Paris, ville de fous?

Bonjour à toutes et à tous,

Je vis à Paris depuis 40 ans, j'y suis né et j'y ai grandi: je ne supporte plus cette ville.

Je ne supporte plus du tout cette ville que je perçois comme un asile psychiatrique géant, à ciel ouvert, où tous les échanges humains n'existent plus.

Lorsque je sonde les gens de mon entourage sur ce sujet, la plupart d'entre eux semblent bien dans cet environnement, comme s'ils étaient anesthésiés par quelque chose. Ils me disent qu'il y a tout ici (les expositions ,les musées, etc...) mais moi je pense à l'humain et ce ne sont que des morts vivants que je vois. Oui ils sont comme des fantômes.

Autour de moi je ne vois que des personnes éteintes, vivant dans une forme d'autisme, les yeux fixés en direction du sol ou ou en l'air lorsqu'ils marchent dans la rue, mais fuyant quasiment toujours le regard des autres personnes et les échanges verbaux.

Les gens sont effrayés, apeurés et sans vie. Ils répondent à côté de la plaque à des questions très simples...

Est-ce que ce sont les effets de l'alcool et de la malbouffe qui rendent fous les gens? Je pense que partiellement oui mais ce n'est pas tout.

Concernant l'alcool, j'ai aussi l'impression qu'à part se bourrer la gueule le soir dans les bars, il n'y a pas grand chose d'amusant à faire à Paris.

Lorsque je voyage à l'étranger ou même en Province, j'ai l'impression que tout rendre dans l'ordre et je revis.

Pour celles et ceux qui ressentiraient les mêmes choses que moi, merci de bien vouloir m'en faire part de leurs témoignages.

Au plaisir de vous lire.

Mirakus.

Bonsoir, je suis à Paris depuis pas longtemps, je ne parle à personne parce que j'ai peur, d'abord de l'hypocrite ensuite du méchant. Mais je crois que c'est partout pareil, je pensé alors qu'à Paris, c'est différent.

Hello

J'ai vécu toute mon enfance et toute mon adolescence à Paris. J'en suis partie à 18 ans (pour l'île Maurice) et je suis rentrée en France il y a 2 mois. On savait depuis le début qu'on ne s'installerait pas à Paris, avant tout pour le coût de la vie.

Pourtant au fond de moi j'ai toujours aimé Paris. C'est là où j'ai grandi, où j'ai fait tout ce que j'avais à faire quand j'étais enfant et ado. J'y ai la grande majorité de mes amis, mes parents... Mais quand j'y suis retournée pour les vacances je n'ai pas reconnu ma ville : elle est encore plus crade qu'avant, elle est triste, les grandes avenues grouillent de migrants et de SDF qui n'ont rien demandé - et là je me dis : comment on a pu en arriver là ?

Par contre, je ne suis pas d'accord quand on me dit que les gens font la gueule tout le temps à Paris. Ils sont juste neutres, ça ne m'a jamais choquée d'autant plus qu'aujourd'hui l'indifférence est partout. Aujourd'hui je vis à Rennes et c'est vrai que les gens sont plus abordables, mais pas tous.

Au final, chaque ville a ses particularités. Paris est une capitale, une ville chère et pressée, qui bouge et qui grouille de monde en permanence. Je suis contente de ne plus y vivre, mais je continuerai d'aimer le Paris que j'ai connu... Paris à petites doses, ça me va aussi :)

Sché

bonsoir markus oui tu as raison je suis d accord avec toi les gens sont antipatique
je n en peux plus je souhaiterai deménagée dans un autre pays je ne sais pas pour toi de plus les gens sont méchants dans d autre culture les gens sont plus ouvert

pour dire la vérité nous dans les dernier temps les gens devienne de plus en plus egoiste fanfaron manque d amour comme tu disais mort vivant .
sois benie

moi j 'ai jamais aimer Paris , etant un homme de la terre , le rytme des saisons  me convient mieux que le rytme parisien . mais je suis pas d#accord pour cracher dans la soupe comme certains le font .  les gens vont á Paris pour travailler rentre le soir certains ont 2heures de trajet á allé comme au retourd , donc pas vraiment le temps de musarder dans les rues  . rien avoir avec des gens méchants et égoisiste ,simplement des gens strésser. par contre cette été ,j'Ai traverser Paris pour aller en Bretagne au retourd j#ai mis 2 heures pour traverser Paris par le periférique   au sud pour aller á l'est ,pas vraiment flateur les abords des routes , une poubelle a ciel ouvert . par contre la criminalitée galoppante est trés inquiétante  , picpokete, vol á la tire dont sont victimes les touristes étrangers  sans parler des cambriolage ,et crimes . En 1974 je devais prendre la ligne de métro paris Est -monparnasse , leur de mes permission ,mon train arrivant de brest vers 23 h15 environ je devais prendre  ce fameux couloir de montparnasse á l'heure la plus dangereuse qu'ils soit . dans le train on a formé un groupe de matelot bien décider a se défendre en cas d'attaque , avec un plan bien préparer avec une phrase code  , charitablement on propose á deux jeune filles de se joindre avec nous , elle refuse  . elle nous quitte sur le quai de la gare de montparnasse , elle suit des yeux , on prend  le tapis roulant , au bout il y a un virage á 90° ,on entend du bruit  , lorsqu#on arrive il y a lá un groupe de rakéteur d' environ une douxaine voyous  , on voit les 2 filles encadrer par 2 voyous ,ils veulent nous raketer  , c'est non je prononce la phrase code , l'assaut á été bref 30 seconde environ ,mais d'une extréme violence 7-8 de nos adversaires gisait au sol dans leur sang ,les autres ont disparus  , les 2 filles ont été delivrés . on est partie en courrant vers le métro , ne voullant pas avoir de probléme avec la police  . celle ci nous a quand même rattrapper au moment de monter dans le métro , un policier me pose la mains sur mon épaule , me fait comprendre qu#il m'avait vu , mais nous a laisser partir , lui et ses collégues avait un sourir jusqu#au oreille  :D pas mécontent que les criminels  ´soit rosser par les gars de la marines . les pompiers ont amener 7 brancars . Le chef  des raketeurs a déclarer á propos des filles ,elle qu'elle payent ou pas ,elle reste ici ,c'etais clair qu'elle serais violais . jean  luc  ;)

Jean-Luc,

Votre réponse est un peu en décalage pour ne pas dire hors sujet.

Avec vos commentaires relatant les années 1970, je peux comprendre que certains néo-parisiens soit effrayés à l'idée de venir sur Paris même aujourd'hui. L'époque des blousons noirs est révolue et il y a eu bien pire de 1995 à 2015: problèmes des cités.

Moi je peux garantir que Paris est beaucoup plus calme et sereine depuis plus d'un an mais ce n'est pas de ça dont je faisais allusion, je parlais d'une joie de vivre et tout simplement d'une envie de vivre que beaucoup n'ont pas ou n'ont plus...

Karim

bonjour,
moi je ne suis pas d'accord, j'adore paris, et les gens sont plus humains qu'on le croit. le rythme peut être un peu stressant, mais si on prend du recul et qu'on profite , cette vile est tout simplement magnifique.
de plus, les inconvénients dont vous parlez sont présents dans chaque grandes villes.

On ne doit pas parler de la même ville.

Moi je n'observe que des gens dérangés, alcoolisés ou médicamentés. Des machines autistes en pilotage automatique.

Je ne parle bien entendu pas des immeubles haussmanniens ou de l'Arc de Triomphe qui sont magnifiques. Je parle de gens auxquels on peut poser une question facile et obtenir une réponse facile sans devoir faire marcher sa tête ou jouer un rôle.

J'étais à Londres le mois dernier et le mode émission/réception me paraissait bien mieux fonctionner qu' à Paris. A Bruxelles et à Berlin c'est pareil...

Nouvelle discussion