Coût de la vie en Grèce - 2017

Bonjour à tous,

Lorsque l’on se prépare à vivre en Grèce, on s’intéresse naturellement au coût de la vie sur place.

Comme en 2015, nous vous invitons à partager votre expérience en mentionnant les prix moyens enregistrés ou constatés dans la ville ou la région où vous résidez.

Par ailleurs, n’hésitez pas à préciser si le coût de la vie en Grèce a augmenté ou baissé ces dernières années.

Grâce à vous, de nombreux candidats à l’expatriation pourront affiner leur projet et mieux se préparer.

> Quel prix payez-vous pour une location en Grèce ? 

> Quels sont les tarifs des transports en commun ?

> Quels sont les aliments de base et combien coûtent-ils (pain, riz, pâtes...) ?

> Quel budget mensuel consacrez-vous à l’alimentation ?

> Combien coûte une consultation chez un médecin généraliste / spécialiste en Grèce ? 

> Quel est le budget mensuel consacré à la scolarisation de vos enfants ?

> Combien coûte un plein d’essence ?

> A combien revient une facture d’électricité ou de gaz ?

> Combien payez-vous votre abonnement internet et téléphonique ?

> Combien dépensez-vous pour votre déjeuner durant votre pause repas, en semaine ?

> Quel est le prix d’un café expresso ?

> Combien coûte une place de cinéma ?

> Quel est le prix d’un abonnement à un club de sport en Grèce ? 

Merci à tous !

Séverin

Bonjour, cette question revient régulièrement, c'est normal, nous sommes tous tenus par notre portefeuille je pense.
Je ne suis en Grèce que depuis deux mois mais je peux déjà faire un constat, la vie en Grèce est chère. Personnellement j'habite à Glyfada, sur ce que l'on  appelle ici "la riviera" au sud d'Athènes. Evidemment c'est une zone spécialement recherchée et donc les prix sont plus élevés qu'ailleurs, j'étais prévenu.
Pour le logement, ici ce sont majoritairement de grands appartements plutôt chics. Ils se négocient entre 8 et 12 € le m² mensuel en location, soit autour de + ou - 700 € pour un 80 / 90 m². Ensuite interviennent le lieu, près de la mer ou pas, le standing, est-il meublé ou pas, il y-a-t-il un garage, est-il climatisé, etc... En règle général on arrive assez bien à négocier, les clients ne se précipitent pas apparemment, mais il ne faut pas rêver, les prix restent élevés dans l'absolu.
Dans des quartiers moins recherchés ou dans d'autres secteurs à Athènes ou en dehors, les tarifs de locations sont plus bas, on peut trouver à 4 ou 5 € le m² mensuel.
Il faut y ajouter les charges, le chauffage, l'eau, l'électricité, tout ça est cher et finalement l'addition monte vite, il ne faut pas espérer s'en tirer à moins de 20% en plus du loyer.
Pour les transports en commun, c'est comme à Paris, le ticket est à 1,40 €, métro, tram, bus, c'est la même chose.
L'abonnement Internet est à 22,00 € mensuel chez Cosmote et ça marche très bien.
Pour le téléphone, je n'ai pas d'abonnement, pour l'instant je fonctionne avec WhatsApp, comme ça c'est gratuit.
L'essence est à peu près au même prix qu'en France, 1.51 € le litre de super 95 pour mon dernier plein et les parkings en ville sont aussi chers qu'à Paris. J'ajoute que maintenant il y a des péages sur les grands axes.
Un lavage main de la voiture intérieur et extérieur c'est 10 € et pour l'entretien, ça dépend, personnellement j'ai eu de bonnes surprises dans ce domaine.
Le poste nourriture dépend beaucoup de votre mode de vie. Faire les courses dans les hypermarchés n'est pas forcément une bonne affaire, en tous cas il vaut mieux se diriger vers les enseignes "low cost" que vers les grandes enseignes françaises ou grecques qui margent fort.
Les marchés locaux, très répandus,  sont économiques mais limités. On y trouve fruits et légumes en abondance, pas chers mais quasiment rien d'autre, pas de pain, pas de viande, pas de fromage, parfois un étal de poissons, toujours cher (20,00 € le kilo pour la tsipoura, daurade locale assez abondante).
Il faut s'adapter et oublier nos bases française en particulier pour la viande, ici c'est surtout poulet et porc, le bœuf est très rare.
Les vins locaux sont très bons marché, après il faut aimer la retsina (2,5 € pour 1,5 l.) ou les autres produits du cru parfois... surprenants. Les bières sont bonnes et relativement abordables.
Le pain est au prix français.
En tout état de cause si l'on s'éloigne des habitudes alimentaires grecques, la facture monte vite.
En extérieur, il devient difficile de casser une petite croûte dans une taverna pour moins de 10 € ou alors c'est burger - pizzas tous les jours.
Pour info, j'ai payé 22 € pour mon coiffeur, plus cher que chez moi en France, 38 € chez mon pharmacien pour trois petits médicaments pour soigner un mal de gorge...
Au final, de mon point de vue, vivre en Grèce, en tous cas dans l'Attique, autour d'Athènes, ne doit pas reposer sur un calcul financier, on risque fort de déchanter. Ceux qui comme moi ont connu une Grèce bon marché il y a quelques années, peuvent oublier.
Mais il y a tout le reste !

Bonjour à tous, nous recherchons des personnes habitant Nauplie ou les alentours afin d' avoir une bonne connaissance des coûts dans cette région. La région étant également très touristique, nous le savons, à quoi devons-nous réellement nous attendre? merci d' avance pour vos réponses

J'habite à qq kilomètres de Nafplio (Nauplie en Français) et le coût de la vie y est moindre qu'à Athènes, bien entendu. Nafplio et l'Argolide n'étant pas les provinces les moins onéreuses de Grèce malgré tout.
Quelques coûts :
- location appart T3 meublé centre Nafplio : env. 300 euros
- location appart T3 non meublé centre Nafplio : 200 à 250 euros
- location maison non meublée aux alentours : 300 à 400
- location maison meublée 80 m2, terrain 1200 m2, vue mer : 550 euros
- viande : poulet et porc environ 30 % moins cher qu'en France / boeuf (côte de boeuf par ex.) 50 % moins chère qu'en France
- au marché : tous fruits et légumes confondus : 10 euros pour 10 kilos
- poissons ? : je ne sais pas, je n'aime pas !!!
- en supermarché : coût épicerie/laitages : idem qu'en France
- électroménager : un poil moins cher
- mobilier en magasins locaux : idem... mais il faut nécogier.
- un apéro : un gin tonic (par ex !) : 4 euros dans un bistrot vers le stade, 7 euros sur le port  ou sur Syndagma.
- salade grecque "xoriatiki" : 6 à 7 euros dans la vieille ville, 5 euros à Pirgiotika en périphérie.
et tout à l'avenant...
- 1 m3 d'eau : 1 euro
- taxes foncière/habitation : je ne fais pas bien la distinction entre les 2. Ceci dit, j'ai payé pour 2016 une taxe de 167 euros pour une maison de 80 m2 sur 1200 m2 de terrain, et environ 150 euros facturés directement sur les factures DEI (EdF). On est loin, TRES LOIN, des coûts français sur les taxes de la propriété bâtie.

Je m'approvisionne en huile d'olive localement, chez des petits producteurs "familiaux" locaux, que j'ai appris à connaître au fil du temps.

Je dirais, pour faire un résumé rapide, que la Grèce reste  intéressante à condition de ne pas s'obstiner à vouloir vivre A LA FRANCAISE et de ne pas vivre en périphérie d'Athènes... mais s'adapter aux produits du pays.

Et comme le dit si bien Erben de Glyfada, IL Y A TOUT LE RESTE.... et comme disait François Deguelt... IL Y A LE SOLEIL, LE CIEL, et LA MER....

Je rajoute, IL Y A LES GRECS... surprenants, déroutants parfois, mais tellement ATTACHANTS.

Vous aurez compris toute l'affection que je porte à ce pays, ses qualités et ses défauts, et à son peuple...

La Grèce est dans la zone Euro. Les prix pratiqués sont ceux de la zone Euro avec trois différences à mon sens, l'immobilier, dont les prix se sont effondrés, le coût du travail, bien inférieur à celui que l'on connait en France et les prix alimentaires, légèrement plus bas. Il y a naturellement des différences régionales.

Bonjour,
je reviens sur un point précis de la réponse de Yatochi, à savoir les charges dues à la municipalité. Elles apparaissent directement sur les factures d’électricité et me paraissent plutôt élevées. Par exemple, sur ma première facture qui correspond à 2 mois de consommation électrique, j'en ai pour 66 € de charges municipales facturées à part. A ce rythme ça fera 400 € sur l'année. Est-ce que l'on est bien dans ce niveau de grandeur ?
Par ailleurs, quel est l'usage, cette taxe est-elle normalement à la charge du propriétaire ou du locataire ?
Merci d'avance de vos lumières.

C'est toujours infiniment moins élevé qu'en France !

Cette taxe, directement ponctionnée sur les factures d'électricité (DEI) représente, en ce qui me concerne, environ 20 euros tous les 2 deux mois pour un fonctionnement "normal" de maison, 2 personnes + des "vacanciers" occasionnels,  avec les appareils électroménagers habituels, plus une piscine (filtration environ 15 h/jour).
Quant à la "bonne question" qui paie quoi ? le locataire ou le propriétaire ? bien sûr, le locataire dit que le propriétaire doit payer, et le proprio dit que c'est à la charge du locataire. Le comptable qui s'occupe de ma déclaration "habitation" annuelle, me dit que c'est le propriétaire, les agences immobilières disent l'inverse. Je n'ai pas réussi à obtenir une info vérifiée et étayée par l'article de loi adhoc. Je pense que le réglement de cette taxe fait l'objet d'une négo entre propriétaire et locataire !!!
Comme Erben, je pose la question : qui peut nous éclairer davantage ?

Je n'ai jamais entendu parler d'un propriétaire qui paierait cette taxe. C'est toujours à la charge du locataire.
En France c'est le locataire qui paie la taxe d'habitation ce n'est pas le propriétaire. Ici on est sur le meme cas de figure.

D'accord, mais je note qu'en France la taxe d'habitation est prélevée uniquement lorsque le bien est loué, c'est à dire lorsqu'il y a un locataire. Ici, de ce que je vois, la taxe est prélevée qu'il y ait ou non un locataire. Donc c'est le propriétaire qui la paie lorsque le bien n'est pas loué, c'est donc plutôt une taxe foncière en fait.

Normalement quand le bien n'est pas loué, l'électricité est coupée et donc cette taxe également.

Donc si je résume ce que je viens de lire, vivre à Athènes ou alentours est aussi cher à bien des égards que de vivre à Paris qui, je me doit de le rappeler, n'est pas la France.
(Sauf peut-être pour le prix des locations...)
;-)
Il serait bien d'avoir des retours de personnes demeurant sur les îles.
Cordialement.
ValandO

Peut etre pas au niveau de Paris, mais effectivement le cout de la vie est comparable à celui de la province en tous cas dans les supermarchés.
Dans les restaurants je trouve que c'est quand meme beaucoup moins cher qu'en France. On peut aussi manger sur le pouce (pita) pour quelques euros.
Les fruits et légumes sur le marché également sont beaucoup beaucoup moins chers qu'en France et au moins ils ont du gout!!
La plupart des services sont également moins chers comme par exemple l'entretien de la voiture car le prix de la main d'oeuvre est peu élevé.

Bonjour , nous étudions la possibilité de venir passer notre retraite en Grèce dans la région de nautile le plus proche possible de la mer nous avons deux chevaux pensez vous qu'il est possible de trouver une maison avec 2 ou 3 hectares de pré ? À louer ou acheter quel pourrait être les prix .
Merci

Bonsoir je suis française j'aimerais habiter en Grèce quelle pratique faut adopter est-ce que la langue est compliquée la vie est moins cher en Grèce quel village me conseiller la moins chère merci

Bonjour,

Personne n'apprend une langue à la même vitesse, ça dépend des langues que tu parles déjà, du nombre d'heures que tu étudies par jour, de si tu prends des cours particuliers ou non etc.

Ensuite on ne peut pas donner "le village le moins cher". La vie est moins chère dans les villages qu'à Athènes et dans les grandes villes.
Après tout dépend de ce que tu vas faire comme travail, si tu veux habiter proche de la mer ou pas.

Nouvelle discussion