Ecoles en Suisse, publiques ou privées ?

Bonjour,

Nous allons nous installer en Suisse prochainement. Nous avons deux enfants. Nous souhaiterions savoir si l'éducation publique suisse est de bonne qualité ou s'il est nécessaire de passer par les écoles privées.

Par ailleurs, nous serions reconnaissants à quiconque pourrait nous renseigner sur la prise en charge éducative des enfants atteint de Troubles de Spectres Autistiques.

Merci d'avance pour vos réponses.

VBustos

Salut

La qualité des écoles publiques est très bonne. La Suisse donne une importance énorme à la formation.

Regarde toutefois l'âge de tes enfants. Un changement de système scolaire peut avoir une influence sur les résultats. Par exemple, l'allemand est apprise très tôt et l'anglais est appris par la suite dans de nombreux cantons.

Le système scolaire suisse veut que l'école obligatoire se termine vers 15-16 ans. Ensuite, les élèves vont soit une autre école (école de commerce, p. ex), soit choisissent la voie gymnasiale ou font un apprentissage.

Selon l'âge de tes enfants et éventuellement les plans que vous avez (jusqu'à quand rester en suisse, p. ex), peut-être qu'une école privée française basée sur territoire suisse remplit mieux vos attentes, car basée sur le programme scolaire français.

Bonjour Sunny164,


Je te remercie vraiment de ton éclairage.

Nous allons vivre à Genève pendant 5 ans. Notre petite de 5 ans va démarrer la primaire et notre grand de 15 ans étant autiste va devoir suivre un autre cursus.

Il me semble que le programme scolaire suisse est très complet et la méthodologie d'enseignement très intéressante. Le fait que les enfants apprennent l'allemand tôt ainsi que l'anglais est vraiment un atout.

Si je peux me le permettre, je t'enverrai des nouvelles pour te faire part de notre nouvelle expérience.

En tout cas, je te remercie pour avoir pris la peine de répondre à mes inquiétudes.

Attention quand même avec la petite. Le passage d’un système à l’autre peut s’averer parfois difficile.

Bonjour Victorfrance,
Je te remercie de ton message. Figure-toi que c'est une de mes craintes. Bien qu'elle ait été scolarisée en Belgique, là elle sort du système chilien (espagnol) et je suppose que le système suisse est exigeant que ce soit en termes de connaissances ou de maturité.

Bonjour Vbustos,

Je vous confirme que le système est d’un bon niveau pour avoir côtoyer des étudiants suisses pendant mes études universitaires ici.

À mon sens la principale difficulté dans votre cas sera que le système scolaire suisse ne suit pas le même rythme que le français et ne met pas en avant les mêmes matières (la primaire commence à 7 ans et non à 6 ans par exemple).

Passer de l’un à l’autre peut donc parfois s’averer relativement lourd pour un enfant même si rien n’est impossible.

Votre petit bout a 5 ans donc vous allez assez vite rentrer dans le cœur du problème.

Si vous comptez vous installer en Suisse pour une longue durée ça peut vraiment valoir le coup de la mettre en public suisse. Si vous ne restez que 5 ans et que vous bougez beaucoup le système français offre l’avantage d’etre présent partout dans le monde par le biais des lycées français de l’etranger.

A vous de voir donc.

Pour le grand, je ne sais pas trop ce qu’il en est. J’imagine que plus que le problème du seul niveau scolaire vous cherchez avant tout le système le plus adapté à ses besoins.

Ne connaissant pas la situation je ne peux malheureusement pas vous renseigner mais n’hesitez pas à contacter l’administration cantonale à ce sujet pour leurs demander comment eux envisagent l’integration d’un nouvel élève et ce qu’ils proposent dans cette situation.

Bonjour VBustos,

Une première chose, il n'y a pas de système d'éducation suisse. L'instruction publique est du ressort des cantons, il y a donc autant de systèmes que de cantons (ou demi-cantons) : 26 !

Il y a une certaine harmonisation, mais cela reste différent d'un canton à l'autre.

J'ai cru comprendre que vous allez venir à Genève, je suis Genevois depuis ma naissance, il y a 76 ans, je peux vous donner quelques renseignement.
Le premier, c'est que l'enseignement public est de très bonne qualité. L'immense majorité des enfants, 85 %, sont dans le public.
Les autres sont dans le privé pour différentes raisons, en particulier la langue. Les écoles privées sont de toutes façon chères, compter pour les meilleures marché CHF 1500.- / mois. Mais la plupart sont bien plus chères, de 2 à 5, 6 fois.

Je vous conseille d'aller voir le site officiel du département de l'instruction publique : https://www.ge.ch/enseignement_primaire/ .
Le primaire dure 8 ans :
Le cycle élémentaire de 4 à 8 ans : 1P, 2P, 3P, 4P,
Le cycle moyen de 8 à 12 ans : 5P, 6P,7P, 8P.
Votre fille devrait pouvoir rentrer en 2P, et pouvoir faire ainsi pratiquement tous le cycle primaire.
Pour votre fils handicapé, il y a des classes spéciales (voir sur le site cité plus haut). La ministre actuelle (on dit Conseillère d'État) a une fille handicapée, elle est donc très sensible à cela.
Je dis actuelle, parce ce week-end, nous avons des élections et la bataille est rude.

Le système est assez exigeant, mais il y a de multiples voies de rattrapage. Permettez-moi de citer mon cas personnel. En primaire, j'étais un élève, disons, dissipé (je suis gentil avec moi en utilisant ce terme). Pratiquement en échec jusqu'à 15 ans. Je me suis alors réveillé, j'ai pu bénéficié d'un rattrapage et j'ai ensuite obtenu un diplôme d'ingénieur que j'ai doublé par un diplôme d'économètre (maintenant on dit master, cela fait mieux).
Et, maintenant, les voies d'alerte et de rattrapage se sont multipliées, et, sauf accident, personne n'est laissé en arrière.

Bonsoir Mimilebe,


Je vous remercie de votre témoignage et de votre aide.

Je suis rassurée car notre principale préoccupation était la scolarisation des enfants.

Je reviendrai vers vous pour vous faire part de notre expérience. Si tout est en ordre, le petite devrait aller à une des trois écoles publiques situées dans le Grand Saconnex.

Concernant notre grand, il faut préalablement procéder à des évaluations pour savoir quelle école ou quelle structure sera le plus adaptée pour lui. Dans chaque pays où nous allons, c'est à peu prés similaire.

A très bientôt.

Virginia

Bonjour,
Nous sommes arrivés en Suisse il y a 3 ans. Nos 3 enfants avaient 10 ans, 9 ans et 7 ans. Nous les avons inscrits à l’Ecole publique et ne le regrettons pas. Ce fut même facile pour eux car les apprentissages dans les petites classes (primaire) est plus lent et plus approfondi en Suisse. Ils n’ont eu aucune difficulté à s’adapter et ont pu ainsi bénéficier de soutien pour rattraper leur retard en allemand.
Attention toutefois, l’ecole Publique Suisse (canton de Vaud au moins) contrairement à l’ecole française,  prend comme repair pour l’enclassement, l’âge de l’enfant au 01juillet.  Nous avons du négocier pour que notre fils né en juillet ne refasse pas l’equivalent du CP une deuxième fois mais cela s’est passé de manière constructive, sans soucis.

Bonjour,

Je vous remercie de votre témoignage, il nous éclaire sur la qualité de l'école publique en Suisse.

Concernant la date d'enclassement, notre fille est née le 11.10.2012, je ne crois pas qu'elle pourra donc intégrer l'équivalent du CP (3ème primaire) cette année. Outre l'âge, savez-vous si l'enfant est soumis préalablement à une évaluation pour déterminer la classe dans laquelle il convient de l'intégrer?

Merci encore de votre aide.

Virginia

Non, pas d’évaluation sauf si votre enfant a par exemple une année d’avance.  (C’etait notre cas et notre fille a passé l’ECR -épreuve cantonale de reference - de 6eme pour évaluer si elle pouvait garder son année d’avance.)

Entendu.

Merci d'avoir pris la peine de me répondre.

Virginia

Attention quand même Vbustos car l’ecole est de la compétence du canton et il peut donc y avoir des différences entre Vaidbet Geneve par exemple.

Ceci dit, les systèmes sont souvent assez proches dans leur fonctionnement.

Nouvelle discussion