Close

Installation à l'ile à vache

Bonjour à Tous

Ma compagne et moi même souhaitons nous installer à l'ile à vache, pour travailler dans le tourisme
Nous voulons faire un premier voyage début mars, pour commencer notre prospection.
Nous connaissons bien les Caraibes car nous  y sommes depuis plus de 25 ans.
Tout vos conseils nous serons utile
Au plaisir de vous lire
Bien à vous

Bonjour chers amis

Pour avoir vécu plus de 3 ans en Haïti, ayant travaillé dans plusieurs secteurs d’activité et dans plusieurs provinces du pays, j'ai récemment envisagé de retourner dans le tourisme. Ayant visité quelques hôtels dans le sud, et notamment l'Auberge du Rayon Vert a Port Salut, je peux vous dire que le passage de l'ouragan Mathiew a fait beaucoup de ravage. Le Sud et la Grande Anse était encore la région la moins "massacrée" par le déboisement, mais malheureusement l'ouragan a fait son œuvre.
Concernant l'ile a Vache, de ce que j'en sait, elle a été modérément touchée par le cyclone.
Je ne sais pas si vous avez l'intention d'investir dans une structure (reprise, construction), de vous associer ou de travailler comme employé, mais je pense pouvoir me permettre de vous dire qu'actuellement le tourisme international est au point mort, et que l’état du pays ne présage d'aucune amélioration a cours ou moyen terme (sans dire a long terme...). L’état de déliquescence des infrastructures est a l'image de l’instabilité chronique du pays et de l’insécurité grandissante. Tout ne va qu'en se dégradant...
Le seul embryon de tourisme est local, au mieux du week-end en hôtel avec piscine ou en bord de mer, et permet juste a quelques structures de survivre, et encore parce qu'elles appartiennent pour la plupart a des hommes d'affaire locaux qui ont d'autres ressources. Et la clientèle locale est disons-le assez "particulière". Le reste c'est du séjour d'affaire qui se concentre sur Port au Prince (hôtels Oasis, Marriott, Belvédère, Kinam...).
En Haïti, et ce quelque soit le domaine, il est très difficile de proposer des services de qualité régulière. Le challenge le plus dur a relever est de trouver du personnel qualifié et de confiance. Tout ce que vous pourrez être amené a faire reposera avant tout sur vos épaules, et ce de manière permanente. Rien ni personne n'est fiable et tout ce que vous aurez mis du temps a créer peut s'effondrer en très peu de temps.
Je ne cherche pas a vous décourager bien sur, mais il faut que vous sachiez que ce pays est particulièrement instable et précaire. Cela fait plus de 18 ans que je travaille a l’étranger, secteur privé / ONG / Nations Unies, dans plus de 14 pays, mais je n'ai jamais vu un tel niveau de délabrement lié (et surement dû) avant tout a un manque avéré d'envie de vouloir s'en sortir et de s’améliorer.

Je suis a votre disposition si vous souhaitez d'autre info.

Bien a vous
Michael

Nouvelle discussion