Close

Maitrisez-vous le grec ?

Bonjour à tous,

On dit souvent que maitriser le grec est indispensable pour bien s'intégrer en Grèce. Qu'en pensez-vous ? Partagez votre expérience !

Parlez-vous Grec ? Si oui, où avez-vous appris cette langue ? Où peut-on suivre des cours de langue en Grèce ?

Si non, comment vous débrouillez-vous dans la vie de tous les jours ? Est-il facile de communiquer dans une autre langue avec les grecs ?

Merci de partager votre expérience.

Christine

Bonjour Christine.

Retraité, je réside en Crète depuis 9 mois et je ne parle pas le grec, mis à part quelques mots courants.
En revanche, je parle anglais et il se trouve que beaucoup de Grecs, en Crète, parlent très correctement l'anglais. La Grèce étant un pays très touristique, je suppose que ce doit être le cas un peu partout dans le pays.

Quand je dis qu'ils parlent l'anglais cela veut dire que l'on peut avoir de véritables échanges et pas seulement bonjour, bonsoir.

J'ai vécu auparavant sept ans en Thaïlande, sans parler la langue du pays, avec l'anglais, mais la qualité des échanges n'avaient rien à voir, généralement.

Bien entendu, il est préférable d'apprendre le grec, ne serait ce que par politesse envers les Grecs qui sont tellement accueillants.

j'ajoute que dans les administrations, les responsables parlent anglais. Ce qui permet d'accélérer les procédures car vous avez à faire généralement aux responsables. J'ai pu m'inscrire à la S.S grecque en 48 heures, de cette façon.

Pour apprendre le grec, il existe sur Android et sur IOS d'excellentes applications multimédia. Il suffit d'y consacrer une heure par jour, et de pratiquer immédiatement dans la vie courante, pour acquérir un niveau correct rapidement.

Vous pouvez aussi trouver facilement un autochtone pour vous donner des leçons de grec à prix plus intéressant que les organismes de formation.
Enfin, Google Translate, sur smartphone, et son mode conversation, est un outil fabuleux pour vous aider dans ce domaine.

Bon courage,

Bonjour,

Tout dépend :
Si vous cherchez à travailler dans un lieu touristique, des rudiments de grec moderne sont souhaitables, di Vous compensez ceci par une autre langue souhaitée telle que l'anglais, l'allemand ou autre.
Pour travailler à l'année, c'est différent, un bon niveau permettra de trouver plus facilement...
Ceux qui pensent que leurs études de grec ancien vont leur permettre de trouver du travail, ils rêvent, et devront repartir au siècle de Périclès !

pour le début de vivre en grec le grecque n ait pas trop indispensable
car ici on parle l anglais après bien sur il faux apprendre la langue

Je perle le grec courant et avec des fautes, mais je comprends ce que l'on me dit et mes interlocuteurs me comprennent. Il faut exiger d'être corrigé quand on fait des erreurs ! C'est une bonne manière pour progresser, et fréquenter les bistrots populaires, on y apprend beaucoup de choses, les Grecs sont curieux et bavards, une qualité !
Thierry

Bonjour à tous,

tout depend de ce que vous attendez de votre vie en Grèce.

Si vous êtes ici pour admirer la nature et/ou les loisirs à la plage, vous pouvez tres bien vous passer de l'apprentissage de la langue. Personnellement, quand je choisis de vivre dans un pays, je veux aussi participer à la vie de ses habitants, et là, la langue devient incontournable. Que ce soit pour discuter au café, pour adhérer à une association, pour savourer les belles répliques au marché, mais aussi pour s'informer par les journaux et les autres médias, un niveau correct me semble indispensable.

D'ailleurs, il ne faut pas avoir peur, les Grecs vous aideront dans votre apprentissage. Dès qu'ils comprendront que vous apprenez leur langue, ils s'en sentiront honorés et feront tout pour vous aider dans votre tâche. Si vous le leur demandez, ils corrigeront gentiment vos fautes sans s'en moquer, et ils répéteront inlassablement les phrases que vous n'auriez pas comprises.

Vivre en Grèce sans parler le Grec, c'est vivre en aveugle dans un monde éclatant de couleurs. On peut s'y habituer, mais on manque tant de choses! C'st au moins mon point de vue personnel.

Thomas

Thomas, ton point de vue est partagé sans réserves.
En quelques mots tout est dit.

Bonsoir,

je vis en Grèce depuis 13 ans et, au grand désespoir de mon épouse grecque (prof de français et d'anglais), je ne parle pas grec, même si je le comprends.
Je travaille pour un tour opérateur français et ne parle uniquement qu'anglais avec les grecs ... aucun problème.
je rate certainement des tas de choses, mais j'en récupère d'autres ailleurs, aussi pas de bonnes méthodes, seulement une volonté de vivre au présent et de profiter de ce beau pays.

Pierre

bonsoir Pierre;

Je me permets de vous répondre car j'ai connu la meme frustration ,j'ai vécu 3 ans en Gréce mon Mari travaillait à l 'époque à l'Ambassade de France boulevard "vassilis Sophia " en ce qui me concerne  il a fallu que je m'inscrive à des cours de gym pour échanger avec les Grecs et pouvoir m'exprimer avec eux et je leur apprenais le français en retour ,j'ai beaucoup aimé cette langue et le pays m'a émerveillé par les habitants pourvus d'une chaleur humaine et de ces iles diverses d'une beauté époustouflante !! surtout Santorin que j'ai adoré ! vous parlez de gens qui vous répondent en Anglais ,j'ai rencontré ce probléme ,je me souviens lorsque je déjeunais au restaurant plutôt dans les tavernes je m'efforçais de bien parler Grec et on me répondait en anglais c'était assez comique et la fois frustrant !
mon Fils à cette période avait 10 ans et il était scolarisé au lycée franco-_hellenique et au bout de ces 3 ans il parlait grec couramment aujourd'hui il en a 40 et on discute parfois dans cette belle langue et on se rend compte qu'il nous reste des bases !
voilà un petit aperçu de mes souvenirs de cette merveille ile !!
kalispéra kérié
sto kalo

Monica

Bonjour Monica,

en ce qui concerne le phénomène des gens qui vous répondent en anglais, je le connais. Ma femme (francaise) et moi (allemand) avons élevé quatre petits franco-allemands, et nous nous sommes alors beaucoup penchés sur la théorie du bilinguisme.

Généralement, une conversation sert à exprimer quelque chose - même pour les plus simples achâts. Elle n'est donc pas un but mais un outil. Et, comme lors du choix d'un "vrai" outil, la langue est choisie en foction du moindre effort et du meilleur rendement.

Votre interlocuteur grec s'aperçoit que vous parlez avec difficulté en cherchant les mots? Il vous répondra en anglais pour vous éviter des efforts et des malentendus. Cela m'est arrivé tant de fois, mais toujours sans mauvaise pensée de leur part.

Dés que vous parlerez mieux, vous vous apercevrez que la situation "tourne", il sera alors plus facile pour vous de parler en grec que pour eux de s'exprimer en Anglais. N'oubliez pas que vous avez un avantage considérable:  Vos interlocuteurs ont appris l'anglais a l'école, mais, en tant qu'expat, vous vivez quotidiennement dans un contexte grec.

Alors, un peu de patience et de persévérance, et la situation changera en votre faveur. Aujourd'hui, dans mon entourage, on me parle qu'en grec. Il ne viendrait a l'idee de personne de me parler en anglais, même si je fais encore de "moultes" fautes ...

bonjour,
Très instructif, que  vos propos pour moi qui apprend le Grec !!!
Sans indiscrétion, vous vivez en Crète ?
à bientôt
Michel

Non, en Attique :-)

Merci
belle journée !!!!

Je suis expatriée en Grèce depuis environ 5 ans, malgré quelques cours à l'ambassade à Paris, (cours gratuits dispensés dans plusieurs villes de France) je parlais très peu la langue à mon arrivée, mais rien de telle que l'immersion totale, la télévision m'a beaucoup aidée au départ, puis l'école, une fois ma fille scolarisée j'ai du me lancer pour pouvoir communiquer avec l'institutrice et les autres parents et puis je me suis beaucoup impliquée dans son apprentissage de la langue et nous avons appris ensemble, certes elle plus vite que moi, l'écrit reste difficile faute d'efforts et de travail de ma part, mais l'oral ne me pose plus de problème, le marché est aussi une formidable manière d'apprendre. Pour finir je rejoins les témoignages précédents, réussir mon intégration ici passait nécessairement par l'apprentissage de la langue, l'anglais certes peu aider au départ pour faciliter quelques démarches notamment administratives mais il est tellement plus agréable et enrichissant de faire un petit effort pour communiquer en grec et ainsi participer pleinement à la vie locale.

Au bout de 32 ans passés en Grèce(1985), au départ à parcourir avec un sac à dos et location de mobylettes, car il n' y avait pas de scooters....et résident depuis 2.000, je pense que "maîtriser le grec" est un peu présomptueux. En effet peu à peu on s'aperçoit que leur grammaire et les exceptions n'ont rien à envier à la grammaire française.
J' ai lu deux choses dans les messages précédents : Que les grecs sont heureux de vous entendre parler leur langue. Quand vous les abordez en grec, ils détectent très vite notre accent français, et avant de vous répondre la majorité des contcats, ils vous demandent pourquoi vous parlez grec ? Signe qu'ils sont à la fois surpris ou fiers qu'un étrenger parle leur langue. Le deuxième point est que si vous leur demander EXPRESSEMENT" de vous corriger de façon à progresser, ils disent toujours oui, et ajoutent que comme vous parlez ceci suffit. Mais dans la réalité, attendez vous à ce qu'ils n'osent pas vous reprendre par respect de votre effort.
Une anecdote : Olga, 17 ans, qui parlait la bagatelle de 5 langues et qui lisait le journal "Le Monde"...donc parlait français et très bien, était à la réception d'un camping.
J'étais avec mon épouse sur la banquette e la réception, attendant des amis. Un couple de jeunes français entrent et abordent Olga " Wainn iseuu theu nexte boooot to Rafina, pliiiise " ?
C'est alors qu'Olga leur répond dans un anglais parfait. Le couple  ""AIFKARISTOOO POLY" ! Et ils partent.
Nous demandons à Olga, "as tu remarqué que c'étaient des français" ? Sa réponse " bien-sûr" ! ( Elle n' a pas fait un gros effort )...
Pourquoi tu ne leur as pa répondu en français ?
Réponse d'Olga : "Ils ont fait l'effort de me parler en anglais, donc je dois leur répondre en anglais".
Voici l'aspect respectueux des grecs grandeur nature .
Bon parfois des serveurs de tavernes qui ont à parler anglais tous les jours, sont persuadés en entendant un touriste leur parler en grec, c'est mieux de leur répondre en anglais ...! Boff ils ne sont pas nombreux ! C'est la solution de facilité pour eux.
Un ami grec s'adressait en grec à un serveur grec. Le serveur lui répond en ...anglais.
Il lui dit qu'il est grec !
Le serveur revient avec les boissons, et lui reparle en anglais. Cet ami un peu vexé, lui rappelle qu'il est grec er dit au serveur qu'il préfère qu'il lui parle en grec, car il ne comprend pas son mauvais allemand...!
Quand le serveur est venu encaisser, il a parlé grec ! Et cet ami me regardant me fit un clin d'euil ! Entr'eux ils ne sont pas souples....
Ce grand nombre d'années m'ont permis peu à peu de m'apercevoir que nous avons des cultures différentes, certes, mais sur plusieurs points leur compréhension est différente.
J' ai vu une mamie faire la cuisine pour 4 alors qu'ils ne sont que deux et porter 2 assiettes de nourriture à 2 Albanais qui ramassaient des tomates toute la journée.
En lui demandant pourquoi elle les nourrissait ? Sa réponse fut " C'est pour ne pas les rendre voleurs".
Et bien d'autres réflexions qui souvent nous désarment.
Bien sur que chez nous il y a ce genre de don de repas, mais la justification est très souvent la solidarité...
Je m'étais penché sur leurs dictons. Très souvent ils ont les mêmes que les nôtres...
Ou la même signification .
Exemple en France : petit à petit l'oiseau fait son nid.
En Grèce : haricot par haricot le sac se remplit...
Bon, c'était facile pour moi de l'écrire en grec, mais quelle réelle utilité, car ceux qui voudront trouver cette expression en grec....au travail ! fassolia ....

Bonne journée à tous...

Bonjour,

Je vis depuis 18 ans à Nauplie et je parle grec. J'avais suivi des cours avant même venir m'y installer et je me débrouillais déjà couramment en arrivant. Maintenant je l'enseigne  par Skype à des Français qui viennent régulièrement en vacances en Grèce, où qui possèdent une maison dans la région.
Depuis qu'ils s'y sont mis, ils me disent rencontrer bien plus de gens et avoir élargi le cercle de leurs connaissances.
Pour se sentir intégré, c'est certainement le meilleur moyen.

Bonjour,
On peut facilement communiquer partout en Grece en anglais, sauf avec des persones agees ou des "locaux" sur les iles...
Il y a des cours de grecs pour les etrangers organises par l'unif ou des ecoles privees. Vu la crise, les prix baissent ....
Certaines grosses boites comme celle ou je bosse (Teleperformance Hellas) offrent des cours a leurs employes.
On peut dire que j'ai reussi a maitrise le grec apres presque un an, une fois que j'ai pris la decision de laisser l'anglais de cote :)
Mais il faut bien avouer que ce n'est pas une langue facile et rapide a apprendre !
Courage a ceux qui s'y mettent !

Parlons un peu "Histoire"...
Il est bon de savoir qu'il n' y a pas si longtemps que cela, le français était la première langue étrangère parlée en Grèce, largement devant le français. Le français était la langue"diplomatique" dans bien de pays à travers le monde. Par exemple à Saint-Pétersbourg et bien d'autres villes, bien des écrivains français d "siècle des lumières " y sont allés et pour certains invités par Catherine de Russie, qui était francophone et francophile.
L'anglais est bien parlé par une grande proportion de grecs, mais surtout les jeunes jusque les quadras. ET si sur Athènes, ou les grandes villes, la proportion est plus grande, ce sera moins le cas dans les lieux non touristiques. Dans les lieux touristiques, c'est pratiquement vital pour y travailler.
Sur Plaka, installé devant un "héllénico glyco", j'entendais une vendeuse "noire" ce qui était jadis assez rare en Grèce, interpeler les touristes en de nombreuses langues. J'étais un peu stupéfait de voir avec quelle rapidité elle identifiait leur identité, soit en les entendant parler, soit des écrits sur des habits etc... Au bout d'un moment, quand il n'y avait plus de clients, j'engage la parole avec elle, et lui demande combien de langues elle utilise. Elle me répond environ 18. Une fois l'étonnement passé, elle me fait une démonstration complète. Elle ne savait pas que j'en connaissais environ 5 , et pas de bluff de sa part. Je vais jusque lui demander son âge. Elle me répond 19. Deuxième surprise, et je lui demande comment elle a appris toutes ces langues. Elle me répond qu'elle est guadeloupéenne, qu'elle a accompagné son père, mais que ceci est le résultat de ses différentes places dans des hôtels. Et elle me précise qu'elle y a largement progressé car elle a souvent été chargée des commandes de petit déjeuners le matin au téléphone...et qu'elle changeait souvent d'hôtel....! Et elle avait un petit accent guadeloupéen quand elle parlait français. Elle a précisé aussi que dans ces hôtels luxueux il y avait des journaux en plusieurs langues à la disposition des clients, et ceci l'avait aidée à se perfectionner dans ces langues. Et honnête jusqu'au bout, elle a aussi précisé que certaines langues, elle ne connaissait que tout le vocabulaire de la vente, mais que très vite des touristes lui répondant en anglais, la conversation continuait en anglais. Nous lui avons gentiment demandé si sa couleur de peau lui avait posé problème ? Sa réponse fut "pratiquement jamais". C'est alors que nous nous sommes rappelés que nous étions en Grèce....!
Et comme chacun sait, ils ont connu tant d'invasions, les Perses, les Vénitiens, les Ottomans, les Anglais, les Francs, les Italiens, les Allemands etc...!
Largement le temps de s'adapter !
Dans les îles du Péloponnèse Sud, qui ont appartenu aux Italiens, des personnes âgées parlent encore l'Italien. ( Exemple Meguisti a encore pour nom "Castellorizo").
A Corfou ( Kerkira), on y parle assez souvent Italien, car cette île est proche de l'Italie le trajet est rapide en avion ou ferry, et le commerce touristique fait que....
Nous avons eu l'occasion depuis 31 ans, de bien connaître les cours ( privés) de langues étrangères sur Athènes. Grâce à une amie qui est directrice d'une école privée à Agia Paraskévi ( Adonia Palamari) qui donne des cours de français de la maternelle ( oui...) jusqu'aux doctorants en université. A l'Institut français d'Athènes ( l'I.F.A. ) notre ami le Docteur Nicolas Christodoulou est l'organisateur des examens de français à travers la Grèce. C'est ce diplôme attribué qui atteste du niveau de français des candidats et servent ensuite lors des recrutements. C'est par ces deux personnes que nous avon largement progressé sur la connaissance des formations en langues en Grèce. Ce Monsieur a été 3 fois décoré par notre Ambassade, il organise aussi de très nombreuses activités francophiles, en invitant des Profs d'Université ( Ex : Sorbonne ) sur Athènes qui viennent pour des conférences ( Littérature, mais aussi peintures et Art ...). Ces conférences voient à chaque fois au minimum 300 à 350 auditeurs qui sont en grande majorité des Profs de français. Et le contenu de ces conférences est quelque peu fabuleux...
Nous avons aussi une jeune amie qui est polytechnicienne, mais n'ayant pas trouvé de travail, elle donne des cours de français en privé.... pour raison alimentaire. Et ces cours privés sont en très grand nombre en Grèce et dans plusieurs matières...car l'équivalent du Bac a un classement et c'est à partir de ce classement que le choix des lieux d'Universités et la matière sera fait. Un genre de Bac - concours en quelque sorte.
Voici pour parler un peu de la vie courante grecque , mais aussi à travers son Histoire.

Une dernière petite anecdote : En Epire, un arrêt en bord de route du temps ou il y avait bien moins de panneaux indicateurs, et pas de GPS , nous stoppons pour demander une direction à un maraîcher. Il nous répond longuement dans un français impeccable.
Nous lui demandons ensuite comment il avait appris le français ? Sa réponse " par les livres" ! Nous lui demandons s'il a pu venir en France ? Sa réponse " ah Monsieur, malheureusement pas "!
Tout un immense regret dans cette dernière réponse....

Ah.... ces grecs , la surprise est toujours au coin de la rue ...

Je rebondis sur ce que je viens de lire plus haut non seulement le français était la première langue étrangère enseignée (les instituts français étaient alors bcp plus nombreux je parle d'il y a 50/60 ans, et c'étaient à cette époque des francophones souvent des religieuses qui dispensaient les enseignements, ce qui explique que à l'heure actuelle dans les villages beaucoup d'anciens vous diront avoir appris le français) mais il fut un temps ou le drapeau français était hissé sur les places des villages et l'hymne national français entonné en parallèle de l'hymne national grec. Ceci dit que cela ne nous empêche pas d'apprendre le grec, même si je doute qu'il soit possible de le maitriser totalement.

Bien vu Astre, j'avais peur de rallonger mon message de cette info sur les religieuses et l'hymne. Actuellement, le matin dans les collèges, l'hymne grec est toujours chanté par les élèves.
Un petit mot d'humour : Avant que les français maîtrisent le grec, il faudrait qu'ils maîtrisent le français. Il suffit de voir combien de sociétés proposent leurs services aux "doctorants(tes) pour corriger leurs fautes d'orthographes sur leurs thèses pour comprendre qu'ils vont faire fortune.
Au sujet du français enseigné : Sur Tinos, des "Ursulines" ont sévit pendant 240 années. Actuellement l'école de L'outra existe encore, mais depuis 15 ans les Ursulines n'enseignent plus. Une seule reste pour garder les meubles.
Néanmoins la nobliothèque regorge de livres en français, et bien des très anciens livres scolaires ferait le bonheur de certains antiquaires.
le français y était enseigné et de manière très efficace, il suffit d'entendre des personnes âgées ayant suivi ces cours pour les entendre prononcer des subjonctifs que nous n'utilisons plus depuis très longtemps.
La filière était la suivante : Collège de Loutra puis Lycée français d'Athènes, puis pour certains la Sorbonne et autres facultés françaises.
Grand surprise l'an dernier de rencontrer une dame dans une taverne qui parlait un français impeccable et le grec pas moins. L'interrogeant sur la raison de ce français parlé de qualité, elle me confie être originaire du village tiniote d'Aétofolia, Elle m'explique être allé â ce Lycée français d'Athènes, puis un doctorat de lettres modernes à la Sorbonne. Et après avoir enseigné plusieurs années et passé le concours d'inspecteur de l'Education Nationale avec succès, elle exerce à l'Académie d'Amiens !
Sans commentaires.
Dans ce monastère d'Ursulines, on enseignait aussi la pharmacopée, le tissage avec fils d'or et argent, puis la photographie...au milieu du siècle dernier.
Leur collection de photos qui est ouverte au public en été est splendide.
Voici pour vous Astre et les autres lecteurs quelques bribes de l'enseignement du français en Grèce.

bonjour mandeville !!!
je suis nouvelle et je suis tombée sur votre message nous souhaitons nous installer en grece en fin d année
je souhaiterais connaitre vos conditions pour les cours que vous donnez sur skype
merci

bonjour,

Nois sommes français retraités et nous vivons depuis 5 ans mon épouse et moi en Créte prés de Vamos, nous pouvons donner quelques infos concernant la vie en Créte, car nous commençons à nous intégrer dans cette nouvelle vie, et pour parfaire notre implantation, il est temps d'apprendre sérieusement le Grec, car après avoir testé bon nombre de méthodes, le bilan après 5 années n'est vraiment pas ce qu'il nous est vendu, malgré beaucoup de temps passé à étudier, comme le dit mon fils qui parle 5 langues, je cite, ci les méthodes fonctionnaient cela ce saurait.....donc nous commençons à nous débrouiller, mais c'est loin d'être glorieux, nous sommes à la recherche d'une école sérieuse du côté de Chania, merci pour ceux qui pourraient nous renseigner.

bonjour,nous sommes en crête sur rethymno depuis 12 ans ,nous avons essaye comme vous des méthodes ,avons mêmes été a l'universitee ,mais les résultats non pas été concluants ,je pense qu'arrivé a un certain age ça coince .donc nous avons pris une autre desision qui a été de s’intégrer vraiment a la vie crétoise.c'est a dire de ne plus côtoyer ,ou alors très rarement, la communauté française et ne vivre qu'avec des crétois .aller au champ avec eux ,faire la récolte des olives ,bref privilégier le contact humain plutôt que de prendre des cours
amicalement

Merci pour votre réponse slache, nous pratiquons la même politique, pas ou très peu de relations avec les Français et pas mal d'amis Grec ou Anglais, ce qui nous permet aussi d'avancer dans les deux langues, mais nous aimerions quand même participer à des conversations un peu plus elaborées, avec nos amis, étant aussi radioamateur, je parle presque tout les jours avec d'autres radioamateurs de Crete ou de Grece, mais bon qui peu le plus peu le moins....
Cordialement Gil

Bonjour à tous,

@ Sarlsire et Slach, j'ai déplacé vos posts sur la discussion Maitrisez-vous le grec ? Je vous suggère de lire les différents posts, ils vous seront utiles.

Bonne continuation,
Bhavna

Nouvelle discussion