Close

Divorcer au Brésil

Bonjour à tous!
En parcourant les posts ici ou les blogs ailleurs j'ai constaté que les infos ou conseils étaient éparpillés, j'ai donc décider de partager mon expérience au publiant un article consacrer au Divorce au Brésil dans mon blog ici : blog.karmacrea.com/divorcer-au-bresil-conseils-pour-pas-trop-morfler
Je vous invite à le lire, critiquer positivement ou négativement, je ne détient pas la vérité absolue. En espèrant que cela puisse servir...

Voici les premières lignes:
"Tout d’abord même cela va de soit la meilleur chose à pour éviter les problèmes cela va sans dire c’est de ne PAS se marier, à moins d’avoir de bonne raisons et je ne parle pas de la nieverie de l’amour toujours et tout et tout, la vie c’est pas un conte de fées. De toutes façons si vous rencontrer l’amour de votre vie vous n’aurez pas besoin de vous marier, l’amour n’a pas besoin de certificat.
Ce conseil est d’autant plus valable pour les gringos/gringas, désolé mais c’est la triste réalité même si c’est pas 100% des cas.
Par contre si vous faites des enfants, achetez une maison bref construisez ça peut devenir moins compliqué d’être mariés en cas de rupture.
[...]
Les institutions / Lexique
Le Forum de Justícia (Palais de Justice): lieu ou se trouve les juges etc… Vous risquez d’y aller de nombreuses fois
Le/la Juiz/Juiza (Juge): bon ben pareil qu’en France, pour ma part j’ai ue la chance de n’avoir que des femmes
L’advogado/a: Ai-je vraiment besoin de traduire
Lla Defensoria Publica (Assistance juridique): vous permet en dessous d’un plafond de revenus de bénéficier d’un avocat gratuitement
Le Ministério Publico (Ministère Public): institution qui représente, enfin est censé en tout cas, l’intérêt des mineurs dans les prcès
Le Conselho Tutelar (Service sociaux): institution qui surveille tout ce qui est rapport avec les mineurs afin de veiller au respects de leurs droits
Le disque 100 (Droits humains):  numéro pour dénoncer les abus, qui ce soit du racisme ou de l’intolérance religieuse en passant para les violences domestique ou le travail infantil
[..]"

Tchau ;)

J'adore le chapitre au chantage. C'est une spécialité locale.

Dommage aussi que tu ne parles pas que devant la justice brésilienne un étranger va toujours perdre.

C'est un peu la triste réalité qu'on peut même voir dans le milieu des affaires.

Karma, c'est bien le lexique pour les institutions... Mais quel est l'aboutissant de ton expérience ?

Tu as étais marié combien de temps avec une Brasilienne ?

Le juge t'a mis combien de salaires minimum de pension à payer ? Par enfants ?

Si tu n'as pas payé ta pension durant 3 mois, tu as sûrement vu les officielles de justices de notifier un mandat de prison ?
Manda applicable uniquement durant les horaires : 6h - 22h.

Ici, au Brésil, ceux qui vont en prison pour faute de non-paiement de pension vont dans une prison à part...
De plus, si tu vis avec une femme durant 1 an même en étant pas marié elle peut prétendre à 50% de tes biens.

Je vais lire ton blog Karma.
Ensuite je te répondrai.

Déja, s'expatrier avec des enfants partout dans le monde,
c'est compliqué. Je ne le conseillerai pas.
Tout seul, c'est autre chose, vous n'engagez que vous. Mais Il faut le vouloir et essayer.
Ensuite, vous saurez, si vous êtes fait pour. Moi, j'adore.

Bonsoir,

j'ai fait un peu de ménage sur ce fil

bonne soirée

Julien

Ah Bon, aventurier s'expatrier avec des enfants vous ne conseillez pas. J'ai des amis en Asie tout va bien et US et Canada pareil.

Au Brésil par contre cela est plus délicat.

Ensuite le problème au Brésil c'est que la justice avantage le brésilien et non juger en droit et en fait.

Pour la garde, bienvenue dans un pays ou les hommes n'assumes pas les faits.

On prend les jeunes femmes et on va les jeter par la suite.

Un gros problème au Brésil et la soif de l'argent comme dans les pays du tiers monde.

Quand il y a de l'argent en jeu, tous les coups peuvent être fait, il n'y a aucune base comme en Europe.

Sur ton ouvrage, on ne peut rien dire, vous décrivez un vécu qui est pénible et des situations que j'ai vu au Brésil.

Les mômes ne sont pas de vulgaires valisent qu'on trimballe aux 4 coins du monde.
Ce sont des êtres fragiles. Donc il faut éviter quand on ne peut pas redoubler d'attention au sujet de leurs biens êtres.
L'expatriation est déja un défi pour un adulte, alors imaginez pour l'enfant se situant à l'age sensible.
Pour les enfants qui évoluent dans un contexte d’expatriation de longue durée ou qui connaissent des expatriations à répétition, la question de l’identité surgit inévitablement et l’empreinte laissée par l’expérience de l’expatriation n’est jamais négligeable.

Pour répondre a Karma à propos de son blog, et sur son sujet divorce.

Karma, tu dis qu'il ne faut pas se marier, et je penses comme toi.
L'amour n'a rien d'administratif.
Tu t'es marié quand même, ca qui n'est pas interdit.
Donc il t'a fallut assumer en cas de séparation.
Comme tu l'aurais fait au Danmark avec une dannoise, ou en chine avec une chinoise, ou au Zimbabwé avec une Zimbabwéènne, etc.

Ce que je note de très bien, sur ton blog, c'est que tu n'incrimines pas ton ex-femme.
C'est bien car la plupart du temps, l'un ou l'autre reporte toute la faute sur son conjoint. Alors que les 2 sont co-responsables entièrement.

Tu t'installes et reste au brésil, et tu continues l'aventure de ton expatriation, ce qui est super. Bonne continuation.

Aventurier, je connais énormément d'enfant d'expat qui ne souffre pas de traumatisme comme vous le dites.
Surtout pour une personne qui ne connait pas trop la sociologie et la psychologie.

Une expatriation est une très bonne expérience et s'expatrier mettre ses enfants dans une école français ou école américaine, il n'y aura pas de problème.

Mais oui aventurier de l'extrême cela coûte chère, vous n'avez plus de femme et pas d'enfant.
Une école française au Brésil ou une bonne école on table à 1500 à 2300 reais par mois.

Cela  va paraitre etrange, mais bon...finalement je rejoints un peu aventureiro en ce qui concerne les enfants expatries...sans doute vaudrait t il mieux ouvrir  une nouvelle discussion sur ce sujet, c est un vrai sujet,  car meme bien encadres, avec les moyens et tout et tout, NON ce n est pas evident...c est sans doute plus facile, mais pas évident, il faut eviter les cliches!

J ai 3 enfants, eleves dans le monde, chaque depart a ete assez.......folklo! De,petits a ados, se remette en question, amis, petits amis etc....OULALA!

Maintenant adultes, heureusement ils sont toujours en contacts les uns,les autres, c est un genre de fratrie exceptionnelle, avec des,parcours divers, certains sont vraiment marques! I. Est donc tres important aussi, de mettre dans la balance l etat d esprit des enfants dans une expatriation. Ca sans aucun doute!!!


Sur le divorce, en general, c est un echec personnel, et si en plus on a fonde tout cela a l etranger, cela non plus ce n est pas evident qua d il y a les lois, les finances, le partage etc.... sans compter sur l etat d esprit desoriente qui s ajoute, des personnes hors de leur pays et de leur culture. Les mix sont encore plus problematiques......on ne sait parfois pas vers qui se tour er, ni meme par ou commencer, ni qui contacter etc...etc...

L experience des u s peut aider les autes, n en deplaise a ceux qui critiquent ou ertement et publiquement ceux qui exposent lwurs experiences personnelles sur tous  sujets, piur tenter de venir en aide aux autres...

Merci Karma.

tu as raison Aventureiro, on se retrouve à l'état d'une valise dans certain cas, surtout en bas âge, car tu ne réalises pas exactement ce qui se passe, mais contrairement à ce nous dit certains spécialistes du Forum, ton cerveau enregistre ,ces différentes situations.
Déjà que l'éducation de son enfant n'est facile en temps normal, à l'expat je n'en parle pas.
Ce n'est pas le tout de mettre son enfant dans une école Française, ou Américaine, ça ne résoud rien sur l'éducation, de l'enfant.
il est vrai que l'on deviens beaucoup plus précoce.
D'un autre coté il y à bien un traumatisme, qui est difficile à voir enfant, mais qui se révèle plus tard, à l'âge adulte, malgré notre sociologue, et psychologue de service.
je vous laisse, car mon tracteur m'attend
Richard

J'ai bien aimé votre intervention Allspice  sur ce sujet.

Une des plus belles des choses qui reste aux parents quand les enfants sont là, c'est leur donner l'éducation. Vos valeurs.
Ce que j'appellerai, le plus bel héritage qu'on laisse a ses enfants. (Celui-ci vaut beaucoup plus que l'héritage matériel).

Et, j'ajouterais que beaucoup s'en sortent très bien, parfaitement bilingue ou trilingue étonnant leurs parents. Toi Richard tu es l'exemple parfait d'une réussite.

En fait, nous tous ici, sur ce forum expat (les vrais), ON EST TOUS DANS LE MÊME BATEAU.

Alors, je dirai a Arnaudbh, d'ajuster mieux sa voile, si il veut naviguer longtemps. Une expatriation a BH uniquement basée sur une histoire d'amour, c'est beau. Mais est-ce une histoire d'amour avec la ville BH aussi?
Le brésil aussi?  Moi je suis tombé amoureux de SP (façon de parler), je me suis adapté tout de suite.

Bonjour à tous,

Je vous informe que quelques posts inappropriés ont été enlevés.

Bien à vous,

Priscilla
Equipe Expat.com  :cheers:

Après avoir parcouru ton blog Karma, j’arrive à la même conclusion que France-Rio, quelle est donc l’aboutissement ?
Et tu fais bien de dire que les procédures ressemblent à celles de la France, car on privilégie toujours la mère, dans les divorces, c’est normal, car c’est elle qui porte l’enfant pendant neuf mois, qui le nourri etc., l’homme là-dedans n’a pas fait grand-chose, a part mettre un spermatozoïde.
Par contre ce que tu relate est courant en Amérique du Sud, et même une institution, Brésil, Argentine, Uruguay, car le gringo, se retrouve avec avocats ou sans avocats en culotte courte, car tu n’est pas sur ton terrain, et dans certain cas, on t’envois, un cousin ou quelqu’un de la famille qui est dans la Police, ou dans une autre administration, pour te faire comprendre, qu’il te faut payer, et point barre. Des cas j’en ai plein, et excuse les conseils pour ne pas morfler sont insignifiants, face à la réalité, de la vie
Et pas besoin d’être marier, ou pacser, pour ce retrouver à devoir faire 50/50 ,et tu dois même avoir son autorisation pour vendre un bien immobilier, ce qui n’est pas le cas en France.
Richard

Nouvelle discussion