Close

Les Philippins et l'argent

Aldomariano :

D'un côté les Kanos prévoyant et qui mise sur la sécurité, d'un côté les pinays/oys dépensier et moins soucieux de demain.
A chacun ça façon de raisoner

LUC TINEYRE :

[...]Les philipins classiques , pas les nouveaux riches ont la culture de l'immédiat , comme les Cambodgiens , sénégalais , thais , etc etc ... brefs des pays chauds et pauvres ou l'argent est une obsession nécéssaire , [...]

De notre culture européenne, nous héritons des schémas de pensée qui nous amènent à rationaliser, prévoir, planifier, anticiper. De nos vies antérieures dans des pays riches, nous héritons de manières de vivre (même si nous ne sommes pas issus de familles aisées) : qualité de l'enseignement, régularité de revenus, acquis sociaux, anticipation de l'avenir, pensions de retraite, etc.

Il faut se faire une raison et finir par accepter que d'autres populations n'ont pas ces mêmes héritages sociaux et culturels, et les Philippines en font partie, même après plus de 3 siècles d'hispanisation chrétienne et un siècle d'Hollywood qui cherche à finir d'acculturer et d'abrutir complètement la population. Donc, au final, ils ne pensent pas et ne vivent pas traditionnellement comme nous autres occidentaux. Cela doit-il nous permettre de nous arroger le droit de considérer que nous sommes plus dans le vrai qu'eux ?

La culture de l'immédiat n'est pas l'apanage des pays dits pauvres (ce ne sont d'ailleurs pas les pays qui sont pauvres, mais les populations qui sont exploitées par la minorité riche et d'autres pays plus puissants), puisqu'on en retrouve la trace dans la Grèce antique avec le Carpe Diem  (poème d'Horace -  « Cueille le jour présent sans te soucier du lendemain »). C'est une philosophie de vie liée à l'épicurisme et au stoïcisme, par opposition à cet ascétisme occidental qui s'est répandu en Europe par les religions (chrétiennes et protestantes) et qui vise à vouloir mieux par l'abnégation et le renoncement.

Mais le Philippin est surtout dans l'immédiat car quand le problème au réveil chaque matin est de savoir ce qu'on va pouvoir se mettre dans l'estomac pour survivre un jour de plus, il est plus difficile d'établir des plans sur le long terme...

Quant à l’obsession de l'argent, c'est une maladie occidentale importée... Comme la vérole d'ailleurs !

Et les gars! Vous mettez ma tête à prix  :par:

Non sérieusement, je ne bois pas, je ne fume pas, car mon père était un grand fumeur et buveur. Il a finit en épave, et malgré avoir tout éssayé pour le raisoné, moi son fils unique, et bien je l'ai vus sombré comme le Titanique  :(

Salut Aldo ,
aha , je ne pense pas que Makai parlait de ton cas.

Je me sentais pas du tout visé :)
J'ai juste partagé sur le forum ce qui est nôtre couple pour donner un avis different et pas toujours tomber dans les mêmes clichés :)

J'apprécie vos commentaires, vous êtes vraiment sympat  :top:

Mon Sari sari c'est se qui fait mangé ma famille, payé ma facture d'éléctricité, changer les pampers, et donner le bibron à mon fils,

Si je ne travail pas, si je n'ai pas de rentré d'argent pour subvenir à ma petite famille, qui va m'aider? L'argent ne tombe pas du ciel.

Si je suis un peut stricte avec moi-même c'est bien parce que je ne veux pas sombré et finir en épave.

Je ressent par moment cette "sensation de survie" depuis que je suis aux Philippines. Je crois que pour la plupars d'entre vous, vous touchez la retraite, ça vous assure un revenu mensuel.

Pour moi c'est different, je continue à bosser en attendant la retraite, comme je l'ai toujours fait dans le passé quand j'étais en Suisse.

Mais oui il faut voir sur le long terme :)

Le sujet est : Les Philippins et l'argent !

Je répète , Aldo est surement le seul à vivre comme un vrai local , ses analyses sur l'argent et les philippins seront forcément intéressantes ...... mais je pense que l'on va pas apprendre grand chose , il a tout dit quand il dit : pas de place pour le 'on verra' .

La vraie question pour moi est : Peut-on être heureux aux Philippines en adoptant la rigueur à la gestion d'un sari sari ? (ou d'un business avec une pinay , gf ou épouse)
Lui seul pourra nous le dire, mais je persiste à croire qu'il faut etre le seul à tenir la bourse .... c'est pas makai qui me contredira là dessus  :D

Ca depend de la formation de votre pinay aussi, non ? La mienne est comptable de formation donc pas de probleme :-)  Je dirais que la tentation la plus grande pour une pinay, meme comptable... les chaussures ! hahaha ! Il y a une fixation totale des pinays sur leurs chaussures et ca peut vite couter tres cher ! En fait Imelda Marcos est bien une pinay avec son obsession des chaussures, sauf qu'elle avait des moyens bien plus considerables que la pinay moyenne :-)

Moi c'est les sacs à main ... !!! :/
on sort du sujet ou alors on sait dejà tout je pense ...

elles aiment le fric
Le kano est riche de facto
Ne savent pas gérer
Confondent marge et chiffre d'affaire

Ma nana a un magasin de fringues (petit)  à consolacion (cebu) , je me marre bien ... son rapport à l'argent est assumé ... elle a refusé de gerer une enveloppe mensuelle , i can't do that  , voilà sa réponse lucide ... mais prefère que je renfloue (modestement) de temps en temps ... Pas belle la vie ?

Moi, durant la pénible époque de ma vie de couple franco-philippine, son idée à elle, entre autres, avait été justement de vendre des chaussures...

Elle me demandait donc de financer l'achat d'un stock de godasses qu'elle allait récupérer je ne sais où, après une demi journée de jeepney.
Ensuite, elle "revendait" avec un supposé bénéfice, les chaussures en démarchant dans les bureaux et les endroits où elle avait des copines.

Mon petit "condo"était donc devenu un entrepôt où s'entassaient des dizaines de boites de chaussures...
Le stock baissait néanmoins assez vite et j'avais la naïveté de croire que chaque paire vendue correspondait à une rentrée d'argent qui permettrait vite de rembourser la mise initiale...

Ce n'est que lorsque la dernière boite fut vendue, que je me risquais à demander à celle qui pouvait en un instant passer de mignonne et sulfureuse pinay enjouée, à la pire des mégères, gueularde et obscène, combien elle avait gagné...
Après une bouderie de deux jours consécutive au fait que j'ai osé poser la question, elle s'est refaite chatte mielleuse pour...me demander de financer un second stock...

Comme je soumettais l'octroi d'une nouvelle rallonge à un éclaircissement relatif au sort de l'argent supposé gagné avec l'écoulement du premier stock, j'eus droit à une explication embrouillée (dans ces cas là, elle pouvait subitement ne plus se souvenir qu'elle parle parfaitement Anglais) et vaseuse d'où je compris à peu près que les trois quart des ventes s'étaient faits sur promesse de paiement...
Elle avait délivré la marchandise avec la seule vague promesse des clients de la payer "plus tard" (quand ils toucheraient leurs salaires, par exemple)...Bien sur, aucun reçu, aucune reconnaissance de dette signée, aucune liste des débiteurs avec les sommes dues...Tout était dans sa tête! Ben voyons!
L'argent des chaussures vraiment payées avait été dilapidé dans des costumes de sorcières et autres stupidités d'Halloween dont elle avait affublé notre fils et sa fille, ainsi qu'elle même...(l'affaire ayant eu lieu à la charnière des mois d'octobre et novembre)

J'ai bien sur craqué et financé un deuxième stock qui a suivi le sort du premier...

Aujourd'hui, après bientôt quatre bienheureuses années de séparation, elle vendrait, d'après mon fils, des montres! Dieu sait quel pigeon elle a pu taxer pour financer son stock de montres!

J'ai bien sur craqué et financé un deuxième stock qui a suivi le sort du premier...

Je pense que tu n'aurai pas du financé un deuxième stock sachant que toute façon la même histoire allait se répétée :(

Es-ce qu'au moins la majorité des gens on payé leur pair de chaussure par la suite?
Sans vouloir être méchant, la plupars des pinoys, si tu n'est pas derrière eux pour leur rappelé qu'il ont un crédit à rembourser chez toi (Sans parler des crédits qu'ils ont chez les autres) c'est rarement eux qui vont te le rappeler...

En Europe ont nous enseigne la valeur de l'argent, mais qu'en est-il aux Philippines?
Mon beau père me dit toujours, le plus important c'est d'être heureux, l'argent ne fait pas le bonheur.
Je veux bien, mais sans un minimum d'argent, pas sure que tu vive vraiment heureux dans la vie  :/


Un bon exemple que j'ai envie de partager;
Nous avons un nouveau voisin qui est entrain de finir sa maison. Pendant plusieurs jours il est venu se brancher chez nous pour avoir de l'éléctricité pour avancer la construction de sa maison (En attendant de finir la demande de branchement éléctrique pour sa maison) On s'est mit d'accord avec lui pour qui nous paye tant par jour pour la consomation éléctrique qui l'utilisait. Il nous à demandé le total qu'il nous devait. Le landemain, il venu nous payer son du.
Comme quoi il y a des exeptions :)

Après Je me demande quand même qu'elle est le pourcentage de personnes qui vivent à crédit aux Philippines.

Juste à titre comparatif, si je me trompe pas, à Genève en Suisse, 50% de la population est au poursuite. Plutôt étonnant pour un pays qui se dit riche :/

Les chaussures ça eu payé les montres c'est le pied

C'est vrai, il a des exceptions...
Il y a peu de temps, un locataire philippin avait quitté un de mes "condos" sans régler sa facture d'électricité de 3000p
C'était du à une erreur de l'agent qui avait rendu la caution sans déduire le montant de l'électricité...
J'avais fait mon deuil de ces 3000p
Deux mois plus tard, à minuit, quelqu'un sonne à ma porte, me réveille et quelle ne fut pas ma surprise  dans un demi sommeil, de voir mon ancien locataire qui me tendait les 3000p
J'aurais pu croire à un rêve, mais au matin, les 3000p étaient vraiment là sur la table!
Comme quoi...

" Luc Tinenyre " tu dit de temps en temps ?????????

Nouvelle discussion