Close

Les prix de l’immobilier au Canada

Bonjour à tous,

Trouver un logement au Canada est une priorité pour les nouveaux arrivants. Parlez-nous du marché de l’immobilier dans votre ville ou votre région.

Quels sont les lieux les plus recherchés ? Les plus abordables ? En moyenne, combien coûte un logement à la location ou à l’achat ? Quelles sont les principales obligations, coutumes et taxes à considérer au Canada, en matière d’immobilier ?

Et vous quel quartier aviez-vous choisi d’habiter en arrivant ? Le recommanderiez-vous ? Où habitez-vous désormais ?

Merci pour vos éclaircissements,

Christine

La carte de l'immobilier au Canada en décembre 2015 (prix moyen et salaire minimum conseillé pour acheter) :

http://big.assets.huffingtonpost.com/infographiccanada.jpg

source : http://www.huffingtonpost.ca/2015/12/11 … 77022.html



Pour la location, la carte des villes les plus chères en novembre 2016 (prix moyen d'un appartement 1-chambre) :

https://blog.padmapper.com/wp-content/uploads/Screen-Shot-2016-11-14-at-1.41.56-PM-768x565.png

source : https://blog.padmapper.com/2016/11/15/p … mber-2016/

Torontois, ton message est une pépite ! Mais parle-nous de ton expérience personnelle ?

De mon côté, nous sommes arrivés en octobre 2012 à Montréal. Nous sommes restés dans un meublé dans le centre-ville (quartier des affaires). Vivre dans ce quartier ne nous a pas plu, car il ne correspondait pas à nos attentes : certes, le métro était proche, ainsi que le réseau souterrain, mais nous manquions d'espaces verts.

Nous avons trouvé fin 2012 un 41/2 au dessus du magasin métro, en face du parc Laurier, pour environ 1000$ par mois. Franchement, on était content. Le prix était même bas par rapport à ce que l'on avait vu sur le Plateau, dans le village et près du marché Jean-Talon (généralement, plutôt 1200 à 1400$). Nous avons adoré le quartier, certes très "Français", mais ô combien agréable à vivre : une vraie vie de quartier, une bouche de métro non loin, de la place pour se garer et un magnifique parc où se dépenser.

Avec la naissance du second, nous sommes partis un peu plus loin dans l'est, près du parc Baldwin, non loin du quartier Rosemont. C'est un quartier plus familial et populaire, moins Hypster, comme ce qu'on peut trouver à Laurier ou au Mile End. Nous nous y sommes énormément plus également. Il y a beaucoup plus d'enfants, de jeunes parents, et le mix social est plus important. Nous avons trouvé un 41/2 dans les résidences Platopolis. Les appartements sont luxueux, très bien pensés et construits. Par contre, les loyers sont un peu chers (compter 1500 à 1600$) et le réglement intérieur est digne d'un réglement de prison !

Le souvenir le plus marquant reste la célébration d'halloween par les enfants et les parents du quartier, tous déguisés et en quête de bonbons...Fantastique !

Comme autres coins sympa à vivre, je dirais Rosemont, Mile Ex, ainsi que le canal Lachine.

Severinguiton :

Torontois, ton message est une pépite ! Mais parle-nous de ton expérience personnelle ?

Je suis un citadin pur et dur donc lorsque je suis arrivé à Toronto, il me fallait absolument trouver un logement en centre-ville : avoir tout à portée de main à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit n'a pas de prix, quitte à avoir un espace de vie plus petit. J'ai loué un petit studio mes deux premières années et j'ai ensuite investit dans un condo que j'ai revendu il y a deux ans pour une townhouse où je vis désormais.

J'habite dans ce qu'on peut considérer comme une des provinces les plus pauvres du Canada. J'habite à Moncton au NB en plein "centre-ville". Je mets de guillemets parce que ayant habité Bruxelles dans le passé, je perçois Moncton comme un gros village.
Bref, pour un appartement 2 chambres, issu d'un immeuble datant de 2005, je paye 915$ par mois tout compris (eau, chauffage, communs, électricité, déblayage neige, parking, etc.)
Avec mon mari nous regardons pour une maison et les prix sont également très abordables: maison neuve en ville, 3 chambres, 2 sdb, un immense basement, jardin, etc. il faut compter 170000$. Les frais de notaires sont visiblement de 1%. donc, vraiment pas cher ;-)

Un grande merci pour votre réponse. Les maisons ont l'air plus abordables.

mouette28 :

Un grande merci pour votre réponse. Les maisons ont l'air plus abordables.

Ben ça dépend ou... Vancouver et toronto sont loin d'etre dans ces prix...

En effet, Vancouver a beau être l'une des villes les plus agréables au monde, elle souffre d'une inflation galopante du foncier, due, c'est connu de tous, à l'apport en capital des familles aisées chinoises, qui voit dans Vancouver un investissement sûr.

Des mauvaises langues indiquent qu'il s'agit aussi de blanchiment d'argent, mais à ce jour, rien ne permet de l'affirmer.

Je déconseille fortement d'acheter un bien en arrivant! C'est l'arnaque assurée. Il faut bien se renseigner sur les quartiers et l'environnement. Souvent, on est pas toujours en fonds pour acheter dès l'arrivée; si c'est le cas, méfiance! Attention également aux écoles et à l'environnement si vous avez des enfants.
J'ai connu des gens qui ont revendu leur maison à moitié prix/au prix d'achat.
J'ai aussi connu des gens qui ont fait des erreurs de quartier (moi-même) et des erreurs d'environnement. Pourtant, on a acheté plus de 3 ans après notre arrivée; Le bon côté, c'est que l'immeuble a pris une excellente plus value en 3 ans, mais le quartier ne correspondait pas aux familles, mais aux célibataires et couples (condos chouettes à côté d'un quartier difficile).

Dés le début, 2001, nous avons fait le choix de ne pas nous restreindre à Montréal. Nous avons prospecté la Rive Nord (Laval, Repentigny, St Gérôme...) et nous avons viré vers la Rive Sud ( Longueuil, Boucherville, Brossard, Ste Julie, Beloeil, St Bruno, Varennes...) finalement les commodités de Longueuil ont été les meilleures : Proximité avec Montréal deux stations de métro (ligne jaune),  grandes surfaces, transport en commun accessible sans bousculades ni chaines... Écoles pour les enfants, pratiquement tous les services et des loyers abordables.

Nous avons habité un 4 1/2 pendant cinq ans à raison de 550$ et en 2007 nous avons déménagé à 100 mètres plus loin dans un spacieux 5 1/2 avec jardin pour au début 750$ et au final 10 ans après 800$ (augmentation oblige).

Actuellement les loyers sont de l'ordre de 650$ à 800$ un 4 1/2 et environ 900 $ à 1200$ un 5 1/2 en fonction de l'état du logement et de l'endroit (quartier), je parle de Longueuil mais les loyers sont plus abordables si l'on accepte de se rendre un peu plus loin (35 à 45 minutes du métro).

Un exemple intéressant à considérer du côté Est (Chambly...) et Ouest : St Constant et Candiac ou encore La Prairie... Avec le stationnement incitatif et les transports en commun qui vont au cœur de ces villes Montréal (place Bonaventure) par le Pont Champlain, voie rapide se trouve à 30 minutes et les commodités (commerce, écoles, centre de santé, environnement et aires de loisirs) sont excellentes sans compter l'ouverture d'esprits des habitants.

Montréal, c'est bon pour les spectacles mais ceux-ci existent aussi en plus compacte dans ces petites villes environnantes qui longent le Richelieu et à proximité du St Laurent.

Idéal pour une femme avec des enfants en bas âge ou tout simplement pour le travail...

Ce que dit Fridouch est intéressant. Oui, les environs de Montréal sont moins chers et offrent une belle qualité de vie.

Cependant, beaucoup d'expats n'ont pas comme projet initial de vivre en banlieue dès le début (et pour moi, étant banlieusard de naissance, ce n'est pas péjoratif). Ils auront d'abord besoin de découvrir leur nouvelle ville / vie, pour, après quelques mois / années, s'installer dans les environs.

Severinguiton :

Ce que dit Fridouch est intéressant. Oui, les environs de Montréal sont moins chers et offrent une belle qualité de vie.

Cependant, beaucoup d'expats n'ont pas comme projet initial de vivre en banlieue dès le début (et pour moi, étant banlieusard de naissance, ce n'est pas péjoratif). Ils auront d'abord besoin de découvrir leur nouvelle ville / vie, pour, après quelques mois / années, s'installer dans les environs.

Surtout que vivre à Montréal ne veut pas dire vivre au centre ville et forcément sortir le soir ou être entouré de beton... il y a des quartiers périphériques qui sont loin d'etre différent de la banlieue et offre la même qualité de vie que de partir en dehors de l'ile. Travailler à montreal ne signifie pas non plus centre ville et travail accessible par transports en commun facilement. Ce sont de grosses généralités.

Pour ma part j'habite l'ouest de l'ile, je suis à 5 min de 2 parcs nature, proche de tous les services et pour travailler je met en gros 15 à 30 min en voiture, en bus ce serait minimum 1h30! Ma femme travaille à 5 min... on ne vit pas au centre ville et on ne travaille pas au centre ville et pourtant on est à montreal, avons une maison, un jardin et notre vie n'est pas de moindre qualité que si on vivait en banlieue au contraire même.

Bonjour,

A Montreal, c'est pas compliqué de trouver un logement.
Il y a beaucoup d'offres... Si tu changes d'endroit où de grandeur, pas de problèmes...

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Canada

Conseils pour bien choisir votre assurance santé au Canada.

Déménagement au Canada

Conseils pour préparer votre déménagement au Canada

Assurance voyage Canada

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage au Canada

Billet d'avion Canada

Trouvez les meilleurs prix pour votre billet d'avion pour le Canada