Close

Maitrisez-vous le croate ?

Bonjour à tous,

On dit souvent que maitriser le croate est indispensable pour bien s'intégrer en Croatie. Qu'en pensez-vous ? Partagez votre expérience !

Parlez-vous croate ? Si oui, où avez-vous appris cette langue ? Où peut-on suivre des cours de langue en Croatie ?

Si non, comment vous débrouillez-vous dans la vie de tous les jours ? Est-il facile de communiquer dans une autre langue avec les Croates ?

Merci de partager votre expérience.

Christine

On dit, apprendre une langue d une nation, tu es securise contre leur mal, ou aussi il y a un ancien proverbe arabe, qui dit..si tu vis parmis un peuple, ou un pays etranger il faut laiter dans leur casserole.
Tout ca veut dire, vraiment c est bien d apprendre la langue Croate, pour l apprendre il faut un certain et c est assez facile, car c est une langue differente des autres langues standard occidentale. Il y a des ecoles et aussi des cours prives. Je vous conseils les ecoles, comme vous pouvez communiquer et c est moins cher..pour avancer il faut communiquer beaucoup et c est comme je l ai appri et relativement en un temps record.

Vs etes toujours bienvenus..personnelement je peux vous aider, se rencontrer en groupe justes pour le plaisir et parler..parler et parler.

Pozdrav

Bonjour,

En effet, parler le croate est un plus indispensable pour s'intégrer, mais il n'est pas nécessaire de le maîtriser, même si ça aide.

En ce qui me concerne, je possède un croate de base, suffisant pour faire les "choses de la vie courante", mais très insuffisant pour être totalement autonome.  J'apprends au jour le jour au fil des conversations avec les commerçants.  Mes amis parlent soit le français, ma langue maternelle, soit l'anglais que je maîtrise et je ne peux pas dire que de ce côté là je sois aidée, comme nous sommes tous des expatriés ou "revenus au pays", nous préférons la facilité de parler la langue que nous connaissons le mieux.

Il y a des cours dans la plupart des grandes villes : Zagreb, Zadar, Split pour ce dont je suis certaine, et probablement ailleurs aussi.  Il est aussi possible de trouver un cours particulier, beaucoup de profs à la retraite (ou pas) sont heureux d'améliorer leur quotidien.  Le fait de donner du travail aux locaux voisins plutôt que de s'adresser ailleurs est aussi grandement apprécié.

En ce qui concerne le fait de s'adresser aux Croates dans une langue étrangère, il faut savoir que la plupart des jeunes parlent l'anglais qu'ils apprennent à l'école dès les premières années.  Dans les magasins, chez le coiffeur, même dans l'administration, on trouve toujours quelqu'un qui, s'il a l'impression de parler très mal et se confond en excuses, se débrouille suffisamment pour répondre aux questions.  Perso, j'essaie toujours de commencer en croate et quand ça devient trop compliqué, je demande si je peux m'adresser à eux en anglais.  Le simple fait d'avoir fait l'effort de parler dans leur langue ouvre la porte et attire la sympathie. 

Une réflexion que j'entends souvent de la part des connaissances ici, c'est que les touristes Français et les Italiens ne font aucun effort pour parler le croate, ne serait-ce que dire "dobar dan", "hvala", "molim" et autres petits mots que tout touriste devrait apprendre avant de se rendre à l'étranger.  Il en va de même pour les Américains, mais comme l'anglais est assez courant ici, ils sont moins choqués.

Bonnes question..
Je parle le "serbo -Croate "
Ç est évidement un grand avantage.,j ai appris seul en écoutant ...mes parents et amis durant les nombreux séjours .
Je conseille
1) livre et cassettes ,écouter la musique et chansons .
2) s 'inscrire à L' université ..ils font très bien cela avec de nombreux étudiants "ERASMUS"
Je peux vous aider si ..

A bientot

Modéré par Christine l'année dernière
Raison : Evitez de faire de la publicité svp. Merci

Bonjour,

Sans vouloir me citer en exemple, je maîtrise parfaitement la langue croate car simplement le serbo-croate - comme disaient certain-  n'existe pas ou plus, tout comme la Yougoslavie.
Parler croate ou parler serbe n'est pas une tare distinctive, tout comme parler français. Ce sont des langues... De plus le croate a une écriture latine alors que serbe s’écrit en cyrillique.
En ce qui me concerne, j'aime bien le cyrillique! Un certain charme...
Ceci dit, parler une langue, ça aide forcement mais cela ne permet en aucun cas d’intégrer la mentalité. Pourtant c'est cela  la clé de voûte et un hollandais qui parle anglais ne sera jamais un "British".
En résumé je recommande d'apprendre la langue qui facilite le quotidien mais en aucun cas comprendre les croates.

P.S. J'ai oublié... Pour intégrer une autre langue il faut déjà posséder les bases de la sienne...

Bonjour,

J'ai vraiment apprécié la dernière phrase, oui, c'est mieux, en effet et, malheureusement, de plus en plus rare.

Par contre, je fais quand même une différence entre "s'intégrer" et "s'identifier".  S'il est toujours bon de s'intégrer, ou du moins d'essayer, car cela prend beaucoup de temps, je suis contre le fait de s'identifier.  Il ne faut pas perdre son identité au profit de celle d'un autre. 

Ayant vécu en Asie, j'ai ressenti parfois très mal le fait d'avoir la peau et les cheveux différents, mais cela ne m'a pas donné l'envie de devenir asiatique.  Bien sûr, il m'arrivait d'avoir envie de changer d'apparence, ne serait-ce que pour ne pas subir le "délit de sale gueule", car même les blancs y ont droit quand ils sont sur un continent où la majorité n'est pas blanche.  Mais j'étais occidentale et je voulais le rester.

En Croatie, pas de souci de ce côté, il faut que j'ouvre la bouche pour qu'on se rende compte que je ne suis pas d'ici, il m'arrive même de donner le change pendant un moment si je ne dois pas parler longtemps, ensuite, on finit par me demander d'où je viens.  Il m'arrive parfois d'entendre mes amis dire "tu es plus croate qu'une croate" lors de certaines situations ou par rapport à certaines de mes opinions, cela me fait rire, car mes pensées sont miennes, ni belges ni croates.  Je pense qu'il faut savoir être soi-même, ne pas avoir peur d'être différent ni de penser autrement.  L'important étant de ne pas juger ou croire que l'un ou l'autre est "mieux".  C'est la différence qui enrichit, pas la similitude.

Nouvelle discussion