Close

Expat.com a-t-il une chance dans la valley ?

Bonjour à toutes et à tous,

je me déplace pour la première fois dans la valley en Février, pour présenter Expat.com dans une conférence de startups. Nous serons de nombreuses startup à venir du monde entier (300), il y aura quelques investisseurs ... pour moi, et pour n'importe quel autre entrepreneur technologique, c'est en quelque sorte un rêve qui se réalise. Bon, il ne s'agit là que d'un déplacement d'une semaine, mais l'idée c'est de découvrir et d'essayer de comprendre l'écosystème de la silicon valley, et de voir si Expat.com a une chance d'y trouver sa place dans les temps à venir. Je suis passionné par ce que nous faisons, je suis convaincu que nous oeuvrons à changer le monde en facilitant la mobilité internationale, que nous avons beaucoup de possibilités devant nous, et que s'il y a un écosystème qui pourrait propulser le projet et en faire une plateforme globale, c'est bien dans la vallée qu'il faut se trouver (je pense aussi à NYC)

Mais comment faire, par où (bien) commencer ?

Si quelqu'un a des conseils, des idées, des contacts qui pourraient m'aider, je suis preneur !

Mon message fait certainement tres bouteille à la mer, mais je me dis qu'après tout, expat.com pourrait aussi m'aider !

Merci d'avance pour votre soutien, je vous souhaite une excellente journée,

Julien

Personnellement je suis ingé en informatique dans la silicon valley, j'ai fait plusieurs boites, startups et grosses entreprises mais Je n'ai jamais été CEO ou entrepreneur donc je n'aurais pas la prétention de dire que mon avis vaut quelque chose mais personnellement je dirais non, pas du tout.

Déjà pourquoi s'installer dans la silicon valley, un des endroits les plus chères du pays? Les gens qui installent leur entreprise ici selon moi le font pour au moins une des raisons:
- Ils habitent déjà là.
- Ils ont besoin de beaucoup d'ingénieurs compétents (non pas qu'il n'y ait pas d'ingénieurs compétents ailleurs, mais il y en a plus ici) pour un projet complexe.
- ils ont des contacts.
- ils ont un projet novateur et veulent profiter de l'écosystème startup(gens avec des idées novatrice...etc).

Je ne vois honnêtement pas ce que expat.com y ferait. J'aime bien passer sur le site de temps en temps mais le public visé est très restreint je trouve (comparé à un facebook ou n'importe que autre social media. D'ailleurs ça se voit rapidement sur le forum: ce sont toujours les 4/5 mêmes personnes qui répondent pour les US par exemple), et le concept ne me semble pas spécialement novateur. A moins que je ne rate quelque chose, ce site n'est qu'un forum avec un thème spécifique.

J'insiste encore bien fort sur ce point : la silicon valley est très chère. que ce soit au niveau des salaires, de la location des bureaux ou mêmes des perks qu'ils faut offrir à ses employés si tu veux espérer attirer des gens compétents dans une région où google/apple/faceboook/yahoo/linkedin/Amazon/Oracle se battent pour tout avoir.
Quels revenus espérer pour pouvoir équilibrer les comptes et payer les sommes astronomiques qu'il faut dépenser pour s'installer ici.


Encore une fois je ne suis qu'un Ingé, je n'ai pas de connaissance particulière en entrepreneuriat mais je ne pense pas que ce site, de par son concept et le "faible" publique maximum qu'il peut toucher, puisse générer suffisamment de revenus pour être stable dans une des régions les plus chère de monde.

Je ne connais pas vos plans non plus, peut être avez-vous des idées pour ajouter de la valeur à votre site. Si j'étais toi, je regarderais sur internet quels sont les startups sucessfull dans la silicon valley, pourquoi ça a marché et si expat.com pourrait suivre le même schema.

Ne pas oublier que certaines grandes entreprises d'aujourd'hui été à la base des startups dans lequel peu de gens croyaient ^^. (c'est aussi le cas pour beaucoup de startups qui n'ont jamais fonctionné remarque).

Bon courage!

Hello,  la valley est plus appropriée pour les projets à forte dominante tehcno. NY est mieux pour les entreprises comme Expat (média,...).  Tu peux t'inscrire à des newsletter sur Alleywatch ou Builtinnyc pour te faire un avis du potentiel. A toi de rendre Expat sexy auprès d'investisseurs. Dans tous les cas, sur Alleywatch, tu verras des projets pas terrible lever des millions d'euros. Comme eux, peux-être dois -tu recruter un(e) freelance spécialisé (PR) qui rendra Expat la meilleure des entreprises. Tu peux chercher sur Mediabistro. Sinon, ne pas négliger les chambres de commerce francophones.  Je ne suis pas belge et récemment, la chambre de commerce belge de NY m'a demandé si je souhaitais m'occuper de leur meetup investisseurs. Pendant ce meetup, il y a la madame nouvelles technologies de la ville de NYC. le président de la chambre de commerce avec qui je peux te mettre en relation, la FACCNY (la responsable est très réactive) La Belcham  ainvesti dans l'affaire d'un ami américain également. Tu peux me contacter en MP si tu as des questions plus précises.

Bonjour à tous les deux, et un grand merci pour vos retours.

@Alex, la difficulté avec laquelle je vis depuis quelques années, c'est de ne pas arriver à developper le service tel que je le conçois ; à la louche, allez, nous sommes à 30% de ce que j'aimerai développer. Cela passerait par une refonte quasi totale du site, chacune des fonctionnalités méritant d'être revue et améliorée (nous y travaillons, mais ca va être long car il faudrait doubler la taille de l'équipe technique). Ceci dit, Expat.com n'est pas qu'un forum, loin de là. Je vois le site comme une plateforme de support à la mobilité internationale. Le forum en est une fonctionnalité parmi d'autres. La finalité de l'activité étant de disrupter le secteur de la relocation, à l'échelle globale. Et là, meme si l'équipe et moi avons des idées assez claires (et deux concepts novateurs dans les bacs), nous aurions certainement besoin d'investisseurs et d'un écosystème de pointe pour arriver à nos fins ... mais oui, vous mettez le doigt sur un de mes doutes, sommes nous arrivés assez loin pour intéresser un VC qui souhaiterait transformer la mobilité internationale avec nous via notre réseau de support aux expats... si on regarde du côté des réseaux sociaux spécifiques, si des réseaux comme Nextdoor existent, pourquoi pas Expat.com, à une autre échelle? Nous, les expats, sommes une réalité, nous sommes plus de 200M à vivre en dehors de nos pays d'origine, et chaque années des millions de personnes partent s'installer à l'étranger pour du plus ou moins long terme. De l'étudiant en stage, au retraité exilé, en passant par l'entrepreneur chevronné, le baroudeur, ou l'expert dont on a besoin de l'autre côté du monde. Oui, oui, Expat.com, j'y crois vraiment :) c'est l'énergie de toutes celles et ceux qui partagent sur expérience comme vous chaque jour, que j'ai envie de booster via une plate-forme qui aurait au moins atteint les 3/4 de son développement.


@Stevenmika, ca n'est pas la première fois que l'on me dit que SF est vraiment orienté disruption technologique, et NYC média. Bonne idée que de travailler avec un freelance qui saura présenter le meilleur angle de la plateforme, je vais regarder tout cela. Tous les contacts que tu pourrais me transmettre pourraient m'aider, me conseiller, et je prends avec plaisir, merci beaucoup. Je t'envoie un MP dans quelques minutes.

Encore merci et à tres vite, n'hésitez pas à me donner plus de conseils, de suggestions, j'apprécie, vraiment. Meme si ils me mettent face à une dure réalité, je ne me vexerai pas, au contraire, cela me fait avancer.

Très sincèrement;

Julien

Je ne trouve pas que Expat et Nextdoor soit le même type de site du tout, surtout parce que quand tu déménages, c'est un choix personnel et tu dois le faire seul. Quand tu t'expatries, tu es souvent déjà aidé par:
- une entreprise qui veut t'embaucher
- une entreprise qui te délocalise
- une université qui organise un échange
- au minimum l'embassade du pays accueillant qui t'explique quoi faire / à quoi s'attendre...etc

Pour découvrir son voisinage, c'est différent. De plus aux US le neighborhood est quelque chose de très important. Sans compter que je pense que beaucoup plus de gens déménagent que de gens s'expatrient. Je trouve que la necessite des deux sites n'est pas la meme.

Mais ce n'est pas le sujet.


Après tu vas aller à cette convention et parler avec des investisseurs, ils seront les mieux placés pour te dire si ton projet a suffisamment de potentiel ou pas. Je pense qu'il faut se rappeler qu'il y a un moteur aux US: l'argent. Il faut monter un projet qui montre aux investisseurs que non seulement ils vont récupérer l'argent qu'ils vont investir, mais surtout qu'ils vont faire du profit. Encore une fois considérant les prix astronomiques de la silicon valley et le scope limité du site, je ne vois pas comment atteindre cet objectif en vous installant ici :/

Bon courage!

Je ne trouve pas que Expat et Nextdoor soit le même type de site du tout

oui en effet, rien à voir ! c'est juste que j'aime beaucoup le principe de ce site, c'est juste un exemple.

Quand tu t'expatries, tu es souvent déjà aidé par:
- une entreprise qui veut t'embaucher
- une entreprise qui te délocalise
- une université qui organise un échange
- au minimum l'embassade du pays accueillant qui t'explique quoi faire / à quoi s'attendre...etc

héhé .. nous y sommes. Les deux premiers cas que tu évoques sont de moins en moins vrais. L'expat, il y a encore une bonne décennie, c'était le gars envoyé ici ou là-bas par une entreprise, avec un package super avantageux, et une entreprise de relocation qui gérait toute l'installation, du déménagement à la formation interculturelle, en passant par la recherche d'appart, et l'inscription des enfants à l'école.

Mais aujourd'hui, cela a changé. Une grosse majorité des expats sont des individuels qui partent de leur propre gré, le plus souvent pour des raisons professionnelles, mais pas que. Sauf que le service de relocation et le support apporté en mode B2B par les entreprise qui te délocalisent ou te font venir n'existe pas pour les individuels. Il y a là un gap, un besoin que j'ai détecté il y a plus de 10 ans et c'est là l'ambition d'Expat.com : apporter le soutien, le support à la mobilité des individuels. Sous trois formes, brièvement : du contenu (de l'info, de l'info), du networking (on n'est plus seul aujourd'hui quand on arrive à l'étranger), et un réseau de services (proposé par des professionnels de confiance).

Quand aux ambassades, ils ne sont pas là pour expliquer quoi faire. Ils sont là en support administratif de ceux qui sont déjà installés, et n'ont pas d'autre vocation.

Il faut monter un projet qui montre aux investisseurs que non seulement ils vont récupérer l'argent qu'ils vont investir, mais surtout qu'ils vont faire du profit. Encore une fois considérant les prix astronomiques de la silicon valley et le scope limité du site, je ne vois pas comment atteindre cet objectif en vous installant ici :/

je ne dis pas le contraire, et c'est pour cela que j'ai lancé cette discussion. Pour pouvoir mieux réfléchir, et je t'en remercie !

Julien :

Quand aux ambassades, ils ne sont pas là pour expliquer quoi faire. Ils sont là en support administratif de ceux qui sont déjà installés, et n'ont pas d'autre vocation.

Mmmh je pense qu'il y a un quiproquo, quand je dis "quand tu t'expatries", je veux dire "quand les démarches sont déjà engagées, quand tu sais de quel type de VISA tu as besoin.". Ma faute.

Une chose interessante que tu pourrais faire est faire de petites études auprès des utilisateurs pour comprendre pourquoi ils se sont inscrits sur le site et pourquoi ils continuent de revenir. Il faudrait aussi faire quelque études pour voir le potentiel max du site(vous l'avez peut être déjà fait, je l'écris ici juste au cas où) du type:

- publique visé: 50M d'expat.(source: https://paragonrelocation.com/new-repor … worldwide/ , 200M serait plus le nombre d'immigrants ce qui est assez differents je trouve. source: http://www.theexpatsurvey.com/how-many- … are-there/)
- taux de penetration visé: disons le même que facebook en france = ~50% (source: https://fr.statista.com/statistiques/49 … ok-france/). publique = 25M
- taux de retention(http://www.demarretonaventure.com/augme … -facebook/) disons 50% (je n'ai pas trouvé de bons chiffres). publique = 12,5M
- Trouver l'averate revenue per user....etc.

Note: je pense que ce n'est pas necessaire de discuter les chiffres que j'ai utilisé, ce sont juste les chiffres des premiers résultats google, c'est juste pour donner une idée. :P

Une chose est sur: si c'est vraiment ton objectif -s'installer à NY/bay area- alors prépare toi bien et va à cette convention avec beaucoup de chiffres / une idée très clair de ton projet à court, moyen, long terme / des arguments plein ta musette. Car ça à l'air d'être une bonne opportunité de se faire de bons contacts pour lancer le projet.

Exact, le nb d'expats est estimé à 54M en effet, bien vu!

j'avais le chiffre exact en tete, mais les marketeux ici me disent que les besoins initiaux pourraient être assez proches pour les expats et les immigrants et qu'il faut voir le marché sous cette perspective + celles et ceux qui préparent leur projet et ne sont pas encore partis.

Nous avons fait une étude en 2017, avérée très, très intéressante! de mémoire plus de 2,000 réponses en moins de 48h, ca nous a vraiment fait plaisir.

Une chose est sur: si c'est vraiment ton objectif -s'installer à NY/bay area- alors prépare toi bien et va à cette convention avec beaucoup de chiffres / une idée très clair de ton projet à court, moyen, long terme / des arguments plein ta musette. Car ça à l'air d'être une bonne opportunité de se faire de bons contacts pour lancer le projet.

Mon objectif, c'est avant tout d'apprendre. Je vais tout faire pour :)

Apres il faut voir aussi que ce sont peut etre des chiffres totaux mais qu'il serait aussi interessant de voir le nombre de famille car j'imagine que dans ce cas, il y aurait plus un compte par foyer qu'un compte par personne.

Disons que tu as 200M d'expatries total et que le nombre moyen de personne par foyer est de 4, ca te ramene ton nombre d'user max a 50M. Pleins de choses a voir et c'est un metier de faire ca, je fais confiance aux gens du marketing pour avoir des chiffres pertinents ^^.

Alex a raison: ce qui compte ici c'est l'argent.  Il faut un projet qui rapporte.
L'inscription sur le site est gratuite. Les rentrées peuvent être:
- La publicité bien sur, mais il faut qu'elles ne dérangent pas.
- Les services annexes: par exemple de nombreux expats cherchent des avocats d'immigration, des boites qui embauchent, des déménageurs, des experts financiers, des assurances, des importateurs de produits français, etc. Ce ne devrait pas être sous la forme de publicités, mais plutôt avec des recommandations des utilisateurs du site (ex: cet avocat est très bon pour les visas O). Vous êtes un moyen de rapporter des clients à toutes ces boites.
- Ce qui a beaucoup de valeur c'est l'aspect communauté du site: des groupes de personnes qui habitent dans le même coin et ont des points communs qui les rapprochent. Ca se vend ...
- Comme il y a une communauté, il y a moyen d'étendre le site a des activités annexes: par exemple des services du genre meetup. Meetup est devenu trop cher. Vous pouvez offrir quelque chose de similaire, pour un prix beaucoup plus raisonnable.

Bref il y a plein de potentiel. Maintenant comme le dit Stevenmika, c'est une bonne idée d'y aller avec un américain qui saura mieux vendre. Nous français sommes plus techniques (l'esprit Descartes), les américains sont plus des vendeurs. Ils sont beaucoup plus à l'aise quand il s'agit de parler devant une foule, et de se vendre.

Julien, je te réponds en détail dans la soirée quand j'aurais terminé un boulot urgent. Sinon, les approches des VCs à SF et à NY sont totalement différentes. Dans un cas, la priorité est donné au potentiel, dans l'autre, ce sont les chiffres qui comptent. Il y a pas mal de littérature sur le sujet sur Internet (cf Alleywatch), https://www.rocketspace.com/tech-startu … vs.-london

Salut,

Habitant et observant de près l'évolution de la Silicon Valley, je rejoins certains commentaires ci-dessus, ce n'est pas forcément la meilleure cible mais y faire des contacts est relativement facile. Il y a un travail préparatoire à l'avance, mais pas trop, approcher des CEO est faisable mais il faut maîtriser son elevator-pitch, c'est un peu la bande annonce d'un film qui serait Expat.com non pas aujourd'hui mais comme tu le verrais dans 1 à 3 ans.

Personnellement, je pense que votre grand concurrent ce sont les réseaux sociaux. J'ai trouvé absolument super pertinent les guides en PDF en guise d'introduction et après on sèche assez vite. Les groupes de francophones sont nombreux et hyper-actifs (j'ai initié un Wiki pour ceux installé aux USA avec un répertoire des groupes: https://froggy.info/wiki/Echanger-Discuter), et paradoxalement, plus dans du concret là où expat.com est plus dans un publique de prospective.

Ce qui manque cruellement je trouve, c'est une section "Yelp", trouver un professionel pour se faire accompagner dans certains sujet s'avère vite galère mais avec le prisme des commissions (faut bien vivre), je ne pense pas que ce soit simple à réaliser en restant le plus neutre possible.

Sinon, je pense que tu peux rentrer en contact avec Eddie Leblanc (co founder du chapitre French Tech à SF) ou BPI France à San Francisco, ils pourront t'ouvrir certaines portes et te guider localement pour mettre à profit ton court séjour.

Salut,

Si ça peut t'aider, voici mon retour d’expérience d'Expat.com. Sache que je me suis inscrite sur Expat.com pour 3 raisons:

- J'ai eu l'impression d’atterrir sur un site où tout le monde parlait le même langage, celui de l'expatriation
- Je trouve ce site rassurant, on se sent moins seul dans cette grande aventure qu'est l'expatriation
- On trouve des informations assez fiables, on peut prendre conscience de la faisabilité de notre projet et du chemin à parcourir

Je pense que le site permet aussi aux personnes qui rêvent d'expatriation (surtout vers les USA) de revenir les pieds sur terre et de bien penser leur projet. C'est parfois douloureux pour certains mais à mon avis nécessaire.

Je consulte bien plus le site que je ne poste de messages. J'avoue que j'hésite parfois à poser des questions car je me demande toujours si le sujet n'a pas été traité par un autre utilisateur. Le moteur de recherche n'est pas toujours très efficace (désolée pour la critique).

J'hésite aussi à conseiller des personnes car je ne suis pas toujours sure de donner le bon conseil ayant peu d'expérience en matière d'expatriation.

Voilà, j'espère que cela pourra t'aider un peu dans ton projet !

Pour finir, je pars du principe que lorsque l'on a un projet, il faut faire preuve de culot, alors fonce et soit culotté !

Merci à tous pour vos idées, suggestions et contacts.

La date de départ de rapproche, il faut absolument que je travaille mon pitch et que je bosse sur un présentation deck .. je commence à angoisser !

Pour essayer de répondre à vos messages :)

@GoyaveEtChocolat

- Les services annexes: par exemple de nombreux expats cherchent des avocats d'immigration, des boites qui embauchent, des déménageurs, des experts financiers, des assurances, des importateurs de produits français, etc. Ce ne devrait pas être sous la forme de publicités, mais plutôt avec des recommandations des utilisateurs du site (ex: cet avocat est très bon pour les visas O). Vous êtes un moyen de rapporter des clients à toutes ces boites.

Nous souhaitons aller dans ce sens et lancer un système d'avis et de recommandations dans la prochaine version de notre annuaire d'entreprises, qui est carrément obsolete depuis quelques temps. L'idée étant avant tout que la communauté, que les avis des membres du site nous permette de mettre en place un réseau de professionnels de confiance, qui pourrait être utile à tous.

- Comme il y a une communauté, il y a moyen d'étendre le site a des activités annexes: par exemple des services du genre meetup. Meetup est devenu trop cher. Vous pouvez offrir quelque chose de similaire, pour un prix beaucoup plus raisonnable.

C'est ce que nous aimerions faire via la section évènements http://www.expat.com/fr/evenements/amer … tats-unis/ sauf que c'est assez mal fait pour le moment (peut-etre pas assez bien présenté / et pas assez markété). en tout cas nous voulons que cela soit gratuit.

@eduard0

Personnellement, je pense que votre grand concurrent ce sont les réseaux sociaux. J'ai trouvé absolument super pertinent les guides en PDF en guise d'introduction et après on sèche assez vite. Les groupes de francophones sont nombreux et hyper-actifs (j'ai initié un Wiki pour ceux installé aux USA avec un répertoire des groupes: https://froggy.info/wiki/Echanger-Discuter), et paradoxalement, plus dans du concret là où expat.com est plus dans un publique de prospective.

En effet les groupes FB sont certainement les plus grands concurrents ... est-ce une question de réflexe d'utilisation (on va beaucoup plus facilement sur fb), de taille critique des groupes que l'on n'aurait pas encore atteint ici ? ou de contenu avant tout ?

Ce qui manque cruellement je trouve, c'est une section "Yelp", trouver un professionel pour se faire accompagner dans certains sujet s'avère vite galère mais avec le prisme des commissions (faut bien vivre), je ne pense pas que ce soit simple à réaliser en restant le plus neutre possible.

J'en suis moi convaincu ; comme je le disais plus haut, nous y travaillons

J'ai envoyé une demande de contact à Eddie Leblanc, ca vaut le coup d'essayer ;)

@jbossc nous parlions encore du moteur de recherche cet apres midi, celui que nous utilisons vieillit assez mal en effet, il est question de le changer dans les mois à venir.

merci à toutes et à tous, si vous avez d'autres idées ou suggestions, je prends !

En effet les groupes FB sont certainement les plus grands concurrents ... est-ce une question de réflexe d'utilisation (on va beaucoup plus facilement sur fb), de taille critique des groupes que l'on n'aurait pas encore atteint ici ? ou de contenu avant tout ?

Je vais être un peut directe mais t'en pis.
Aller sur FB pour y voir des conne**es à tout va, pour espionner ces contacts, de savoir à quel moment s'est connecté tel et tel, etc, etc... 
Franchement, ça vous gave pas au bout d'un moment?

Expat.com se veut constructif, il y a un vrai réseau déchange, ont y trouve un peut d'humanité, de la convivialité, des infos intéressante, utile, et pas de la mer** à tout bout champ comme FB ou d'autres réseaux sociaux.

Alors oui j'ai un compte FB, mais je passe plus de temps sur Expat.com ;)

Aldo :

En effet les groupes FB sont certainement les plus grands concurrents ... est-ce une question de réflexe d'utilisation (on va beaucoup plus facilement sur fb), de taille critique des groupes que l'on n'aurait pas encore atteint ici ? ou de contenu avant tout ?

Je rejoins Aldo sur les pages Facebook, elles sont uniquement la pour faire rêver avec des images et vidéos qui sont recyclées tous les ans et sont partagés de groupes en groupes. Rien d’originale et encore moins instructif .
D’ailleurs , je pense que ces groupe visent les personnes vivant en France qui souhaitent s’evader de leur quotidien .Ces groupes ont pour but de faire rêver et  dernière cela , de vendre du rêve .

Les deux page FB que je mettrais à part sont celle de Estelle Tracy avec  “ Bons plan gourmand aux États-Unis “. Car c’est une pro qui gère d’une main de maître son site et qui maîtrise son sujet .
Et celui de Zoe Adams avec “E2 treaty invistor visa Holders” qui essaie de faire bouger les lignes afin que le Visa E2 évolue . Ce groupe est  a l’initiative de la communauté Anglaise vivant en E2 mais accepte  tout le monde ayant un E2 quelque soit sa nationalité. Groupe très intelligent mais impossible de le voir en Français car nos compatriotes refusent trop souvent de voir la vérité en face et préfère se cacher derrière l’illusion et le rêve .

De plus, ce que j’apprécie sur Expat.com est la liberté de parole et j’aime les échanges même musclés. Je pense que tout le monde doit pouvoir exprimer son point de vue même les plus dérangeants sans être censuré , ce qui n’est pas le cas sur ces groupes FB.

Suggestion au niveau de l’image du profil lorsque la personne poste, avoir la possibilité de voir immédiatement la localisation de la personne comme FL pour Floride, CA pour Californie avec drapeau pour ceux vivant en France . Et connaître le statut de la personne comme E2, GC, F1 ou T pour touriste et ECTE2 pour en cours d’expatriation en visa E2. Cela permet plus de comprendre pourquoi certaines personnes trouvent certaines choses positives et d’autres pas.

Des évolutions sont nécessaires mais le site expat . Com fait preuve de sérieux et doit s’imposer en Pro de l’expatriation. Les pages FB ont sûrement plus de trafic mais tout simplement parce qu’il y a plus de rêveurs  que de personnes qui s’expatient.Je ne serais plus intéressée par Expat.com si le site se rabaissait au niveau des pages FB.

Lake

Lake34786 :

De plus, ce que j’apprécie sur Expat.com est la liberté de parole et j’aime les échanges même musclés. Je pense que tout le monde doit pouvoir exprimer son point de vue même les plus dérangeants sans être censuré , ce qui n’est pas le cas sur ces groupes FB.

Euh la modération est bien plus strict ici que sur facebook, tous les "échanges musclés" que j'ai vu ici ont été modéré (ce qui ne contribut pas forcément à l'établissement d'une communauté je trouve).

Je trouve que vous oubliez comment la silicon valley et ses grosses entreprises fonctionnent à dire que facebook ou n'importe quel autre social media est different et qu'ils ne sont pas un problème. Si vous vous installez dans la silicon valley avec un concept existant déjà -type social media- et que vous arrivez à générer du profit dans cette région très expansive, il faut bien comprendre que la concurence va être très dure. Dans le cas d'Expat, si vous arrivez a etre profitable, je pense que deux choses peuvent arriver:
- Une grosse compagnie - dans ce cas ce sera genre facebook- va vous racheter
- Si ils ne peuvent pas/ veulent pas vous acheter ils vont faire la même chose que vous mais en mieux et vous écraser.

Les exemples, on en trouve à la pelle. Un très bon exemple reste facebook et Snapchat. Pour faire court: en 2015 Snapchat arrive sur internet avec vidéo et photo diffusion (facebook avait only photos à l'époque), facebook offre de les acheter, Snapchat refuse, facebook fait bosser la plupart de ses teams d'ingé sur l'introduction de la vidéo sur facebook (chose que facebook n'avait pas encore et que Snapchat avait).
Résultat:
- Avant que facebook ne réagissent: Snapshat était évalué à 33 Milliards $ / Facebook à 398 Milliards $
- Une fois que facebook a réagit et a décidé de compete: Snapshat a perdu 50% de sa market cap value (15 Milliards), Facebook's market cap value went up 32% (525 Milliards de $).

Et ce n'est pas fini... c'est un monde de requins ici.

Hello,

en attendant, c'est officiel depuis ce matin : Expat.com est sélectionnée pour le top 50 des startups présentes à la Startup Grind Global Conference. Du coup, en plus de présenter le projet devant un parterre de médias et d'investisseurs potentiels, je vais pitcher sur le main stage :)

merci pour vos conseils, et pour votre soutien !

l'équipe et moi travaillons dur sur notre pitch deck en ce moment, nous allons tout faire pour être à la hauteur !

alex.b4 :
Lake34786 :

De plus, ce que j’apprécie sur Expat.com est la liberté de parole et j’aime les échanges même musclés. Je pense que tout le monde doit pouvoir exprimer son point de vue même les plus dérangeants sans être censuré , ce qui n’est pas le cas sur ces groupes FB.

Euh la modération est bien plus strict ici que sur facebook, tous les "échanges musclés" que j'ai vu ici ont été modéré (ce qui ne contribut pas forcément à l'établissement d'une communauté je trouve).

Je trouve que vous oubliez comment la silicon valley et ses grosses entreprises fonctionnent à dire que facebook ou n'importe quel autre social media est different et qu'ils ne sont pas un problème. Si vous vous installez dans la silicon valley avec un concept existant déjà -type social media- et que vous arrivez à générer du profit dans cette région très expansive, il faut bien comprendre que la concurence va être très dure. Dans le cas d'Expat, si vous arrivez a etre profitable, je pense que deux choses peuvent arriver:
- Une grosse compagnie - dans ce cas ce sera genre facebook- va vous racheter
- Si ils ne peuvent pas/ veulent pas vous acheter ils vont faire la même chose que vous mais en mieux et vous écraser.

Les exemples, on en trouve à la pelle. Un très bon exemple reste facebook et Snapchat. Pour faire court: en 2015 Snapchat arrive sur internet avec vidéo et photo diffusion (facebook avait only photos à l'époque), facebook offre de les acheter, Snapchat refuse, facebook fait bosser la plupart de ses teams d'ingé sur l'introduction de la vidéo sur facebook (chose que facebook n'avait pas encore et que Snapchat avait).
Résultat:
- Avant que facebook ne réagissent: Snapshat était évalué à 33 Milliards $ / Facebook à 398 Milliards $
- Une fois que facebook a réagit et a décidé de compete: Snapshat a perdu 50% de sa market cap value (15 Milliards), Facebook's market cap value went up 32% (525 Milliards de $).

Et ce n'est pas fini... c'est un monde de requins ici.

Sur le sujet de la censure , j’ai eu la mauvaise expérience de voir mes posts retirés   sans explication sur certains groupes FB car ils soulignaient l’inexactitude pour ne pas dire le mensonge  des propos des amis des administrateurs .
Je n’ai jamais eu le cas sur Expat.com.
Les cas de modération que j’ai pu voir ici sont dans le cadre du non respect de la chartre du site et non pour protéger ou cacher des propos mensongers .

Sur le sujet de l’evolution du site vers un fonctionnement à la FB, je vous rejoins .Si à l’avenir , les intérêts du site se dirigeraient plus sur la quantité que sur la qualité, je ferais ce que tout bon consommateur a l’habitude de faire, je changerais de “ crémerie “😉
Toutefois, il est possible de faire de la quantité tout en gardant la qualité mais je suis d’accord que cela reste plus compliqué.

Lake

Je ne sais pas quel est ton but Julien et comment tu vois ou imagine Expat.com dans le future...
Si c'est dand l'idée de t'aligner au gros concurents des autres réseaux sociaux je respecte ton choix et tes ambitions, et félicitation pour le travaille que tu effetue.
Profite bien, car c'est en travaillant dure que l'on obtient du résultat et c'est tout à ton honneur :)
D'ailleur bravo à toute l'équipe!

Maintenant suivant la trajectoir que prendra Expat, il est possible que l'aventure se fasse sans moi.

Voilà, je préfère être franc dans mes propos.

Euh la modération est bien plus strict ici que sur facebook, tous les "échanges musclés" que j'ai vu ici ont été modéré (ce qui ne contribut pas forcément à l'établissement d'une communauté je trouve).

Je crois surtout que le volume d'information n'est pas le même entre expat et FB
En même temps FB... Pff, enfin voilà quoi...
Maintenant je n'irrai pas plus loin dans mes propos sur FB.

Aldo :

Je ne sais pas quel est ton but Julien et comment tu vois ou imagine Expat.com dans le future...
Si c'est dand l'idée de t'aligner au gros concurents des autres réseaux sociaux je respecte ton choix et tes ambitions, et félicitation pour le travaille que tu effetue.
Profite bien, car c'est en travaillant dure que l'on obtient du résultat et c'est tout à ton honneur :)
D'ailleur bravo à toute l'équipe!

Maintenant suivant la trajectoir que prendra Expat, il est possible que l'aventure se fasse sans moi.

Voilà, je préfère être franc dans mes propos.

Bonjour Aldo,

je te rassure, nous resterons qui nous sommes... l'ambition, c'est de servir la communauté des expats encore mieux que nous le faisons déjà aujourd'hui !

Nouvelle discussion