fake news ou info ?

Bonjour à tous.
Hier j'ai vu une vidéo circuler sur Facebook, concernant le lynchage de près de 500 haïtiens à Moca.
Vraie ou fausse nouvelle ?
Aujourd'hui je répondais sur Facebook, toujours, suite aux prétentions du petit fils de l'ancien dictateur Trujillo de vouloir se présenter aux prochaines élections présidentielles, et un participant m'a parlé de " l'invasion des haïtiens "en République Dominicaine, qui serait la cause du désarrois de bon nombre de dominicains qui aspireraient à un monde meilleur avec de nouveaux hommes politique qui ne seraient pas corrompus comme le sont les actuels hommes politiques en place.
Je commence à avoir un peu peur de ce qui pourrait se passer dans un avenir proche. Car je trouve de plus en plus que la chasse aux sorcières est ouverte, et cela de façon de plus en plus au regard de tous.
L'argumentation, la voici :


"" el numero de inmigrantes ilegales que se registrar en el pais no es considerado una invasion, entonces cual es tu definicion del mismo?

Si el proceso de cedulacion de haitianos no es una invasion, entonces como defines eso?

Si quemar la bandera Dominicana por un haitiano frente al Palacio Nacional dominicano no es un acto que atenta contra la soberania nacional. Como defines tu eso?

Si las declaraciones de Hillary Clinton en la ONU justifocando la fusion de la isla no es una invasion, como defines tu eso?

Si la admission del Presidente Medina ante s la ONU de qur el pais tiene mas de dos millones de Haitianos ilegales en el pais, como defines tu eso?

Tu no has considerado que las demostraciones de los haitianos frente al Altar de la Patria reclamando un derecho no estipulado en la constitution dominicana se puede considerar un invasion haitiana?

Yo puedo mendionarte y comprobarte ocaciones multiples en donde los actos de muchos haitianos en el pais que se califican como un acto de invasion y violation a la soberania nacional de la Republica Dominicana; y cuando protesta el dominicano les quieren decor que es racista.

En verdad no somos racistas - solo pretendemos proteger la soberania nacional y lo haremos de una forma u otra
. ""


A croire que tous les maux de ce pays ne seraient que le fait de la présence haïtienne dans notre pays.
De là à cautionner les lynchages de plus en plus fréquents, il n'y aura qu'un pas que certains sont décidés de franchir.
Tous les jours des centaines ou des milliers de Haïtiens sont refoulés à la frontière dans leur pays. Des gens sont expulsés également. Cela a été le cas de notre jardinier à Bavaro. Il est de retour par ici...

Tout cela me fait peur, car tout peux déraper d'un instant à l'autre. Tout le monde n'a pas reçu d'instruction, et parfois ça démarre au quart de tour....
Cordialement

Ce pelé, ce galeux, d'où nous vient tout le mal............. hélas rien de nouveau sur la bêtise humaine.

C'est tout de même assez fort de se remettre un évènement s’étant passé en 1805 sur le tapis “El Degüello de Moca” qui même d'après une autorité dominicaine, il n'y aurait eu "que" 40 enfants égorgés.
Pour info, lire cet article (en espanol) Le petit-fils reprend les arguments de son dictateur de grand-père  :mad:

Tout est tranquille a Moca .

Depuis quelques semaines les pseudos journalistes de ma région se déchainent sur le même thême, et commencent aussi à critiquer l'arrivée des Vénézueliens , un jour nous serons aussi dans la ligne de mire...

http://www.alterpresse.org/spip.php?art … nDDk6jibIU

Tinadecastillo :

un jour nous serons aussi dans la ligne de mire...

Le jour où nous occuperons 70% des emplois dans un secteur d’activité bien précis, en acceptant des salaires inférieurs à ceux des nationaux  pour le même travail.
Aujourd’hui l’ haïtien est directement visé,  le vénézuélien commence à faire peur , car il arrive qualifié et  pour vivre acceptera n’importe quel salaire, ici à la capitale  on sent déjà le mouvement, tout le monde cherche un  vénézuélien.
Pour l’instant l’européen est jugé comme pourvoyeur d’emploi, discipliné et respectueux  du pays où il vit, je ne vois pas bien les raisons qui pousseraient le dominicain a nous rejeter…sauf si on se mêlait  un peu trop des affaires locales qui ne nous regardent pas, y  compris sur les lois d’immigration.

Tu as sans doute raison Yann, mais ici , pourtant dans la campagne profonde et dans un bled ''développé'' et plutôt riche j'entend énormément de messages de haine envers les étrangers ........de toutes nationalités

Je suis haïtienne et je vois de ce que vous parlez moi aussi j 'ai des inquiétudes

Chez moi pas de problèmes à voir dans mon barrio.
La dernière fois (il y a 3 ans) que j'ai vu un problème de racisme, j'ai montré la couleur de ma peau et j'ai dis que devant moi il y avait deux négros, ça a calmé le raciste.
Je suis très bien vu dans le quartier ce qui m'autorise à tirer à boulets rouges.

Ici, j'échange facilement avec la communauté haïtienne car j'ai vécu un an en HAITI. Les dominicains me font souvent des réflexions à ce sujet. Ah tes amis les Haïtiens !!

Je suis parfaitement d'accord avec Pierre REP. DOM. - D'ailleurs celui qui ne sanctionne pas l'injustice en est complice. Hier les Haïtiens, aujourd'hui les Vénézuéliens et qui d'autres demain ? -

Avons-nous oublié la leçon de notre grand  Fabuliste Jean De Lafontaine avec:

Les oreilles du lièvre ?

@Ecu03.... Je regrette qu'il y ait personne pour te répondre dans ces échanges amicaux sur ce site en ce qui concerne la situation véritable de la politique migratoire de la République Dominicaine. Les enfants égorgés dont vous parlez ne s’étaient pas passes en 1805. D'ailleurs la République d'Haiti avait été bien vue après son indépendance de 1804 du moins par les indigènes a l'instar des colons espagnols. - Cependant, en 1937 suite aux tergiversations entre le président d'Haiti Stenio Vincent et le président dominicain, Rafael Leónidas Trujillo Molina est devenu fou au point de donner l'ordre pour massacrer 20.000 haïtiens dont des centaines voire des milliers d'enfants. Reconnaissant ses torts devant et face aux américains et Stenio vincent, le gouvernement dominicain a accepté de verser a Haiti une indemnité de 750 milles dollars en réparation. De cette somme, seulement 225 milles dollars avaient été réellement versés et, vu la corruptibilité du gouvernement haïtien, chaque famille des victimes avait reçu que 2 centimes,

Personnellement, je ne crois pas que le temps puisse absoudre les crimes et invasions barbares. 

Comme dit les Saintes Écritures: qui frappe par l’épée périra par l’épée.
- On sait tous comment est mort Rafael LeónidasTrujillo sinon, recherchez-le)

@Joachin01
je pense que vous m'avez mal lu, "El Degüello de Moca" à bien eu lieu en 1805 et ce sont des enfants dominicains qui ont été massacrés, vous parlez de 1937 ce qui n'a (presque) rien à voir puisque ce sont des dominicains qui ont massacrés des haïtiens.
Mais "El Jefe" Trujillo avait pour habitude de se faire raconter des histoires sur l'invasion de la partie est de l'ile menée par le général français Ferrand et le général haïtien Christophe dont beaucoup d’exactions ont été exagérées par ses conseillers et amis ce qui à cultivé sa haine des haïtien jusqu'a ordonner le massacre d'octobre 37.
CQFD
Cordialement

Bonjour à tous.
A l'occasion de la fête nationale dominicaine, certaines personnes se manifestent par tous les moyens.
Hier j'ai reçu un appel téléphonique enregistré par lequel mon interlocuteur me disait en substance d'être vigilent et de bien surveiller mes voisins haïtiens. Nous sommes dans notre pays et en aucun cas nos voisins envahissants ne doivent venir faire leur loi par ici.
Au nom de Mella, Sanchez et Duarte.........
Cordialement

Ici ils sont surveillés, on discute avec eux, on boit un coup.
C'est une surveillance très rapprochée.
Le numéro c'est affiché, pas idiot de le transmettre au consulat d'Haïti, ça pourra servir.

Bonjour à tous.
En ce moment, on assiste du coté de Pedernales à des choses pas très catholique.

http://www.lenouvelliste.com/article/18 … presailles

Les prêtres de différentes confession attisent la haine. Après il ne faut pas être surpris que la foule livrée à elle même s'en prenne à son ennemis favori. Jusqu'où la religion peut elle favoriser la chienlit ? Depuis que le monde est monde, on ne compte plus les millions de mort pour défendre sa cause.
Nous sommes dans un pays ou le discours du dimanche à la messe est un discours politique, où les principes d'amour que doit nous enseigner la bible sont mis de coté pour privilégier les messages de haine à l'égard des Haïtiens, ou pour critiquer l'action du gouvernement.
J'ai déjà vécu dans les campagnes reculées de notre pays d'adoption, en période électorale en plus, et là ça fait vraiment peur, car l'inculture des gens à l'état brut et on sent que ça peu dégénérer à tout moment.
Aujourd'hui, où il faudrait calmer la situation, on voit que l'on attise les braises, et ça va mal se terminer.
Hier, j'ai lu je sais plus où que tous les étrangers étaient visés, et pas seulement les haïtiens. Pour l'instant je dois quand même dire que l'on se sent tout à fait tranquille à Jarabacoa. Mais si des gens de Pedernales pouvaient nous donner leur ressenti, ce pourrait être intéressant.
Cordialement

Bonjour Pierre, j'ai personnellement passé deux jours à Pedernales, de dimanche à mardi matin : la ville était calme, en tout cas le paraissait. Le marché du lundi, que font les HaÎtiens par tolérance côté Dominicain, avait cependant été fermé par crainte de troubles.

Bonjour,

Il ne doit pas y avoir beaucoup d´expatriés à PERDERNALES, hormis des haitiens :/ . Je doute que tu aies beaucoup de témoignages. ;)

nimbus-RD :

Bonjour,

Il ne doit pas y avoir beaucoup d´expatriés à PERDERNALES, hormis des haitiens :/ . Je doute que tu aies beaucoup de témoignages. ;)

Cathy était sur place ce qui pour moi au niveau témoignage vaut toutes les affabulations quel'on voit sur facebook.
Chaque fois que des dirigeants s'aperçoivent de leur incompétences ou s'ils veulent cacher quelque chose, la détestation de l'autre est un bon écran de fumée.
Je ne peux parler que de ce que je connais ou vois, à San Cristobal tout va bien, du moins c'est une violence dominicaine habituelle, vol avec violence et homicides mains sans conotations racistes.

phil san cristobal :
nimbus-RD :

Bonjour,

Il ne doit pas y avoir beaucoup d´expatriés à PERDERNALES, hormis des haitiens :/ . Je doute que tu aies beaucoup de témoignages. ;)

Cathy était sur place ce qui pour moi au niveau témoignage vaut toutes les affabulations quel'on voit sur facebook.
Chaque fois que des dirigeants s'aperçoivent de leur incompétences ou s'ils veulent cacher quelque chose, la détestation de l'autre est un bon écran de fumée.
Je ne peux parler que de ce que je connais ou vois, à San Cristobal tout va bien, du moins c'est une violence dominicaine habituelle, vol avec violence et homicides mains sans conotations racistes.

Bonjour,
lol, violence dominicaine habituelle :huh: homicides mais sans....... :top:
Bref, on ne sait pas quelle est l´ambience actuelle à PEDERNALES. Concernant FB, je n´en ai plus. J´ignore ce qui s´y raconte

J'étais mardi à la Dirección génerale de la Migración , il y a donc un batiment spécial qui a été mis en place pour les renouvellements ou changements de statuts dans le cadre du PNRE, les files d'attente, principalement des haitiens, sont impressionnantes, certains passent la nuit pour etre en bonne place dès l'ouverture des bureaux à 8h. Les flics de la Migration se prennent pour des rambos, exigent à certains moments que les gens épuisés se lèvent, se déplacent de quelques centimètres, j'ai entendu le témoignage de gens qui attendaient des proches depuis plus de 7h, j'ai vu une vieille femme sortir venant de faire un malaise portée par sa fille en pleurs qui racontait que n'ayant pas présentée la photocopie qu'on lui demandait assez vite elle avait été ejectée du bureau ou elle attendait depuis des heures la mise a jour de son statut, j'ai vu que les '' gringos'' n'avaient pas à faire la queue, passaient en priorité et ressortaient en moins d'une heure.

Rien ne m´etonne dans ce que tu dis. Les haïtiens sont de plus en plus détestés dans ce pays. Ça pourrait mal tourner.

Ma voisine m'a dit avoir été menacée ( le bus a été appelé et on va vous monter dedans) et insultée ( retourne chez toi maudite haitienne) pas plus tard que ce matin.
La journaliste la plus active de Cabrera (https://web.facebook.com/actualizate.orquidea)
  publie tous les jours des petites reflexions ''de ce genre la
''Y VENDRÁN COSAS PEORES CON LA INVASION MASIVA QUE TENEMOS DE HAITIANOS!!!!!AHORA COMIENZA LA FIESTA!!!
DIFTERIA EN HAITÍ, VARIOS MUERTOS Y CASOS!''  et bien sur tous ces propos sont salués massivement par une grande partie des habitants de Cabrera. Je trouve l'ambiance pesante en ce moment

Nouvelle discussion