conseils pour la construction d'une maison.

Bonjour à tous
je vais construire une maison l'année prochaine à Leyte....on a le terrain (500m2 ancienne rizière).
je veux une maison "simple"...parpaing(hollowblock) de 10 cm , toit en tole ....surface habitable : 60m2 environ....on a une source très proche et pas de problèmes pour se relier au réseau electrique.
voilà pour planter le décor.
mes questions : profondeur des fondations et piliers? Quelle pente pour la toiture (et de combien la faire dépasser des murs pour protéger de la pluie et du soleil?)....plus généralement , je prendrais tous les conseils de base des personnes ayant déjà fait construire afin d'éviter (autant que possible) les erreurs de débutant.
je vois pas mal de maisons se construire ici et elles sont toutes sur le meme modèle et je peux (quand j'y suis) voir la façon de faire des maçons....je suis pas toujours rassuré sur la solidité et la longévité de ce type de maisons...
Précision : je fais moi-même les plans (très basique) et le maçon est un local....je l'ai vu bosser ailleurs plusieurs fois.
Dernière chose , ma décision est définitive et je sais ou je mets les pieds...je suis très prudent de nature et je ne mettrais jamais tous mes oeufs dans le meme panier....au cas ou....!
Merci de m'avoir lu .

Bonjour si tu pouvais mettre du cogon en faux plafond pour l'isolation çà sera plus supportable au niveau chaleur

cogon? je ne connais pas.....tu peux m'en dire plus?
Autre question concernant le toit ....tu me conseille de laisser ouvert sur les cotés comme ils font ou bien de tout fermer?

Parpaings et tôles; tu es parti pour faire un vrai four solaire invivable, comme on en voit tant aux Philippines, si tu ne respectes pas quelques règles simples et si tu ne veux pas te ruiner en "aircon".
Bien sur, l'avantage de ta construction par rapport au bois et au bambou, c'est la solidité et l'absence de risques de termites; mais quel inconfort si on n'y prends pas garde. Quant à l'esthétique, je n'en parle même pas.
Tu pourrais donc limiter les dégâts en soignant l'isolation sous toiture et en créant une ventilation des combles suffisante pour éviter la stagnation d'air brûlant. Note aussi que plus la toiture est pentue, plus les rayons du soleil seront obliques et donc moins générateurs de chaleur. Une toiture à quatre pans étant plus ésthétique et offrant la meilleure résistance aux vents cycloniques.
Il faut également prévoir des débords de toiture suffisants pour protéger tes murs du soleil. En contrepartie tes débords devront être solidement rattachés à une charpente elle même bien ancrée dans le chaînage du toit pour des questions de résistance aux vents violents.
N'oublies pas la double exposition qui permet de ménager des courants d'air et évites d'exposer les pièces à vivre au Sud ou à l'Ouest. L'idéal est d'avoir les pièces à vivre (chambres) exposées Nord Est.
Enfin, n'oublies pas la terrasse abritée, l'idéal étant d'avoir une terrasse qui fait tout le tour de la maison; ainsi, quelles que soient la direction du vent ou la position du soleil, tu auras toujours un coin de terrasse agréable et ombragé et tes murs ne seront jamais au soleil.
Je me permets ces conseils car j'ai construit une maison de ce type en Polynésie (en plus elle est en bois) voici plus de 25 ans, et j'en suis très satisfait. En revanche, à Manille, je vis dans un affreux immeuble type four solaire; mais je n'avais hélas pas le choix, vu qu'ils sont tous aussi mal conçus les un que les autres!

Merci Makai pour ces précieux conseils.....et sachez que je suis très souvent d"accord avec vous sur vos interventions dans ce forum.
Oui je sais que parpaing et toles n'est pas l'ideal en terme de confort thermique.
Mon budget est limité donc je fais avec....
je prends note pour l'orientation mais concernant l'isolation....le précédent intervenant a parlé de "cogon" connaissez vous et me le conseilleriez vous?
Pour la terrasse faisant le tour de la maison...bonne idée....mais çc veut dire qu'il faudra de los débords?? De combien par rapport au mur?

Je rejoins Makai
Ta maison va être un four
Faire une terrasse autour est une très bonne idée
Isoler les combles et ventiler ta maison
Je rénove et agrandit une maison sur pilotis en béton au dessus de la mer.
Construction en bois et en tôle.
Prévoir une prise de terre pour ta maison (je t'expliquerai ) c'est très facile et très utile en cas de foudre sur des toits en tôle.
Prévoir une réserve d'eau extérieure en inox en hauteur (chaleur et pression permanente)
pourquoi pas récupérer les eaux de pluie dans une citerne et alimenter tes WC ?
Je fais cela depuis 1993 en France...les WC c'est 40% de la consommation d'une maison...
Je peux te donner le prix d'une journée de travail également...
N'hésite pas.

Bonjour wipam,

Avec ma femme, nous avons terminé de construire nôtre maison au mois de juin de cette année.

Nous avons acheté un terrain de 120m2 et avons bâtis une maison sur 100m2.

Si tu construit une maison en brique, il n'est pas évident de trouver du ciment de qualité.

Pour le reste Makai à bien expliqué.

Nous avons également une terrasse et nôtre propre réseau d'eau.

Attention au soleil qui tape sur les fenêtres, ça chauffe pas mal si tu n'a pas des volets pour protéger.

Si vous construisez sur une ancienne rizière prévoir une bonne couche de drainage.

Attention, prévois dans ton budget si tu dois faire la demande pour avoir l'électricité.
Parfois ça coûte chère, et surtout fais le au nom de ta femme sinon tu va douiller encore plus :(

Si tu as besoin d'info sur la construction ou le matériel en générale n'hésite pas à demander.

Pour nôtre pars on s'en est bien sorti, et pas trop chère :)

Aldo

Merci a tous pour les conseils
"Pat taged" : oui , peux tu 'expliquer pour la prise de terre? Je suis pas vraiment bricoleur....et pour le cout de travail a la journée ;ici ils demandent (à voir)450p pour le maçon et 300 pour les "helpers".

Bonjour "Aldomariano"
Tu parles des fenetres ; quel genre as tu installé? Tu as des volets??
Quel genre de réseau d'eau tu as mis en place?
Autre question...quel plaque tu as utilisé pour le plafond? Quel épaisseur? Quelle isolation?

Sud Cebu c'est 350 ...macons ou carpenter.
Il faut que tu récupères une grosse tige en ferraille  (fer à béton de grosse section ) tu la perces à l'extrémité pour y poser une vis et un boulon. ..c'est ici que tu fixera un gros câble en acier ou mieux en cuivre qui descendra du toit (percer la tôle sur une extrémité du toit et fixer  avec vis et boulon )
Le câble descendant du toit doit descendre en LIGNE DROITE.
tu auras pris soin d'enfoncer cette barre à l'aplomb de ton toit sur une profondeur de 2 mètres minimum .(a la masse )
Si le terrain n'est pas humide prends l'habitude de verser une fois par semaine un sceau d'eau sur la tige (pas pendant l'orage hehehe ! )
Tu auras une bonne protection contre la foudre.
Important le câble descendant du toit doit être en ligne droite sinon ça ne sert à rien  (la foudre ne prend pas les virages ! !!

Quand on voit comment les macons travaillent il n'y a pas photo. ..
Pas de semelles armées
Pas de ferraille dans les angles
Pas de ceinture armée
Les parpaings posés à même le sol..
Au premier tremblement de terre ta maison sera par terre !
Construis en bois ,il en existe de très bons
En préventif un bon traitement anti termites au sol.

Aldomarino fait référence au drainage; en effet, c'est très important. Une autre solution consisterait à faire remblayer le terrain avant construction. Et si tu peux batir ta maison sur pilotis (dalle en hourdis avec coffrage perdu au dessus des pilotis), c'est encore mieux, car la maison ne sera jamais humide du fait d'une ventilation par dessous. Si tes pilotis sont très hauts, tu peux même gagner sous la maison de l'espace de rangement, garage etc... Mais alors les contraintes sont plus sévères quant à la qualité du béton, du ferraillage, de la stabilité du sous sol et du diamètre des pilotis.
Une dalle coulée à même le sol génèrera des remontées d'humidité dans le béton, par capilarité. De ce fait, prévois à minima une feuille de "bidine"avant de couler la dalle.
Pour une terrasse de 2,50m de large qui circule tout autour de la maison, prévois des débords d'environ 3,50m en cassant la pente du toit au niveau des murs de ceinture porteurs de la charpente (en plus visuellement, c'est assez beau).
Il faut concilier à la fois la protection contre la chaleur, contre l'humidité et la résistance aux vents. Pour ce dernier point, la liaison de tous les éléments de ta maison, du sol à la faitière, doit être sans point faible. Les murs doivent être solidement ancrés au sol, la charpente ancrée aux murs (par boulonnage sur tige filetées prises dans la ceinture du haut des murs), les éléments de charpente boulonnés entre eux, les tôles vissées en non clouées etc...
Fais attention à la qualité des mélanges ciment/ graviers, au bon ancrage des ceintures, à un ferraillage suffisant, à la qualité des matériaux (tiges et boulons inox si possible à cause de la corrosion rapide).
Pour une maison en bois, ce sera plus facile mais attention à la qualité des bois locaux souvent trop jeunes, tendres et non traités. Il faudrait que tu trouves pour les éléments porteurs de structure, des bois durs traités sérieusement (un trempage traditionnel de quelques jours dans la mer est insuffisant pour une durée de vie du bois supérieure à 10 ans). Ne pas hésiter non plus à badigeonner tous les bois de vieille huile de vidange: en général les termites et insectes n'apprécient pas trop. Qu'ils soient en béton ou en bois (surtout), noies aussi tes pilotis avec de l'huile de vidange et prévois d'en rajouter de temps à autres tout au long de la vie de ta maison.
Je pense qu'avec ces quelques précautions, plus celles présentées par les collègues, tu pourras avoir sans surcoût notable, une maison solide, confortable et même en plus, esthétique...

Entièrement d'accord avec Makai
Ce ne sont que de bon conseils
Comme il le doit soigne bien tous les traitements des bois
C'est le squelette de ta maison,,,
L'idéal est une dalle en béton sur pilotis et tout le reste en bois
L'avantage est que tu peux entasser les bouteilles vides sous la maison...
Bon courage.

stingrey :

merci pour ton conseil geolefrench
La zone est sismique ?
cad prévoir fondation?

Premièrement je recommande une bonne couche de drainage au cas où la zone est facilement inondée en cas de forte pluie.

Pour les secousses sismiques, certaines habitations sont renforcées avec du métal, y compris la fondation ou la terrasse.

Mais qui sait, pourquoi ne pas poser la question sur le forum Japon, car les maisons japonaises sont bien adaptées en cas de tremblements de terre :)

Bonjour
Merci pour tous les précieux conseils. Mais je vais rester sur ma maison en parpaing et toit en tole.....meme en ayant lu tous les cotés négatifs....je n'installerais pas de clim mais pour éviter "le four"  je vais essayer de suivre les conseils de "Makai"conçernant la pente du toit et pour la terrasse.

Pour éviter le four tu peux installer de la toile isolante. Il y a plusieurs épaisseurs.
Et ensuite recouvrir avec des planches de bois. Là aussi, tu as le choix de l'épaisseur.
Le mieux aurait été des bandes de sagexe pour isoler mais impossible d'en trouver aux Philippines :(

Pour la clim il existe une sorte d'alternative comme ce Modèle qui fait du froid par eau et glace qui consomme peu d'énergie.

je vais essayer de suivre les conseils de "Makai"conçernant la pente du toit et pour la terrasse.

En effet ça protége bien et c'est la configuration actuelle de nôtre maison :)

Si tu prévois de drainer ton terrain à moindre coût, par exemple garde les sacs de ciment que tu vas utiliser, et demande aux gamins du coin de te récupérer des cailloux qui serviront de drainage. Je payais 10 pesos par sac que les gamins ramenait. Il était content et allaient dépenser leurs argents au sari sari :)

Bonjour "Aldo" et merci pour les conseils.
Peux tu m'expliquer plus précisément et techniquement comment installer la toile isolante et les planches?
Ainsi que l'épaisseur de la toile et des planches en question??
Désolé de toutes ces questions mais je n'ai jamais travaillé dans le batiment.....et vu que les "maçons" que j'ai rencontré ne me répondent que par un haussement des sourcils....
la communication est assez limitée. :thanks:

Peux tu m'expliquer plus précisément et techniquement comment installer la toile isolante et les planches?

ouf pas vraiment car se sont les ouvriers qui ont fait le boulot.

Ce que je peux te dire, c'est que j'ai acheté un rouleau de 10 mètres de toile isolante et le plus épais possible qu'il existe pour bien protéger de la chaleur.

Il ont découpé des longueurs qu'ils ont par la suite fixé sous le toit métallique et entre les charpentes en bois de la toiture puis refermé avec des planches de bois.
Pour les planches de bois tu as aussi le choix de l'épaisseur.

Ce que je faisais, c'est que j'accompgnais toujours un ouvrier avec moi pour l'achat du matériel, car il s'avait les quantités qu'il fallait acheter.
Pour le choix et la qualité du matériel, là c'est moi qui décidait, et selon le prix aussi.

Désolé de toutes ces questions mais je n'ai jamais travaillé dans le batiment

Si ça te rassure moi non plus.
J'ai construit la maison avec un plan dans ma tête.

Il a fallut bien réfléchir et y aller par étape.
Mais au final le résultat est pas mal, et quel plaisir d'avoir ça maison comme on l'aime  :one

En principe, tu pose l'isolant (toile ou mieux, si ça existe aux Phils, une feuille d'alu épais, vendue en rouleaux) sur la charpente et tu fixes les toles par dessus. Pour renforcer la protection thermique et pour l'esthétique, si tu ne prévois pas de faux plafond ni de combles, tu poses sous la charpente des planches de bois d'au minimum un centimètre d'épaisseur. Ca sera aussi moins bruyant, quand il pleut fort sur les toles. C'est ce qu'on appelle un "plafond rampant"; ça donne du volume à la maison et minimise la sensation d'étouffement et d'écrasement d'un faux plafond, pour une petite maison. N'oublies pas les ouvertures en pignons pour l'aération du haut de ta toiture où l'air chaud s'accumulera sans issue sinon

Merci "Makai" pour ces précisions , c'est clair maintenant dans ma tete....donc simplement clouer la "toile" sur les poutres (par le dessus) et ensuite fixer les toles directement dessus.
Effectivement , je ne prévois pas de faux plafond...et laisserait les ouvertures sur le coté.
un conseil de + pour l'isolation thermique ? Choix des fenetres? J'ai rien contre les chiens mais ceux des voisins se sont mis d'accord pour aboyer en cœur uniquement au moment ou je dors... :dumbom:

Pour les fenêtres, soit par exemple les lattes horizontales, ou fenêtre coulissante avec moustiquaire coulissante, avec l'option verre fumée ou pas :)

Je rejoins Aldo pour l'option fenêtres coulissantes équipées de moustiquaires fixes. Tu pourras dormir au courant d'air (à condition que Madame Filipina n'ait pas la trouille!) sans être embêté par les "lamok" (moustiques). En revanche, comme protection contre les aboiements de chiens et chant nocturne des coqs de combat, c'est nul!
Pour réellement s'isoler du bruit, l'idéal, c'est d'avoir une maison étanche, avec doubles vitrages (introuvables aux Philippines) ou vitrages épais et clim. A Manille, je vis en pleine ville; le potain de la rue est infernal fenêtres ouvertes; mais quand on ferme tout et qu'on allume la clim, c'est délicieusement silencieux.
Dernier truc: sur tes fenêtres exposées au soleil (j'espère que tu n'en auras pas trop!) pose des films "solar" réfléchissants, habituellement utilisés pour les vitres de voiture. C'est facile à poser avec de l'eau savonneuse et c'est amovible. Super efficace contre la surchauffe et en plus, pas besoin de rideaux, on ne voit pas l'intérieur de la maison depuis l'extérieur.

bonjour ,,,j ai fait une maison au milieu des rizieres ,,,,construite sur 58pilotis beton armes et a 90 CMSdu sol ,,240metres carres ,le ferraillage a ete un cout tres important ,une terrasse de 3m de largeur entoure la moitie de la maison ,,,le toit a un debords de 1metre de la terrasse ,,des laiteaux entourent la construction et 2sont en travers du salon sejour ,,pour resistance aux tremblements de terre ,,les plafonds sont a 3metre de hauteur pour la circulation de l air ,,,en ce qui concerne l eau ,,puit et tank de pression ,,pas de facture d eau ,,inconvenient pas d eau coupure de courant ,,on se remet en manuel ,,ouvriers 400 le chef et 300les helpers  ,,,avec des fans ds les chambres et salon c est suffisant ,,,voila voila

Hello,

Je suis entrain de preparer les plans pour les deux maisons de ma ferme a Bataan.

Ayant un peu bourlingue, je rejoins Makai en ce qui concerne la varangue, ideale pour nos climats. Sa largeur depend, bien entendu, de la hauteur des murs de ta maison, plus ils sont hauts, plus la varangue doit etre large... J'ai mitige ma varangue avec une toiture de ferme australienne de l'outback, toit assez pentu avec un debord a angle casse qui couvre la varangue. Toute la toiture, varangue y comprise, sera isolee avec du "woolrock" (laine de pierre) que l'on trouve assez facilement aux Philippines. D'accord, ca augmente un peu le budget, mais si on compte l'economie faite pour rafraichir la maison... La charpente  sera en acier profile, pas vraiment cher et plus solide que le bois, et ca regle le probleme des termites. Mon faux-plafond n'en sera pas vraiment un... Il sera constitue de lames de PVC non jointes, avec 2-3 millimetres d'espacement, ce qui permettra a l'air de circuler. Des vantaux horizontaux faisant le tour de la maison entre les murs porteurs et la toiture, permettant d'evacuer la chaleur (le chaud monte et le froid descend...). Je dois preciser que la maison principale n'aura qu'un strict minimum de murs interieurs. Seule la salle d'eau et la chambre d'ami seront "isoles".  J'envisage aussi de fermer en partie ma varangue, avec au sol une balustrade, surmontee de vantaux de bois a lamelles, en tout cas sur les cotes exposes au soleil. La varangue est aussi une piece a vivre, et il est agreable d'y faire une sieste, ou y partager un barbeuque, a l'ombre...

J'avais pense a faire un vide sanitaire sous la dalle, mais vu les dimensions de la maison principale (14 x 14 m... La maison elle-meme fera 10x10, mais la varangue de 2 m de large tout autour augmente donc la dalle porteuse...), je reflechis peut-etre a faire plutot des pilotis. Comme nous construisons l'annee prochaine, j'ai encore le temps de m'adapter.

Je rejoins encore Makai sur l'importance que tous les ancrages de ta maison soient fait correctement, ou tu risques de serieux desagrements.

Maintenant, et au risque de faire hurler certains, tu vas avoir le probleme de la main-d'oeuvre locale... Tout d'abord, je te conseille d'envisager en premier lieu, un local solide et ferme (garage, container...) ou tu pourras entreposer tes materiaux "precieux", plomberie, sanitaires, etc. Cela t'evitera les "disparitions"... Ensuite, ta presence va etre necessaire en permanence sur ton chantier, et meme la, tu vas devoir te battre... Les ouvriers ici nous prennent pour des lunatiques, des qu'il s'agit de suivre nos instructions... Ils travaillent comme leurs peres ou aines leur ont appris, et tu peux te tuer a leur repeter qu'une vis, ca se visse, ils continueront a taper dessus a coups de marteau avec un grand sourire... De meme pour le beton... Si tu veux des dalles en beton arme et vibre, tu trouves facilement des vibreuses pas tres cher (5 a 6'000 peso), mais comme les macons ici ne font jamais du beton vibre, faudra que tu t'y colles... Leur expliquer qu'une dalle doit etre arrosee tous les jours et etre protegee par des baches ? Car le sechage fait toute la difference en ce qui concerne sa solidite. Si tu ne le fais pas toi-meme, ils "oublieront"... Et ta dalle sera aussi solide que du papier mache...

Perso, j'ai aussi opte pour une tuyauterie externe en ce qui concerne l'eau et l'electricite. Ce que j'entends par la, et que toutes les conduites pvc pour l'electricite seront dissimulees dans des caches PVC, fixes sur les murs (leur epaisseur sera aisement  disimulee par le cloisonnage des murs) depuis le haut. Les conduites d'eau, elles utiliseront le meme systeme, mais depuis le bas des murs. Ainsi, si un probleme se pose (et ici, il y a TOUJOURS des problemes), je n'aurai pas a peter un mur pour reparer. La seuloe chose qui passera a travers la dalle sera donc l'evacuation des eaux usees. Il te faudra veiller a leur diametre et a leur inclinaison... Ici, ils utilisent un diametre si petit et une inclinaison souvent si faible , que les "bouchages de chiottes" sont frequents... (un truc tout con ? lors de la pose des tuyauteries sanitaires, laisse tomber une balle de tennis dedans... Le diametre est le bon, et si la balle ne tombe pas a la fin, c'est que l'installation est "merdee" !)

Pense a separer les eaux d'evier en les faisant transiter par un bac de recuperation des graisses, avant d'aller a un puits perdu (ou finiront aussi les eaux de lavage). Evite d'avoir tout qui finit (eaux d'evier et eaux de douche) dans ta fosse septique, car la graisse et les produits de lavage tueront les bacteries, necessaire a la digestion des excrements.

Pour l'eau, notre terrain n'ayant pas acces a l'eau de ville (et vu sa qualite c'est tant mieux...) nous avons un puisatier qui va nous faire un puits de 40 metres de profond. Pour la remontee d'eau, puis la distribution dans les maisons, j'ai opte pour des pompes Speroni (une pompe extractrice et un Speronipak pour la distribution en pression constante).  Une citerne de 1'000 litres sera installee a proximite, sur le toit du garage, pour eviter la mise a contribution constante des pompes. De plus les systemes de pompage et de filtration (3 filtres et lampe UV) seront proteges a l'interieur du garage, de cette facon nous aurons l'eau potable dans les deux maisons. Sur le toit de la maison principale, nous installerons un chauffe-eau solaire qui nous fournira l'eau chaude necessaire.

Beaucoup de réponse dont certaines sont de bons conseils mais, il me semble, qu'il y manque un peu de rigueur.
Laissez moi donc un peu de place pour y ajouter quelques commentaires.
En 10 ans et après avoir construit 3 maisons aux Philippines, j'ai accumulé quelques expériences qui devraient vous être utile.
Tout d'abord, sachez que, comme en France, vous devez déposer un permis de construire avant de commencer les travaux. Ce permis devra présenter les plans de la maison (blue print) et être signé par un architecte ou, au minimum, par un ingénieur civil. C'est sur les bases de ce dossier que vous serez taxé, vous avez donc intérêt de ne pas présenter un projet luxueux. Par contre, sachez que, par la suite, chaque évolution de votre maison devra, elles aussi, faire lieu d'un permis de construire. Sachez également que l'utilisation du bois est réglementé et qu'il vous faudra un permis pour abattre un arbre et que vous devrez être en mesure de prouver que le bois utilisé ne vient pas de coupes illégales. Je sais que certains d'entre nous vous dirons qu'ils ne sont jamais passé par ces fourches caudines mais n'oubliez pas que vous êtes un "foreigner" et que la jalousie excite de nombreuses convoitises.
Vous prévoyez de construire votre maison sur une ancienne rizière. Vous allez donc construire en terrain humide donc sol meuble et nid à moustiques. Je vous conseillerai de construire sur plots de béton 40x40 (soit 4 x 3 steelbar #16) profondément enfoncés (environ 2m) en ayant soin de les faire reposer sur une large semelle de béton armé 100 x 100 X 30. Considérez qu'un maillage de 2m entre plots sera suffisant pour supporter une maison de plein pieds. Les plots devront être reliés entre eux par une ceinture en béton armé de 40 x 30 avec des steelbars de 12.  Plus votre maison sera surélevée par rapport au sol, moins vous subirez les nuisances environnementales. Une hauteur d'environ 1m me semble un minimum, 1,50m me semble plus raisonnable.
Les bâtiments aux Philippines sont construits sur la base de piliers ou poteaux et de poutres en béton, les murs de parpaings ne sont donc pas porteur. On trouve des parpaing (40 x 20cm) de 4" (10cm) à réserver pour les cloisons intérieures et de 5" (13cm) ou 6"(15cm) pour les murs extérieurs. Les piliers et poutres sont en général de dimension 20 x 20 (pour un maison de plein pied) réalisé par coffrage de béton armés de steelbars. de 12 et chainées par des steelbars de 10 (plus faciles à plier). La mauvaise qualité du parpaing oblige de les remplir de béton et de relier les steelbars verticales (1 par parpaing) avec des steelbars horizontales (1 tout les deux parpaings donc tout les 40cm)
De toute façon, vous devrez avoir confiance en vos ouvriers dont le principal sera votre chef de chantier (foreman). Un des plus gros problèmes qui va se poser à vous est la communication. Vous devrez savoir jongler avec le système métrique, les feets et les inches, apprendre les termes anglais utilisés dans la construction en n'oubliant jamais que le philippin utilise un anglais approximatif parfois fort éloigné de la langue de Shakespeare. Vous devrez avant tout comprendre que l'on engueule jamais un philippin sous peine de vous retrouver seul avec votre chantier, que vous allez gaspiller votre temps, votre patience et votre salive a expliquer comment faire alors qu'ils reprendront leur méthodes ancestrales dès que vous aurez le dos tourné. Par exemple, j'avais ramené de France différents niveaux laser, convaincu qu'ils seraient indispensables durant la construction. Je peux vous les proposer d'occasion car mes ouvriers ont toujours préféré l'usage du tuyau rempli d'eau pour relever les niveaux. De même vous serez surpris qu'ils préfèrent utiliser un simple clou à béton enfilé dans un tuyau de pvc pour effectuer les saignées ou les piquetages. Si vous n'employez pas une entreprise de construction, ce sera à vous de fournir les outils. Si ils sont précautionneux avec les leurs, ils n'auront que peu d'attention pour les vôtres. Donc, si vous ne voulez pas qu'une grande partie du temps de travail soit consacrée à la recherche ou à la réparations de vos outils, vous devrez être, tout les jours, présent à la fin de la journée afin de contrôler le nettoyage et la mise sous clef de ces précieux instruments de travail.
Un journée d'ouvrier commence en général à 7h. et se termine à 16h. Elle est entrecoupée par une pause d'une demie heure vers 10h et d'une pause déjeuner d'une heure vers 12h. Une semaine de travail c'est 6 jours (lundi au samedi). La paye c'est à chaque fin de semaine (attention aux avances demandées qui réduisent fortement leur paye hebdomadaire, les poussant à rechercher un autre chantier tout en oubliant qu'ils vous doivent de l'argent). Un ouvrier qualifié ne travaille jamais seul, il a toujours besoin de 1 ou 2 assistants (helpers) qui sont à sa totale disposition. Dans bien des cas il s'agit de leurs fils ou des jeunes de leur famille proche. Vous allez rapidement comprendre que si les salaires de base sont beaucoup moins élevé qu'en France (par jour, environ 450P pour une ouvrier qualifié et 300p pour un helper) l'inefficacité, le téléphone portable, les travaux à faible valeur ajoutée( redresser des clous par exemple), les problèmes d'approvisionnement en matériaux, les absences inexpliquées et inexplicables, ... vont faire que votre coût de main d’œuvre ne sera pas fort éloigné des coûts rencontrés dans nos provinces françaises (1 maçon + 2 helpers = 1.050 pesos par jour soit 17€ -taux d'efficacité 50% => 34€ soit 884€ par mois).
Quelques chiffres pour affiner votre budget :
1 m" de sable 550 pesos
1 m3 de gravier 700 pesos
Steelbar # 12 (long 4,5m) 195 pesos
Steelbar # 10 135 pesos)
Parpaing #|15 pesos
Parpaing # 4 11 pesos
Ciment (sac de 40kg) 240 pesos

vous devez déposer un permis de construire avant de commencer les travaux. Ce permis devra présenter les plans de la maison (blue print) et être signé par un architecte ou, au minimum, par un ingénieur civil. C'est sur les bases de ce dossier que vous serez taxé, vous avez donc intérêt de ne pas présenter un projet luxueux. Par contre, sachez que, par la suite, chaque évolution de votre maison devra, elles aussi, faire lieu d'un permis de construire.

Il semblerai que d'une province à l'autre, les formalités ne soient pas vraiment identique.

Quand nous avons construit la maison à Cebu j'avais un plan de la maison dans ma tête.
Nous avons fait la demande du permis de construction (à City Hall)  en cous de route et avons payé 10000 pesos. Nous avons réussie à négocier un permis de construire pas trop chère.
Nous avons payé une seul fois le permis de construire pendant toute la durée des travaux.

Pour les ouvriers, Toujours être derrière eux, sinon ils travail mal.
Certains ouvriers picole pendant leur temps de travail... Alors j'ai trouvé une parade.
J'avais dis  mes ouvriers, chaques jours que vous travailler bien, je vous paye à boire après le travail, et pour autant que vous ne buviez pas sur vos heurs de travail.
Ca bien fonctionné et ils ont joué le jeux :)

Pour le reste Didier à bien expliqué  :top:

C';est vrai.

Notre terrain est un terrain gouvernemental (DNAR), et en zone "forestiere".

Aucun besoin de permis de construire. le Barangay Captain nous a delivre d'office tous les permis (maisons, cloturage, route, puits, poteaux d'electricite le long de la route) en meme temps que le "Right" du lot (les terrains gouvernementaux n'ont pas de "titres" a proprement parler. Dans un premier temps, le beneficiaire recoit un "Right" ou "Droit", delivre par le DNAR et le Barangay Captain. Apres un certain nombre d'annees, ce "Droit" devient un "titre").

Nous ne payerons un impot que lorsque une maison sera finie.

Je ne saurais trop vous sensibiliser sur le fait qu'un expat se doit, pour sa tranquillité, être très respectueux des lois du pays où il est hébergé. Ce que le Pinoy se permet, l'Etranger doit se l'interdire sous peine de grosses déconvenues.
Je ne trahirai pas un secret de polichinelle en insinuant ici que les Barangay sont, dans leur grande majorité, des filous avides de bakchich en échange d'entorses au règlements. Le problème c'est qu'un Barangay est un élu et qu'à chaque élection le nouveau aimerait prendre sa part de gâteau. Ce qui vous a été permis un jour peut très bien vous êtes reproché un peu plus tard.

Le code de la construction existe, même si il n'est que partiellement appliqué dans certaines Provinces (http://www.dpwh.gov.ph/dpwh/sites/defau … %29%20.pdf)
A sa lecture vous découvrirez le chapitre 3 consacré au permis de construire.

Je ne recommande pas la solution proposée par Aldo. Je préconise d'adopter une attitude pinoy ; les règles bien fixées à l'avance (pas d'alcool, pas de téléphone en dehors des pauses, pas d'avances de salaire). Faire copain avec ses ouvriers présente le risque de ne plus savoir ou pouvoir arrêter les abus. Peu d'ouvriers du bâtiment sont en fin de compte autonomes, ils ont besoin d'un patron qui les surveille par le simple fait de sa présence mais également que l'on contrôle le respect des plans et la qualités des alignements horizontaux et verticaux. Personnellement, je suis sur le chantier avec un exemplaire des plans, mon mètre ruban, mon niveau à bulle et une grande équerre de charpentier. Comme ils savent que je vais contrôler, ils contrôlent eux même avant et nous échangeons des sourires de connivence. Si je constate une erreur, je ne gueule pas mais j'explique un peu comme un instituteur qui explique à son élève où est la faute. Maintenant chacun adapte son management à son tempérament et en fonction des équipes présentes sur le chantier

Je ne recommande pas la solution proposée par Aldo. Je préconise d'adopter une attitude pinoy ; les règles bien fixées à l'avance (pas d'alcool, pas de téléphone en dehors des pauses, pas d'avances de salaire).

Didier,

Adopter une attiitude Pinoy c'est justement que les ouvriers boivent de l'alcool après leur travail et pas pendant :)

Pour les avances de salaire, chacun fait comme il veut, mais je pense qu'accorder des avances de salaire une fois par semaine fait partie de l'attitude pinoy.

Maintenant je respecte ton choix, ce qui est important avant tout c'est d'avoir une bonne communication avec ces ouvriers.

Merci à Aldo, Patrick  ,Didier  ,Makai et d'autres de m'aider et d'avoir éclairci de nombreux points pour mon projet.
J'ai relu plusieurs fois certains messages afin de finaliser mon choix et d'essayer de trouver le meilleur compromis....en tenant compte de mon budget principalement.
En regardant les maisons récentes dans le barangay (proprios pinoy) et après avoir vu travailler les maçons ....je suis allé discuter avec certains pour tater le terrain et la réponse que j'ai le plus souvent obtenu était "un haussement des sourcils"ou alors "ok ok no problem" ou encore ils souriaient ou riaient entre eux de mes "questions techniques".
En clair, ils ne savent faire qu'un modèle de maison (je parle des maçons que j'ai rencontré) et que ça va etre très compliqué et prise de tete pour la construction...mais je suis préparé et je serais présent tous les jours sur le chantier.
Je suis d'accord également qu'il ne faut pas faire trop"copain copain" avec les ouvriers meme s'il faut respecter (ou faire avec) leur façon d'etre.....donc pas d'alcool sur le chantier mais une avance sur salaire  dans la semaine ne me dérange pas.....mais on verra a l'usage et je m'adapterais en fonction des comportements.
Concernant le permis de construire , après m'etre renseigné , je n'ai besoin  que du "permis "délivré par le barangay dixit le captain mais  j'irais me renseigner au city hall.
DIDIER : Merci de m'avoir donné un ordre de prix pour les matériaux , ça me donne une base de comparaison.
Pour le salaire que vous indiquez , c'est exactement ce qu'ils demandent : 450 pour l'ouvrier qualifié et 300 pour les helpers.
Pour les hollowblocks ,je pense utiliser les 15cm pour les murs extérieurs et ceux de 10 cm pour les cloisons intérieures...
PATRICK : Concernant la plomberie et l'electricité ,je vais tenir compte de tes conseils  et faire au mieux (diamètre des tuyaux et inclinaison )pour éviter certains désagréments (toilettes bouchées par ex...)car comme vous le dites "des problèmes il y en a TOUJOURS ici..) .
Je ne connaissais pas la laine de pierre "woolrock" , je vais me renseigner pour le prix.
La dimension de la maison sera de 10mx8m...pas trop le choix par rapport au terrain.
Hauteur sous plafond de 2,50m...pas de faux plafond.
Le montant des impots est calculé en fonction de la dimension , l'emplacement etc....comme en France ? Avez vous une fourchette de prix pour l'impot?
J'ai encore un peu de temps devant moi avant de commençer le chantier et j'aurais bien sur d'autres questions...
merci encore à tous ceux qui prennent le temps de renseigner sur ce forum.
Bonne journée.

Un foreman est très strict avec ses ouvriers. et les ouvriers savent que si ils ont du boulot c'est grâce à lui.
Le salaire est payé hebdomadairement, c'est à dire le samedi à 4PM. Dans le courant de la semaine il n'y a aucune possibilité d'avance car il sait très bien qu'un ouvrier qui a reçu son salaire va immédiatement le dépenser pour se souler au Tanduay.
Une attitude trop permissive ne donne pas de bon résultat car elle n'est pas comprise. Ils jugent que le foreigner est spécial et qu'il est très riche. Ce qui entraine des quiproquos.

J'ai lu plein d idee ou de different materiaux mais auriez vous des photos pour vos explications ???

Je pense au bon exemple de charpente tenu au pilier si je dis pas de betise ?
A propos de votre toit qui a un angle ou qui....rien compris des photos par hasard ??
Merci

La charpente est fixée aux piliers par les steelbars de celui-ci. On laisse dépasser les steelbars puis on les tord autour des éléments de charpente puis on les cloute avec des clous de 4

N'oublie pas ce que je t'ai explique pour le sechage des dalles et des pilers... Ici, c'est rare qu'ils respectent le temps de sechage. Une dalle normalement mets une semaine au moins pour secher. Elle doit imperativement etre arrosee tous les matins et totalement recouverte d'une bache plastique qui retiendra une legere humidite. Si l'exterieur de ta dalle seche plus vite que le centre, les tensions ruineront la solidite et, a terme, provoqueront des fissures. De plus, plus le beton mets de temps a secher, plus il est dur. Fais aussi attention que le sable utilise ne vient pas d'une carriere saumatre ou salee. Si il y a du sel dans le sable, ton beton se desintegrera au bout de quelques annees... Souvent les gens ici vont au moins cher, car ils ne construisent pas pour la duree, ne fais pas cette erreur !

Pour l'isolation du toit, le produit le plus courant aux Philippines ce sont les rouleaux de mousse et feuille d'aluminium (foam roofing insulation). Généralement ce sont des rouleaux de 1m x 50m et plusieurs épaisseurs sont disponibles (de 5mm c'est à dire trop fin pour un bon résultat à 50mm c'est à dire parfait pour une chambre froide).
La remarque de Patrick est à prendre au sérieux. Les maçons philippins ne respectent jamais les temps de séchage naturel du béton. Je pense qu'ils souhaitent économiser sur les coffrages contre-plaqués en les réutilisant pour couler les autres piliers.
Dans l'organisation du chantier, vous devez prendre en compte ce temps de prise en coffrage (comptez 7 jours avant décoffrage puis 15 jours de plus avant l'ajout d'une dalle ou de nouveaux piliers pour un  étage supérieur par exemple). Cette organisation est importante car il est toujours risqué de laisser partir son équipe en pensant la retrouver dans 2 semaines

Merci pour les informations.

Votre discussion est excellente et precise !!!! merci beaucoup

Aldomariano :

Si vous construisez sur une ancienne rizière prévoir une bonne couche de drainage.

Je reviens sur le sujet, car il y a pas mal de maison à côté de chez nous qui se construit en ce moment.

Cette maison a particulièrement attiré mon intention; Je vous laisse deviner
https://zupimages.net/up/18/02/p9v9.jpg
https://zupimages.net/up/18/02/nfjz.jpg
https://zupimages.net/up/18/02/xauz.jpg

Bonjour
Je vois que tous les conseils précédents sur le forum ont été respectés
En plus il auraient pu faire le tri sélectif 😜

Bravo pour les conseils des uns et des autres qui sont souvent très judicieux.
Je suis architecte en France et j'ai un projet de construction aussi à Cebu. Dans un premier temps j'avais pensé mandater un confrère Philippin pour assurer le suivi de mon chantier. Après avoir écouté mes amis, je me suis ravisé et je ne bâtirai que lorsque je serais là-bas.
Comme partout la qualité d'une construction dépend beaucoup du budget dont vous disposez.
Avant de commencer renseignez vous bien, le reste est avant tout une question de bon sens. Après avoir visité quelques maisons et des chantiers, j'ai le sentiment qu'il y aurait beaucoup à faire.
Y a t'il parmi vous des personnes qui ont tenté d'importer des matériaux et équipements de France?

Après avoir écouté mes amis, je me suis ravisé et je ne bâtirai que lorsque je serais là-bas.

Oui, je pense c'est se qui a de mieux à faire.
Ca permet de voir vous-même sur place qu'es ce que vous voulez acheter comme type de matériaux.
Vous pouvez surveiller le chantier, mais aussi de bien expliquer aux ouvriers se que vous voullez.
Pour ma part c'est se que j'ai fais, et heureusement, car ça ma bien évité de mauvaises surprises :)

Nouvelle discussion