Immobilier - Prix terrain - Construction

Bonjour tout le monde,
Après enquête, sur internet on trouve des maisons à vendre sur Vung Tau, mais c'est principalement réservé aux étrangers avec des prix... étrangers (300'000 dollars min lol). Je ne suis pas pressé et aimerais me faire une idée du prix du m2 à Vung Tau et environs ainsi que du prix de l'immobilier.
J'ai pu voir des constructeurs qui faisaient des duplex à 25000 dollars. Je comprends que tout dépend de la qualité, du nombre de pièces etc.... Néanmoins, en moyenne pour un duplex neuf ou pas combien peut on compter, sachant que mon budget souhaité ne dépassera pas les 100'000 dollars, terrain inclus.
Si vous pouvez y apporter une réponse.... 1000 mercis d'avance
Bien à vous toutes et tous.

Bonjour,
Depuis quelques années, il existe une forte spéculation immobilière au Vietnam depuis que les Viet Kieu (les Vietnamiens expatriés et de nationalités étrangères) peuvent retrouver leur nationalité et depuis que les lois autorisent les étrangers à investir (dans des programme spéciaux : à ce stade, un étranger peut acheter un bien de type appartement mais pas un terrain).
Depuis combien de temps vivez-vous au VN ?
Personnellement, je me partage entre la France et le Vietnam pour mon métier (avec mon épouse franco-viet) et on n'arrive pas à se décider à acheter car en fin de compte, on ne sait pas ce qu'on achète ici.
Qu'est- ce que ça vaut réellement et quand tout ça va se casser la figure ? Car au rythme où ça va, la bulle immobilière va péter un jour prochain.
De plus, en l'état actuel des lois, nos enfants français (donc étrangers), ne pourraient pas forcément hériter et, malgré les nouvelles rassurantes reçues par l'Ambassade du VN à Paris, c'est quand même les Comités Populaires locaux qui font la loi et qui auront le dernier mot ...
(Et je n'aborde pas ici le risque supplémentaire de passer par un prête-nom car nous ne sommes pas concernés ...)
Du coup, on reste locataire et on observe ;-)
Cdlt

Je trouve BichetPat que votre décision est très sage.
entièrement d'accord.

Merci de vos réponses, mais je dois préciser... J'en ai encore pour quelques années à Genève, donc l'achat n'est pas pour aujourd'hui. Mon amie et moi cela fait sept ans que ns sommes ensembles. Sa famille est très à l'aise à HCMC et possède déjà plusieurs maisons.  Ma relation avec eux presque fusionnelle, je les adore. C'est mes frangins. N'ayant pas d'enfants (ni elle ni moi) la maison serait au nom de mon beau-frère préféré et c'est lui qui se chargera de l'achat et des papiers. Il en serait propriétaire, perso j'investirai qu'une partie dans cet achat. Néanmoins cela me permettrait de savoir quel type d'architecture je pourrais concevoir. Mon amie adorant le jardinage, cela me permettrais d'envisager également une surface pour cette activité. Bien entendu je comprends que le prix du m2 en plein quartier de Vung Tau, et le prix du m2 campagne et environs de Vung Tau n'est pas le même.
Nous sommes plus intéressés par la campagne environnante que VT centre qui est plutôt bondé.
Petit exemple pour la spéculation 210 m2 sur 3 étages, 150000 dollars de très bonne qualité (je m'y connais), flambant neuf au centre de Saigon. C'est le prix "cassé" qu'a eu mon beau-frère. Le constructeur n'arrivant pas à vendre son bien à un prix supérieur.
Je serai à Vung Tau et ses environs en décembre pour explorer le coin et nous aider à nous faire une idée, au moins de l'endroit.
Merci à Vous et excellente journée à toutes et tous

Bonjour,
Donc, vous passerez par un prête-nom en qui vous avez toute confiance.
Posez-vous encore quelques questions :
- vous ne figurerez sur aucun document (titre de propriété)
- avez-vous l'intention de vous marier et quid en cas de divorce ?
- quid des droits de vos éventuels descendants, notamment si vous n'êtes pas marié ?
- en cas d'embrouille, sachez que le droit viet ne vous fera pas de cadeau (même en vous ruinant avez les "meilleurs" avocats locaux). Par défaut, c'est toujours le local qui a raison sur l'étranger.
CQFD
Cdlt

Concrêtement vous faites un don à votre beau-frère et n'aurez jamais aucun droit légal sur cette propriété, car vous êtes étranger. Surtout en ce qui concerne un terrain, un étranger ne peut pas en posséder, même la plupart des vietnamiens n'en ont en réalité pas vraiment la propriété dans un pays communiste, les papiers ne valent pas grand chose, le jour où un vietnamien bien placé veut prendre votre bien, il le prend.
Ne *rien* investir au Vietnam. *Aucun* étranger n'est reparti avec plus d'argent qu'il n'y est entré. Les success stories sont des farces "untel gère un restaurant depuis deux ans, etc, en réalité avec sa retraite et ses économies, ne fait pas de bénéfices, et le jour de la revente il perd tout car ce n'était pas à son nom". Même Big C et Metro ont perdu pas mal de plumes.

Je vois que la sagesse et la prudence l'emporte sur ce post.
Dans notre cas, mon épouse et moi (elle Viet Kieu franco-viet avec les 2 passeports, moi français) qui travaillons au Vietnam et en France, nous nous contentons depuis 2007 d'être locataire, et de "profiter des avantages" du Vietnam qui nous laisse à peu près tranquille pour le business.
Mais nous évitons d'investir dans quoi que se soit, même si nous avons été plusieurs fois sollicité par des relations d'affaires et de "confiance" et que n'avons pas besoin de prête nom.
Dans notre cas, personne n'est en mesure de nous assurer si nos enfants nés français et vivant en France pourraient hériter du patrimoine investit ici par leur mère Franco-Viet (en admettant qu'il vaut encore quelque chose dans quelques années ...)
Le Vietnam est à cette date au "milieu du guet" : càd qu'il est encore trop communiste et corrompu tout en "caressant" les investisseurs viet kieu et étrangers.
De fait, les lois sont compliquées, interprétées différemment selon la région où vous êtes (Ah !! les Comités Populaires tout puissants ...) . Elles évoluent très lentement car au niveau du PC central, 2 tendances s'affrontent : les libéraux et les conservateurs.
C'est hors sujet mais je ne vous dis pas le "bordel" pour rapatrier en France de l'argent légalement gagner au Vietnam ... Un vrai casse-tête. Alors qu'importer de l'argent d'une banque française sur une banque vietnamienne se fait en 2 cliques.
Il est donc urgent d'attendre.
Profite en restant locataire, et ... wait and see !!
Cdlt

BichetPat :

Je vois que la sagesse et la prudence l'emporte sur ce post.
Dans notre cas, mon épouse et moi (elle Viet Kieu franco-viet avec les 2 passeports, moi français) qui travaillons au Vietnam et en France, nous nous contentons depuis 2007 d'être locataire, et de "profiter des avantages" du Vietnam qui nous laisse à peu près tranquille pour le business.
Mais nous évitons d'investir dans quoi que se soit, même si nous avons été plusieurs fois sollicité par des relations d'affaires et de "confiance" et que n'avons pas besoin de prête nom.
Dans notre cas, personne n'est en mesure de nous assurer si nos enfants nés français et vivant en France pourraient hériter du patrimoine investit ici par leur mère Franco-Viet (en admettant qu'il vaut encore quelque chose dans quelques années ...)
Le Vietnam est à cette date au "milieu du guet" : càd qu'il est encore trop communiste et corrompu tout en "caressant" les investisseurs viet kieu et étrangers.
De fait, les lois sont compliquées, interprétées différemment selon la région où vous êtes (Ah !! les Comités Populaires tout puissants ...) . Elles évoluent très lentement car au niveau du PC central, 2 tendances s'affrontent : les libéraux et les conservateurs.
C'est hors sujet mais je ne vous dis pas le "bordel" pour rapatrier en France de l'argent légalement gagner au Vietnam ... Un vrai casse-tête. Alors qu'importer de l'argent d'une banque française sur une banque vietnamienne se fait en 2 cliques.
Il est donc urgent d'attendre.
Profite en restant locataire, et ... wait and see !!
Cdlt

Bonjour

Voila des paroles d'une grande sagesse ou plutôt bien prudentes, car comme vous le dénoncez, les lois sont tellement "tordues" et peuvent êtres mal interprétées ou mal traduites et leur langage est tellement compliqué, que vous ne pourrez pas compter sur les traducteurs en ligne pour vous aider à traduire, même pas la peine d'y penser.  donc ensuite trop tard pour rectifier le "tir" ... et un étranger n'aura jamais raison face à leur système et même avec un excellent avocat (qui vous coutera les yeux de la tête pour ne pas dire autre chose).
Au Vietnam il est évident qu'il vaut mieux louer où bon vous chante et changer de lieux si le cœur vous en dit et profiter de l'endroit et l'instant.
Une maison ne se transporte pas ...

D'un autre coté, je peux comprendre votre intention d'acheter un bien et de le transmettre comme il se doit, car il est vrai que si vous possédez votre propre maison ou appartement, vous pourrez l'aménager ou le meubler comme bon vous chante, certes.....

Ensuite savoir peser le pour et le contre et faire toujours pencher la balance du bon coté.., c'est à dire du votre.

En France, quand les gens achètent leur maison, ils passent devant un notaire, des actes de propriété sont établis en bonne et due forme et tout est carré (sauf quelques notaires véreux qui ont vite étaient rattrapés par les affaires et rayé de leur fonction), , mais au Vietnam tout est différent, corruption, rien n'est stable et tout change constamment d'une année sur l'autre et parfois moins et pas certain que votre acte de propriété soit correctement retranscrit, etc... la langue est vraiment une barrière.

Et pas dit non plus, qu'avec la crise qui est entrain de se préparer et grossir comme une tornade et qui risque de déferler prochainement, votre bien vous soit simplement et purement confisqué en premier, car vous serez considéré comme étranger, même marié à une personne vietnamienne et avec des enfants ????

Et comme il est dit, vous laisserai un héritage à vos enfants, qui ne seront pas sûr de récupérer..... donc cadeau empoisonné (excusez moi du terme)
Même avec différents cabinets d'avocats spécialisés dans ces affaires, ici vous ne serez pas garanti à 100%  de votre investissement.
Il suffirait ne serait-ce que de 1% d'imprévu, pour que vous attrapiez des sueurs froides et des battements de cœur incontrôlable..
Cela en vaut-il la peine lorsqu'on avance dans l'âge ?

Attendez encore un peu , car la bulle immobilière va finir par exploser et sans doute que les choses seront alors différentes , qui sait ????

ceci n'est qu'un avis personnel et n'engage que moi et la décision finale bien entendu vous appartient.

Rappelez-vous seulement de l'histoire de l’Âne de Martin !!!!   

Bien Cordialement

En Côte-d'Ivoire c'était pareil, aucun droit pour les étrangers, je suis habitué. Je suis d'ailleurs un des rares qui n'y ait rien perdu.

Dans tous les cas merci de vos réponses et je comprends la réserve et la prudence.

Effectivement dans la vie, un divorce peut arriver, les lois peuvent changer,  une maladie imprévue, je peux me fâcher avec mes ami(e)s,, une guerre peut à nouveau éclater avec la Chine, etc..., mais dans ce cas on se bouge plus du canapé.

Par contre, effectivement pour rejoindre vos conseils : d'abord ne pas se précipiter, vivre en location déjà pour voir si cela le "fera" et surtout je garderai ma base arrière et une grande partie de mon capital ici en Suisse ce qui ne me fermera pas la porte du retour qui est une de mes options au cas ou.

En réitérant mes remerciement je vous souhaite à toutes et tous une agréable journée
A +

@Sam 2017, je ne connais pas l'histoire de l'âne Martin (sérieux !)
Par contre je connais celle de l'âne de Buridan qui à force d'hésiter entre satisfaire sa faim ou sa soif en premier... meurt de faim et de soif à force d'hésiter ;))

ManzoTon66 :

@Sam 2017, je ne connais pas l'histoire de l'âne Martin (sérieux !)
Par contre je connais celle de l'âne de Buridan qui à force d'hésiter entre satisfaire sa faim ou sa soif en premier... meurt de faim et de soif à force d'hésiter ;))

Pour la petite histoire de l'Âne de Martin, je vous renvoie directement à ce lien ,

http://www.france-pittoresque.com/spip.php?article5474

Il y a certes d'autres histoires en références à cette légende et certaines amusantes (pas pour Martin, car dans toutes les histoires, il perd son Âne...(lol)..), mais j'ai choisi celle-ci, car elle bien mieux adaptée à la situation d'acte de propriété, dans un pays que l'on ne connait pas suffisamment, ou ne maîtrisons pas la langue , pour pouvoir faire confiance à tout intermédiaires, aussi diplômé soient-ils ou prête nom.....  et une expression ou un(.), une(,) ou un terme mal interprété ou mal retranscrit , peut-être fatal !!!! , c'était juste dans esprit que je me suis permis d'intervenir dans cette discussion.

Voyez cet exemple, comment une phrase peut-être interprétée de différentes manières:

Le maître dit : l’élève est un imbécile.
Le maître, dit l’élève, est un imbécile.

Ici, c'est juste une histoire de ponctuation....  :unsure

Et l'histoire de l'Âne de Buridan est très éloquente et tellement vraie parfois, seulement pour en être arrivé où chacun d'entre nous, en sommes certainement arrivés dans notre vie, a dû être pour beaucoup, aidé par notre instinct je pense, sinon pour beaucoup nous n'en serions pas là ....

Au plaisir et Merci pour ce petit rappel de conte;   :top:  :cheers:

Merci de vos réponses et effectivement Sam, nous n'en serions pas là sans ce petit grain de folie ou de rêve, le tout est de savoir avancer prudemment. Nous sommes tous des expats ou candidats ce qui dénote déjà un certain goût pour l'aventure. Je me rappelle d'un collègue de travail qui m'avait dit que j'avais de la chance d'avoir déjà vécu une vie à l'étranger. Je lui ai rétorqué que ce n'était pas compliqué, il fallait juste apprendre à se passer de ses habitudes et débarrasser ses biens inutiles. Il m'a rétorqué que c'était exclu.
L'expatriation passe toujours par les sacrifices, amis, habitudes, biens etc... Mais le plaisir de la découverte est plus fort.... chez certains.
C'est toujours un plaisir de partager avec les autres et bonne journée à toutes et tous.

ManzoTon66 :

Merci de vos réponses et effectivement Sam, nous n'en serions pas là sans ce petit grain de folie ou de rêve, le tout est de savoir avancer prudemment. Nous sommes tous des expats ou candidats ce qui dénote déjà un certain goût pour l'aventure. Je me rappelle d'un collègue de travail qui m'avait dit que j'avais de la chance d'avoir déjà vécu une vie à l'étranger. Je lui ai rétorqué que ce n'était pas compliqué, il fallait juste apprendre à se passer de ses habitudes et débarrasser ses biens inutiles. Il m'a rétorqué que c'était exclu.
L'expatriation passe toujours par les sacrifices, amis, habitudes, biens etc... Mais le plaisir de la découverte est plus fort.... chez certains.
C'est toujours un plaisir de partager avec les autres et bonne journée à toutes et tous.

Oui tout à fait d'accord avec vous, il y a juste une différence (et de taille), entre partir en vacance 1,2 ou pourquoi pas 3 trois mois ou plus et s'expatrier totalement, car comme vous le décrivez, il y a automatiquement des sacrifices à faire, avec une perte de différentes choses et abandon d'autres choses....
Il faut "plus" qu'oser s'expatrier et la réponse que j'avais eu de 2 personnes différentes et qui ne se connaissaient pas , était; << moi si je ne vois pas mon clocher d'un jour , je suis malade >>...

A ceci j'ai tout simplement répondu , que son clocher on pouvait l'emporter avec soit dans son cœur  :heart:  et partir à l'autre bout du monde, ou du moins où bon nous semble, pour notre propre vouloir....

" L'échange peut être une belle pratique qui s'effectue entre personnes bien intentionnées  :idontagree: , elle peut être aussi champs de bataille".... :dumbom:

Je préfère de loin la première interprétation !!! 

Bonne continuation et chance dans vos projets   ;)

Bonjour! Je vis actuellement a Vung Tau, et quand j'ai lu le titre de ManzoTon66, j'ai decide de vous aidez a avoir une vision globale..et en un clic, woah..Je crois que tout le monde a tout dit!  :D
Neanmoins, je voudrais apporter commentaire:
1/ A EricDN : Je ne connais pas votre parcours, exeprience, en tant qu'expat au VN, je vous trouve tres amer envers ce pays qui vous accueille. L'exemple que vous citer BigC et Metro, il est interessant que vous lisez les articles sur les societes etrangeres implates au VN, profitants des facilites sur la loi d'investissement etrangere, (non impositions sur les 5-10 annees selons negociations avec la commune), apres cette periode, ayant fait un max de benefice, dernier exercice fisacale, se declare deficite, pour revendre sous cles, et repartir sans rien payer 1vnd de taxe au pays!
2/ BichetPat, bravo. Vous avez un bon esprit d'expat, autrement dit, aventurier, tout en ayant "les pieds sur terre". Tres sage. Mais comme tout fous nous rapellent, la sagesse n'est pas source d'energie pour aventurier LOL.
3/ Manzoton66, je si je comprends bien, vous avez de la belle famille vietnamienne a Saigon, et vous avez de tres bon rapport. Alors, cette source live d'infos locale, pourquoi ne pas vous y renseigner??
Conclusion pour nous tous, expat, futur expat au Vietnam, il y a toujours du bon/mauvais dans tous les pays, il y a des gens qui reusissent tres bien, d'autres moins..Mais un point commun nous amenes ici, c'est qu'on aime ce pays, les gens, la cultures, et qu'on profite bien de ce pays ( "l'allegement fiscale" (compare a la France) .
Merci pour les diffences ideologiques, culturelles, politique..cela nous enrichie, parfois nous rassemble, ou nous separe comme le dis si bien SAM2017 (dis a ma facon LOL, pardon SAM 2017)
Bonne continuation a toutes  et a tous, et vivez a fonds notre expat, que plusieurs personnes nous envie et nous mets dans le "club des chanceux" hahaha!

Genève, 5 degrés la nuit et 14 la journée. J'arrive de Sardaigne je vous dis pas.

@Buisrene
Bonjour et bienvenue parmi nous.

Ma belle-famille balise déjà et d'ailleurs c'est sur leurs conseils qu'en décembre, mon amie et moi-même allons nous faire une idée sur sa faisabilité... ou non.
Pas forcément à Vung Tau même, mais entre Vung Tau et Mui Ne, il y a de la marge.

Si c'est pas faisable, ben locataires à Vung Tau. J'ai déjà posté mon avis sur le forum Vung Tau, j'ai apprécié la sympathie et la gentillesse des gens. Après on ne vit pas que dans la mer et le paradis n'existe pas, donc... A bientôt peut-être

EricDN :

Ne *rien* investir au Vietnam. *Aucun* étranger n'est reparti avec plus d'argent qu'il n'y est entré. Les success stories sont des farces "untel gère un restaurant depuis deux ans, etc, en réalité avec sa retraite et ses économies, ne fait pas de bénéfices, et le jour de la revente il perd tout car ce n'était pas à son nom". Même Big C et Metro ont perdu pas mal de plumes.

Éric à l'évidence vous ne connaissez pas la communauté des investisseurs français depuis assez longtemps pour savoir qu'il y a bien des success-stories. Un exemple, New Viet Dairy. Un autre, Rostaing Vietnam. Un autre, Les Vergers du Mekong. Un autre, ADEN services. Un autre, Classic fine Food, Un autre, Comin Asia. Un autre, l'école Saint-Ange. Un autre, Fanny Vietnam. Un aute, Valton.

Et là je ne vous cite même pas de filiale de grand groupe français.

Perso, je ne recherche aucune success story ou pas. Juste à vivre pépère entouré des gens que j'apprécie. Cela fait bien des années que ma compagne vietnamienne et moi-même vivons ensemble.  Plutôt que de vivre chichement à boire un café le dimanche (seul luxe que je pourrais me payer à ma retraite, retraite Suisse je précise qui est très bien, mais pour Genève, c'est chiche), je préfère tenter le coup, d'autant plus que je suis un ancien expat de longue durée. Les problèmes viendront bien et seront à régler au cas par cas. Mais excès de prudence n'est pas pour celles et ceux qui veulent s'expatrier. Sauf si jamais tenté l'expérience, ou qui ne se sont pas préparés bien à l'avance. Ce sont ces challenges qui ont fait ma vie et je ne compte pas m'arrêter.  Au pire le retour n'est pas interdit.
En 2001 je suis rentré de Côte-d'Ivoire la mort dans l'âme, trop d'instabilité. Je ne devais rester que 10 ans en Suisse et repartir. Une belle opportunité professionnelle s'est présentée, c'est pourquoi j'y suis encore, cela me permet de mieux préparer la suite.
Au plaisir de vous lire.

Philippe Chaligne :
EricDN :

Ne *rien* investir au Vietnam. *Aucun* étranger n'est reparti avec plus d'argent qu'il n'y est entré. Les success stories sont des farces "untel gère un restaurant depuis deux ans, etc, en réalité avec sa retraite et ses économies, ne fait pas de bénéfices, et le jour de la revente il perd tout car ce n'était pas à son nom". Même Big C et Metro ont perdu pas mal de plumes.

Éric à l'évidence vous ne connaissez pas la communauté des investisseurs français depuis assez longtemps pour savoir qu'il y a bien des success-stories. Un exemple, New Viet Dairy. Un autre, Rostaing Vietnam. Un autre, Les Vergers du Mekong. Un autre, ADEN services. Un autre, Classic fine Food, Un autre, Comin Asia. Un autre, l'école Saint-Ange. Un autre, Fanny Vietnam. Un aute, Valton.

Et là je ne vous cite même pas de filiale de grand groupe français.

Vous nous présentez la façade, mais derrière le décor quelle est la réalité ? Qui est vraiment propriétaire de ces entreprises : le français ou son épouse vietnamienne, ou des associés vietnamiens ? Et en cas de difficultés quelle protection légale ? je connais également beaucoup de réussites de français installés ici, mais même ces réussites sont toujours des colosses aux pieds d'argiles, compte-tenu de l'environnement juridique du pays !

Salut Manzoton66,

Merci pour tes commnetaires. Si toi et ta famille decide de poser vos valises a Saigon ou Vung Tau, et si vous avez besoin de tuyeaux ou infos, je serai ravi de vous apporter de mes experiences, welcome.
A+
Rene

Bonsoir a tous,

Pour commenter les echecs ou reussite, ce n'est pas en quelques exemples on peut en conclure sur un pays!
Comme partout, aussi bien qu'en France, dans son propre pays, il y a toujours des gens qui reusissent bien, d'autres moins...
Donc eviter de porter des jugements, et surtout son echec sur les problemes politico-economique et social du pays.
On a de la chance d'avoir un passeport Francais. plus de 100 pays dans le monde nous accueillent, choisissez celui qui vous convient le plus pour poser vos bagages. Mais evitez de verser vos echecs sur le pays qui vous accueille. Cela ne fait pas partie de l'esprit des expats.
Carpe-Diem et bon expats a toutes et a tous.
Rene

C'est même 158 pays : http://www.topito.com/top-passeports-pl … -allemagne

Plus de 100 = 101 a 199. Mais merci doph, pour avoir complete cette precision.

Bonjour Manzo,
Je suis Vietnamienne d'origine, Française et vivant en France depuis 55 ans, décide de prendre ma retraite et mourir au Vietnam parce que vue mon age, une simple complication, mes enfants me collent dans une maison de retraite (pour mon bien)...
Je suis pour l'instant en bonne santé et pourrais encore bien profiter de la vie tranquille, alors j'ai repris mon passeport Vietnamien et ai acheté un terrain que je suis entrain d'y construire une maison avec beaucoup de difficultées..

Dans votre cas, pourquoi ne pas acheter seulement le terrain et le laisser en attente de votre décision finale? Comme çà vous divisez votre mise de moitié car le terrain devient plus rare et augmente plus vite et la construction varie peu, j'ai peur qu' avec votre raisonnement le jour ou vous déciderai d'acheter, le terrain devient tellement cher  que vous n'oserez plus investir...Et au cas contraire, vous ne perdez que le terrain (au prix d'achat).

J'ai restauré une belle maison en Auvergne en 2001 maintenant voudrais la vendre à moitié prix, personne en veux, vous voyez, on peut perdre partout...

Bonjour To Nguyet Hanh,
Je réponds un peu tard, j'étais en vacances et je débranche tout... Effectivement une retraite au Vietnam n'est pas la pire des choses qui puisse nous arriver.
Pour le terrain je ne m'en fais pas, le but n'est pas de s'installer au centre-ville. Nous serons en décembre pour en discuter avec nos représentants (de confiance) sur place.
Comme mis sur un autre post, mon beau-frère, il y a 2 ans 200 m2 sur 3 étages neufs à Saigon à 150000 dollars et vraiment splendide. Nous avons qqun de très débrouille et avons le temps. Un ami Suisse qui vit depuis plus de 20 ans au VN a des terrains avec son épouse, près de Mui Ne.
Pour votre maison en Auvergne, je suis sincèrement désolé. Perso j'ai hérité d'une moitié de maison en Bresse et je ne sais que faire. L'argent est fait pour acheter son confort et améliorer son quotidien. Pour le reste il est comme l'amour, il va et vient et nous ne prendrons rien avec pour le dernier voyage, donc je ne m'en fais que très peu étant donné que je serai rentier à ce moment-là. Nous avons également déjà 3 maison à dispo au VN, mais aucune proche de la mer. Affaire à suivre....
Bien à Vous

To Nguyet Hanh :

J'ai restauré une belle maison en Auvergne en 2001 maintenant voudrais la vendre à moitié prix, personne en veux, vous voyez, on peut perdre partout...

Justement j'ai ma soeur qui cherche une maison en Auvergne. Si vous pouviez m'envoyer l'adresse, quelques photos et la moitié prix en PM, ou directement un lien vers votre annonce (à moitié prix aussi), çà serait sympa. Merci

Bonjour Manzo,

Je vous remercie de votre message et passez me voir à Hoi An quand vous voulez, je suis assez disponible
Hanh

Moi j'ai dû parler dans l'oreille d'un sourd...

Bien reçu vos infos

Merci Philippe
Hanh

Nouvelle discussion