Un peu d'amour pour celles et ceux qui sont expatriés et ...

qui pensent qu'ils sont loin de tout et de tous et que personnes ne pensent à eux

BONTE


Bonjour à l'ensemble de la communauté Française de Madagascar !

Merci à toi basque bondissant merveilleusement croqué par Gotlib. On a tous besoin d'amour ...

Pour ma part, j'ai divorcé avec ceux qui nous prenaient pour des "mougeons" mi-moutons qu'on tond, mi-pigeons qu'on plume et je me suis fais oublier grâce aux conseils d'une fonctionnaire des impôts en France avant de partir définitivement et qui m'a avoué que les fonctionnaires des impôts ne peuvaient pas courir après tous ceux qui ne font plus de déclaration d'impôts.
:top:

Je me demande s'il faut faire le mort avec les impôts. Ne vaut-il pas mieux leur indiquer qu'on est parti résider à l'étranger. Au moins le dossier est clos proprement. Et si jamais on a fait le mort et que l'on doive revenir à un moment donné, attention ! A moins d'être effectivement parti définitivement, mais alors définitivement !

Papy nous dit: A moins d'être effectivement parti définitivement, mais alors définitivement !
Oui trois fois oui... je suis parti définitivement de France et je n'y rentrerai même pas les pieds devant... bien entendu il ne faut jamais dire "fontaine, je ne boirait pas de ton eau" car si un impératif devait m'obliger à choisir entre la vie et la mort dans ce cas je serai bien obligé de mettre en action les deux neurones qui me restent pour évaluer la situation. D'autre part, j'ai bien été à la mairie de ma commune dont ma belle-soeur est maire pour officialiser mon départ définitif de la commune et naturellement ma conseillère des impôts m'a recommandé de me mettre en rapport avec le service des impôt des expatriés à Paris, ce que j'ai fais en donnant ma nouvelle adresse de résidence à Madagascar. Mais je dois dire que depuis une dizaine d'années je n'ai pas de nouvelles des impôts qui à l'époque m'avaient envoyé un courrier précisant que j'étais exonéré d'impôts sur le revenu. Quant à la CSG tant décriée par les retraités, je n'ai pas de nouvelle non plus... mais il faut bien que je précise que ayant en tout quatre caisses différentes de retraite dont une à l'étranger, on n'a peut-être pas pris en compte les montants de toutes les caisses... mais chchut, il ne faut pas le répéter. ;)

Une réalité à ne pas fuir nous les Hommes...
Au cours d’une réunion, le chef de service informa son équipe qu’il n’était pas suffisamment respecté comme il se doit.

Le lendemain matin, il apporta une petite pancarte où il était écrit :
"ICI, C’EST MOI LE CHEF!" 

et il la plaça bien en évidence sur la porte de son bureau.
  Quand il revint, après le déjeuner, il vit un post-it à côté de la pancarte.

  Quelqu'un y avait indiqué :

  " Votre femme a téléphoné…Elle veut récupérer sa pancarte !!! "

"ICI, C’EST MOI LE CHEF!"
Elle est vraiment très bonne en effet et si l'amour est prépondérant pour beaucoup d'expats, la logique voudrait qu'il y ait un chef... donc en ce qui me concerne, je suis le chef car je prends les grandes décisions et ma compagne prends les petites décisions comme par exemple de définir ce que sont les grandes et les petites décisions.
J'avoue que j'ai parfois du mal à comprendre son raisonnement mais après tout, je suis pour la paix des ménages et si l'amour doit être basé sur des décisions à prendre autant laisser aux autres le soin de se casser la tête à peser le pour et le contre pendant que nous les expats nous puissions jouir d'une vie faite de soleil d'insouciance et d'amour.
:lol:

"Votre femme a téléphoné..." Je rigole, qu'est ce je rigole ! Ce forum, c'est vraiment ma partie de rigolade quotidienne ! Merci à vous les participants...

Gaston, ta philosophie est celle des plus que centenaire...... :lol:
Je veux dire par là que c'est celle qui fait des Hommes: des centenaires...
Amicalement à toutes et tous
Yvan

Merci Yvan de partager ma philosophie qui devrait être avant tout faite d'une bonne dose de bonne humeur car soit-disant le dérèglement de nos cellules proviendraient selon certaines sources bien informées du stress, du mal de vivre, du blues,  de la mélancolie, quand ce n'est pas en éprouvant une espèce de vague à l’âme, une légère tristesse un peu floue, des émotions trop fortes, le burn out et j'en passe et des meilleures.
Par contre l'amour la joie de vivre et surtout les passions sont faites pour avoir une raison de vivre et pourquoi pas d'avoir la volonté et le dynamisme suffisant pour devenir centenaire voire plus encore. Et ce ne sont pas les expats qui me contrediront car souvent ils ont préféré vivre leur rêves plutôt que de continuer à rêver le reste de leur vie.
;)

Oui en effet Gaston, je partage ta façon de voir, et tout simplement comme disent les frères Nacash dans leur chansons: "prendre ses distances envers ceux qui nous faisaient souffrir.../... dans notre exil nous avons encore l'amour au fond du cœur"....Sauf qu'en ce qui me concerne: "nous ne sommes pas rester des amis"....Partir,sans but précis, sans projet particulier. Se mettre à l'abri de certains prédateur voir prédatrice. S'expatrier est parfois l'expression matérielle, du "Réflex de vie"...
Bonnes recherche dans les futures blagues.. J'en ai quelques unes qui ne sont pas piquées des vers mais hélas à ne raconter qu'après 22h....Heure à laquelle les petits sont au lit.... :gloria

Partir, partir ailleurs n'est pas la solution. Partir fait partie de la solution. Partir permet de s'éloigner physiquement de ce qui nous a embêté. L'environnement, les relations, le passé et autres. Que n'en sais-je, chacun a son histoire. La solution est en nous. Reconstruire, ou construire son bonheur. Eviter de renouveler le type de relations qui nous a déplu. Développer de nouvelles et seulement des relations saines, apprécier la solitude si nécessaire, prendre le temps d'apprécier le soleil, la température, la mer, la liberté... A chacun ses besoins, vivre réellement comme on l'entend.
Partir n'est pas la solution, mais... çà aide très grandement. ;)
Enfin, c'est mon avis.

Partir voyager forme la jeunesse.. Partir c'est mourir un peu...  Partir et voyager c'est aller chercher loin l'envie de retourner chez soi...
Que chacun choisisse la maxime qui lui va le mieux..
Sommes nous des "expat ou des exilés" ?

expat = exilé volontaire

Il ne faut pas partir trop vite disait la professionnelle de l'acceuil à so jeune client ! Soucieuse qu'elle étai de la satisfaction de son client et pour elle même de dévaloriser sa profession.
Merci à Yvan Berdah pour ses blagues ( après 22 heures ) dont Tony me fait de temps à autres l'écho - non pas l'écho des savanes ; quoique ...

Bonjour à vous toutes et tous amies et amis "Expats "
Aimeriez vous que je vous conte une histoire hautement spirituelle ???Car celle ci vous rendra j'en suis plus que certain grandement philosophe et surtout hautement respectueux devant la toute puissance divine....
Bon j'attends quelques instants, si il n'y a pas de vote contre je commence...
Attention il faut suivre c'est "divin" évidemment...

C'est un homme très très très croyant....
Il prie tout le temps..
Il faut dire que D... n'est pas, loin de là, insensible aux prières qu'il reçoit tout le temps...
Un jour cet homme dans ses prières demande à D... ce que représente l'éternité pour lui ?
La réponse fut immédiate:
"Mon fils, l'éternité ne représente qu'une toute petite seconde pour moi".....
L'homme entre en transe.. Il prie de plus en plus fort, et remercie le tout puissant de lui avoir répondu.
Il ose poser une autre question:
"D... ho! mon D.. oh! tout puissant, oh! force  infinie maître de toutes les énergies, dis moi je t'en supplie dis moi ce que représentent pour toi des milliards et des milliards d'€uros ?"

La réponse fut immédiate :"Le milliards et trilliards de milliards d'€uros, ne représentent pour moi qu'un tout petit euro"...
Alors là... Je vous passe les détails, car cet homme de prières est transporté...il n'en reviens pas de la toute puissance ainsi exprimée..
Mais, tout de même, il ose encore dans sa frénésie demander à D...:
"S'il te plait mon D... je t'en supplie voudrez tu bien m'envoyer un de tes tout petit euro ?"
Et D... dans son immense bonté lui dit:
"Bien sûr mon fils , attends une seconde.."

Bon, je viens de débarquer à nouveau sur ce forum.

Moi je vote pour, pour une fois que j'ai le droit de vote à Mada ;)

Pour ma part, plus jeune, partir c'était apprendre,découvrir, l'exotisme sous toutes ses formes et sous toutes les latitudes...j'ai fait-presque- toute l’Europe de l'ouest, à une époque ou un mur séparait l'ouest de l'est...ça ne m'a pas suffit, alors j'ai élargi en allant en Afrique, Océan Indien et Moyen Orient...là encore, pas rassasié...de fait, c'est les Amériques que je suis allé découvrir...tout ça pour finir par me retrouver à mon point de départ...mais avec une idée bien claire de ce qu'allait être ma vie en France: une vie de besogneux, sans joie ( sauf une,MON FILS, qui vaut bien la vie de M... que j'endure...)
Mais je me réconforte comme je peux en me disant qu'une fois que j'en aurais fini avec ma vie en France, et vu le niveau des retraites qui ne font que fondre alors que le coût de la vie ne fait qu'augmenter, mon salut se trouve dans le départ vers un ciel plus clément à mes yeux, Madagascar...
C'est une destination que je connais-un petit peu pour y avoir déjà été il y a 30 ans de cela - et que je continue à connaitre( apprendre) par le biais de nos posts et forums...
Un endroit du "tout est possible" pour peu qu'on s'en donne les moyens et qu'on puisse entraîner dans notre sillage quelques bonnes personnes à l'esprit ouvert...
Et accessoirement, permettre à qqu'un comme moi de pouvoir enfin vivre "décemment" du fruit de mon labeur...ce qui n'est pas possible en France...ou la misère gagne du terrain jour après jour...

Et accessoirement, permettre à qqu'un comme moi de pouvoir enfin vivre "décemment" du fruit de mon labeur...ce qui n'est pas possible en France...ou la misère gagne du terrain jour après jour...
Fredo nous apprend qu'il n'est plus possible de vivre décemment en France. En fait je crois qu'on peut vivre décemment partout du moment qu'on est bien dans sa tête car il suffit de vouloir pour pouvoir. Je pense à ceux et celles qui ont plaqué leur métier à Paris avec leur master en poche et sont allé élever des chèvres dans le massif central pour y trouver la zénitude. Mais naturellement si on veut du dépaysement complet et enlever les chaînes qui nous lient au centre des impôts en France, il vaut mieux se libérer et se faire sa place au soleil dans un pays comme Madagascar par exemple. ;)

Nouvelle discussion