Reprendre une affaire aux canaries

Bonjour, nous envisageons de quitter la France afin de reprendre une affaire aux canaries,nous aimerions pouvoir discuter avec des français qui ont fais le pas. Nous avons actuellement un bar tabac presse fdj et brasserie en France,mais nous souhaitons quitter la France et finir notre vie aux canaries. Nous sommes un peu dans le flou,avoir des témoignages des français qui ont faut ce que nous voulons faire ,ce serait cool.
Nous espérons a bientôt .

Bonjour et bienvenue sur Expat.com

Les Canaries ce sont 7 îles. Savez-vous déjà où vous voulez poser vos valises ?

Je vous invite à lire cette discussion sur le forum Tenerife :

http://www.expat.com/forum/viewtopic.php?id=664569

Perso, je ne peux pas partager d'expérience quant au fait de monter une affaire car mon mari est retraité mais je peux vous dire qu'en l'espace de 4 ans 1/2 j'ai vu passer un tas de couples qui venaient à Tenerife dans l'idée de monter une affaire, se sont lancés dans l'aventure et sont repartis d'où ils venaient quelques mois plus tard après avoir mangé la carotte.

C'est compliqué de monter une affaire, il faut avoir suffisamment de liquidités pour tenir, le temps que l'affaire en question devienne rentable. Une de mes connaissances qui tenait un commerce m'a dit qu'il fallait 3 ans pour être connus et une quatrième année pour être reconnu.

Donc, étudiez bien votre projet avant de faire le saut car vous risquez bien des déceptions.

Cordialement
Patricia

Bien d'accord avec toi, Patricia.
Pour mes différentes interventions à ce sujet dans d'autres forums conversant l'expatrition aux Canaries

Voir  (mauvaises corrections sur mon smartphone)
Désolée !

Je te remercie Patricia,ta connaissance a ouvert un magasin de quoi? Il est certain qu'avant de partir,notre rejet sera bien étudié ,mais,je prends toutes les infos ,qu'elles soient positives ou négatives .
Queĺqu'un sait il comment ça se passe aux niveaux des impôts sur le revenus,et autres taxes ainsi que la sécurité sociale/ mutuelle, même chose qu'en France?

Bonjour
Déjà qu'est-ce que vous connaissez des Canaries car chaque île a ses spécificités? et où souhaitez-vous installer ?

En ce qui concerne les gens que j'ai vu passer sur Tenerife, il y avait de tout : projet d'ouvrir une salle de sport mais 4 mois après leur arrivée, ils sont repartis car la famille manquait ; un couple qui a ouvert un magasin de boitages français à Puerto de la Cruz et qui a fermé boutique rapidement car le magasin était mal positionné, un restaurant qui a fermé après 3 mois d'ouverture, un salon d'esthétique et une rôtisserie qui ont fermé en 2 ou 3 mois, etc, etc. Sans compter que si on n'a pas la notion des prix pratiqués ici, on risque vite de déchanter.

Je ne dis pas que c'est impossible de monter une affaire ici mais c'est difficile. Il faut s'accrocher et avoir les reins solides financièrement. Je peux vous donner l'exemple de ma coiffeuse qui a galéré pendant 3 ans parce qu'elle ne faisait pas son chiffre, à la limite de fermer, mais elle a tenu bon et aujourd'hui elle est "reconnue". Mais à quel prix ! travail 6 jours sur 7, sans jamais prendre de vacances.

Quel genre d'affaire voulez-vous reprendre ? Si vous apportez quelque chose d'original, vous avez vos chances sinon vous serez dans la masse, comme tout le monde et avant de vous faire connaître, il vous faudra du temps. Et ne comptez pas sur les Français pour être solidaires ! Si vous faites de l'ombre à votre voisin (soit en concurrence soit par jalousie) vous risquez de vous retrouver avec des denuncias régulières et des contrôles fréquents de votre affaire.

Si vous reprenez une affaire, entourez vous de professionnels avocat, gestor pour être sûre de reprendre une affaire "saine" car vous risquez d'acheter un fond de commerce qui n'a pas la licence de fonctionnement et devrez fermer avant même d'avoir commencé.

Concernant le statut d'autonomo et le CA vous avez cette discussion
http://www.expat.com/forum/viewtopic.ph … 55#3118070

N'hésitez pas à utiliser le moteur de recherche du forum pour retrouver les discussions par thème car tout ce qui est Sécurité Sociale, mutuelle a déjà été traité de long, en large et en travers.

J'espère que d'autres personnes vont participer à cet échange, histoire que vous ayez d'autres sons de cloche  ;)

Cordialement
Patricia

Merci Patricia pour la réponse . Nous allons tout étudier a fond !
Vous qui êtes sur place,que trouvez vous qu'il manque?
Nous ne sommes pas encore arrêtés sur une ville en particulier,nous venons en fin de saison pour nous ,afin de faire de la prospection,nous souhaitons reprendre une affaire liée a un bar,avec des spécialités bretonnes ( crêpes) .

Spécialités bretonnes? Pourquoi pas! Il faudra juste choisir le bon endroit 😉

Notre visite d'ici peu de temps est bien pour cette raison,trouver l'endroit qui nous conviendra.

Bonjour !
Tout d'abord je confirmed les fires de Patricia (Iaorana972)
Situation professionnelle identique ici à Gran Canaria
Concernant la vente de crèpes bretonnes, oui çà peut marcher, mais avec beaucoup "d'huile de coude " et patience les 1ères années pour que celà devienne rentable.
Reconnaissance de la langue espagnole indispensable.
Je connais un couple franco/belge (35/40 ans) qui vend des crèpes sur les marchés et lors des fêtes locales (Fiestas et Romerias) ... ce qui implique beaucoup d'heures de travail et souvent nocturnes !
Ils ont dû acheter un stand démontable, une camionette et beaucoup de matériel (dont une partie en France car introuvable ici)
De coûteuses dépenses financières ...
Il faut aussi des tas de documents d'autorisation, licences, etc ... plus payer des cotisations sociales et taxes par la suite ... pas simple ici !
Ensuite ils doivent à chaque fois s'inscrire aux festivités et payer l'emplacement du stand ... en espagnol ... c'est aussi du boulot !
Et il faut aussi faire pas mal de kms fréquement pour acheter les fournitures nécessaires.
Au départ, ils sont arrivés avec leur bâteau, donc pas de location pour se loger, juste des frais d'emplacement d'amarrage dans un petit port.
Mais ce n'était vraiment pas pratique, donc ils ont finalement acheté une minuscule maison en rase campagne (au prix de l'époque - le double actuellement)
Je pense qu'au départ, ils disposaient d'une coquette somme d'argent, sinon ils n'auraient pas tenu le coup.
Ils ne cachent pas non plus que faire ce job est vraiment épuisant !
Dernièrement, ils ont dû un peu se diversifier en fabriquant des crèpes au gofio (farine de maïs) dont les canarios sont friands et en vendant quelques produits autres que des crèpes.
Comme quoi il faut bien réfléchir avant de se lancer dans une telle aventure ...
Bonne chance !

Bonjour !
Tout d'abord je confirme les dires de Patricia (Iaorana972)
Situation professionnelle identique ici à Gran Canaria
Concernant la vente de crèpes bretonnes, oui çà peut marcher, mais avec beaucoup "d'huile de coude " et patience les 1ères années pour que celà devienne rentable.
Connaissance de la langue espagnole indispensable.
Je connais un couple franco/belge (35/40 ans) qui vend des crèpes sur les marchés et lors des fêtes locales (Fiestas et Romerias) ... ce qui implique beaucoup d'heures de travail et souvent nocturnes !
Ils ont dû acheter un stand démontable, une camionette et beaucoup de matériel (dont une partie en France car introuvable ici)
De coûteuses dépenses financières ...
Il faut aussi des tas de documents d'autorisation, licences, etc ... plus payer des cotisations sociales et taxes par la suite ... pas simple ici !
Ensuite ils doivent à chaque fois s'inscrire aux festivités et payer l'emplacement du stand ... en espagnol ... c'est aussi du boulot !
Et il faut aussi faire pas mal de kms fréquement pour acheter les fournitures nécessaires.
Au départ, ils sont arrivés avec leur bâteau, donc pas de location pour se loger, juste des frais d'emplacement d'amarrage dans un petit port.
Mais ce n'était vraiment pas pratique, donc ils ont finalement acheté une minuscule maison en rase campagne (au prix de l'époque - le double actuellement)
Je pense qu'au départ, ils disposaient d'une coquette somme d'argent, sinon ils n'auraient pas tenu le coup.
Ils ne cachent pas non plus que faire ce job est vraiment épuisant !
Dernièrement, ils ont dû un peu se diversifier en fabriquant des crèpes au gofio (farine de maïs) dont les canarios sont friands et en vendant quelques produits autres que des crèpes.
Comme quoi il faut bien réfléchir avant de se lancer dans une telle aventure ...
Bonne chance !

Bonsoir,merci de votre réponse ,concernant l'huile de coude,aucun souci,nous travaillons 16h / jour ,alors les heures qui seront faites,nous sommes déjà dans le bain :)
Mais,il est bon d'avoir des avis de personnes qui connaissent la vie aux canaries.
Merci!

De rien, j'essaie juste de vous aider et vous informer !
J'espère qu'un jour, nous aurons l'occasion de nous rencontrer !
Amicalement, Veronica

Bonjour

Vous avez actuellement cette annonce en ligne sur le site

http://www.expat.com/fr/petites-annonce … merce.html

Cordialement
Patricia

Bonsoir Patricia ,
Merci pour les annonces.

Bonjour, je m'appelle Jean-Marc et j'ai un commerce de décoration floral depuis 1997 a Adeje. Je travaille exclusivement sur commande avec les hôtels et particuliers. Je suis a la recherche d'un couple trés motivé, avec envie d'apprendre et envie de bosser pour reprendre ma clientèle.

Jean marc tenerife :

Bonjour, je m'appelle Jean-Marc et j'ai un commerce de décoration floral depuis 1997 a Adeje. Je travaille exclusivement sur commande avec les hôtels et particuliers. Je suis a la recherche d'un couple trés motivé, avec envie d'apprendre et envie de bosser pour reprendre ma clientèle.

Bonjour Jean-Marc

Je vous conseille de poster une annonce dans la rubrique "emploi". Vous donnerez ainsi une meilleure visibilité à votre message.

Avez-vous pensé à poster également sur les groupes Francophones FB?

Cordialement
Patricia
Animatrice Espagne
Équipe Expat. com

Bonjour,
Reprendre un commerce de fleurs n'est pas notre objectif ,nous sommes dans la brasserie/saladerie/bar comme ce que nous faisons actuellement en France.  Mais merci de votre propo.

Sophlaurent :

Bonjour,
Reprendre un commerce de fleurs n'est pas notre objectif ,nous sommes dans la brasserie/saladerie/bar comme ce que nous faisons actuellement en France.  Mais merci de votre propo.

bonjour,est ce que votre projet a pu aboutir? nous aimerions avoir des renseignements sur votre création d entreprise,et prendre contact avec vous si possible,cordialement Magali et Alain

Nouvelle discussion