Adoption simple

Bonjour, je recherche des informations pour une adoption simple au Cameroun svp. Mon conjoint est camerounais de nationalité française et nous souhaitons adopté un enfant du Cameroun. Nous souhaitons faire une adoption simple , que notre enfant garde un lien avec ses parents biologiques. Mais le plus compliqué après tout les démarches administratives camerounais c'est celle de France ? Comment cela ce passe ?  Merci si des personnes sont déjà passé par là. Cordialement

D'accord merci

Angie1980 :

Bonjour, je recherche des informations pour une adoption simple au Cameroun svp. Mon conjoint est camerounais de nationalité française et nous souhaitons adopté un enfant du Cameroun. Nous souhaitons faire une adoption simple , que notre enfant garde un lien avec ses parents biologiques. Mais le plus compliqué après tout les démarches administratives camerounais c'est celle de France ? Comment cela ce passe ?  Merci si des personnes sont déjà passé par là. Cordialement

Commencez déjà par obtenir un agrément.
Vous pouvez vous renseigner auprès de votre conseil départemental, au service de l'adoption;
Vous pouvez aussi vous renseigner auprès du Juge des Tutelles aux mineurs, auprès de votre TGI

Ce que je vous parle , il n y a pas forcément besoin d'agrément car c'est un arrangement avec la famille qui veulent laisser leurs enfants. C'est très courant que les familles viennent nous voir et demande de prendre et d'élever leurs enfants. Après passage chez le notaire et jugé je voulais savoir ce qu il en était niveau de la France merci

Angie1980 :

Ce que je vous parle , il n y a pas forcément besoin d'agrément car c'est un arrangement avec la famille qui veulent laisser leurs enfants. C'est très courant que les familles viennent nous voir et demande de prendre et d'élever leurs enfants. Après passage chez le notaire et jugé je voulais savoir ce qu il en était niveau de la France merci

au niveau de la France, c'est l'une des deux procédures.
Accueillir un enfant dans son foyer, qui plus est, n'est pas votre enfant biologique, il faut que l'autorité vous soit reconnue sur le plan administratif et juridique.  il faut que vous soyez  ses représentants légaux. Par conséquent, il faut que cette autorité vous soit attribuée soit : par le Juge des Tutelles aux mineurs, soit par adoption par l'attribution d'un agrément par l'autorité administrative qui est le CD. Les autres démarches ne sont pas exclus.

D'accord merci

mdogny :

bonjour
chose que je vous es déjà dit moi même je suis passé par la en fessant une adoption simple pour la fille de mon épouse qui est camerounaise
dont la procédure a duré 4 ans il faut voire avec un avocat aux Cameroun ( attention à ceux qui vous prenne pour des banquier ) et un avocat en France vous aurez  beaucoup de démarche à faire et soit un enfant qui a des parent non solvable et placé dans un orphelinat ou un enfant sans parent ses à vous de voire mais il voir des avocats pour rentré le droit chemin
cordialement

Oui, cela peut être long. L'avocat n'est pas toujours nécessaire et n'est pas synonyme d'écourter les délais.

Angie1980 :

D'accord merci

dans votre configuration, vaux mieux suivre les voies que je vous ai indiquées. Ce serait même mieux d'aller vous renseigner au plus près de ces deux procédures car, les choses évoluent vite.


Une simple démarche administrative et/ou juridique peut suffire pour avoir l'autorité. Ce qui compte, c'est que cela soit officiel.
J'ai vu beaucoup de camerounais (mais, d'autres africains aussi) qui empruntent d'autres voies illégales et irrégulières et qui se retrouvent coincés. Les enfants en font des frais.

J'ai malheureusement vu les enfants et jeunes, victimes de cela.

De toutes les façons, aussi bien qu'au Cameroun qu'en France, les précautions sont prises pour éviter les dérives. Cela peut paraître contraignant et long pour les personnes concernées mais, si cela peut éviter de trouver les jeunes dehors en France, sans autorité parentale, je suis d'accord.

Actuellement, mon amie accompagne un jeune dont les parents ont laissé venir, parce qu'un "oncle" devait s'en occuper. Or, cet "oncle" n'a plus voulu et a mis le jeune dehors. L'ASE : l'Aide sociale à l'enfance (ancienne DDASS) qui est compétente en cas de vacance de l'autorité parentale, ne peut pas se saisir parce qu'il y a la "présence" de cet "oncle"...

Du coup, le jeune erre ça et là...

Lorsque j'ai fait mon mémoire sur les Mineurs Isolés Etrangers (actuellement Mineurs Non Accompagnés) pendant mon enquête, j'ai rencontré des jeunes dont les parents au pays ont laissé venir en France chez un "oncle" ou une "tante" de façon irrégulière, ont été mis dehors, pour qu'ils viennent voir l'Assistante sociale, afin qu'elle les mettent dans le cadre de la protection de l'enfance et, par conséquent, les "régularise"... Eh oui, c'était en 2006 mais, actuellement, c'est devenu de plus en plus fréquent et de plus en plus très très contrôlé.

En conclusion : prenez des infos et faites des démarches en amont, auprès du CD et du TGI

Comment obtenir l'autorisation de sortie ?

bonjour,

Quelqu'un m'avait demandé sur expat de sonder les démarches au cameroun pour une adoption et le dernier qualificatif à associer au mot adoption ce sera bien le mot simple.

D’après mes souvenirs, il faut passer par un avocat, qui se charge pendant un temps des besoins de l'enfant mais cela devient vite pharaonique, surtout quand on parle de la France.

Dans toute votre agitation, le bonheur de l'enfant ne sera jamais pris en compte et il servira de rente à tous ceux qui de près ou de loin se verront associer à la démarche.

Merci beaucoup

Angie1980 :

Comment obtenir l'autorisation de sortie ?

Quand tout a été fait de façon légale et régulière.
Vous déposez une demande de visa à l'ambassade. Surtout, faite une demande de visa de long séjour

Et une fois en France il faut aller au juge des affaires familiales ?

Angie1980 :

Et une fois en France il faut aller au juge des affaires familiales ?

Non, pas le  JAF mais, le Juge des Tutelles aux Mineurs.Le JAF est saisi en cas de séparation du couple et de la décision sur les devoirs et responsabilités sur les enfants, lors de la séparations des parents

A mon avis, il faut d'abord passer par lui et c'est lui qui vous dira quelle procédure à suivre.
C'est lui qui ouvre l'autorité sur mineur.

Je vous conseille de commencer les démarches entre ces deux instances : Conseil général (départemental, je n'arrive pas encore à m'y faire) et Juge des Tutelles aux Mineurs

C'est eux qui vont aussi vous délivrer les documents qui vous permettront d'apporter les éléments auprès des autorités camerounaises et aussi, au consulat pour le visa

Nous ce que l'on souhaite c'est que l'enfant reste en contact avec ses parents, nous voulons l'aider , l'aimer et lui offrir une vie correcte une chance dans la vie. Donc devenir tuteur d'un enfant étrangers non européens.

Angie1980 :

Nous ce que l'on souhaite c'est que l'enfant reste en contact avec ses parents, nous voulons l'aider , l'aimer et lui offrir une vie correcte une chance dans la vie. Donc devenir tuteur d'un enfant étrangers non européens.

J'avais bien compris
C'est pour cela que je vous donne ces conseils. Cela ne change rien à vos intentions qui ne regardent que vous mais, les procédures légales et administratives sont à respecter

Par contre, c'est mon opinion personnelle et cela va me valoir des ennemis mais, je le pense et le dis :

Vous pouvez aussi aider et aimer cet enfant, en le laissant auprès de ses parents qui eux aussi l'aiment. Vous pouvez aider ses parents, sans avoir à déraciner un enfant, en l'enlevant de ses repères, de son environnement, de sa culture....

Personnellement, je suis contre le fait de séparer les enfants à leurs parents, sous le prétexte de lui donner meilleure vie ailleurs. Un déracinement n'est jamais anodin et je sais de quoi je parle

Merci beaucoup pour les renseignements

Nouvelle discussion