Finances commerce

Bonjour
Nous avons entendu par plusieurs restaurateurs qu'ils avaient le "key money" à payer .
De quoi s'agit-il ?

Le key money, c'est le rachat du fond de commerce et cela peux être demander à chaque renouvellement du bail.
A cela il faut ajouter le loyer mensuel.

Mathilde Cohen :

Bonjour
Nous avons entendu par plusieurs restaurateurs qu'ils avaient le "key money" à payer .
De quoi s'agit-il ?

BJr,
C’est l’equivalent d’un « pas de porte » en France.
En Thailande peut être demandé toutes les X années si je ne fais pas dnerreur.
Cdlt

Bonjour Mathilde et bienvenue sur expat.com !

Le key money est l'équivalent du droit au bail ou à un "pas de porte"
Avant de reprendre une affaire, toujours bien contrôler la durée du bail restant, qui est le propriétaire et le bailleur.

Bonne continuation et recherches !

Merci pour vos réponses..😊

Tout ce qui a été dit est juste .Je précise seulement car c'est assez complexe et le farang acheteur d'un business ne tient pas assez compte de cette specificité thaïe .Le "key money " est trés frequent à  Pattaya notamment car il y a de nombreux business à vendre.Ce que j'ai compris -mais des spécialistes peuvent compléter ou corriger - c'est qu'il faut en plus de l'achat du fond de commerce payer une somme au " propriétaire-bailleur" ( un Thaï )
Soit mensuellement comme un loyer soit une somme globale ( 200 000 à 500 000 baht  en moyenne ) que le propriétaire ( ne pas confondre avec le vendeur du fond de commerce ) s'empresse d'accepter au lieu de toucher aléatoirement 1/36éme pendant la durée du bail de 3 ans .
Dans les annonces toujours vérifier si le key money est indiqué inclu ou non dans le contrat d'achat d'un business.

Bonsoir, c'est un peu comme sur les routes thaïlandaises avec le "key money", il est impératif de redoubler de prudence !
Cette pratique est souvent mise en place pour piéger encore mieux le falang, à mon humble avis, à fuir car c'est un attrape "nigaud".
Le plus important c'est l'achat, donc si une affaire est à reprendre, il faut la payer un minimum et encore moins si elle appartient à un falang, hahaha !
Négocier directement avec le propriétaire thaïlandais, fixer le loyer mensuel, renégocier le bail de trois ans minimum et payer une année en avance.
Plus éventuellement un bonus (dessous de table) de 30'000 bahts, sans quittance bien sûr, étonnant comme un si petit montant peut faire accélérer un départ... 
Pour le vendeur falang, il faut lui donner un minimum pour le mobilier et les fournitures, ça ne vaut pas grand chose, voire rien si l'affaire "tourne" au ralenti... Le temps est votre meilleur allié...
Exiger toutes les factures pour voir si tout est payé, si les frigos ne sont pas en prêt, et caetera.
Des vieux frigos, congélateurs ou climatiseurs ne valent plus rien après 5 ans, éventuellement le baht symbolique,  et en plus ces appareils sont très énergivores en électricité.

Bref, pas de pitié, une affaire est une affaire, en Thaïlande ça bouge beaucoup et il faut toujours pouvoir se retourner rapidement.

Bonne continuation et soirée à Tous !

Merci beaucoup pour votre réponse.
Nous commençons  seulement à penser à acheter un bar ou un restaurant . Nous ne connaissons pas bien  ce pays magnifique...mais dans la profession depuis 20 ans,  nous sommes preneur sur tte information pour comprendre le mode de fonctionnement des thaïlandais et tt l'aspect financier er administrarif.

pensez juste que, à la différence du droit au bail qui ne se paye qu'une seule fois, le key-money se renouvelle indéfiniment ...
(et en général met la plupart des commerces dans le rouge)

En effet au bout de 3 ans il y a comme par  hasard beaucoup de business â vendre.Il est facile d'imaginer que le propriétaire- bailleur ( Thaï ,of course ) signe un nouveau bail avec key money beaucoup plus élevé que le  premier ...surtout si le business fonctionne bien.
Aucune loi ni aucun chiffre d'affaire ne vient  contrecarrer les appétits du propriétaire -bailleur thaï.
Je déconseille d'acheter un bar ou un restaurant en Thaïlande c'est le piège qui fonctionne le mieux.

Bonsoir, veuillez ne pas tout mélanger, restaurants, hôtels, bars à café, et caetera, soit établissements avec des horaires de jour, pas d'enveloppes à distribuer...
Bars avec filles, salons de massages, clubs de billards, karaokés, discothèques, PP bars, B & B, soit établissements avec plutôt des horaires de nuit, tous les gérants, propriétaires Thaïlandais, doivent faire des petites "donations" ou des petits cadeaux, hahaha !
Même mon épouse qui est thailandaise passe à la caisse pour le Karaoké et tous les mois. Chaque année le montant à donner est renégocié, toutes les autorisations/patentes sont contrôlées ainsi que les locaux, extincteurs, sorties, toilettes...

Bref, impossible de vous conseiller Mathilde et pourtant j'ai fais l'école SVCRH à Pully/Lausanne en... 1978 ! (Société Vaudoise des Cafetiers Restaurateurs et Hôteliers)

Bonne continuation et recherches !

PS - Mathilde, si vous êtes intéressée, vous pouvez regarder mon profil ainsi que mes commentaires sur une expérience effectuée en Thaïlande concernant un restaurant, plus jamais, même si vous me donnez 10 millions de bahts !

Merci pour ces renseignements...c'est très instructif..

Bonne journée à tous !

Bonne continuation à toi

Nouvelle discussion