Gérer le stress d'une expatriation en Ukraine

Bonjour à toutes et à tous,

Partir à l'étranger peut être source de stress : quitter son environnement pour débuter une nouvelle vie en Ukraine est à la fois excitant et angoissant ! Pour s'y préparer au mieux, nous vous proposons de partager quelques conseils pour bien vivre cette expérience.

Comment bien se préparer pour une expatriation sereine en Ukraine ?

Quels sont les principaux points à prendre en compte dans le cas d'une expatriation et qui peuvent être stressants ?

Qu'est-ce qui a constitué ou constitue une source de stress pour vous ?

Comment l'avez-vous surmonté ?

Quels sont vos conseils pour appréhender ce changement de vie en douceur et vos astuces pour bien gérer son stress ?

Merci de partager votre expérience,

Priscilla

l'apprentissage d'une langue qui comporte une alphabet non latin ...

Je confirme la réponse de Mehrez, apprendre le russe ou l’ukrainien, c'est vraiment la partie la plus difficile et stressante de l'expatriation.

personnelle ment j'ai appris tout seul au début en faisant le parallele entre le nom des stations et la prononciation , ensuite : internet  .... mais j'ai commencé par le russe car plus documenté !
mon premier défi était de pouvoir doubler la voix d’annonce  au départ de chaque station de métro  !! j'ai mis 3 ans !!!

Moi c'est simple, je refuse à mon âge d'apprendre un autre alphabet.
Alors j'ai demandé au gouvernement de passer à notre alphabet européen.
La rada a promis de le voter cet automne au plus tard.

Les panneaux de signalisation sont doublés en latin mais quand même : tu fais comment pour parler ou lire les étiquettes ?

Bonsoir,

tout changement implique une certaine dose de stress car les habitudes apprises depuis longtemps ne fonctionnent plus
j''ai ressenti moins de stress en Ukraine en venant de Suisse qu'en arrivant en Suisse en venant de France et pourtant j'avais presque 30 ans de moins
bien sûr la langue russe n'est pas très facile à apprendre mais les gens sont sympas et en discutant on arrive souvent à trouver une solution aux problèmes du quotidien.
un bémol cependant avec certaines administrations où les procédures sont parfois longues et compliquées
sur le plan médical j'ai eu quelques soucis mais à chaque fois j'ai été bien soigné par des médecins qui n'avaient pas troqué le serment d'Hippocrate pour celui de Wall Street (par exemple: consultation gratuite dans un hôpital avec un neuro-chirurgien) 
je précise aussi qu'il faut calculer un budget permettant d'absorber sans problème d'éventuelles surprises

Les panneaux, pas besoin avec un peu de sens d'orientation.
Pour parler, simplement la langue des signes, des gestes, cela fonctionne très bien même avec les vieilles mémés, celles qui comptent en roubles et utilisent le boulier.
J'avais testé durant presque toute ma vie, dans beaucoup de pays où l'écriture était dans d'autres alphabets.
Il est très simple de se faire comprendre à condition d'arriver avec un grand sourire.
C'était pareil en Scandinavie, je ne comprenais rien.
Mehrez, tu connais, tu as pratiqué cette méthode au début en Ukraine.
Et puis il y a un mot magique, notre pays, Suisse, Belgique, France, Monaco, cela ouvre leurs esprits.
J'espère ne pas avoir fait preuve de racisme en citant la Suisse en premier.

@Cherkassylc: Non, tu n'as pas fait preuve de racisme. Par contre, comme le dis très justement Mehrez, il y a un côté risible à ceci. Comment fais-tu pour peser tes fruits et légumes au supermarché ? Toutes les étiquettes sont en cyrillique !

Ensuite, pour le sens de l'orientation, c'est peut-être le cas dans un village de la taille de Trifouillis-les-Oies, mais bonne chance pour trouver le nom d'une rue dans une ville de la taille de Kiev !

Après, chacun son truc. Lorsque l'on sait qu'apprendre le cyrillique est une question de quelques heures, je pense que ceci vaut la peine, ne serait-ce que pour un avoir un minimum d’indépendance, mais de nouveau, chacun ses choix et priorités.

Apprendre le cyrillique c'est une chose, parler une autre langue c'est beaucoup plus long. Vu que le président a décidé d'abandonner cet alphabet, pourquoi m'y mettre?
La langue des signes et un sourire! Je dis fransouze et toutes et tous sont prêts à m'aider pour peser mes fruits ou légumes. Combien je vous dois? Soit ils écrivent, soit avec leurs doigts ils me le montrent, sinon j'ai appris à lire leur boulier.
Dans les grands magasins, le prix est affiché.
Je n'ai aucun soucis pour faire mes courses, pour acheter un appareil ou même du gravier.
La population est si gentille. Hier j'étais dans la maison d'une mémé d'une pauvreté extrême. Elle aussi, les chaussures en plastique. Tellement heureuse que le fransouze lui rende visite, elle m'a pris 10 fois dans ses bras. Je lui avais juste porté un peu de nourriture basique. Avec un petit rien, en retour je suis parti le coeur empli d'émotions.
Oui, j'aime l'Ukraine, ses gens vrais, au moins dans les campagnes.

Pour faire accepter ma voiture, l'équivalent du service des mines en France, j'ai traversé tout Kiev, du sud au nord-ouest, sous la neige, et je suis arrivé direct dans une petite rue.
L'orientation, c'est très important. Mon épouse fut très surprise. Pour repartir de nuit, ce fut aussi aisé. Pourtant nous avons roulé près d'une heure dans Kiev de 18 à 19h. Ce n'était que le hors-d'oeuvre. Ensuite faire 250kms de nuit sur des routes à surprises style nids d'autruches, là, merci l'angoisse. Les phares éclairant mal avec les projections de neige fondante. Nous avons besoin de nous faire une raison, devenir fatalistes parfois, et garder son optimisme.

Cherkassylc :

Apprendre le cyrillique c'est une chose, parler une autre langue c'est beaucoup plus long. Vu que le président a décidé d'abandonner cet alphabet, pourquoi m'y mettre?
La langue des signes et un sourire! Je dis fransouze et toutes et tous sont prêts à m'aider pour peser mes fruits ou légumes. Combien je vous dois? Soit ils écrivent, soit avec leurs doigts ils me le montrent, sinon j'ai appris à lire leur boulier.
Dans les grands magasins, le prix est affiché.
Je n'ai aucun soucis pour faire mes courses, pour acheter un appareil ou même du gravier.
La population est si gentille. Hier j'étais dans la maison d'une mémé d'une pauvreté extrême. Elle aussi, les chaussures en plastique. Tellement heureuse que le fransouze lui rende visite, elle m'a pris 10 fois dans ses bras. Je lui avais juste porté un peu de nourriture basique. Avec un petit rien, en retour je suis parti le coeur empli d'émotions.
Oui, j'aime l'Ukraine, ses gens vrais, au moins dans les campagnes.

C'est exactement ce que j’écris. Contrairement à une langue, l'alphabet est très facile à apprendre. Dès lors, pourquoi s'en priver ? Si les prix sont affichés à Cherkassy, vous avez de la chance. Ici, il faut peser ses fruits et légumes et la touche à sélectionner est souvent en ukrainien avec le nom du fruit ou du légume sur la touche de la balance.

Après, pour l'abandon du cyrillique, je doute que ceci se fasse, et même si c’était le cas, il faudra une cinquantaine d’années avant que ceci ne devienne effectif. A Kiev, ça fait deux ans qu'ils ont renommé des rues en théorie, mais dans la pratique, ils n'ont toujours pas changé les panneaux avec les noms.

J'ose des lors imaginer s'il fallait tout changer en termes de documents, lois, etc ! Et surtout le chaos que ça provoquerait avec la moitié de la population ne sachant pas lire notre alphabet.

je confirme qu'a kiev .. rien n'a changé et sur la route non plus ..
anecdote , a Auchan il y a un système de pesée avec code produit qui est affiché sur l'etiquette prix ...
il y avait embouteillage a la caisse je me suis rendu a la suivante ( produit surgelé ) j'ai tapé le code une fois a la caisse , , la caissière a  du appeler sa chef car j'avais mis le code des langoustes à la place des fruits de mer .. en cyrillique tout ce ressemble .. depuis j'ai appris et je verifie !

Nouvelle discussion