Close

Que pensez-vous des Muzunguland?

Vous aimez ou vous n'aimez pas pourquoi?

viens et teste les deux et dis nous ce que tu preferes, toi

En fonction de chacun je pense .....

Mada-Breizh :

En fonction de chacun je pense .....

ce n'est pas faux

Neanmoins, il est tres difficile de trouver un endroit silencieux, pas facile (hors mzunguland) de trouver un endroit calme.
Sur petite terre, entre la surpopulation, les tres nombreux enfants qui jouent et qui parlent comme leurs parents, à plein poumons, la musique d'ambiance (lire "des preches à la radio jusque 19h00 ou des rythmes musicaux dont nous ne sommes pas familiers), les mariages et animations (en musique locale), les minarets asynchrones dont les muezzins crient ou hurlent (pas harmonieux))...

Parfois, c'est reposant d'entendre nos sons, nos musiques, de savoir que vers 21h00, ça ne hurle plus à coté (vu la qualité de l'isolation phonique, équivalente à celle d'une toile de tente)...

apres, faut voir : quel est le budget logement ? quelles sont les prestations proposées ? à quelle distance se trouve le boulot, les magasins ou la boulange pour les courses quotidiennes, le noeud de raccordement internet ? comment sont les voisins ???

il n'y a pas une seule réponse avec un seul curseur.. et cela dépend où l'on place le curseur général

Le fait de faire ce type de résidences attire divers voleurs.......

Mouai ... la même question autrement : Que pensez vous de la ghettoïsation et de l'apartheid ?? vous aimez ou vous aimez pas ?? pourquoi ??
Les réponses apportées collent tout aussi bien je trouve ....

En ce moment y a plein de post comme ça dont le thème serait pour résumer :

Comment peut on faire pour bien apprécier Mayotte ?
Et les réponses sont finalement très souvent les mêmes:
"Ben ... en évitant les mahorais bien sur !!!" sauf que c'est plus joliment, forcément, ....et que j'ai beaucoup trop raccourci... du coup c'est gênant ...

yo976 :

En ce moment y a plein de post comme ça dont le thème serait pour résumer :

Comment peut on faire pour bien apprécier Mayotte ?
Et les réponses sont finalement très souvent les mêmes:
"Ben ... en évitant les mahorais bien sur !!!" sauf que c'est plus joliment, forcément, ....et que j'ai beaucoup trop raccourci... du coup c'est gênant ...

C'est vrai qu'en conseillant au gens de ne carrément pas venir ils ne risquent pas de découvrir les mahorais.

Pour revenir au sujet si les mzungu lands n'étaient peuplés que de mzungus ça se saurait. J'habite un quartier SIM donc soit disant mzungu land par excellence sauf que sur 6 maisons 3 mzungus et 3 mahorais.
Donc les généralités...

"Sur petite terre, entre la surpopulation, les tres nombreux enfants qui jouent et qui parlent comme leurs parents, à plein poumons, la musique d'ambiance (lire "des preches à la radio jusque 19h00 ou des rythmes musicaux dont nous ne sommes pas familiers), les mariages et animations (en musique locale), les minarets asynchrones dont les muezzins crient ou hurlent (pas harmonieux)).."

......et bien moi j'adore etre sur petite terre ...après 3 ans sur mamoudzou ...et en prison !!!les quartiers mahorais et des voisins gentils ...j'adore !!!je suis visible de tous et ça a certains avantages ...de protection.....ou pas!  :D
pas de galère de route ..de bouchons...et le plaisir de prendre la barge !

Arwen. Ce ne sont plus des mzunguland alors .. ce sont de simple quartiers résidentiels .....J'ai vécu personnellement ( pas par choix car j'ai été accueillit par ma future femme à mon arrivée ;) ) dans un m'zunguland à Tsoundzou 2 .... dès qu'un bacoco passait avec son chombo.... on était tous devant nos fenêtre pour voir où il allait .....on entretenait notre psychose en se racontant les histoires qui était arrivé à un tel ou à un tel..... c'est comme ça que mon expérience Mahoraise à commencé ... si j'étais resté seulement 2 ans là bas c'est tout ce que j'aurai connu de mayotte... mais depuis je me suis ouvert ... bien heureusement !!!

Quelle libération !!! Quand je suis parti déménager dans une maison mahoaraise en quartier comoro/mahorais où je suis d'ailleurs le seul Mzungu .....j'ai eu une vision de Mayotte COMPLETEMENT différente ... parce que l'endroit où l'on vit nous influence énormément !!!

Je ne juge pas les nouveaux arrivants qui sont en recherche de sécurité et de confort ... je cherche juste à les ouvrir plus vite que je ne l'ai fait moi même ....

Si ils le désirent vraiment ......

Je pense que quand on arrive de métropole, on a besoin de se coller à d'autres mzungus, c'est rassurant. On a besoin, l'envie de parler, de discuter des nouvelles expériences. C'est un peu plus tard, quand on commence à connaître les Mahorais et leur mentalité qu'on peut basculer vers un mode "plus mahorais". On introduit les fruits et légumes tropicaux dans nos plats (saison des avocats!!!), on se lève aux aurores, on fait des voulés plus mélangés. Bref, on se détache de +  en + de notre mode de consommation occidentale pour aller vers un certain métissage. Pour ma part, à quoi ça sert de faire 8000km si c'est pr vivre la mm chose qu'en métropole? Je ne pense pas non plus que ma culture soit meilleure qu'une autre, ne serait-ce que je suis issue d'un mélange italo-germanique. Je relativise la culture française.

Emouvant.

merci tu me rassure un peut je vient d arriver j ai l impression d arriver en territoire ennemie vive la mutation

Je trouve quelque peu naif de dire que manger des fruits locaux, se lever tôt et faire des voules avec des mahorais constituent du métissage culturel.
Perso J appellerai cela plutôt de la non xénophobie... Le métissage culturel est plus profond à mon avis que les exemples cités.
(Angélique, ne m'en veux pas ! ;) )

T'es dur yoyo.
Une fois elle a même dit "kwezi" à un vieil homme.
Intégration réussie à 100% pour une germano-italienne non ethnocentrique.

Dire à une multiculturelle ce qu'est le métissage, j'aime bcq...
Le métissage culturel désigne le mélange d'influences culturelles diverses, par exemple dans le domaine musical, pictural, sculptural, vestimentaire, etc. et il est souvent associé à un métissage linguistique.
C'est un processus, en cours de formation, et non achevé. Est-ce qu'il arrivera un jour,? je n'en sais rien.

A Mayotte on vit très bien avec les mahorais. On vit côte à côte mais pas ensemble .... j'ai pourtant fais tout ce que je pouvais pour m’intégrer (je mange mahorais, je parle mahorais, je vis mahorais) ... à part un mariage Lol ! Le métissage ici en dehors d'un mariage et d'enfants effectivement métisses me semble impossible ..

Je vois une différence entre métissage et intégration.
Dans le métissage, il me semble, il y a mélange de différents éléments culturels, artistiques des différentes ensembles humains en présence soit, et/ou par fusion, soit par touches, soit encore avec acculturation.
L'intégration  est le processus et les modalités par lesquels une personne s’attache (s'intègre) à une communauté et inversement. Métissez ses goûts, ce n'est pas forcément être intégré à la société que nous côtoyons. Il  me semble qu'il y a une distinction entre les deux phénomènes bien qu'ils puissent être souvent interdépendants.

Nouvelle discussion