Close

Retraite à Haiti

Bonjour à toutes et à tous,

Avez-vous choisi de passer votre retraite à Haiti ? Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à prendre cette décision ?

Quels sont les facteurs que vous avez pris en compte : fiscalité, transfert de votre pension de retraite, qualité des soins médicaux, coût de la vie, climat, etc. ?

Quelles sont les formalités pour pouvoir séjourner en tant que retraité à Haiti ?

Partagez avec les autres expatriés les avantages et les inconvénients de vivre sa retraite à Haiti et vos conseils !

Merci,

Priscilla

Oui, j'ai choisi de prendre ma retraite en Haiti.
J'ai fait ce choix en 2005  pour le finaliser en 2008, date à laquelle j'ai pris ma retraite.
Les raisons ? Je disposais d'un petit capital qui , en France, ne m'offrait qu'un petit appartement dans un immeuble.Et j'étais bien consciente que je souhaitais vivre en Haiti, mais je ne savais pas trop si mes moyens me le permettraient.  Et j'ai eu la chance que des amis me signalent une maison à vendre à Jacmel. Elle était dans mes prix. Et dans une ville que j'aime, et où je connaissais beaucoup de monde.
Le  climat, la proximité de la plage, le coût de la vie, l'électricité 24 h / 24, la gentillesse des haïtiens, la culture, les artistes et écrivains qui étaient mes amis, le vodou qui n'est pas ce qu'on en dit ... Aucune raison d'hésiter. La fiscalité n'a pas été un élément dominant , ma retraite est française et mes impôts aussi.
Le tremblement de terre de 2010 et la solidarité qu'il avait fait naître dans la zone m'ont confirmée dans la validité de ce choix. Il fallait rester debout et se soutenir les uns les autres.
Mais par la suite, j'ai vu que ce pays qui ne demandait qu'à se relever, à s'épanouir, se dégradait. progressiveemnt, l'électricité a diminué jusqu'à un black out épisodique. Donc, de gros frais pour réaliser une infrastructure avec panneaux solaires, inverter, batteries.
L'âge venant je me suis heurtée à l'indigence de l'environnement médical. Aller à Port au Prince pour le dentiste était une entreprise ardue et coûteuse. Un cyclone m'a obligée à refaire ma citerne.
La double cotisation sécurité sociale et  CFE, les complémentaires santé exorbitantes, mais malgré tout je ne regrettais pas.
Les deux dernières années ont vu les prix grimper à une allure déroutante, et le pays se dégrader.
J'ai donc choisi, la mort dans l'âme, d'aller passer en France un an ou deux pour soigner mes vertèbres, mes dents et profiter de ma famille. Mais Haïti me manque terriblement. J'ai donc mis ma maison à la vente.
Je crois que tous ceux qui actuellement envisagent une retraite en Haiti doivent savoir que c'est le pays le plus cher de la Caraïbe, que les services de base ne sont pas assurés ou tres mal par l'Etat (qui n'a pas de gros moyens). la capitale a un environnement médical de très bon niveau, mais les loyers y sont très chers. Un véhicule est nécessaire. Donc une retraite si vous êtes en forme, oui. Car hait est malgré tout un pays merveilleux dont j'ai la nostalgie (mais j'y retourne quand même de temps en temps)

J espère que certains responsable de l état vous liront . Au moins mettre l électricité et l eau courante . Ils ont les centrales électriques .

C'est vraiment le pays des caraïbes le plus dispendieux ? Comment l'haïtien moyen fait-il alors pour subsister ? Le salaire minimum vient d'être relevé à 350 G / jour alors qu'une douzaine d’œufs coûte autours de 70 G !!!

70 Gourdes la douzaine d'oeufs ? La dernière que j'ai acheté : 120 gourdes. et c'était il y a un an.

La question devient encore plus lancinante: De quoi les gens vivent-ils alors que le salaire minimum est de 350 gourdes par jour dans les industries de sous-traitance ???

Nouvelle discussion