Justificatif de domicile/ résiliation abonnement

Bonjour,

Je vais déménager en Grèce le 13 mai et je souhaite résilier mon forfait téléphonique Français pour m'éviter de payer une "blinde" une fois sur place. Le gros problème c'est que je vais vivre sur un voilier. Donc pas d'adresse fixe. Hors mon opérateur a besoin de justificatif de domicile ou d'hébergement pour m'exempter des frais de résiliation...
Je cherche donc quelqu'un qui pourrait m'aider à ce sujet.

Bonne journée à tous.

Bonjour Maya as tu trouvée une solution ?

Bonjour.

Non je n'ai pas trouvé de solutions. J'imagine que je vais devoir payer mes erreurs, ça m'apprendra à trop vouloir m'engager ^^

Salut Maya,

En t'inscrivant au consulat, ça ne peut pas être suffisant ?

Perso je m'étais posé les mêmes questions
Je suis arrivé en Grèce il y a 3 jours avec mon voilier 
En fait je ne sais pas si c'est la meilleure solution mais en tout cas c'est celle que j'ai décider d'assumer même si ce n'est pas honnête 
J'ai fait opposition sur les prélèvements de l'opérateur en France et je ne compte pas y retourner .  Désolé si cela choque.

Ça ne me choque pas, mon ami skipper m'a dit la même chose. .. merci pour votre expérience en tout cas je pense en effet que c'est ce que je vais faire !

a partir du 15juin normalement les opérateurs vont supprimer les frais de roaming en europe ce qui veut dire qu'on utilisera indifféremment partout telephone et internet
ça vaut peut etre le coup d'attendre

en attendant certains opérateurs proposent pas cher la couverture européenne provisoire

Bonjour .

J'ai bien vu cette histoire de roaming mais cela ne fonctionne que si le forfait est utilisé avec "parcimonie" dans le pays étranger. .. Non applicable quand on y vit non stop :( c'était trop beau pour être vrai !

yark, je n'avais pas vu ça.... donner d'une main et reprendre de l'autre...
désolée, j'en suis bien marrie  moi même, habitant en grèce ! donc c'est encore un accord bidon car il faudra calculer l'incalculable....

Facebook  Twitter  Email  Google +  Pinterest 11
La Commission européenne a présenté ce lundi des propositions afin de protéger les opérateurs de téléphonie mobile contre d'éventuels abus des consommateurs avec la suppression prochaine des frais d'itinérance en Europe, fixée pour juin 2017.

Son objectif est, par exemple, d'éviter qu'une personne achète une carte SIM dans un pays où les tarifs sont peu élevés pour utiliser son smartphone toute l'année dans un autre pays.

Ou encore qu'un consommateur n'utilise un volume de données beaucoup plus important quand il est à l'étranger que dans le pays où il a souscrit son forfait.

"De telles situations pourraient avoir un impact négatif sur les prix domestiques et au final sur tous les consommateurs", estime la Commission dans son communiqué.

Des frais dès 90 jours par an ?

Parmi ces propositions qui doivent encore être débattues, figure l'octroi aux opérateurs de la possibilité d'imposer des coûts supplémentaires à un consommateur qui téléphone ou surfe sur son réseau en itinérance, à partir de 90 jours par an.

Concernant les données à l'étranger, les consommateurs ne pourraient consommer plus qu'un certain volume, une sorte de moyenne calculée à l'avance, mais uniquement pour éviter les "abus".

Ces limites de temps ou de volume de données sont "bien sûr un minimum", a souligné Nathalie Vandystadt, porte-parole à la Commission européenne.

Les opérateurs qui le souhaitent pourront donc continuer à proposer des forfaits illimités ou avec un très grand volume de données dans toute l'Europe toute l'année, comme c'est déjà le cas actuellement dans certains pays.

Les frais supplémentaires éventuellement imposés pourraient s'élever à 4 centimes par minute de communication, un centime par SMS et 0,85 centimes par mégabit de données, des tarifs qui doivent encore être validés.

Ces règles, mises en ligne lundi et qui font suite à une consultation publique, doivent encore être discutées avec les États membres, avant leur adoption prévue le 15 décembre.

La Commission européenne avait annoncé en juin 2015 la disparition totale des frais d'itinérance ou "roaming" au sein de l'Union européenne à compter du 15 juin 2017.

Il faut voir aussi comment vont réagir les compagnies de mobiles grecques. elles vont surement proposer des forfaits réduits.
Sinon il est possible de continuer à garder un forfait français à 2 euros d'un opérateur bien connu, et de prendre un forfait ou un carte grecque avec un numéro grec. Pour ça il faut bien sur deux téléphones ou bien un téléphone dual sim.

Bonjour

Le problème n'est pas d'avoir un numéro. .. c'est juste de ne pas payer 500 euro pour rien car je ne peux pas utiliser mon forfait en Grèce. J'en ne peux pas non plus changer d'opérateur français sans avoir de gros frais de résiliation :( bref je suis bloquée. Mais merci pour ces conseils.

Nouvelle discussion