Close

Gérer le stress d'une expatriation au Vietnam

Bonjour à toutes et à tous,

Partir à l'étranger peut être source de stress : quitter son environnement pour débuter une nouvelle vie au Vietnam est à la fois excitant et angoissant ! Pour s'y préparer au mieux, nous vous proposons de partager quelques conseils pour bien vivre cette expérience.

Comment bien se préparer pour une expatriation sereine au Vietnam ?

Quels sont les principaux points à prendre en compte dans le cas d'une expatriation et qui peuvent être stressants ?

Qu'est-ce qui a constitué ou constitue une source de stress pour vous ?

Comment l'avez-vous surmonté ?

Quels sont vos conseils pour appréhender ce changement de vie en douceur et vos astuces pour bien gérer son stress ?

Merci de partager votre expérience,

Priscilla

Pour éviter d’être stressé ,oubliez votre culture ,c’est un autre monde,surtout au Vietnam, dans leur majorité ,ils sont dans leur univers à eux ,  indisciplinés, incivismes se qui engendre des conflits , les autorités ferment les yeux ,des exemples (la circulation,le bruit  ,l’hygiène) ,il est vrai que par moment ,tu peux craquer ,pour surmonter cette culture ,essayer de s’intégrer à leur mode de vie qui soit le plus adapté à vos repères qui soient acceptables

Essayer de les ignorer, c'est tout, pas de s'intégrer.
****Restez français, mais ignorez les vietnamiens, c'est le seul moyen de ne pas être stressé.

Modéré par Christine la semaine dernière
Raison : propos inapproprié

Je suis plus positif. Déjà une expatriation et je prépare la 2ème mieux sur du plus long terme.
Partez sur une page blanche, vous vous émerveillerez de tout et cela ne fera que conforter votre choix. Le passé est passé que fait-on aujourd'hui ?
La nostalgie est votre ennemie, ne vous inquiétez pas, votre chez vous n'existe plus pour avancer vous avez abandonné déjà certaines choses, vous devez aller de l'avant.
Le retour n'est pas interdit, juste frustrant.
Vous êtes unique, cultivez-le tout en "assimilant" les coutumes locales. Ne les critiquez pas, vivez-les, vous ne changerez pas une culture et des habitudes à vous seul(e)s, mais conservez votre culture vos hôtes aiment cette différence.
Allez au contact, vous trierez en route. Si vous n'avez ni famille, voisins, amis quelle que soit leur nationalité, cela sera pénible. Donc ouvrez vous, mais ne vous laissez pas manipuler.
Vous avez besoin de quelque chose ? Osez demander, ne rentrez pas dans des affaires d'argent, ou des services payants tant que quelqu'un d'aimable est apte à vous aider en échange d'un sourire.
Anecdote : Au début je pleurais mes amis restés en Suisse. Après dix ans, de retour au pays, je pleurais mes amis restés en Côte-d'Ivoire. C'est là que vous constatez que votre chez vous a évolué sans vous, que votre expatriation vous a laissé quelque chose au fond de vous d'une autre culture et a changé votre perception de votre propre pays.
Vous serez un déraciné à vie, mais plus que jamais libre de ses propres choix.
C'est une expérience dont l'on ne revient pas intact, j'ai beaucoup de chance, je n'ai voulu garder que le positif. Pour le négatif nous aurons chacun le temps de voir venir.
Bien à toutes et tous. Merci au site de nous donner la parole, une vraie thérapie positive. :top:

Le plus stressant?  Je sais pas si c'est d'ouvrir son courrier sans avoir de factures ou de se retrouver à la fin du mois avec encore de l'argent à dépenser. C'est peut-être de ne pas avoir à sortir des lieux publics pour s'allumer une clope ou de pouvoir se promener tard le soir n'importe où s'en se faire emmerder. C'est peut-être aussi pouvoir ouvrir une affaire sans se faire décourager par la jungle des autorisations et paperasse abusive  ou pouvoir aller au restaurent tous les jours sans culpabiliser. C'est vrais qu'on nous avait tellement enfoncé dans le crane que la vie était un chapelet de contraintes que de VIVRE tout simplement peut en devenir stressant. On a du mal à comprendre pourquoi c'est si facile et plaisant. On se demande où on a bien pu se tromper. Puis on en conclu que c'est avant qu'on nous trompait.

rickvn :

Essayer de les ignorer, c'est tout, pas de s'intégrer.
*** Restez français, mais ignorez les vietnamiens, c'est le seul moyen de ne pas être stressé.

Rickvn,
Merci de bien vouloir rester civilise, poli et propre .

Un vietnamien

Bonjour à tous,

Pourrions-nous s'il vous plait éviter les critiques ou les propos généralisés?

Le sujet est sur comment gérez- vous votre stress ?

Merci.

Être un immigré au Vietnam est source de stress quand on y est contraint , comme pour toute choses dans la vie, lorsqu'il s'agit d'un choix personnel il n'y a pas de stress mais du plaisir.

Bonjour.

Je n'ai jamais considéré une expatriation comme une source de stress, j'ai été expatrié au Maroc, en Algérie, au Canada, en Thailande, au Việt Nam. Chaque fois que je changeais de pays je savais que j'allais découvrir des paysages différents des coutumes différentes des langages différents, des cuisines différentes mais étant curieux de nature loin de m'engoisser  ces changements parfois radicaux m'exitaient et c'est sans apréhension que je partais vers l'inconnu.
Je pense que ce qui pourrait me stresser c'est de rentrer en France après 20 ans d'absence, j'y encore des amis et de la famille mais mon pays a tellement changé que je sais que je ne m'y sentirais pas chez moi.

René

Bonjour,
pour ceux qui n'ont jamais vécu une expatriation, il y a forcément des questions qui restent sans réponse, mais peut être pas un dire un "stress". Le mot stress est peut être un peu trop fort, disons plutôt que les interrogations quant à cette nouvelle vie suscite de l'l'inquiétude comme tout changement.
Allez sur des forums peut apporter des réponses, mais encore faut il écouter les bons conseils, pas forcément ceux qui sont les plus "posteur" ou les plus anciens abonnés.
Regarder sur le net, il y a une mine d'information, encore faut il savoir quels mots clés y porter.
Courage et surtout ne pas se sentir abandonné.
Amicalement vôtre.

BONJOUR M RICKVN


Mais  je sursaute en lisant : habiter lau VN et ignorer les vniens
Peut etre vous voulez dire autre chose ?
comment peut on vivre à coté  les gens et les ignorer ?
Tant qu a faire chercher une grotte non habitée et s y installer meme là il faut partager son existence avec des insectes  , des animaux ....
TZ

Les expatriés qui arriveront au Vietnam, devront gérer un grand stress de se trouver sans réponse des demandes adressées au consulat, ni mail, ni téléphonique, ni courrier.
Il va falloir lutter SEUL ET SEUL.
C'EST l'expérience des anciens d'ici qui en ressort.
Courage, comme dit l'autre. Aide toi, le ciel t'aidera.

Après y a les pagodes, les bonzes sont réceptifs aux besoins de l'autre.

:lol:
Toi, tu vas etre encore convoque! LOl :cool:

Hello Karine.
Cette fois, sans toi.
Mais j'ai constitué un autre groupe tout disponible à prendre une collation à la grande maison.
Je sais que les grandes oreilles sont à l'écoute.
Mais appelons un chat un chat
Ce n'est que vérités.
Et Oui.
Bises.

He Patrick pour le verre d'eau au consulat je suis partant, dommage que Karine ne soit plus là.

René

Exactement, quel est l'intérêt d'aller s'expatrier, voir même de partir simplement en vacances, dans un pays quelqu'il soit si c'est pour y fuir sa population ?

Nouvelle discussion