Close

Etre parents aux Etats-Unis

Bonjour à toutes et à tous,

Lors d'une expatriation en famille, on se concentre souvent sur les enfants, leur adaptation. Qu'en est-il des parents ?

Comment vivez-vous votre rôle de parent aux Etats-Unis ? Est-ce que l'expatriation a changé votre façon de voir la parentalité ?

Arrivez-vous à garder un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle ? Comment ?

Existe-t-il des associations ou des groupes (virtuels ou non) pour entrer en contact et échanger avec d'autres parents ?

Quels sont vos conseils pour faire découvrir la culture locale à vos enfants tout en leur transmettant celle de votre pays d'origine ?

Merci de partager votre expérience,

Priscilla

Bonjour,

Mon expérience de parent aux USA: j'ai un fils de 3 ans et j'ai eu la chance de pouvoir être maman au foyer la plupart du temps (un peu de boulot de la maison ou bosser le soir) donc je n'ai jamais eu à chercher une crèche.
Ici la crèche/maternelle c'est jusqu'à 5 ans, ensuite l'enfant peut entrer à l'école (le public est gratuit de 5 a 18 ans).

Il y a du choix mais c'est vite cher (à Cincinnati c'est entre 5000 et 6000 à l'année, privé et public) et les journées se terminent tôt  (entrès 14 et 15h). Il faut participer à l'achat des fournitures scolaires pour la classes (crayons de papier, feutres, colles,....) et certaines écoles ont aussi un coût supplémentaire pour les livres.

Les bibliothèques sont gratuites, il suffit d'avoir une facture comme preuve de résidence pour avoir une carte. Elles organisent des activités gratuites pour les enfants (selon les âges).

Les américains emmènent leurs enfants partout  donc ils ont plus l'habitude des crises et autres,  les restaurants ont tous des menus enfants avec crayons de couleurs, chaises hautes et réhausseurs.

Côtés groupes, avec les réseaux sociaux, on peut toujours en trouver.

Donc les + comparés à la France je dirais que les activités gratuites ou peu chères sont plus nombreuses.
Les - le prix de l'éducation est un gros point noir.

Cheenoock :

Donc les + comparés à la France je dirais que les activités gratuites ou peu chères sont plus nombreuses.

Quand tu dis que les activités gratuites ou peu chères seraient plus nombreuses aux USA qu'en France, si c'est ce que tu as remarqué tu es très chanceuse car ce n'est pas ce que je vois ici en Californie.

Les activités sportives sont horriblement chères, surtout si on les comparent avec les memes sports qui en France seraient gratuits ou presque, comme les sports en salle par exemple (volley ball, athlétisme et autres activités dans le meme genre...). 

Autre exemple, le prix d'une heure d'equitation aux USA c'est le prix d'un forfait de 5h en France... et tout est comme ca.

Comme j'ai dit, mon fils n'a que 3 ans donc je suis pas encore aux activités sportives. Je suis dans l'Ohio (Cincinnati). J'ai une copine à Indianapolis, elle trouve aussi plein de trucs gratuits ou peu chers. Après, la  côte ouest est réputée pour être plus chère mais aussi new york,  Washington. Chicago, Boston et autres très grandes villes comme ça  sont sûrement chères aussi. Vous devriez donner plus de détails  comme l'âge de votre/vos enfants et leurs activités.  Le pays est tellement grand que les différences sont nombreuses.  😊

Cheenoock :

Comme j'ai dit, mon fils n'a que 3 ans donc je suis pas encore aux activités sportives. Je suis dans l'Ohio (Cincinnati). J'ai une copine à Indianapolis, elle trouve aussi plein de trucs gratuits ou peu chers. Après, la  côte ouest est réputée pour être plus chère mais aussi new york,  Washington. Chicago, Boston et autres très grandes villes comme ça  sont sûrement chères aussi. Vous devriez donner plus de détails  comme l'âge de votre/vos enfants et leurs activités.  Le pays est tellement grand que les différences sont nombreuses.  😊

Personnellement nous avons terminé avec tout ca car notre fille a maintenant terminé mais les activités extra scolaires sont horriblement chères et je ne pense pas que ce soit une exclusivité West Cost.

La raison est que vu que l'on paie peu d'impôts, les clubs sportifs reçoivent peu de subvention et de fait facture le prix fort afin de pouvoir rester ouvert...

Suis. Pas. Parent ici. Mais ...je te dirai le grand conseil sera d'arrive ...avec ta famille et tu apprendra tout. Sur. Place

HILAIRE YEMELI :

Suis. Pas. Parent ici. Mais ...je te dirai le grand conseil sera d'arrive ...avec ta famille et tu apprendra tout. Sur. Place

Tous les parents seront surement heureux de ce grand conseil.

HILAIRE YEMELI :

Suis. Pas. Parent ici. Mais ...je te dirai le grand conseil sera d'arrive ...avec ta famille et tu apprendra tout. Sur. Place

Merci pour ton humour. Cela fait toujours du bien de rire.

Pour mes 3 petits enfants et au delà
Les enfants sont surproteges par leurs parents. Au lieu de leurs enseigner la prudence on place des panneaux sur les voies. Les élèves sont surévalués en permanence par une école qui ne leur dit pas que ils font mal ou qu ils ont tort

Les 10 prestigieuses universités américaines ne doivent cacher la forêt de un système éducatif qui n'est pas à la hauteur

Pourquoi les asiatiques  les russes les indiens ont ils de meilleures performances ?

Ce systeme ouvre de belles perspectives aux     étudiant francais  notamment  en  sciences bien qu ayant eu des cursus moyen en Europe
À nous d avoir une exigence et rigueur pour nos  enfants
Je fais le Cassandre mais lorsque les parents paie près de 1500 dol/mois à l ecole française les parents clients ont tous les droits et les enseignants subissent cette pression

Ou est de l'humour la dessus😉?

"Que lorsque qu on vient d en rire on devrait en pleurer" ça n est qu une citation !

Qui veut pleurer donc. ? Toi ou qui?

Je prefere encore crier ...ou rire aux elclats

Peut-etre que tout simplement je n'ai pas compris ce que tu voulais dire. Une reformulation n'est pas superflue afin de comprendre le message que tu as voulu passer. La seule chose que j'ai compris est que tu n'as pas d'enfants.

Etre parent aux USA c'est d'abord accepter que les enfants americains recoivent un autre type d'education et essayer de s'adapter. Quelle n'a ete ma surprise quand des camarades d'ecole de mon fils venus le visiter a la maison mangeaient encore avec les doigts sans savoir utiliser une fourchette, qu'ils reclamaient sans vergogne un "snack" a n'importe quelle heure du jour, et qu'ils ignoraient que manger c'est a table et non pas dans toute la maison. Alors, on reeduque les enfants des autres gentiment en leur indiquant les regles de notre maison.

J'ai 3 enfants 19, 16 et 12. Nous sommes ici depuis 8 ans (je vous laisse faire les calculs). On a donc une expérience en :
- Pre school (daycare)
- Elementary school
- Middle school
- High school
- University.

Globalement très positif. Nous sommes dans le county de Orange en Floride, c'est un county riche. Le financement des écoles vient majoritairement de la property tax qui est levée par le county. Or, dans notre county : 250 000 chambres d'hotels, une partie de Disney, d'Universal, Sea world....

Sur l'apprentissage : on est clairement plus dans le savoir être, l'expression que le savoir livresque. Les arts sont mis en avant. Mes enfants ont un niveau de musique qu'ils n'auraient jamais eu en France sauf à payer une fortune en cours privés.

Si les enfants se défoncent à l'école, ça paye. Ils ont des opportunités extraordinaires. C'est clairement une école "à niveau", désolé mais j'aime ça. Mes enfants travaillant bien, ils ont les meilleurs classes.

Concernant l'université, je ne paye quasi rien car ma fille a eu de supers scholarships grace à ses résultats scolaires (merci ma puce). Attention, c'est vrai si on a la green card, pas nécessairement pour les détenteurs de visa.

Tout rose ????

Non, j'ai la peur au ventre dès que je vois un titre "school shooting" et c'est passé pas loin la dernière fois (Floride).

Je peux aussi parler de l'éducation des enfants américains car j'ai été prof dans le public (lycée) avant de monter ma boite. J'ai aussi encadré des scouts. C'est clair que beaucoup d'enfants n'ont pas de cadres, pas de limites. D'où, peu de repères. J'avais la réputation, dans les deux cas, d'être hyper strict alors que je me comportais comme d'habitude. J'ai vu des profs dépassés, des parents aussi. C'est pour cela à mon avis que tant de gamins sont traités pour hyper activité : ils ne sont pas malades, c'est les parents qu'il faudrait éduquer à élever leurs enfants.

Et si c'était à refaire ? je referais par que l'ascenseur social, ici, j'y crois. Mes enfants ont eu des opportunités qu'ils n'auraient jamais eu en France. Pour eux, "Sky is the limit" et j'y crois ! Alors qu'en France "ton nom, ton quartier, ton école...... te limitent". Tu es fils d'ouvrier, tu seras..........

Je suis peut être rêveur, crédule ou j'essaye de me convaincre que j'ai bien fait (sauf après les shooting comme dit plus haut) mais c'est "my 2 cents" sur le sujet.

Salut à tous,
Moi je commence à regarder les modes de garde pour les bébés et jeunes enfant et je dois avouer que les prix me font flipper ici en Californie...

- Pour quel mode de garde avez-vous opté ?
- Comment avez-vous trouvez un mode de garde ?

Merci beaucoup pour vos retour d'expérience ;)

Nous avons eu notre 1er bébé ici à Los Angeles. Jamais connu la parentalité en France à part via mon travail, mes amis.

Je suis devenue doula après que ma fille soit née, et je peux dire, ici ce que j'aime c'est le choix qu'on donne aux femmes. Le choix de pouvoir avoir un accouchement à domicile, dans une maison de naissance, hôpital... Il faudrait que la France s'en inspire, quand on voit à quel point c'est difficile d'accoucher à la maison là bas.

Il y a plein d'autres choses qui sont mauvaises (le taux de césariennes d'urgences, les cascades d'interventions etc) mais n'empêche, le choix est maitre quand on est instruit.

Quand ma fille avait 1 mois et demi j'ai rejoint un groupe de comment "the wright mommy and me" c'était pas terrible, je n'y suis pas restée longtemps mais j'ai pu faire quelques connaissances. J'ai connu après un autre groupe super animé par une sage femme.

Ici ce qui me choque c'est l'école publique à 5 ans, et les prix de la crèche. Etant doula, à mon compte donc, et débutant, les rentrées d'argent ne sont pas fixes et je ne peux pas encore me permettre de mettre ma fille à la crèche, qui me demande 1400 dollars par mois ! Nous vivons très bien, nous sommes propriétaires, nous voyageons souvent et nous faisons plaisir, mais 1400$ à sortir en plus par mois, ça semble impossible. Alors on s'arrange, et c'est (vraiment) pas facile parfois.

Le sentiment d'être prise au piège et de ne pas pouvoir faire tout ce que je voudrais faire (j'étais photographe en France et j'aimerais beaucoup reprendre aussi en parallèle, mais impossible). On a trouvé un petite école montessori qui prend 850$ par mois, ce qui nous semble plus raisonnable, mais ça commence à 2 ans, alors en attendant, je profite de ma fille, même si j'aurais aimé qu'on fasse un peu autrement.

L'éloignement de la famille c'est difficile aussi, on s'en rend encore + compte quand ils sont là en visite. Chaque restaurant ou ciné est doublé du coup d'une baby sitter, alors on réfléchit deux fois, surtout à 15$ de l'heure pour regarder la TV pendant que bébé dort!

Les femmes américaines sont beaucoup sur le paraitre (je ne sais pas comment c'est en France) l'enfant même bébé doit être déjà le meilleur dans le berceau, il faut choisir ses amis sinon on se sent vite "nulle". Elles ont beaucoup de pression aussi, notamment avec l'allaitement, il faut allaiter un an pour être bien vue, même si ça consister à tirer son lait exclusivement et à détester ça. C'est plutôt triste....

***

Modéré par Christine il y a 3 semaines
Raison : hors sujet + pas de pub svp. Merci
Je vous invite à lire la charte du forum

Bonjour Objectif USA,

Je suis en partie d’accord (et en partie en désaccord !) avec ce que tu dis :

D’abord n’oublions pas qu’en plus de la traditionnelle différence entre les très grandes villes et les autres (valable aussi en France), ici chaque Etat est différent. En matière d’école en particulier, chaque Etat fait son propre programme. J’habite actuellement en Virginie et 2 de mes enfants qui sont en primaire apprennent en histoire / géo l’histoire et la géographie de la Virginie. Auparavant nous avions passé un an à Baltimore et les choses étaient encore différentes. Il est donc très difficile de généraliser sur les USA… Parfois j’ai l’impression que plutôt que 50 Etats, il y a 50 pays…

Pour la priorité donnée aux arts à l’école aux USA, je mets un bémol. Je trouve globalement que la priorité est donnée (en tout à Baltimore en en Virginie !) au sport et à a compréhension du « business ». A Baltimore par exemple mes enfants avaient eu une éducation financière (avec un jeu de rôle sur le fonctionnement d’un business ou d’une banque) que j’avais trouvée très poussée. En comparaison à l’école en France ils avaient eu beaucoup plus de visite de musées, beaucoup plus d’apprentissage de la poésie… Certes mon fils aîné (actuellement en 7th grade) fait de la musique tous les jours au collège, mais c’est une classe de Band, donc centrée sur les instruments à vent. Lui, il fait du violon, ils l’ont intégré, mais le violon, il le pratique essentiellement en cours privé (qui est effectivement très cher).

En France, il y a notamment les Conservatoires et les Ecoles de musique, quasiment gratuits. Mes enfants ont tous pu aller au Conservatoire de musique de Lille et ils ont reçu un enseignement de qualité et je dois dire assez ludique (pour les plus jeunes). La même chose ici en Virginie nous coûte 10 fois plus cher !

Pour ma part je trouve qu’il y a beaucoup de pression à l’école : des tests et quiz quasiment toutes les semaines, les notations assez serrées… Attention, je ne dis pas ça parce que mes enfants ne travaillent pas bien, au contraire ! Ils étaient parmi les premiers de leurs classes aussi bien en France qu’ici. Mais je trouve que la pression est grande.

Personnellement j’aime bien l’école en France. Les parents ne sont pas censés trop intervenir à l’école (contrairement aux USA) mais je trouve que généralement les profs font bien leur travail (pour être précise là-encore j’ai plutôt l’expérience de centre-villes avec une réelle mixité mais pas de banlieues défavorisées). Par exemple quand nous sommes repartis en France après une année passée à Baltimore (et avant de revenir ici en Virginie) un de mes enfants étaient en plein milieu de CP (on est repartis en France en janvier) et il ne savait pas lire et écrire en français. En effet avec son père nous avions décidé qu’à Baltimore il se concentrerait sur l’anglais et on verrait une fois de retour en France. J’avoue qu’au début j’étais un peu inquiète parce que du coup en lecture et écriture il était loin derrière mais en quelques semaines il a rattrapé son retard. C’est surement en partie grâce à ses capacités  mais aussi parce que sa maîtresse a été formidable.

Enfin concernant l’hyperactivité des enfants (je suis psychologue …) il y a peut-être un manque de cadre qui y contribue. Mais je crois surtout que les Américains ne sont pas très tolérants avec leurs enfants ! Ça peut paratre paradoxal, mais mis à part les très jeunes enfants (disons les bébés et les toddlers), ils exigent une attitude très calme et très « respectueuse ». J’ai plusieurs exemples en tête concernant la faible tolérance à la bousculade et au jeu libre à la récré. Il y a aussi l’hostilité anecdotique mais réelle manifestés par exemple au personnage de dessin animé Caillou jugé « geignard » (j’ai un article là-dessus sur mon blog tellementfrench.com)

Pour finir je suis d’accord avec toi : en tant que parent moi aussi j’ai la boule au ventre à chaque fois que je pense aux armes à feu. S’il y a une chose à laquelle je crois ne jamais pouvoir m’habituer, c’est la peur des shootings.

@Mitra_USA
Nous sommes d'accord à 100% sur une chose, aucune expérience n'est identique. C'est pour cela que je précise que je suis dans un county très riche, j'ai donc une expérience un peu privilégiée.

C'est pareil pour la France.... Je n'ai pas la même expérience que toi et je ne m'étendrais pas sur notre expérience scolaire de 3 ans en Guadeloupe.... Je n'aurais pas les mots et 8 après j'en ai encore la rage au ventre.

Que penses tu du critères "ascenseur social" ? Le classement scolaire PISA a traité le système français de "système de castes"... http://www.injep.fr/sites/default/files … alites.pdf

Ah les enfants aux US. On pourrait écrire un roman....
Si je m'en tiens à mon expérience perso, mes remarques ne concernent que le Massachusetts et les enfants de plus de 5 ans l'âge de ma fille lorsque nous sommes arrivées aux US.

Comment vivez-vous votre rôle de parent aux Etats-Unis ?
Je n'ai pas l'impression d'être vraiment différente de ce que j'étais en France. Mon mari étant français (comme moi) et les enfants (8 et 5 ans à l'époque) étant déjà "grands" ... nous avons donc continué avec les mêmes principes éducatifs qui semblent plus strictes que ceux des américains que l'on cotoye. Par exemple, il était inconcevable pour mes enfants d'aller chez leurs copains et de se servir à tout bout de champs dans le frigo familial. De même nous étions (et sommes toujours) intransigeant sur la politesse et le fait de dire merci, bonjour et au revoir ce qui étonne toujours les mamans des copains. D'ailleurs elles adorent et trouvent ça charmant (j'ai souvent des compliments) mais ce n'est pas pour autant qu'elles l'exigent de leur enfants.
Autre point, mes enfants savent qu'il ne faut pas interrompre les gens quand ils parlent. Ici les enfants n'hésitent pas à te couper la parole et les parents acceptent ça et souvent s'arrêtent eux même de parler pour les écouter même si c'est pour réclamer un énième gateau ou un jouet.
Autre sujet d'étonnement, au début, le fait que les enfants ne restent pas à table pour manger. Ils se lèvent tout le temps et grignotent débout! Ils ne savent pas non plus se servir d'un couteau... c'est assez comique de leur proposer un truc à couper. Ils sont tellement habitué à ce qu'on appelle la "finger food" (la nourriture ave les doigts) qu'utiliser un couteau est inimaginable: ils vont utiliser la fourchette, leur dents mais le couteau sera toujours très propre  :D .

Du coup j'ai un peu l'impression d'être une sévérité extrême :| En revanche dès qu'on leur explique les règles de comment ça marche à la maison, ils sont très respectueux et obéissent au doigt et à l'oeil.....  On ne peut que saluer leur respect des règles qu'on inculque ici dès le plus jeune âge et qu'ils respectent tout au long de leur vie...

Est-ce que l'expatriation a changé votre façon de voir la parentalité ?
Disons que j'ai appris à être plus souple sur certaines choses et plus tolérante aussi. C'est un des points important je pense. S'expatrier c'est vraiment s'ouvrir à d'autres cultures et d'autres modes d'éducations lorsque qu'on le fait en famille. Et même si les US paraissent très proches de nous ils y a quand même pas mal de différences culturelles.

Arrivez-vous à garder un équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle ? Comment ?
Les 2 premières années je n'ai pas travaillé. D'abord je voulais vraiment profiter de mes enfants et du fait qu'on s'en sortait très bien avec un salaire, j'ai surtout chercher à recréer mon univers, me faire des copines, prendre mes marques et découvrir un tout nouvel environnement. Une fois mes repères pris, je ne cherchais toujours pas lorsque par le bouche à oreille j'ai pu intégrer un poste qui me plaisais. C'était un travail au 3/4 temps de 8h15 à 15h45 et avec toutes les vacances scolaires et proche de chez moi. Si ça avait été différent je n'aurais jamais accepté. Pas question de subir les horaires des compagnies US avec des vacances au compte goute  :D et des temps de transport infernaux (en tout cas dans la région de Boston)
Ma fille était encore en primaire et finissait l'école à 14h30...Comme elle offrait une garderie après l'école (after school program) certes beaucoup plus chère qu'en France mais que je pouvais déduire de nos impôts, ma fille a pu l'intégrer sans problème et elle avait toutes sortes d'activités (art, jeux de société, théâtre...). Le matin s'était son père qui la déposait.
Mon fils, en Middle school, à pu bénéficier du transport scolaire (school bus) et donc pouvait rentrer à la maison sans avoir besoin d'un mode de garde plus spécifique.
Les enfants ont en général un choix d'activités après école incroyable pour peu que l'un des parents ne travaille pas et qu'ils aient beaucoup d'argent car tout coûte très cher ici.
Pour la musique, les 2 villes où j'ai habité ont un super programme d'initiation et au perfectionnement d'instruments tant à vent, qu'à corde ou de chant. Les parents se battent pour lever des fonds et garder ce département ouvert car il permet un enseignement de qualité quasi gratuit!

Existe-t-il des associations ou des groupes (virtuels ou non) pour entrer en contact et échanger avec d'autres parents ?
Oui maintenant mais c'était plus rare quand on est arrivé. Maintenant toutes les villes ont des réseaux Facebook de "moms" de la ville pour échanger conseils, astuces et informations.  Pour les plus petits les bibliothèques offre des moment de rencontre  parents/enfants ce qui permet de rencontrer d'autres parents de la ville et d'échanger

Quels sont vos conseils pour faire découvrir la culture locale à vos enfants tout en leur transmettant celle de votre pays d'origine ?
Je dirais que l'école se charge très bien de leur transmettre la culture locale et ce qu'il faut faire et ne pas faire dans la société américaine. Comme on discute beaucoup entre nous (un bon moyen de continuer à pratiquer le français), on peut aussi donner notre point de vue et leur expliquer pourquoi c'est différent (si besoin) en France.
Et quand ils sont en France, je fais confiance aux copains et cousins pour leur apprendre tout ce qui fait "le charme" de la France ;)

Quant au débat sur les armes c'est vrai que j'y pense toujours surtout que vu comment sont bâties les écoles ici, très ouvertes sur l'extérieur. L'entrée dans les bâtiments et par contre de plus en plus stricte. Pourtant mes enfants ont été "traumatisé" la première fois où ils ont fait une alerte au confinement dans l'école comme on fait des alertes incendies! Il a fallu beaucoup dédramatiser même si les profs ont fait ça avec beaucoup de tact... Hélas maintenant ils sont habitués et ça c'est malheureux!!!
Je me rassure en disant que le Massachusetts est l'un des Etats les plus contraignant concernant la législation sur les armes...mais, d'un autre côté, nous sommes voisin du New Hampshire où n'importe qui peut se procurer n'importe quelle arme sans aucun contrôle... L'ambiguïté US dans toute sa splendeur...
A ce propos, une des premières choses que l'on m'a conseillé lorsqu'on est venu ici et qui me choque encore, c'est de toujours demander aux parents, avant d'accepter une invitation, si ils ont des armes chez eux et si oui comment elles sont stockées. ... Quand on arrive de France, ce n'est pas forcement la première chose qui vient à l'esprit avant d'accepter une invitation.... Ca, et aussi, apprendre à tes enfants comment réagir si le copain sort une arme pour s'amuser et épater la galerie....

Voila pour ma petite expérience.

A ce propos, une des premières choses que l'on m'a conseillé lorsqu'on est venu ici et qui me choque encore, c'est de toujours demander aux parents, avant d'accepter une invitation, si ils ont des armes chez eux et si oui comment elles sont stockées. ...

Très bon conseil.

Dans le même ordre d'idée, on évite les anniversaire à la maison, on fait ça dans un resto, chez un pro pour des questions d'assurance. Un gamin avec une jambe cassée, ça peut couter un bras (Ok, le jeu de mot est moyen mais je n'ai pas pu résister).

Objectif USA :

@Mitra_USA
Nous sommes d'accord à 100% sur une chose, aucune expérience n'est identique. C'est pour cela que je précise que je suis dans un county très riche, j'ai donc une expérience un peu privilégiée.

C'est pareil pour la France.... Je n'ai pas la même expérience que toi et je ne m'étendrais pas sur notre expérience scolaire de 3 ans en Guadeloupe.... Je n'aurais pas les mots et 8 après j'en ai encore la rage au ventre.

Que penses tu du critères "ascenseur social" ? Le classement scolaire PISA a traité le système français de "système de castes"... http://www.injep.fr/sites/default/files … alites.pdf

Je n’ai pas dit que chaque expérience est différente (ça c’est une évidence !), ce que j’ai dit c’est que chaque Etat est différent. Moi je connais 2 Etats de la Côte Est, certes, mais avec une ville plutôt pauvre (Baltimore) et une autre assez riche avec des écoles publiques très bien notées. Toi, tu as l’expérience de la Californie, dans un County apparemment (très) riche.

Quant à la France, je n’ai pas fait la distinction métropole / DOM. Malheureusement les départements d’Outre-mères sont les parents pauvres notamment en matière d’éducation et je peux comprendre qu’y envoyer ses enfants à l’école puisse être frustrant.

Concernant l’étude que tu m’envoie, je vais la lire … Mais là on change un peu de sujet, non ?

Je suis d'accord, il y a de quoi écrire tout un roman.
En arrivant j'ai été effaré par le niveau lamentable dans l'une des meilleures écoles publiques de l'état. C'est impossible de comparer avec la France.
Les classes sont ouvertes, accueillantes, beaucoup de matériel, beaucoup d'introspection et des profs en grande majorité nuls.
Ceci est vrai dans toutes les classes du primaire jusqu'au lycée.
Je suis d'accord avec d'autres posts: l'école est un ascenseur, mais qui ne va que vers le bas. Bien sur il y a aussi le privé, où la plupart des parents qui en ont les moyens ($20.000 par an par élève) mettent leurs enfants, mais le système est le même.
Résultat: de nombreuses grosses boites américaines demandent à ce que le gouvernement autorise plus de visa genre H1-B, parce qu'ils n'arrivent pas à trouver des gens qualifiés aux US (et pas pour des raisons de salaires.)

Il y aurait tant de chose à dire pour comparer les deux systèmes ...

Oui le niveau est bas dans les ecoles americaines. Pourtant, je prefere le systeme americain a celui de la France. Mieux vaut une tete bien faite qu'une tete bien pleine. Et je crois que les ecoles americaines permettent un epanouissement de l'enfant beaucoup plus qu'en France. Les americains rattrapent leur niveau a l'Universite et ce n'est peut etre pas plus mal. Tous les enfants ne sont pas faits pour les etudes. Je trouve qu'aux USA on valorise beaucoup le travail manuel. Mon fils aine de 40 ans, qui a un DUT en genie civil, regrette vraiment qu'on l'ai encourage a suivre des etudes en France. Il aurait prefere, s'il avait ete aux USA a l'epoque, apprendre d'autres choses comme menuisier d'art par exemple.

Et puis etre parent aux USA, ce n'est pas que l'ecole. C'est aussi apprendre a enseigner la culture francaise a la maison et meler la culture americaine a l'exterieur. Personnellement, on parle francais a la maison entre nous et on parle beaucoup de l'histoire et geographie de la France, de son economie, de ses greves etc. Je crois que c'est important pour creer des racines a nos enfants.

@Cacouille
Ahhhhh merci, on est 100% sur la même longueur d'onde.

Cela prouve encore une fois que selon ou on est, on ne vit pas la même chose. Perso ici, les profs sont géniaux et certainement pas nuls.

@Goyaveetchocolat
Je te trouve très dur avec l'école US (alors qu'on est souvent sur le même longueur d'onde). As tu scolarisé un enfant en France puis ici ? Je suis vraiment surpris de ton avis "ascenseur inversé". Sur ce sujet, on a des avis aux antipodes.

Je rejoints Objectif USA quand il dit que GoyaveEtChocolat est un peu dure...

Personnellement notre experience est celle de l'école publique, de first grade jusqu'à l'université car notre fille y a fait toute sa scolarité.
Elle n'a jamais mis un pied dans un établissement privé, aujourd'hui elle travaille pour la seconde plus grosse boite informatique du monde qui l'a recruté alors qu'elle n'avait pas encore gradué de l'université.
Je na sais même pas si en France ce genre de choses arrivent encore...

Oui oui, on a vu les deux cotés, d'abord la France puis les USA. Quand je suis entré dans la classe de 4ème grade aux US (CM1) il y avait des travaux des élèves affichés sur les murs. Je n'en revenais pas, je pensais que c'était des chose écrites par des CP ou CE1...

C'est vrai qu'il n'y a pas que du négatif. Par exemple les enfants sont plus à l'aise devant une foule pour faire une présentation. Ils sont plus surs d'eux.

Encore une fois d'un point de vue perso et vue du Massachusetts où j'ai vraiment l'impression qu'on est très à part aux US.
En général le niveau des écoles publiques dans les villes où nous avons habité est excellent. Mais il n'y a pas de miracles: la majorités des parents ont un niveau d'étude équivalent ou supérieur au bachelor (bac+4), 30% de la population est d'origine asiatique et les profs sont très bien payés ou si ils le sont moins, ils ont une super couverture maladie payée par la ville pour eux et leur famille. Cela se ressent dans nos impôts locaux :|  Du coup ils n'ont aucun mal a recruter des profs de qualités et bien formés. Ils ont un grand pole de substituts qui fait toute absence est immédiatement remplacée.

Donc, dans ma ville ici (ville de taille moyenne, quartier bourgeois et école publique) je n'ai pas l'impression que le niveau est très différent de celui de la ville où j'habitais en France (Grande ville, quartier bourgeois et école publique de quartier).

Si je devais faire un tableau comparatif d'après ce que j'ai pu observer, je dirais que la France à un niveau "plus élévé" dans les programmes de Math, expression écrite et culture générale.
Les US de leur côté (où est ce juste une grande partie des villes du Massachusetts?) prennent l'avantage lorsqu'il s'agit des sciences, de l'expression orale, de l'histoire (étonnement) et des arts (théâtre, chant, musique, dessin).
Mais attention on parle là de niveau des programmes, pas du niveau des élèves ;-).

En règle générale, je dirais que, c'est juste que la façon d'enseigner n'est clairement pas la même. De même, les enseignements ne sont pas forcement faits dans les mêmes classes au même moment  .... 

Pourtant quand je vois le niveau des écoles publiques dans une grande ville comme Boston, il y a de quoi relativiser (profs mal payés, peu remplacés, turn over important....) De même quand je vois le nombre de charter schools dans les autres Etats (et la bataille des parents pour y faire admettre leurs enfants et donc contourner la carte scolaire) comparé aux nombres de Charter dans le Massachusetts, je me dis qu'ailleurs il y a vraiment un problème...

Merci, je vis depuis 5 ans en Lousiane avec mon fils de 10 ans et je ne comprenais pas pourquoi la plupart des fetes d'anniversaire se faisaient toujours a l'exterieur ...

Bonjour Ali,

Je suis en Californie aussi (Orange County) et en effet pour nous aussi le prix de la preschool etait tres elevé. Notre fille a été à la Preschool entre deux et cinq ans et nous payions environ $800 par mois. Pour notre fils, pour l’instant nous prenons une baby sitter quelques heures par semaine et celà lui va tres bien pour le moment. Nous sommes en liste d’attente auprés de l’ecole publique de notre ville qui propose un service de garde pour les preschool moins cher que les daycares privees en attendant. Peut-etre qu’ils proposent celà dans ta ville ?

Nous sommes contents du systeme scolaire.  Notre fille n’a jamais connu l’ecole francaise. Ce que j’aime aux Etats-Unis et dans notre ecole: l’education plus positive, les pousser vers le haut, permettre aux parents de participer a la vie de l’ecole et etre benevole.
Concernant les ecoles, il existe aussi un website qui vous donne une idee du niveau de l’ecole.
La seule chose pour l’instant qui pourrait me deranger est l’impression que les eleves sont sans arret en action d’une activite a une autre. Lors des devoirs le soir, souvent je dois dire a ma fille de ralentir sa lecture, je pense que cela doit etre du au rythme en classe mais cela n’a pas l’air de la deranger ou de perturber ses resultats.
J’aime aussi le fait que l’ecole offre aux enfants des cours de speech therapy gratuits, si l’enfant en a le besoin.

Bonjour Ali,
Nous avons inscrit notre fille en preschool tri lingue.
Ça nous coûte 1200 doll par mois et en option tu peux avoir le déjeuner pour 4doll/jour. Mais nous avons pris une école Montessori, il y a des pré school classiques bien moins chères à environ 600 par mois apparemment.
C est cher oui c est sur mais bon la vie en Californie est chère donc nous l avions budgété.
Tu peux je crois avec des aides si tu les mets en école fr mais à creuser. J avoue que nous voulions l inscrire en pré school us et non fr car l objectif qu elle aille en école est aussi qu elle apprenne la langue ce qui est plus difficile quand les enfants restent à la maison.

Après attention c est juste l adaptation qui est un peu dure pour les enfants mais je pense que c est une affaire de 2 ou 3 mois (ma fille n y est que depuis 15j) ... 😄

Nouvelle discussion