Projet d’ouverture d’une boutique aux États-Unis

Bonjour,
Je m’appelles Marvyn, j’ai 21 ans, je suis actuellement fabricant et grossiste dans le prêt à porter homme.
J’ai pour le moment 2 points de distributions sur Paris.

Mon but serait d’élargir mon activité en ouvrant un 3e point de distribution aux États-Unis et vous l’aurez compris à New York précisément. Je n’ai pas spécialement de connaissance pour ce qui est du commerce international à part ce que j’ai pu apprendre au cours de mon expérience.
Auriez-vous des conseils à m’apporter quant à l’ouverture d’un commerce et plus globalement une activité dans cette ville si prisée ? Et aussi les démarches essentielles et les préparations que je devrais anticiper si vous en avez la connaissance.

Par la suite je souhaiterai m’installer dans cette ville, mais la n’est pas le sujet peut être que mon activité me permettra de le faire.

Vous remerciant par avance de votre réponse éclairée,
Cordialement
Marvyn Guetta

Bonjour

As-tu fait une etude de marche ici?
A New York la mode est differente de celle en France et tout ne marche pas. Mais, il est vrai aussi qu'il y a de TOUT. Ce qui est bien et moins bien pour essayer de faire la difference.
Il faut voir aussi qui serait la clientele visee. Par exemple a NY, je ne vais jamais ou presque acheter des marques francaises. Je sais que ce sera plus cher qu'en France...

Pour ouvrir une boutique je pense dans ce cas que tu devras te porter vers un visa investisseur. Ou trouver une boutique qui revende tes pieces. La par contre j'ignore le fonctionnement.

Ici a NY je vois que ca des boutiques qui ouvrent et ferment 6 mois plus tard... j'ai jamais vu cela de ma vie, rien ne tient! ou presque..

"Je m’appelles Marvyn, j’ai 21 ans, je suis actuellement fabricant et grossiste dans le prêt à porter homme.
J’ai pour le moment 2 points de distributions sur Paris."


Sacré parcours à 21 ans. Si ton projet ne nécessite pas de présence de ta part ici, pas besoin de visa. Il te faut "juste" trouver un distributeur ici. La première chose est, comme dit plus haut par frenchnewyorker, de t'assurer que tes produits seront appréciés ici. Dans le monde vestimentaire, penser à :
- la mode of course,
- les mensurations : les américains sont statistiquement plus grands et plus corpulents que les français,
- l'étiquetage : taille, mensurations... tout est différent.

Dans ton cas, je te conseille de t'approcher de UBI France et de la BPI car ils ont des lignes de subventions / Crédits prévus pour cela. Tu dois pouvoir faire prendre en charge une partie de ces dépenses par eux et venir prospecter sans te ruiner.

Tout d'abord merci pour votre retour, je n’ai pas encore fais d’étude de marche , mais ma marchandise est déjà vendu par ma clientèle aux Etats-unis et elle plait beaucoup.
Je vend des costumes , des chemises, du pantalons et de l’accessoires , à savoir aussi que ce n’est pas une marque mais une collection qui est crée par nous et fabriquer en quantités pour des boutiques dans paris par exemple.
Ensuite je cherche le moyen de vendre ma marchandise moi même aux Etats-Unis et d’ouvrir une boutique ou bien de revendre aux boutiques directement.

Ouvrir une boutique, ça veut dire un lease/un loyer et c'est là que les risques commencent. Et si c'est NYC, ça peut être de gros risques.

Un local du genre entrepôt et des revendeurs = bcp moins de risque. Perso, je préfère le rôle de wholesaler (grossiste) à celui de retailer (boutique), surtout dans la mode.

Mais tout dépend de votre budget.

Hello, je te conseille de distribuer dans un premier temps plutot que d'ouvrir une boutique en raison du cout. A Paris, j'habitais au tout debut de la rue de Turenne et j'achetais pas mal de vetements chez les fabriquants de la rue. L'un d'eux a voulu ouvrir un magasin a NYC et il a ferme. Apres, ils avaient quasiment triple les prix que j'avais l'habitude de payer lorsque j'achetais chez eux.

Oui je suis d’accord avec vous sur tous les points que vous avez cité, c’est vrai qu’avec l’ouverture d’une boutique et le coût d’un bon emplacement sa me reviendrais assez cher , je vais donc me mettre à chercher un local ou entrepôt de grossiste il faut que je regarde aussi la zone dans la quel je veut être parce que je doute que je puisse faire sa à Manhattan mais plutôt à Brooklyn.
Merci de vos réponses !

Ps : je travail aussi dans la rue de turenne 😋

Tu connais un peu Brooklyn?
Parce que bon.. tu vas pas vendre ca a Midwood, Bayridge ou Bed Stuy..
A part Williamsburg ou Downtown BK, je vois pas trop ou tu pourrais avoir un point de vente qui attire la clientele. MAIS, ces quartiers sont tres tres chers, donc niveau bon budget, tu devras prevoir aussi  ;)
PS: c'est tres touristique aussi, donc encore une fois, fais bien une etude de marché! Williamsburg c'est le nouveau Times Square...  :rolleyes:

Tu peux me dire en MP le type de vetements et le positionnement. Par rapport a la rue de Turenne, costumes, chemises, il y a peut-etre un marche inexploite sur West Harlem. Brooklyn comme par exemple Williamsburg et devenuaussi cher que Manhattan. Regardes aussi Garment District.

Bonjour,

J’aimerais partir avec ma fille à Santa Barbara (elle va etudier au Community College). Je cherche une opportunité. J’ai 47 ans et beaucoup oeuvré à l’international. Si vous souhaitez ouvrir une boutique à SB.. je peux le faire avec vous?

Berengere

Berengereparis :

Bonjour,

J’aimerais partir avec ma fille à Santa Barbara (elle va etudier au Community College). Je cherche une opportunité. J’ai 47 ans et beaucoup oeuvré à l’international. Si vous souhaitez ouvrir une boutique à SB.. je peux le faire avec vous?

Berengere

Tu devrais creer ton propore sujet car la ca n'a aucun lien avec ce jeune homme qui souhaite vendre sa marque... a New York!

Bonjour,
Je prend note de votre demande , mon objectif est plus centrer sur New York , si je change d’avis je sais ou vous trouver

Bien à vous, Marvyn Guetta

C’est juste.. désolée.. mais peut être lui aurais-je mis une idée en tête.. et si NY pourquoi pas la Californie..

Ma soeur travaille à Gucci à NY, peut etre pourrait elle l’aider d’ailleurs,


A bientôt,

Bérengère

Nouvelle discussion