Close

Projet Brésil sur 2-3 ans

Bonjour à tous,

Comme mon pseudo l'indique je m'appelle Aymeric et je suis nouveau sur le site. J'aurai 25 ans dans une semaine. Je suis ingénieur automobile et actuellement en poste.

En 2014, j'ai eu l'immense chance d'effectuer un stage dans une université brésilienne à Diamantina, dans le Minas Gerais, dans le cadre du challenge Baja SAE (conception et construction d'un petit buggy). J'étais intégré dans une équipe d'étudiants, vraiment l'éclate et une bonne expérience au final.

A partir de là j'ai voulu découvrir davantage le Brésil et j'y suis retourné en 2015 pendant les vacances d'été. C'est à ce moment là que j'ai rencontré ma copine, toujours à Diamantina, originaire de Varzea da Palma, dans le Minas Gerais aussi. Afin de prendre du recul et de pas foncer tête baissée, j'ai mis les choses au clair dès le début et je lui avait qu'il fallait qu'elle soit patiente vis à vis de notre relation et de ma venue au Brésil. J'ai accepté de rencontrer sa famille que j'ai pris le temps de connaître. Au final j'ai fait 3 autres aller-retour de 3 mois (dont un pour le mariage de sa soeur cadette) pour la voir et passer du temps à la connaître elle et son pays.

Au final, cela va faire 3 ans en Août que nous sommes ensembles et je pense assez sincèrement que c'est une relation forte, je dirais suffisamment pour envisager un mariage. J'estime avoir pris pas mal de recul sur elle et sa famille, ses amies. Elle est issue d'un milieu moyen, assez religieux mais personne ne me force à croire en Jésus, très bien éduquée, je pense que le mariage est une choses très importante à ses yeux, au final je ne la vois pas comme quelqu'un de menaçant vis à vis de mon patrimoine.

Elle est actuellement doctorante en agronomie, et avant de savoir si elle ou moi doit s'expatrier, je souhaite qu'elle termine d'abord son doctorat. Seulement voilà, la relation à distance commence à être dure à gérer autant pour elle que pour moi. Je vais donc probablement lâcher mon emploi actuel pour la rejoindre au Brésil, tout en sachant les difficultés liées à l'emploi là-bas.

Tout cela m'amène au sujet principal de mon topic :

Est-ce que partir au Brésil pour une durée de 2 voire 3 ans est raisonnable ? Pourquoi 3 ans max ? C'est la durée d'études qui lui reste à faire pour son doctorat et ça reste, je pense, une durée pendant laquelle je peux survivre car j'ai 2 ans d'expérience et que j'ai mis de côté en vue de mon projet de la rejoindre. Elle aura aussi une bourse donc on pourra normalement vivre sans trop angoisser à Diamantina voire Belo Horizonte pour moi où l'industrie automobile est plus présente (FIAT notamment).

Quel est mon projet?

Comme certains d'entre vous le savent peut-être, en Mars prochain va être lancé le permis de travail-vacances entre le Brésil et la France. Je vais donc poser un dossier afin de tenter ma chance (quotas...) afin de l'obtenir, ce qui me permettrait de pouvoir rester légalement 1 an au Brésil tout en ayant le droit et le temps de trouver un petit emploi sachant que je n'y vais pas pour m'enrichir et que je sais très bien que je vais avoir du mal à trouver quelque chose dans l'industrie automobile, même si c'est une industrie assez conséquente là-bas (j'en parlerai plus tard). Cette durée d'1 an me permettrait aussi de me poser et de voir avec ma compagne comment préparer un mariage et la paperasse qui va avec en vue d'obtenir un visa de regroupement familial, ce qui me permettra de rester plus longtemps, une fois le PVT terminé (je sais que des aller-retours seront sûrement nécessaires en France, j'y suis préparé).

Je pense qu'à la fin de son doctorat, nous retournerons probablement en France sachant qu'elle et moi souhaitons que nos enfants naissent et fassent leur scolarité en France.

Je reviens maintenant à la question de l'emploi : pas besoin de me dire que je vais galérer, je le sais. Comme je l'ai dit, je suis ingénieur automobile, 2 ans d'expérience (conception, gestion de projets, gestion d'équipe), parle français, anglais fluente, portugais très courant à l'oral (moins à l'écrit où je galère surtout niveau accents), j'ai aussi quelques connaissances dans le milieu de l'ingénierie via sa famille ou des amis que j'ai rencontré au grè de mes visites. : est-ce qu'avec mon profil, j'ai tout de même une chance, aussi infime soit-elle, de prétendre à en emploi d'ingénieur, sachant que me prétentions sont d'au moins 2500/3000 reais, est-ce que je demande déjà trop ?? Je pense aussi que je vais concentrer mes recherches sur Sao Paulo (gros pôles automobile dans la région) et Belo Horizonte.

Je peux très bien donner des cours de français ou d’ingénierie mécanique, le temps de trouver quelque chose de mieux, ça ne me dérange pas. Néanmoins, ma principale crainte au final est de rester 3 ans là-bas sans expériences significatives pour mon CV. Et j'ai peur que ce soit préjudiciable pour retrouver un poste une fois de retour en France.

Voilà je souhaiterais avoir vos retours d'expérience en tant qu'expatriés vis à vis de mon projet, si possible des conseils pour l'emploi notamment, des réseaux, ce genre de choses. Je sais très bien que la situation du Brésil est compliquée en ce moment et je répète que j'ai bien pris du recul par rapport à la culture local, la façon de vivre et que ce n'est pas une décision prise sur un coup de tête.

D'avance merci pour vos réponse et je vous souhaite à bientôt au Brésil pourquoi pas ?

Aymeric.

Le plus gros problème c'est le trou dans le cv, pour avoir" glandé" au brésil en prenant deux ans de vacances j'ai eu beaucoup de problèmes à retrouver des emplois intéressant dans mon métier compta-fiscalité-droit même en étant expert truc machin, au final l'employeur se demande toujours si tu ne vas pas le planter pour aller voyager, j'ai un poste correct mais rien à voir avec ce que j'avais avant.
Après je vais pas te dire de postuler chez pigeau et reno  ou autre je pense que tu as déjà cherché et de toute façon pour avoir audité un, je sais que rien n'ai décidé la bas, c'est juste de la production de filiale.
A la réflexion l’Asie offre beaucoup plus de perspectives d'emplois, même enseigner l'anglais paye mieux que beaucoup d'emplois au brésil, au cas ou tu changerais de direction !!!
bon courage.

Déjà le visa Loisir car travail tu ne trouvera pas, il ne va jamais se faire. Cela fait des années qu'on parle du visa.

Ensuite à Belo Horizonte pour louer un appartement il faut gagner 3 fois la valeur locative avec les charges. Donc appartement à 1500 reais Total il faudra au minimum 4000 reais de revenu par mois.

Avec une bourse on survit ni plus ni moins. Quand mon épouse avait sa bourse pour son internat dans un hôpital c'était 2800 reais par mois. (Attention ici c'est une bourse fédérale) les personnes avec des bourses estudual parfois elle n'arrive pas.
Avec 2800 reais par mois tu ne peux pratiquement rien faire.

Pour le travail, ne cherche pas tu ne trouvera rien, NADA!

J'ai beaucoup d'amis Ingénieur en mécanique, Ingénieur Civil l'ensemble on eu une formation dans une université fédéral UFMG, je peux te dire que déjà pour un brésilien c'est galère alors pour un gringo, c'est mort.

Le Brésil est un chouette pays, personnelle j'adore mais un pays très difficile, très chère et la sécurité tu vas l'oublier.

Après votre problème ton diplôme ne sera pas pris en compte et en France ton épouse pareil.
C'est triste mais c'est une réalité.

Que 3 aller retour en trois ans c'est très peu, j'en ai fais 12 sur la même période.

Ensuite la mentalité brésilienne en amour n'est pas la même qu'en Europe. (attention il y a une partie de la population qui est entrain de disparaître mais son issu de culture plutôt européen).

Passer des vacances comme tu fais et vivre avec une brésilienne est totalement différent comme vivre au Brésil.

1er La question d'argent sera le principal d'argent, car le Brésil est un pays d'apparence.
2éme: Vivre à Belo Horizonte il faudra compté pour vivre dans un bon quartier 1500 reais avec charge et 1000 reais pour la nourriture et portable etc.

Bon courage

AymericG71 :

Bonjour à tous,

Tout cela m'amène au sujet principal de mon topic :

Est-ce que partir au Brésil pour une durée de 2 voire 3 ans est raisonnable ?

Aymeric.

Bonjour a toi Aymeric, bien sûr que tu peux venir tenter ta chance. Vas-y fonce.
Ici, c'est la joie de vivre.

Je viens de voir pour le permis vacances-loisir, il faudra prouver 2500 euros lors de l'arrivée et lorsqu'on demande le visa.
+ Assurance santé etc.

Bien compliqué le truc.

Oui de toute façon entre vacances et vivre il y a un gouffre , on a beau le répéter on ne voit cela que que ci on le vit , après l'expatriation pour des cas amoureux  relèvent de la subjectivité et de la passion, aucune approche rationnelle n'existe.

Je ne connais personne désireux de repartir du Brésil, c'est le contraire, ceux qui repassent en Europe, n'ont qu'une seule envie, revenir.

Aventureiro, tu es le seul à le penser, les chiffres disent le contraire...l'Amérique du sud et notamment le Brésil   a vu le nombre d'expatriés diminuer entre 2015 et 2017 de  4%  et le mouvement continue,  au contraire de L'Europe,  des Etats Unis/Canada avec une hausse de plus de 12% sur la même période...le Brésil n'attire pas plus que cela avec à peine 20600 expatriés recensés contre 157 000 pour les USA, 180 000 pour la Suisse, 140 000 pour la GB etc......et le Portugal est en train de dépasser le Brésil avec 15888 expatriés une hausse continue de 7.88% par an !!

Bonjour à tous,

Nous avons mis de côté quelques posts hors-sujet. Je fais un appel à l'initiateur, s'il veut bien nous faire un retour parce que sans son intervention, cette discussion va à la dérive.

Merci d'avance et bonne continuation,
Bhavna

Bonjour,

Merci pour vos retours qui rejoignent ce que je pensais par rapport à mon projet. A savoir la galère pour l'emploi... Néanmoins, j'aurais aimé plus de conseils par rapport aux réseaux etc... Je sais que LinkedIn est beaucoup utilisé au Brésil mais je n'ai pas l'impression que ce soit vraiment efficace non plus. Je postule pas mal via Vagas et Sine aussi... Est-ce qu'être à son compte n'est pas plus simple finalement ?

ArnaudBH, je sais que je n'ai pas fait énormément d'aller-retours mais elle aussi est venu en France. Elle est d'ailleurs ici jusqu'à mi-Mars avec moi où elle en profite pour apprendre le Français.

Ensuite pour 1500 reais tu as quelle surface en général (je ne parle pas du quartier non plus) ?? ça me parait quand même super haut car je cherche pas non plus un 100m², un 30m² me suffirait largement.

Concernant le permis vacances-travail, oui le dossier va être compliqué à construire mais ça reste pour la meilleure opportunité.

Enfin, pour mes désirs de retourner en Europe ou pas, oui je reviendrais pour l'éducation des enfants mais après je ne sais pas, c'est trop loin pour me projeter.

En tout cas merci d'avoir pris le temps de me lire et de me répondre !

PS : Ma compagne possède une bourse du CAPES de 2200réais et elle vit à Diamantina où la vie est globalement plus chère qu'à BH d'après ce qu'elle me dit.

2200 reais à Bh tu ne fais rien, il faut gagner 3 fois plus que la valeur locative + charge de l'appartement pour le louer ou verser directement 1 an.

La vie à Belo Horizonte est pas cher, depuis 2013, je connais BH, je peux te dire une chose quand je sors de BH, avec mon épouse on a l'impression de devenir riche, car tout est moins chère, sauf le carburant.

Pour information nous avons un logement proche des hôpitaux.
Total on est à 3000 reais total des charges incompressibles

Pour louer à Horto (BH) par exemple

70m2 = 1200 reais + Charges 300 reais = 1500reais.

téléphone + Internet => 200 reais Forfait le moins bon.
Budget essence pour 500km par mois => 250 reais
Nourriture par mois => 500 reais et encore aucune folie.
Assurance contre le feu => 500 reais.
Assurance voiture (si tu n'en veux une trop mauvaise)=> 2000 reais/ année
Plan de santé: 400 reais.


C'est un budget minimum

Tu n'as aucune idée des prix des choses au Brésil.

Juste pour te dire avec 10 000 reais à BH, tu vis, mais tu dois compter ton argent.


Il faut que tu saches une chose au Brésil: Tu es européen, français, tu ne peux pas habiter dans n'importe quel quartier notamment pour ta sécurité.

Personnellement, je me suis jamais fais agressé, jamais eu un vol. Je touche du bois, j'ai une solide expérience. Je ne vais pas parler de mon passé.

Réellement la vie dans les capitales brésiliennes cela est très dangereux.

Dernière chose: quand tu vas envoyer une candidature au Brésil, ils vont voir étranger = Poubelle, au Brésil on préfère embauché des brésiliens.
Même dans les appels d'offres publics, j'ai perdu un marché à cause de cette mentalité.

Personnellement j'ai fais 4 aller retour pendant pratiquement 3 ans et cela m'a bien préparé à la vie au Brésil . Comme je le dis souvent qu'es que 2 000 euros ce n'est rien surtout au Brésil. Quand tu auras un problème de santé, le médecin va demander 500 reais une consultation.

Pour ma part, je suis au Brésil depuis octobre 2017 et.... je n'ai rencontré aucun soucis.
Je travaille en tant qu'ingénieur dans une petite ville près de Sao Paulo.

Pour mon visa, c'est mon entreprise qui s'est occupé de tout. Actuellement je possède un Visa VITEM IV pour un an, renouvelable.

Je pense que c'est la voie la plus simple pour obtenir un titre de séjour d'une longue période. Cependant, il te faudra trouver une entreprise qui effectuera les démarches pour toi.

Quant au niveau de vie, je ne connais pas ta ville, mais je pense que dans chaque ville, tu peux y vivre en fonction de tes moyens : plus ton salaire sera élevé, plus tu auras facilement accès à de la nourriture de "meilleure qualité", plus de loisirs, etc., et tu compteras moins pour vivre.

Il a également été dit qu'en tant qu'expatrié, il te sera très dur de "vivre comme un local". Leur salaire minimum est très bas et de par notre culture en France, nous ne sommes malheureusement pas habitués à un tel niveau de vie. Si tu souhaites vivre à la locale avec un salaire de 200-300€/mois, c'est un exercice compliqué. Mais les brésiliens sont extras et feront tout pour t'aider.

Quant au portugais, je suis parti en baragouinant quelques phrases et j'ai appris sur le tard. Rien n'est impossible dans ton projet, un peu de chance et de courage et tout ira bien. Si tu as besoin d'infos supplémentaires, ça sera avec plaisir.

Malo

Malorpironio, votre profil est intéressant, vous êtes un des rares sur le forum qui ont trouvé un job de haut niveau et dont l'entreprise c'est occupé du visa. C'est le post "d"expat" dont tous le monde rève. Pour les membres du forum, pouvez-vous expliquer comment vous avez-trouvez ce poste? Vous travaillez dejà pour cette entreprise en France et on vous envoyer au Brésil ou vous avez trouvez à distance un job au Brésil?
Cordialement

Je reviens Bardamu, j'en connais quelques uns à Belo Horizonte contrat de 2 ans mais à chaque fois le renouvellement n'est pas possible ou qu'une fois.

Le truc de sympas c'est expliquer qu'es que l'entreprise vous donne en extra, logement, voiture

Bonjour,
En effet, être expatrié par sa société ne demande pas beaucoup d’expérience de l’expatriation, car les soucis de visa, de logement, assurance santé, de relations, de nourriture, car généralement, il y a un budget pour ce dernier poste, bien que certain dans ces conditions trouvent encore le moyen de se plaindre, en conclusion, les expats société, reste des assistés, comme en France :D
Il y a une chose qui est sur, c’est ta première expatriation, rien qu’a te lire, en effet, dire que l’on peut y vivre en fonction de ses moyens, est une évidence, pour le salaire, je n’aurais jamais pensé, qu’il été l’élément clef, du niveau de vie. :unsure
Pour ce qui est de vivre comme les locaux, je ne voie pas ce qu’il y a de dur, demande à ArnaudBH , il vie a la manière de sa compagne, et je ne pense pas qu’il trouve cela très dur.
En effet le Français n’est pas habitué à grand-chose. ;)
Un expat de ce nom, doit savoir s’adapter à la nouvelle culture, et s’intégrer, et surtout ne pas vouloir continuer à vivre comme en France.
Richard

Richarddaniel, je ne connais pas le package de Malorpironio mais il est de plus en plus rare de rencontrer des expats au Brésil comme vous le decriez....qui ont tous payés... jusqu'á la nourriture. Il est en existe encore dans les multinationales mais de plus en plus en plus, les contrats de travail sont locaux et étant éléves pour le pays, l'entreprise considère que le salaire est largement suffisant pour convrir le logement, assurance, ,...etc... 
Ces contrats d'"expats" á l'ancienne ne se font quasiment plus qu'en Afrique, moyen-orient ou Asie ou dans des localités ou cela serait impossible sans un package (un ingénieur sur une plateforme pétrolière ou dans le fin fond de l'amazonie).
Par exemple pourquoi prendre une Français chez Renault Brésil s'il y a un ingénieur bréslien qui a fait un master en France et aux US et qui postule? Sauf si l'ingénieur français a acquis une expertise particulière pour Renault Brésil, quelle est sa valeur ajoutée pour travailler dans le milieu professionel brésilien? Clairement ce genre de societés ont des programmes d'expatriation pour employés á "haut potentiels" et de courtes expatriations sont un moyen de former le futur management de l`entreprise....mais je suis sur que l`ingenieur français de Renault est en comp[etition avec les jeunes ingénieurs du monde entier qui travaillent chez Renault. Donc pas gagné, mais je re-confirme que ce type d'expatriation est encore la meilleure solution pour venir au Brésil.
En revenant à ce que je dis souvent sur ce forum: trouver un job (de haut niveau type ingénieur) en étant déjá au Brésil, est quasiment impossible. Trouvé un job à partir de la France est difficile mais est certainement la meilleure chance.

Aventureiro :

Je ne connais personne désireux de repartir du Brésil, c'est le contraire, ceux qui repassent en Europe, n'ont qu'une seule envie, revenir.

C'est pour cela qu'il en a sur ce forum qui sont en dépression permanente ! Une fois que l'on passe par le Brésil, on peut aller ailleurs ensuite finis toujours par y revenir.  :top:  Brasillllllllll

Bonsoir à tous.

Je travaille comme employé Brésilien, non comme expatrié. En effet, mon entreprise est une multi-nationale implantée en France et au Brésil entre autre (ainsi que plein d'autre grands pays).

J'ai effectué mon apprentissage pour mon école d'ingénieur dans la filiale française et au cours de cette formation, je suis parti 3 mois à l'étranger dans notre succursale brésilienne.

A l'obtention de mon diplôme, le patron m'a recontacté pour une embauche locale. Je pense qu'il m'a contacté pour mon profil et mes compétences qu'il a observé durant mon stage. Je ne fais pas parti d'une multi-nationale ayant le genre de comportement que vous décrivez (programme d'expatriation, quotas, etc.). C'est une sorte de grande famille où il est possible de faire carrière aisément à l'internationale. Question de compétences et de volonté. Etre au bon endroit au bon moment ;)

Quant au contrat, j'ai un salaire qui me permet une vie correcte, un appartement de fonction en hypercentre, une voiture de fonction ainsi qu'un forfait téléphonique.

@Richard, ce que je voulais dire c'est que le Brésil est le pays des inégalités. Tant entre les gens qu'entre les villes. La ville où je réside est relativement riche (tout comme la région de SP). La vie locale est donc aisée et l'adaptation plus facile pour un français. Cependant, vivre dans une Favéla de Rio, ou même dans la partie Nord de Rio, n'est pas l'exercice le plus simple pour tout le monde. Quant à ton jugement sur mon profil qui t'est inconnu, je citerai simplement l'homme le plus classe du monde; George Abitbol : "le train de tes injures roule sur les rails de mon indifférence".

Je reste à votre disposition si avez d'autres questions ou bien si quelques approfondissements sont nécessaires.

Bonne soirée,

Malo

Le visa IV, étudiant, est aussi destiné à tout élève inscrit dans des cours élémentaires, techniques, des langues, ou autres offerts par des institutions dûment inscrites dans le « Cadastro Nacional de Pessoas Juridicas »(CNPJ).

La durée des cours doit être de minimum 15h  par semaine et doit figurer sur la lettre d'acceptation envoyé par l'École. Ce visa n'autorise pas le travail.

Un visa VITEM IV peut être accordé à l'étudiant étrangerde n'importe quel niveau (graduation ou post-graduation), boursier ou non boursier, y compris celui qui participe à un programme dit «sandwich» (RN 101/13).

Étrange le visa travail pour un visa étudiant. Tu fais des cours dans quel école.

Je connais beaucoup de personnes d'école de commerce à Bh.

Bonjour berdamu,
Pas besoin de connaître le package de Malo, il suffit de lire son post,
Honnêtement vous croyez que les sociétés envoient leurs personnels sans une carotte au bout, même si le contrat est local,
C’est quoi cette histoire de contrat à l’ancienne, il y a toujours eux les deux formes de contrats, aussi bien en Afrique, qu’au moyen orient, le premier ou la société s‘occupe de tout, et le local, ou l’on vous attribut une somme d’argent assez rondelette, et vous vous démerdez, par vous-même, ce qui dans le deuxième cas, n’est pas donné à tout le monde, il faut une intégration rapide, et de l'expérience.
Pour les deux contrats, l’assurance santé est toujours prise en charge, pour la nourriture il est évident qu’elle est prise en compte, ainsi que le logement dans votre salaire local, et la voiture de fonction, comment ça marche au Brésil ? vous qui connaissez bien le sujet.
Richard

@Richard, ce qui est assez extraordinaire, c'est que vous connaissez mieux que moi ma situation et mon contrat... L'assurance santé, je l'ai contracté moi même en France avant mon départ et je l'ai payé de ma poche. La nourriture est à mes frais également sauf celle du midi (cantine pour les employés, ponctionnée sur mon salaire) et je paye le carburant de ma voiture.

Pour ce qui est de la carotte, je ne suis pas sûr d'en comprendre le sens. Si cela signifie que je suis parti pour gagner beaucoup d'argent, c'est une erreur. J'avais signé un CDI pour être ingénieur en Suisse avant mon départ et je l'ai annulé pour le Brésil. La raison de mon départ était de continuer ma première expérience, d'y retrouver mes amis et de me construire une forte expérience internationale dans des projets de grande envergure. 

@Arnaud, je ne suis plus étudiant, j'ai mon diplôme et mon embauche n'est pas le résultat de mon entreprise française qui m'envoie. Mon contrat s'est fini en France en septembre, je suis parti en formation en formation à New York et direction le Brésil pour mon embauche.

En effet, citer, l’homme le plus classe du monde, dans la personne de Georges Abitbol, ce n’est pas très malin.
Ce n’est pas de moi je te rassure : Les journalistes vont donc approcher toutes les personnes qui l'ont connu pendant sa vie au Texas, et découvrir "[qu'] il n'avait pas plus de classe que de beurre au cul". :D
Pour information, je n’avais pas réactualisé ma page suite au post de Bernadu, donc je n’étais pas, au courant de ton nouveau post,cela me fait dire que ma boule de cristal n’est pas trop mauvaise, car je ne suis pas  tombé très loin, l’assistanat est bien là, après avoir lu ton nouveau post, logement de fonction, voiture de fonction, plus un forfait téléphonique, plus la cantine le midi. Les carottes sont bien cuites ;)
Richard

C'est dommage que sur un site créé pour l'échange d'expérience, tu apportes un jugement négatif sur la situation des autres.

Mon intervention était pour permettre à l'auteur du post d'avoir une idée des différentes solutions qui sont possibles. A aucun moment, je n'ai demandé à ce que tu juges ma situation actuelle, de plus sans la connaitre.

Tout ce que j'ai ici, on me l'a fourni, je n'ai rien demandé. Si pour toi, une "expatriation en règle", c'est vivre dans un taudis et galérer, grand bien te fasse. Pour ma part, je suis conscient d'avoir une situation très confortable (par rapport au niveau de vie moyen de la vie dans laquelle je réside), mais rien d'extravagant, tant sur le salaire que le pouvoir d'achat par rapport à la France.

Ton discours me rappelle un peu celui d'amis philosophes :

"- Tu sais, à propos de Steven... C'est encore plus balaise que moi avec mon déguisement. Il traverse tout le pays pour une interview. Mais lui, il se met vraiment dans la peau du personnage.
- Je trouve ça vraiment courageux de traverser l'Amérique de fond en comble... à pied.
- C'est du journalisme total."

Le propriétaire du post peut il nous notifier si nous sommes hors-sujet et si nos contributions lui apportent quelque chose ?

On papote, on papote mais le temps passe...

Bonjour Aymeric71,
La partie n’est pas jouée, mais elle n’est pas perdue, tu as raison de venir rejoindre ton amie, et pour trouver un job ne perds surtout pas espoir, tu as déjà une expérience avec ton buggy, et tu as des amis, sur place, et ceux qui affirment que tu trouveras nada, on un raisonnement négatif, qui n’est pas sûr a 100%.
De toute façon, tu es jeune, tu as fini tes études, tu es déjà expérimenté dans ton travail, c’est maintenant qu’il faut tenter l’aventure, de toute façon cette expérience t’armeras pour les années futures
Et comme on dit, a cœur vaillant rien d’impossible
Richard

C'est juste que j'essaye comprendre ton visa, car le VITEM IV  est étudiant

C'est un VITEM V pardon.

Nouvelle discussion