Une information

À l’attention de tous ceux intéressés par l’UKRAINE.
Je porte à votre connaissance, cette information que l’ambassade de France en UKRAINE a décrit et que EURONEWS a également relaté ce dimanche 28 janvier 2018:


Interrogée par Paris Match Belgique sur l’affaire Louba, l’épouse du réalisateur Olias Barco attaquée à l’acide en Ukraine, l’ambassadrice Isabelle Dumont dit « suivre l’affaire de près ».
Dans un entretien accordé à Paris Match Belgique, l’ambassadrice de France en Ukraine revient sur l’affaire Louba, l’épouse du réalisateur Olias Barco attaquée à l’acide en Ukraine. Elle évoque également la violence envers les femmes, la corruption ainsi que la situation économique globale du pays.

Paris Match. Vous avez été informée très rapidement de l’agression dont a fait l’objet Louba, l’épouse d’Olias Barco.


Isabelle Dumont, ambassadrice de France en Ukraine. Vendredi 22 décembre, je vois arriver sur mon ordinateur un courriel intitulé « Important – îlot de sécurité Dnipro ». Toute la matinée j’avais enchaîné les rendez-vous, mais cet intitulé a attiré mon regard. Partout en Ukraine, nous avons ce que nous appelons des « chefs d’îlots », ce sont des compatriotes installés dans les différentes régions du pays, qui ont accepté bénévolement d’assurer un soutien local en matière de sécurité. Dès qu’un incident important se produit, ils préviennent l’ambassade et apportent le soutien nécessaire sur les lieux. J’ai lu ce message, et découvert l’horreur qui s’était déroulée la veille au soir : une jeune femme, épouse d’un ressortissant français, avait été victime d’une attaque à l’acide. J’ai téléphoné à notre compatriote pour lui apporter un peu de réconfort moral, lui dire qu’il n’était pas seul. Mon objectif était aussi d’en savoir plus sur les circonstances, pour pouvoir agir auprès des autorités locales. Après lui avoir parlé, j’ai téléphoné au gouverneur de la région, qui était déjà au courant de l’attaque, et lui ai dit toute l’importance que j’attachais à ce qu’une enquête solide soit menée. Bien entendu, au-delà de mon intervention essentiellement symbolique, les services compétents de l’ambassade ont également contacté M. Barco pour apporter une aide plus opérationnelle, dans la limite de nos moyens.
Lire aussi > Le calvaire de Louba
Les agressions à l’acide sont-elles à votre connaissance fréquentes en Ukraine ?
Jusqu’à présent je n’avais jamais entendu parler d’attaques à l’acide en Ukraine, en tout cas cela ne fait pas partie des modes habituels d’actions violentes dans ce pays. J’ai reparlé à M. Barco, qui m’a informé de l’évolution de l’état de santé de son épouse. Heureusement, le pire a été évité. Il faut maintenant, d’une part qu’elle poursuive son rétablissement, d’autre part que l’enquête aboutisse.
La violence contre les femmes y est-elle particulièrement répandue et aiguë ?
Il y a de la violence, y compris contre les femmes, il y a d’ailleurs des initiatives qui sont prises pour lutter contre cela, mais je ne dirais pas que c’est le problèmes de société numéro un en Ukraine. La violence contre les femmes existe comme dans de nombreux autres pays. On en parle en Ukraine aussi mais cela aurait pu se passer ailleurs. Il faut espérer que, dans le contexte mondial de l’attention portée aux violences contre les femmes, ce drame sera traité avec une attention particulière par les autorités ukrainiennes. Je rencontre régulièrement des ONG de défense des femmes qui travaillent dans toutes les régions. Ce n’est pas un tabou, ce n’est pas caché, c’est un problème. Est-il suffisamment traité ? Peut-être pas, mais il l’est sans doute insuffisamment dans tous les pays. Il y a un problème à l’évidence. Mais l’Ukraine, c’est aussi une société où il existe une liberté assez grande qui permet aux ONG de faire leur travail, et elles le font, comme dans d’autres sociétés.

Quelle importance a la corruption en Ukraine et peut-elle jouer un rôle dans une telle affaire ?
La corruption y est très répandue, ce n’est un secret pour personne. Elle touche aussi le système judiciaire. La conséquence est le climat d’impunité que cela crée pour certaines personnes. Mon attention dans cette affaire se porte avant tout sur le fait que la justice soit rendue. Ca prendra du temps, mais cela ne fait que trois semaines que les faits ont eu lieu (l’entretien a lieu le 19 janvier 2018. Ndlr). En France non plus, les coupables ne se retrouvent pas systématiquement en état d’arrestation après trois semaines d’enquête. Nous suivons les résultats policiers de près. C’est là qu’aura lieu le vrai test.
La situation économique est-elle le facteur aggravant par excellence ?
Je ne crois pas qu’il faille établir un lien entre cette affaire et la situation globale de l’Ukraine. Le cas que nous évoquons est très spécifique et je ne pense pas qu’il puisse être lié à une situation générale. Cela dit bien sûr, les difficultés globales que connaît le pays sont bien connues par les autorités elles-mêmes.
Votre engagement a été souligné par Olias Barco.
Le rôle qu’a été celui de l’ambassade est normal. Nous avons passé quelques coups de fil mais il est intéressant de voir que cela a pu surprendre. Je suis heureuse que Monsieur Barco se soit senti soutenu. C’est peut-être aussi l’occasion de faire passer le message à la population que la diplomatie française, parfois décriée, joue un rôle très concret. Beaucoup ont l’image des diplomates comme de gens passant leur temps dans les soirées avec champagne et petits fours. Il est bien de savoir en quoi consiste le soutien d’une ambassade

No comment  :offtopic:

Merci pour cet article. Je n'en avais pas entendu parler.

j'ai vu l'info que la femme était l'avocate. pour moi c'est le moyen d'intimidation. Avec 4 ans de la guerre et l'augmentation de la violence la criminalité est en hausse. Cet hiver une avocate ukrainienne a carrément été tuée par le père du mec qui a tué sa soeur dans l'accident de la voiture.  Rien de nouveau dans ce monde

Je ne sais pas qui vous êtes .
Je n’ai fait que relater une information que j’ai lue et qu’un reportage sur euronews a diffusé .
Adresse du nouvel obs : pquinios@‘nouvelobs.com et pour euronews :  euronews.com/ contact.

JE N’EN VEUX À PERSONNE !
Je ne fais que  porter à la connaissance des expatriés français intéressés par des nouvelles sur des faits ukrainiens dont on a parlé en France,
Je m’adresse à ceux qui sont intéressés par les quelques informations que nous avons sur l’ukraine (En France comme en Europe occidentale).
Pour ceux que les articles, les revues comme Le Nouvel Obs, le point, l’express, je ne leur demande pas leur avis .
Mon but a seulement était de signaler cette information.

Je suis étonné de l’attitude de certains .
Mais il faut de tout pour faire un monde.

Que doit-on faire sur ce forum ?
C’est un forum : nous discutons entre nous sans avoir des propos acerbes, une certaine méchanceté.
Je n’ai pas prononcé mon opinion (!) : j’ai seulement voulu informer.

la notion de sécurité est très subjective et l'expérience personnelle risque de dominer la perception. J'ai vu les infos des ministères de l'intérieur de deux pays. Pour l'instant je n'ai jamais été agressé ni en Ukraine ni en France, ni dans la banlieue parisienne. En même temps je peux apporter des faits divers récents pour deux pays très facilement.  Nous vivons dans le monde réel

Bonjour à tous,

Veuillez noter que quelques posts ont été supprimés de cette discussion. Évitons les prises de bec inutiles svp.
Pour rappel:

expat.com :

OPINIONS :

Ce forum est basé sur l’échange libre d’informations et d’idées. Chacun est donc libre d’exprimer son opinion, du moment qu’elle ne soit pas contraire aux conditions d’utilisation du site. Nous ne pouvons cependant accepter qu’un membre s’autorise à  critiquer ou à juger un autre membre du forum. Si vous trouvez qu’un message revêt un caractère offensif, nous vous invitons à utiliser le bouton « Signaler », en bas à droite du post, afin que nous gérions ce problème. .

Bonne journée

Chris
Expat.com

Il est difficile de comparer la situation d’un retraité français qui part en Espagne, au Portugal parce que leur retraite ne leur permet pas de vivre aussi bien en France, mais qui gardent leur protection européenne et les centaines de milliers de travailleurs ukrainiens qui partent en Pologne, Lithuanie... parce qu’ils ne trouvent pas de travail ici et qui se font exploités par leurs employeurs.
J’en ai deux exemples dans ma famille.
Il n’est pas possible d’affirmer que l’Ukraine est un pays qui va bien. Il faut qu’en les personnes qui décident de venir ici, quelles que soient leurs raisons sachent que la vie dans ce pays est difficiles pour la majorité. Ce pays est instables au niveau économique et politique, la guerre n’est toujours pas finie, des soldats meurent tous les jours dans le Donbas... y a-t-il un grand pays d’Europe qui est dans une situation plus précaire? Que sera l’Ukraine dans 5 ans?  Je vis ici depuis 2009, j’y ai une entreprise qui me permets de vivre bien mieux que la majorité des habitants de la ville, je ne me plains pas. Et en cas de problème je peux partir sans problème. Mais nier tous les problèmes du pays n’est pas rendre service à ceux qui veulent venir.

@ GLYDER03: Toute information est la bienvenue sur ce forum.

A titre personnel, je me suis abstenu de poster quoi que ce soit depuis plusieurs semaines, car la tournure que ce forum a pris suite à la tentative de deux individus de s’accaparer ce forum et y exercer une forme de censure systématique m’a fortement déplu.

L’historique de leurs messages sur ce forum est d’ailleurs encore présent pour attester mes dires, et leurs interventions suite à votre information fut la goutte qui fit déborder le vase !

A noter que dorénavant, à chaque fois que ces deux individus vont retenter de faire leur loi ici, ils vont me retrouver en face !

Pour votre question, je pense que la violence envers les femmes n’est ni plus, ni moins répandue qu’ailleurs. J’ai encore posé la question à ma compagne hier, qui m’a répondu que le niveau devait être le même qu’ailleurs.

Pour cette attaque à l’acide, c’est également la première fois que j’en entends parler en Ukraine. Heureusement, cette pratique ne semble pas répandue comme en Asie du Sud-Est où même au Royaume-Uni, où la pratique du jet d’acide pour un simple conflit ou pour voler un téléphone, est devenu monnaie courante !

Ensuite, il est inutile de nier que la corruption en Ukraine est endémique, que le changement de régime post-révolution, n’a absolument pas changé la donne dans ce registre. Qu’un juge, un procureur, ou un chef de police, tout s’achète !

La guerre dans le Donbass, la chute du niveau des salaires et l’inflation qui résulte de l’affaiblissement de la Hryvnia, vient encore péjorer une population ukrainienne qui vit déjà majoritairement dans la précarité.

Pour ce qui est de la vie d’expat ici, je ne me sens pas en insécurité. Je vis à Kiev depuis plusieurs années, et il n’y a pas de mauvais quartier à éviter comme en France ou de nombreux pays d’Europe de l’Ouest. Je me suis plusieurs fois baladé seul au milieu de la nuit, et je ne me suis jamais senti menacé.

Mais, c’est comme partout, le facteur chance ou malchance joue toujours un rôle et il suffit une fois d’être au mauvais endroit, au mauvais moment, que ce soit en Suisse, en France, en Ukraine ou ailleurs, pour que notre perception des choses change !

Où je réside il existe un endroit à éviter la nuit, où se retrouvent les toxicos-vodka.
Sinon rien à craindre.
La police a changé en bien, des jeunes non corrompus et compétents.
A mes yeux c'est le meilleur progrès depuis l'actuel président.

Je vais l'écrire une nouvelle fois, ceux qui ont les moyens d'investir dans l'immobilier doivent le faire en Ukraine, en 2018.
Les prix vont continuer à s'affaiblir avec une crise qui ira croissante et nos devises au plus haut. Encore quelques mois de conflit dans le Donbass, sans mesures réelles contre la corruption, l'Ukraine ne sera plus soutenue par l'UE et des instances mondiales. Alors l'inflation reprendra de plus fort. Il existe de nombreux articles sérieux sur ces points pour valider ce message. Des économistes parlent de 25% possible en une année.

En attendant, la température ici est passée de -14 à +7° le jour en 48 heures, nous vivons dans l'eau et demain matin -4°, il faudra sortir les crampons.
C'est l'Ukraine, terre de contrastes.
Mais nous l'aimons telle qu'elle est, brute et douce à la fois, tendre et réelle.

Je comprends votre réaction.
Mais je ne comprends pas la liberté que l’on a quant a relater uniquement des informations qui peuvent intéresser les expatriés.
Je serais en Ukraine : primo, cela ne me gênerait pas , secundo, je serais ravi de connaître ce que la presse écrit librement.
Il y a un dénommé COSAQUE (ukrainien vivant en ....Espagne ) qui n’apprécie pas.
Que puis je faire ?
Rien ....

Je peux être en relation avec vous pour vous demander (plus tard) des informations?

Merci pour votre message
Amitiés
PATRICE

Exactement : je n’ai fait que porter à la connaissance des expat cet événement dont l’ambassadrice de France en Ukraine a parlé.
C’est Juste une information.
Je ne me permettrai jamais de porter un jugement sur l’Ukraine, je ne me permettrai jamais de critiquer une personne.
Je ne sais pas pourquoi certains n’ont pas aimé les propos de l’ambassadrice de France.
C’est faux, c’est vrai : il faut lui écrire (...)
Mais mon intention était juste d’informer les expat. Comme je l’ai fait en citant un reportage de BFM TV et du journal le point sur le risque d’une Inflation en Ukraine pour l’annee 2018.
La raison est expliquée par ces 2 médias.
Je ne porte pas de jugement

Bonjour à tous,

encore une fois, des posts ont été mis de côté de cette discussion. Comme l'a fait ressortir l'initiateur, c'est juste une information qu'il souhaite relayer.

@ tous : Ce n'est ici pas le lieu  pour régler vos comptes. Si vous souhaitez partager des informations ou des éléments constructifs sur le sujet, vous êtes les bienvenus.

Merci d'avance,
Bhavna

Bonjour et merci
Que la journée soit belle Yves

Nouvelle discussion