Close

Gérer la solitude en Martinique

Bonjour à tous et à toutes,

Une expatriation en Martinique est une expérience enrichissante, mais qui peut aussi s'accompagner de moments de solitude.

Quels sont les facteurs potentiels de solitude lors d'une expatriation en Martinique ?

Comment s'y préparer et comment contrer ce sentiment ?

Quels sont vos conseils pour briser la solitude et bien s'intégrer dans votre nouvel environnement ? Est-il facile de faire de nouvelles connaissances, existe-t-il des activités ou événements pour rencontrer du monde ?

Racontez-nous si vous avez fait face à ce sentiment lors de votre expatriation et comment cela s'est passé pour vous.

Merci de partager votre expérience,

Priscilla

bonjour a tous,
je suis sur la Martinique de puis 2001 et la solitude est bien présente surtout après une séparation ou un divorce on se retrouve seul pas de familles ici les amis  les vraies surtout ici son introuvable cela reste toujours par intérêt donc en temps que chef d'entreprise ses travail et quelques activités ,
surtout n'hésitez pas a vous mettre en colocation.
bonne journée a tous.

Oui, je te rejoins Anthony, j'ai déjà fait cette expérience de gens très intéressés quand ils apprennent où je travaille ;) lol !
Je dirai que, comme partout, on chasse la solitude en rejoignant des associations...là on rencontrera des gens avec qui on partagera un centre d'intérêt...
Pour ma part, j'ai rejoins le cslg et csmm, deux associations militaires ouvertes aux civils également, pour des activités physiques et artistiques.
Mais c'est vrai qu'il est assez difficile de se créer un réseau en Martinique...en Nouvelle Calédonie, c'était bien plus aisé, car plus éloigné de la métropole, on se serrait les coudes entre expats.

Bonjour,

En ce domaine comme en bien d'autres les vécus sont très individuels, dépendent du besoin relationnel...

Il ne m'a pas été plus difficile de me faire des amis ici qu'ailleurs. Après, les amis, pour moi, c'est qqchose qui se compte sur les doigts d'une main, donc je en m'imagine pas en avoir grosse quantité et j'en ai une partie ailleurs dans le monde. Je n'ai pas vraiment besoin de les voir pour me sentir en amitié avec eux. Les copains peuvent être un peu plus nombreux et partager divers moments de vie. Les connaissances vont et vient et parfois ne traverse ma vie que qqs heures.

Ce qui est certain, c'est qu'au fil des ans je m’investis de moins en moins, limite plus du tout dans des relations de passage juste pour qqs années. Je n'irai guère plus loin que le stade connaissance. 

Internet a changé nos vies en matière d'échanges, de partages. Car cela peut permettre de trouver des gens avec qui partager un centre d'intérêt et clavarder à l'envie car sur place il n'existe peut-être pas de telles personnes...

Complexe de s'investir dans des relations humaines et de voir partir les gens...

Madikéra

Nouvelle discussion