Close

Apprentissage de langue (bisayan, tagalog)

Preparant ma retraite tres prochaine aux Philippines, je possede un bon niveau en anglais (je reside et travaille au Royaume Uni depuis 12 ans), quelques bases en tagalog et je souhaiterais apprendre le bisayan ou cebuano, parle par la famille de ma moitie qui est originaire de Mindanao. Nous comptons nous installer a Dapitan City (Zamboanga del Norte sur Mindanao ou sa famille vit) ou, selon ma preference, a Dumaguete, Negros Oriental, avec un petit bras de mer nous separant de sa famille.
Je me suis attele depuis 5 ans a l'aprentissage du tagalog avec differentes methodes: Pimsleur tagalog pour l'oral, Rosetta Stone filipino pour l'ecrit et la grammaire. A petite dose en raison mon emploi du temps tres charge mais assez regulierement.. Je regarde aussi des films philippins en tagalog sous-titres en anglais. Apres pour la pratique, ce sera l'immersion, la TV en Tagalog, les sejours a Manila.
Je souhaite m'integrer au maximum en apprenant aussi la langue locale
Bob Martin suggere pour l'apprentissage du bisayan de prendre un professeur particulier Philippin, natif de l'une des 2 iles. Qu'en pensez-vous? Pouvez-vous me conseiller ? Maramig salamat.

Bonjour
Connaissant bien Dapitan et presque toute la presqu'île de Zamboanga del Norte ,Dipolog , Sindangan etc  Je me permets, pour ta sécurité, de te conseiller Dumaguete. .. pour habiter...ce n'est qu'un avis personnel 
Amitiés. Pat

Si tu vas habiter à Zamboanga, apprends aussi le Coran, ça peut servir...

Tout à fait  d'accord

Bonjour Franceyx,

Bel effort que cette aventure linguistique dans laquelle tu te lances et à laquelle je souscris pleinement puisque je suis convaincu que l'insertion dans un pays et une culture passe par l'apprentissage de la langue. Je suis d'ailleurs dans le même état d'esprit avec l'apprentissage du tagalog.

Il y a par contre une grosse difficulté aux Philippines, c'est qu'il n'y a pas, de facto, de langue nationale. Les Philippines sont un archipel d'îles innombrables avec près de 170 langues parlées. Il y a bien une langue officielle, le pilipino (officialisé en 1973 sous la présidence de Ferdinand Marcos) qui est fortement basé sur le tagalog avec forcément le poids politique et économique de la métropole de Manille. Mais le tagalog, qui est enseigné dans les écoles, n'est en fait qu'une langue secondaire pour bien des philippins qui ont conservé leur langue maternelle. L'unité linguistique est en fait quasi inexistante aux Philippines.

Sur ce vient s'ajouter l'influence des U.S. depuis plus d'un siècle qui a apporté l'américain (= l'anglais mal digéré). Cet forme d'anglais international s'est vite implantée car les philippins ont compris que cette langue leur permettait de migrer (le rêve de beaucoup de Philippins), d'importer à moindre frais la culture occidentale/US et de dialoguer avec le monde (centres d'appels, sous-traitance pour l'étranger). C'est pourquoi le tagalog disparaît de l'enseignement supérieur qui est réalisé en anglais et qu'apparaît ce monstre hybride qu'est le taglish, mot-valise qu'aurait adoré Lewis Carroll et qui fusionne tagalog et english selon une logique chaotique propre au locuteur. Cela me surprend toujours à la TV d'entendre le charabia (ou amphigouri au choix) des présentateurs, journalistes ou hommes politiques qui sont capables de discourir en tagalog en substituant des mots ou des passages en anglais. Voire, de manière officielle, de discourir entièrement en anglais, comme si ce mode de communication était au final plus efficace que d'utiliser la langue officielle.

Il n'y a donc pas de véritable cohérence linguistique aux Philippines (ce qui pourrait d'ailleurs conduire à une intéressante analyse sociologique et politique hors de notre sujet) et il assez difficile, de ce fait, d'identifier LA langue qu'il convient d'apprendre pour communiquer avec sa nouvelle "famille" philippine...

Personnellement, j'ai adopté une approche très pragmatique : j'apprends en situation la forme de tagalog parlée par mon épouse (originaire de la région de Bulacan), dont la grammaire est sensiblement différente de celle des livres et pour laquelle aucun académicien philippin (si tant est que ce genre d'animal existe) ne viendra m'en tenir rigueur. Cela me suffit à communiquer dans la région large de Manille. Pour les déplacements dans les autres îles, il me reste l'anglais qui passe très bien pour la communication courante (le sourire et l'usage des signes de la main et des lèvres étant un complément indispensable! ;-) )

Merci Pat,

Je connais bien Dapitan City, y ayant ete 4 fois un mois au cours de vacances. Ma belle famille y est originaire et y vit. A Dumaguete il ya beaucoup d'expatries, principalement retraites. Le gros avantage est aussi pour les soins medicaux, il y a un bon hopital a Slimane University. Je n'ai aucun problemes de sante a bientot 64 ans mais il faut aussi penser au futur lorsqu'on s'etabli quelquepart.  C'est une ville assez grande mais neanmoins paisible, fort traffic aux heures de pointe. Un forum interessant sur le net (en anglais).
Il y a aussi un ferry rapide (speedboat) qui fait la navette chaque jour entre Dumaguete et Dapitan, lorsque les conditions meteo sont favorables ce qui est le cas la plupart du temps. Aussi accessible pour Siquijor, Cebu et Bohol.

@Bisonravi, ce que tu dis est un classique des pays anciennement colonises, pas typiquement Philippines: l'ambiguite par rapport a la langue du colonisateur (hier s'etait la journee de la francophonie :-) ). Ils n'ont pas garde l'anglais en pensant aux call centers ! Le tagalog, comme langue nationale (sous le nom ambigu de Pilipino) date de 1939 mais doit faire face a des resistances tenaces d'autres groupes comme le Cebuano et l'ilocano. Le tagalog est la langue d'enseignement a l'universite pour les etudes litteraires et sciences humaines. Le tagalog etait obligatoire pour les 2 premieres annees d'universite en tant que matiere a part entiere. Mais depuis qu'il y a 2 annees de plus au lycee (K-12), les cours de tagalog ne seront plus obligatoires pour les matieres scientifiques, techniques, business etc. d'ou un mecontentement des enseignants de tagalog qui travaillaient a l'universite et qui ont du soit se reconvertir soit enseigner au lycee.
Quant au taglish, c'est un classique dans les grandes metropoles urbaines ou des langues creoles se developpent au contact du multilinguisme.
Les Philippins ont peur de parler anglais, ils ont comme ils dissent, "nose bleed !" (le nez saigne sous la tension du stress). En leur donnant quelques bieres ou Emperador ils oublieront leurs hesitations. Il vaut mieux apprendre, a mon avis, le tagalog car tout le monde l'a appris a l'ecole depuis les Batanes jusqu'a Jolo et ils vous comprendront.

geolefrench :

@Bisonravi, ce que tu dis est un classique des pays anciennement colonises, pas typiquement Philippines: l'ambiguite par rapport a la langue du colonisateur (hier s'etait la journee de la francophonie :-) ). Ils n'ont pas garde l'anglais en pensant aux call centers ! Le tagalog, comme langue nationale (sous le nom ambigu de Pilipino) date de 1939 mais doit faire face a des resistances tenaces d'autres groupes comme le Cebuano et l'ilocano. [...]

Je suis plus circonspect en ce qui concerne l’influence linguistique de la colonisation espagnole des Philippines. Après 3 siècles et demi de colonisation, la langue espagnole n'a finalement laissé que du vocabulaire de concepts occidentaux importés à l'époque et la façon de compter les heures (autre concept étranger d'ailleurs!), mais n'est pas devenu la source d'une langue officielle comme en Amérique du Sud par exemple. Les Philippins ont conservé leur multilinguisme au fil des siècles et je ne perçois vraiment pas la trace d'une quelconque persistance de la langue espagnole (en comparaison avec d'autres pays colonisés qui ont soit conservé la langue du pays colonisateur, soit l'ont intégrée dans leur culture nationale après leur autonomie).

Par contre, aujourd'hui, il est clair que le pays n'a pas d'unité linguistique et que le filipino, même fortement fondé sur le tagalog, ne s'est pas imposé (ou n'a pas été imposé !) comme langue nationale. Or le partage de la langue est fondamental pour créer la notion d'unité sociale d'un pays qui veut justifier son rôle d'état ou de nation. L'une des principales forces (dans tous les sens du terme) de la royauté française a justement été, après conquête des territoires, d'imposer le français comme langue officielle et de reléguer les langues utilisées auparavant (breton, basque, occitan, corse, béarnais, picard, alsacien, provençal, etc.) à des langues minoritaires ou vernaculaires, ce qui rejettent également dans l'ombre de l'histoire les cultures de ces communautés (l'histoire est toujours écrite par ses vainqueurs !).

L'unité linguistique d'un pays est toujours fortement corrélée à son unité politique. Il suffit de voir aujourd'hui les dissensions internes chez nos amis belges (entre Wallons et Flamands) ou les luttes culturelles des pays de l'ex-Yougoslavie qui veulent affirmer aujourd'hui que leur langue autrefois commune (le serbo-croate) n'a plus rien à voir avec celle de leurs voisins. Aujourd'hui, les velléités politiques de transformer les Philippines en fédération de régions (volonté affichée par le président Duterte) ne sont pas étrangères à cette partition linguistique qui freine de facto l'homogénéisation administrative du pays et son développement économique et aussi culturel.

En bref, tout cela pour dire que pour apprendre la langue locale de vos interlocuteurs aux Philippines, il n'y a pas mieux que l'immersion et la vie commune avec eux !

Ils ont rejete l'espagnol car ils ont ete trop meprise par eux,voire a etre traites en esclaves
Mais j'ai pas peur,plus patriotes qu'eux,il y a pas.Il ne reste que leurs noms,les noms des rues et certains plats qui ont garde l'empreinte iberique!
Je vous conseille de lire: Noli me tangere de Jose RIZAL.

Le colonisateur Espagnol ne voulait pas que les philippins apprennent l'espagnol et aillent a l'universite. A l'inverse le colonisateur Americain voulait que tous les enfants aillent a l'ecole et apprennent l'anglais. Les americains ont autorise l'utilisation de l'espagnol dans les domaines juridiques mais ailleurs dans l'administration c'etait l'anglais. De nos jours, la seule ecole qui enseigne l'espagnol en tant que matiere obligatoire est l'ecole de Poveda mais c'est une ecole pour les filles qui coute une fortune.

Makai :

Si tu vas habiter à Zamboanga, apprends aussi le Coran, ça peut servir...

salut
Vous pouvez en dire plus? Préciser le fond de votre pensée?

Avoir des notions d'Islam est capital pour vivre dans une région autonome musulmane où la question religieuse est cruciale.

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Philippines

Conseils pour bien choisir votre assurance santé aux Philippines.

Déménagement aux Philippines

Conseils pour préparer votre déménagement aux Philippines

Assurance voyage Philippines

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage aux Philippines