Close

L'idéalisation, un problème ?

Bonjour,

Cela fait plusieurs mois que je songe à partir vivre au Canada, en Colombie-Britannique.

Mais je me pose une question : depuis quelques temps, j'idéalise un peu ce rêve. Un peu trop. Et je me demande si ça ne va pas être un problème quand je mettrai enfin ce projet en place... Je risque de me prendre une belle claque, non ?

Dois-je renoncer, à cause de cette idéalisation ?


Je vais me re-décrire rapidement : jeune femme de 19 ans, j'ai un BAC L.

Merci pour vos réponses.

Tout dépend comment tu idealises... dans quel optique tu veux y aller, ce que tu comptes y faire...

Je veux y aller pour démarrer une nouvelle vie, découvrir autre chose, un pays qui, de ce que j'en sais, me correspond plus.
Je compte partir avec des aides (club Teli, eurodyssee, etc... fin, ce genre de choses pour demandeur d'emploi avec des aides de la région d'origine, et dans la mienne, presque aucune demande). Vraiment pour travailler. Partir dans ce pays qui m'attire terriblement (et je ne saurais trop décrire cela), ce serait pour moi le moyen de construire quelque chose tout en coupant avec mon passé difficile. Enfin, pas que je pense que je n'aurais aucun soucis là-bas, juste que, en vivant ici, je reste bloquée dans le passé, et par conséquent, j'ai du mal à avancer.
Mais vraiment, ce pays, cette province, m'attirent énormément! Mentalité en particulier, paysages un peu aussi. ;)

J'idéalise en me disant que, là-bas, je pourrais construire une vie, peut-être avoir une maison au bout d'un temps, rencontrer mon véritable amour, peut-être avoir une personne (ou plus) sur qui compter... Je pars à l'aventure, concrètement, car je ne connais personne là-bas.
Après, peut-être que ces attentes sont plus naturelles que je ne le crois. Mais je crois que j'ai envie que ça arrive rapidement, donc c'est là que ça pose problème, car tout ne se fait pas en un jour. M'enfin.


Désolée pour le roman.

Parce que avec un bac L tu vas pas loin côté emploi... engager un travailleur étranger demande des conditions à resecter et surtout des frais... ensuite tu ne pourras pas rester éternellement en permis de travail et la il te faudra autre chose qu'un bac L. Quel visa compte tu demander?

Pour le moment, ma santé étant prioritaire, je n'en suis pas encore là. Il faut que je vois avec la personne qui me suit au Point Info Jeunesse de ma commune, car administrativement, j'ai quelques soucis de compréhension.
Je sais bien qu'un BAC L ne suffit pas partout. Mais je n'ai rien de plus. Et je n'aurais rien de plus. Peut-être une formation si j'y suis contrainte, mais rien de plus.

Mais du coup, je vais laisser ce rêve de partir de ce pays que je hais, au statut de rêve.

Vous savez que vous pouvez toujours aller tenter d'aller faire un job dans un pays d'Europe dans un premier temps, facile d'accès par rapport au Canada. Après les projets se construisent... Essayer de passer un diplôme en demande, ça aidera!

Tu évoques la santé. Attention des problèmes de santé peuvent être un frein à l'expatriation.

Merci pour cette réponse.

Le fait est que, suivant les endroits, les diplômes en demandent ne sont pas toujours les mêmes. Et si par diplôme, vous entendez études longues, alors autant abandonner de suite. C'est peine perdue.
Mais là, en l’occurrence, je ne connais pas du tout les diplômes en demandent dans cette partie du Canada.

Justement, c'est pour ça que je ne songe pas à partir de suite. Mais je vais ne plus y penser du tout.

Il y a peu de chance pour qu'on me soigne en France, donc c'est peine perdue.
Je suis bloquée dans ce foutu pays.

Bonjour Romane,

Bienvenue sur le forum.
Merci d'avoir partagé votre projet.

Beaucoup d'entre nous passons par une première phase (et moi le premier) : l'idéalisation. C'est normal : chaque pays est associé à des valeurs, une image et des stéréotypes. Il se trouve que les Français adooooorent le Canada, sans jamais savoir trop pourquoi.

Sur Expat.com, l'objectif est de t'aider à préparer ton projet. Vivre à l'étranger, c'est un projet et cela doit être vu comme tel (avec tout de même une petite part de rêve, sinon ce n'est plus drôle...).

Obtenir un permis de travail avec un bac L en poche, c'est chaud, on ne va pas te le cacher.

Idéalement, pour ton jeune âge, le mieux serait de partir avec un Visa PVT, qui t'autorise, pendant une année, à visiter le Canada et y travailler. C'est la meilleure solution que je vois. Cela te permettra surtout de te faire une idée plus juste du pays.

Il y a un point que je ne saisis pas : tu écris très bien (ce qui n'est pas le cas de tout le monde) et expliques dans ton profil que tu as des facilités en langue. Ce n'est pas rien. Pourquoi ne pas continuer avec un diplôme, au Canada ou en France ? Est-ce lié aux raisons de santé que tu as évoquées ?

Bonjour,

Merci pour cette réponse.

Si je ne passe pas de diplôme, c'est que l'éducation nationale ne me plaît pas dans la manière d'enseigner. Et puis, prolonger des études ne m'intéresse pas.
J'avais tellement hâte de terminer mes études que j'ai failli ne pas passer mon BAC, d'ailleurs.

RLLTP :

Bonjour,

Merci pour cette réponse.

Si je ne passe pas de diplôme, c'est que l'éducation nationale ne me plaît pas dans la manière d'enseigner. Et puis, prolonger des études ne m'intéresse pas.
J'avais tellement hâte de terminer mes études que j'ai failli ne pas passer mon BAC, d'ailleurs.

Sans vouloir juger quoique ce soit, tu devrais finaliser ton cursus scolaire et ensuite postuler.
Juste ici au Canada, les diplômes sont références en terme de sélection, les jeunes arrivent bardés de diplômes et crois moi ca pèse lourd dans la balance.

Je travaille pour une multinationale, présente dans plus de 20 pays et cette obligation est la base de toute sélection. Mon épouse travaille pour le gouvernement et crois moi, c est la même chose et bien souvent c est un concours et là encore, le niveau est très relevé..

Tu es bien jeune, et faire un ou deux ans de plus ne diminuera pas tes chances, bien au contraire. Crois moi, lorsque tu es motivé pour atteindre ton objectif, le temps passe bien plus vite.

Bonne chance dans tes démarches et tes futurs projets!!

RLLTP :

Il y a peu de chance pour qu'on me soigne en France, donc c'est peine perdue.
Je suis bloquée dans ce foutu pays.

Si ta santé est en lien direct avec ton projet, fais attention car ici le médical est bien loin d être gratuit, rapide et surtout ca ne vaut pas la France. De toute façon, soyons francs, la santé est également un critère d'obtention de visa. Le Canada est loin d 'être ouvert aux soins a donner à ses futurs arrivants, c est même un domaine de refus si ce st dispendieux...

Ceci dit, venir ici en sachant qu'il te faut des soins est une question à laquelle, tu te dois de penser en priorité..

Bon courage !!

Nouvelle discussion