Close

Pour les expat. situés en Ukraine

Bonjour à tous,
Je découvre seulement ce 13 mars 2018, cet article paru le 1 février 2018.
Le lien est le suivant :


Prague fait retirer un atlas où la Crimée est un territoire russe

Polémique en République Tchèque au sujet d’un atlas.
L’approbation de l’ouvrage par le ministère de l’Éducation a été annulée jeudi.

Le ministère tchèque de l’Éducation a annoncé avoir annulé, suite aux protestations des ambassades d’Ukraine et de Géorgie, son feu vert concernant un atlas où l’on trouve l’État islamique et où la Crimée est décrite comme territoire russe.

Le ministère avait approuvé en 2017 cet atlas publié par la maison d’édition Kartografia Praha, bien que la diplomatie tchèque ne reconnaisse ni l’État islamique, ni l’annexion de la Crimée par la Russie.

Le ministère a « vérifié la situation » et a « retiré son approbation à cet atlas », tout en promettant de « remédier le plus rapidement possible à cette situation », selon un communiqué.

Une autre maison d’édition tchèque, Ottovo Nakladatelstvi, avait publié fin 2015 un « Atlas du football » où la Crimée était également présentée en tant que territoire russe.

Ottovo Nakladatelstvi a présenté à l’époque ses excuses, imputant la faute à un « facteur humain ».

Même Zeman reconnaît l’annexion comme illégitime

Moscou a annexé la Crimée en mars 2014 après un référendum contesté à l’issue duquel 97 % des votants ont choisi l’association avec la Russie, selon le Kremlin. L’annexion est depuis régulièrement dénoncée par la communauté internationale.

La diplomatie tchèque a réagi à l’époque en déclarant qu’elle n’accepterait « jamais la violation de l’intégrité territoriale de l’Ukraine ».

De son côté, le président tchèque Milos Zeman, connu pour ses opinions pro-russes, a déjà plusieurs fois qualifié le rattachement de la Crimée de « fait accompli ».

« Dans les faits, la Crimée est sans nul doute russe. Mais il s’agit d’une annexion illégitime et je l’ai dit à de nombreuses reprises », a-t-il affirmé la semaine dernière lors d’un débat télévisé, avant sa réélection pour un nouveau mandat de cinq ans.

Nouvelle discussion
expected searchd protocol version 1+, got version '0'