Close

S'installer et travailler au cambodge

Bonjour à toutes et tous , voilà j'aimerais m'installer au Cambodge et y exercer soit mon métier de soudeur ou je créer du mobilier en acier et bois, ou bien celui de formateur dans le métier de soudeur.

Pouvez-vous me dire si il pourrais y avoir des opportunités, et si il y a quelqu'un qui pourrais me donner un petit coup de main pour les démarches sur place.

Merci à vous.

Arnaud.

Bonjour Arnaud,

Personnellement je fait actuellement appel à des soudeurs acier. Soudure à l’arc classique, pas de procédé TIG.

On les trouve dans tous les coins de rue. Une pratique très répandue, ils utilisent énormément l’acier pour des différentes structures, remorques, etc., etc.

Je ne rentre pas dans le détail sur la qualité de certaines soudures mais, soit sûre, des très bons existent et en très grand nombre. Y compris pour manipuler le TIG. J’ai vu des postes, bien évidemment d’origine chinoise.

Un salarié soudeur doit percevoir environ 100$/mois (aucune charge sociale pour l’instant). Un poste coûte quelques dollars.

Par contre, je ne voit aucun atelier de soudure aluminium. Matière première que tu trouveras facilement au proche Vietnam. Ils pratiquent le recyclage, transformation.

Un néo-zélandais déménage actuellement de Thaïlande, vers ici le Cambodge, son usine de fabrication navale en aluminium. Tu trouveras ces coordonnées dans ce forum (publications du dernier mois en anglais).

Pour t’installer « en individuel », pas sous forme de société, ce sera très facile ! :-)

1) Entrer avec un visa « E » valable 30 jours mais il ouvre le droit à des EOS (35$ en espèces à l’arrivée à l’aeropprt plus une photo format passeport). Tu pourras par la suite demander une EOS (Extension Of Stay) de 3/6/12 mois, renouvelable. Les agences de voyage s’en occupent.
Tu devrais pouvoir obtenir une première EOS « G » (générale) de 3 mois pour pouvoir avoir le temps de faire tes papiers « business ».

2) Inscription aux services de l’immigration. Toujours avec des photos et encore des photos. Visa, ou EOS, en cours de validité et contrat de location du logement à l’appui. Coût : Environ 15/20$.

2) Inscription au Département du Commerce pour obtenir leur “Licence”. Coût : Moins de 10$/an.

3) Inscription au Département des Taxes pour obtenir leur « Patente ». Coût : Environ 100$/an.

4) Work Permit au « Labor Department”. Environ 150$/an.

Une fois obtenus ces documents tu pourras demander la EOS “B” (business) de jusqu’à un an, renouvelable.

Certaines villes, comme ici à Kep, viennent d’ouvrir des bureaux « One Window”. Leur but étant, comme son nom l’indique, de pouvoir faire toutes les démarches (Licence, Patente, etc.) dans un seul endroit. À suivre ... ;-)

Personnellement, je n’ai aucune information sur une activité comme formateur mais « why not” ? ;-)

Bonne continuation dans ta « veille installation » !

Cordialement,
Marcelo

Bonjour Marcelo,

Je te remercie pour les infos! malgré que c'est très flou pour moi , cependant moi j'aimerai ouvrir un atelier pour fabriquer du mobilier acier et bois, exemple buffet, table basse etc...., d'après toi es envisageable pour le marché Cambodgiens?, au niveau des logements es facile pour se loger et à quel prix? "en location si ça se fait" et au niveau réseau entre expatrié comment avoir des contactes avant départ?, en tout cas merci pour tes réponses.

Arnaud.

Arnauddu72 :

Bonjour Marcelo,

Je te remercie pour les infos! malgré que c'est très flou pour moi , cependant moi j'aimerai ouvrir un atelier pour fabriquer du mobilier acier et bois, exemple buffet, table basse etc...., d'après toi es envisageable pour le marché Cambodgiens?, au niveau des logements es facile pour se loger et à quel prix? "en location si ça se fait" et au niveau réseau entre expatrié comment avoir des contactes avant départ?, en tout cas merci pour tes réponses.

Arnaud.

Ré-bonjour,

Je n’avais pas compris tes intentions comme marché, désolé.

Personnellement je ne pourrais pas t’aider, je ne connais pas du tout le marché du mobilier acier/bois au Cambodge et je ne suis pas basé à PP.

Seulement te dire, mais ceci tu le trouves sur le net, que le Cambodge est un petit pays et très conservateur !

Je pense que seulement à PP tu pourrais trouver une jeune clientèle, aisée, et en très petit nombre, intéressée par l'architecture « high-tech”.

Dans les quelques tours que j’ai pu faire dans la capitale je n’ai pas vu un seul magasin qui vendait du mobilier « design”. Par contre moi, je serai acheteur ! ;-)

Une ou deux boutiques « branchées » mobilier design, doivent bien exister. De la a pouvoir y vivre sans avoir un « nom », dans une part de marché si étroite, me paraît plutôt difficile. Mais la, nous parlons marketing et les règles s’appliquent pour n’importe quel produit.

Comme toujours, une petite étude de marché s’imposse, un déplacement dans la petite capitale de quelques jours, louer une mobylette, et hop, le tour de la question sera vite réglé ... ;-)

Je ne te parle pas de l’atelier/logement d’artiste. En cherchant bien, tu trouveras sûrement quelque chose d’interessante et le prix sera très convenable.

Bonne continuation dans tes démarches,
Marcelo

PS : Pourquoi tu ne tentes pas plutôt Boston, New York ou San Francisco avec un nom commercial bien « frenchy » ? ... lol

Merci de tes réponses et surtout merci de l'intérêt que tu porterais à mes créations!, par contre dit sans forcément m'installer mais plutôt y faire importé ces créations quand pense t'eu?, bien sur, sur commande et pourquoi pas une sorte de partenariat avec un expatrié??, à savoir que c'est artisanal et non industriel.. .

Arnaud.

Arnauddu72 :

Merci de tes réponses et surtout merci de l'intérêt que tu porterais à mes créations!, par contre dit sans forcément m'installer mais plutôt y faire importé ces créations quand pense t'eu?, bien sur, sur commande et pourquoi pas une sorte de partenariat avec un expatrié??, à savoir que c'est artisanal et non industriel.. .

Arnaud.

Ré bonjour,

Comme tu me demande mon avis, je vais te répondre.

Non, je ne pense pas que les efforts que tu feras pour pénétrer ce potentiel très petit marché seront récompensés.

Je ne pense pas que les jeunes cambodgiens, même ceux appartenant aux nouvelles élites, seraient sensibles, en nombre suffisant, pour justifier une telle démarche.

Pose toi plutôt la question, ou répond nous, sur les raisons qui t’amenent a vouloir t’attaquer au marché cambodgien avec des meubles acier/bois.

Cordialement,
Marcelo

Nouvelle discussion