Close

Elever ses enfants à l'Ile Maurice

Bonjour à toutes et à tous,

L'expatriation est une aventure et d'autant plus avec des enfants ! Quel cadre offre l'Ile Maurice pour élever ses enfants ?

Quelles sont les différences avec votre pays d'origine ?

Vos enfants se sont-ils adaptés facilement à leur nouvel environnement ?

Quelles sont les activités disponibles et celles que vos enfants préfèrent ?

Recommanderiez-vous l'Ile Maurice pour une expatriation en famille ? Pourquoi ?

Merci de partager votre expérience,

Priscilla

Nous avons un fils né à Tahiti en 1985. 4 ans après retour en métropole en attente de repartir pour  l'Afrique.
Grande surprise un jour d'Aout dans une auberge ou nous déjeunions avec des amis, alors qu'il jouait avec une petite fille de son âge, Il revient du jardin et circulant autour des tables nu total. Il avait tout quitter comme à Tahiti. Bien sur ceci fait sensation auprès d'une clientèle plutôt..... ! !
Enfin rien de mal mais ça fait aussi partie d'une des faces d'une autre vie pour les enfants en bas âge. Mais dans l'ensemble ça laisse des traces sur le long terme.
A ce jour, Une fille en Australie, une à Nouméa depuis 20 ans, une à Montréal, c'est la vie qui continue.

Elever ses enfants à l'étranger, c'est à la fois une source de satisfaction immense, du sport quotidien et un stress plus élevé.

Nos enfants sont nés à Montréal. Ils ont donc une triple nationalité (Française, mauricienne, canadienne), ce qui est un énorme atout à notre époque, en terme de mobilité.

Le sport quotidien s'explique par la distance avec la famille, et par voie de conséquence, le manque de soutien technique. Il est plus difficile de souffler et les occasions pour les enfants de voir d'autres visages sont plus rares, du moins au tout début. Pour les familles ayant peu de ressources, l'option du baby sitter pourra difficilement être considérée.

Etant donné que les enfants passent la majeure partie de leur journée à l'école, le stress est plus lié au système scolaire local. De ce point de vue, nous sommes plutôt rassurés à Maurice, car il existe de bonnes écoles.

Globalement, notre expérience à Maurice est très positive. Nos enfants ont la chance d'avoir des amis de toutes les communautés mauriciennes et parlent même créole lorsqu'on est pas avec eux. Et que dire de la plage à proximité...c'est du pain béni pour eux...

Priscilla. Votre message de ce jour.
Je me suis déjà exprimé sur ce sujet. Mes enfants sont grands maintenant mais ont tous passé de longues années d'expatriation en divers pays ce qui a pour conséquence d'une suite logique de continuité dans leurs vie actuelle.

Bonjour à tous,

Nous sommes arrivés à L’Ile Maurice il y plus d’un an maintenant, avec nos deux enfants âgés de 5 ans et 3 ans.
La question d’élever des enfants à Maurice doit être analysé sur au moins quatre aspects :

-    Du point de vue de l’épanouissement personnel de l’enfant.
-    Du point de vue organisationnel pour les parents.
-    Du point de vue éducationnel.
-    Du point de vue financier.

Du point de vue de l’épanouissement personnel je dois avouer que je n’ai jamais vu mes enfants aussi heureux. Nouvelle langue, nouveaux amis, le soleil toute l’année, un environnement sans oppression environnementale, une plage toujours à proximité, une atmosphère très chaleureuse, etc…

Du point de vue organisationnelle c’est une autre histoire. L’ile Maurice est un pays en voie de développement, dont les infrastructures sont en tout point très loin des standards européens, quand elles existent, car bien souvent elles sont inexistantes. Pour les enfants en bas âges comme les miens les activités hors de la maison sont réduites et quand elles existent elles sont limitées. Les enfants ont donc quelques activités mais elles se répètent souvent faute de diversité. C’est bien là un problème majeur à l’Ile Maurice, c’est une petite ile où le choix est souvent limité, et la qualité loin des niveaux habituellement pratiqués dans les pays développés.

Du point de vue éducationnel l’Ile Maurice essaye de coller au système Anglais avec beaucoup d’adaptation. Nous avons préféré mettre nos enfants dans une école privé agrée AEFE afin de leur donner plus d’ouverture pour le futur. L’encadrement y est bon, les enfants s’y adaptent très bien et font de remarquable progrès. A long terme il faut cependant savoir que les niveaux en Collège et Lycées sont dans les bas de fourchette des classement Français. Même si certains établissements se targuent de bons résultats au Bac, ils le font sur la sélection et une pression constante sur les enfants au lieu de favoriser un encadrement et une pédagogie qui combine efficacité et épanouissement personnel. Au final les meilleurs établissements ont l’atmosphère d’un Lycée Louis Le Grand à Paris tout en ayant les résultats d’un lycée de province lambda. Pour conclure ce point les enfants en bas âge s’épanouissent très bien dans les différents systèmes éducatifs disponibles à Maurice, mais les enfants plus grands voir les adolescents vont très vitre perdre les atouts que procure la vie à Maurice sans pour autant avoir ce qu’ils pourraient avoir en Europe.

Du point de vue financier le manque de choix et la faible disponibilité des services fait que l’éducation est chère à l’Ile Maurice, si vous souhaitez que vos enfants ne s’éloignent pas trop du système Européen. Par enfants il faut au moins compter 15 000 à 20 000 RS par mois, soit entre 350 et 500 € de budget mensuel pour l’école et les activité annexes. Et ceci et vraiment une fourchette minimum. Avec quelques activités en plus vous pouvez facilement ajouter 5 000 RS par mois sans compter les frais de babysitting qui eux ne sont pas très élèves, 5 000 RS par mois au maximum pour les deux.

Au final élever des enfants en bas âges à l‘Ile Maurice est plutôt agréable mais pas facile et demande un investissement financier et personnel plus important que nous l’avions anticipé. C’est d’ailleurs ce dernier point que les enfants apprécient en définitive le plus, le fait que nous nous impliquions plus dans leur éducation.

Si je peux donc vous donner un conseil, soyez vigilant, réaliste, tolérant, ouvert et attentif, le bonheur à L’Ile Maurice est à ce prix. Vivre à l’Ile Maurice est un vrai changement qui réclame une bonne capacité d’adaptation avec une bonne connaissance du contexte, faute de quoi vous serez déçu et passerez à côté d’une expérience très enrichissante de bien des points de vue.

Merci pour le partage de vos expériences. La scolarité de notre fille (7 ans) est primordiale pour nous et reste une question importante dans notre volonté d'expatriation. Les infos recueillies jusque là sur le net et auprès de nos amis à Maurice (Mauriciens et Expat) recoupent avec vos données. Rassurant en somme!

Bonjour,
Je suis entrain de préparer mon expatriation à Maurice avec ma petite famille. J'ai un enfant de 3 mois, et un gros chien!
Je suis preneur de tout conseil😉

Nouvelle discussion