN PETIT VILLAGE ? MEME BLANC  ? SI VOUS n etes pas du coin  on vous scute soigneusement
l essentiel c 'est de comprendre que l on ne vous agresse pas (meme si vous le ressentiez ainsi) c 'es de la pure curiosité

bonjour Hoan kiem ,
ce n est pas la solitude qui est important au vn  , surtout dans les grandes agglomerations , c 'est plutot le silence , la quiétude ,et  le calme qui nous manquent
on est tjours envahis d animations , de bruits etc....
Ceci dit , la solitude peut etre présent meme si on est en pleine foule
Voyez vous  , dans le metro , trains  parisiens par exple  , personne ne se parle , pas un sourire complice pas un regard sympatique , tout le monde rivés sur leur portable , leur tablettes leur ordis
il agit d un monde sans  communication  ,les grandes villes qu elles soient ,vniennes , françaises  ou ailleurs 
Pour casser ou améliorer cet atmosphère , faire le premier pas vers les autres , meme si l on risque d etes déçu par une fin de non recevoir
tz

Bonjour,

J'ai passé tant de mois, d'années au Vietnam... que c'est le silence, le calme, etc.... qui m'insupportent lorsque je rentre en France... le moins longtemps possible...je peine...... - Le bruit fait partie de la vie au Vietnam....c'est la vie, ce sont les autres qui vivent, et cela ne les empêchent pas d'avoir les yeux rivés sur leur smartphone ou tablettes.... - ils ont d'ailleurs commencé longtemps avant nous.... -

Bien à vous - Hoankiem

thang zen :

bonjour m RICK
vous avez écrit "quand vous etes blanc....
MAIS PAS BESOIN D ETRE AU VN DANS LES REGIONS RECULeES
EN fRANCE ? DES QUE VOUS ETES DANS UN PETIT VILLAGE ? MEME BLANC  ? SI VOUS n etes pas du coin  on vous scute soigneusement
l essentiel c 'est de comprendre que l on ne vous agresse pas (meme si vous le ressentiez ainsi) c 'es de la pure curiosité

Exact, même en France lorsque vous arrivez dans un petit village, vous êtes l'étranger et les gens, pour la plupart, n'osent souvent pas venir à votre rencontre. C'est à vous en tant que nouvel habitant de faire l'effort. Enfin selon moi...
Si vous vous présentez aux commerçants en achetant votre baguette, que vous passez boire un verre et faire votre tiercé au troquet du coin, que vous intégrez le club de pétanque ou de foot du village, très vite vous ne serez plus l'étranger mais un villageois comme les autres. Il faut tout simplement participer à la vie locale
Et bien ici, et sans doute sous tous les méridiens, c'est la même chose. Si on fait l'effort de s'intégrer, rare quand l'on sera mis à l'index. Mais si on se conduit comme un con, on sera traité comme un con.

Heu, là ce n'est pas dans un petit village, c'est même dans les grandes villes que tout le monde vous dévisagerea de manière impolie parce que vous êtes un blanc !

Ils vous fixent droit dans les yeux et ne vous lâchent pas, l'air pas gênés.

Etre blanc au Vietnam, c'est être un animal dans un zoo.

Sans compter les mères qui incitent leurs gosses à crier fort "héééloo" dès qu'ils voient un animal, pardon, un blanc.

Si vous êtes viet kieu, vous passez inaperçu.

En fait chaque quartier fonctionne comme un village. J'ai mes habitudes et m'approvisionne souvent chez les mêmes commerçants qui maintenant me connaissent et avec qui je plaisante souvent. On croise les mêmes têtes et il est très facile de rompre la glace.

rickvn :

Heu, là ce n'est pas dans un petit village, c'est même dans les grandes villes que tout le monde vous dévisagerea de manière impolie parce que vous êtes un blanc !

Ils vous fixent droit dans les yeux et ne vous lâchent pas, l'air pas gênés.

Etre blanc au Vietnam, c'est être un animal dans un zoo.

Sans compter les mères qui incitent leurs gosses à crier fort "héééloo" dès qu'ils voient un animal, pardon, un blanc.

Si vous êtes viet kieu, vous passez inaperçu.

Heu là ??? - je suis bien blanche et bien claire et si, dans les débuts, surtout à Hanoi, je faisais figure d'ovni... ça s'était bien calmé lorsque j'en suis partie, 9 ans après.... et à Sai Gon, même dès le début, personne ne flashe sur moi... je suis littéralement fondue dans la masse et ça surprend bien mes amis viet kieu..on me parle même un peu trop vite et trop... en vietnamien pour que ma petite cervelle blanche réagisse à la seconde... -

Quant aux enfants qui crient "hello", poussés ou non par leurs mères, je n'ai jamais pris ça pour de la méchanceté ou du dénigrement, l'Amérique est (curieusement) fort appréciée au sud vietnam... tous les étudiants demandent à y aller) et il suffit de répondre à cet hello US par un autre hello, et sourire, et les enfants sont réjouis, aucun ne se moque.... -- pour moi une seule chose, laisser au vestiaire ou au placard tout ce qui nous faisait gonfler en tant que français, ou autres.... de l'humilité, de l'humilité, de la compréhension, et on est parfaitement heureux au Vietnam...suffit de  descendre du piedestal et ne pas considérer la moins réflexion ou la moindre maladresse comme une atteinte à notre majesté..... - et ça, les Français ne savent pas tous faire....

Cordialement.

Evidemment vous avez raison :
Si j ai fait une erreur en FRANCE de regarder, de "mater"  trop qq1 , j aurai droit à " tu veux ma photo,  "
Vous etes irrités par l attitude des gens , mais je vous assure que leur regard trop insistant n 'est pas dirigé seulement vers  vous , un  BLANC ni que vous etes un animal de ZOO
Un VietKieu verra la meme attitude  , les gens reconnaitront facilement du premer regard  un Vkieu
Vous verrez la meme chose en ASIE du sud est THAI LAOS ,INDO  ,ETC .....
alors pour éviter ce désagrément : visitez la SUEDE , les pays nordiques par exemple
Comme je vous ai expliqué , c est probablement
la curiosité , la recherche d un client éventuel (supposé plein de dollars en poche) pour un commerçant de babioles ou meme une personne qui pratique le plus vieux métier du monde .....
Mais  , au fond, à coté des aspects négatifs pour nous , peu ou pas habitués à ce qu on nous dévisage ,il existe plein de sujets plus agréables les sourires ( faux ou vrais)  leur gentillesse (fainte diplomatique ou vraie, leur façon de vivre au jour le jour ....et des paysages exotiques qui nous changent ,leur art culinaires qui remplace nos MACDO ..... encore que les mcdos au VN commencent à pulluler!
sur que bcp reviennent dans ces pays (SEA) pour ces aspects + d autres jurent de ne plus y remettre les pieds pour des raisons inverses , ils ont raison et leurs raisons
Heureusement nous avons le choix
Je vous souhaite de faire le bon choix pour retrouver votre joie votre courage de continuer à voyager ou de  rester ,découvrir d autres choses agréables ou meme désagréables , qui constituent  les charmes des voyages Il y a tellement de choses à découvrir dans le monde , de peuples  différents , des moeurs variés,d habitudes diverses  , des choses  qui ne peuvent qu enrichir  nos expériences et notre vie somme toute éphémère
Cordialement T zen

Nouvelle discussion