Close

Complémentaire santé

Recherche expatrié français au portugal  en RNH affilié à la SS Portugaise ayant souscrit  une complémentaire  santé Portugaise, assurant les expatriés français  au Portugal , autre que la  CFE à un prix moins  excessif que celui de cette CFE  !!!!!!!
merci  de me répondre

ALYGATOR :

Recherche expatrié français au portugal  en RNH affilié à la SS Portugaise ayant souscrit  une complémentaire  santé Portugaise, assurant les expatriés français  au Portugal , autre que la  CFE à un prix moins  excessif que celui de cette CFE  !!!!!!!
merci  de me répondre

Apparemment, personne ne vous a répondu. En gros, la réponse est : si vous voulez une couverture santé identique à celle que vous aviez en France, il n'y a pas d'autre solution
Ou vous faites Sécu Portugaise et accès au public seulement, ou vous faites Assurance privée au premier Euro et si vous êtes âge avec un antécédent médical sur le questionnaire de santé, badaboum le tarif ou vous faites CFE + Mutuelle. Vous pouvez diminuer le coût du privé avec des cartes de santé de certains hôpitaux et de certains réseaux comme Advance care ou Medicare pour l'accès au privé, le pb du remboursement restant identique.
ne perdez pas de vue que, toujours en gros, ce que vous gagnez sur la CSG,CRDS,CASA correspond à ce que vous paierez à Sécu France et CFE. Il reste la mutuelle , un peu plus chère quand elle couvre en france et au Portugal. On ne peut jamais gagner sur tous les tableaux.
Bien à vous

Bonsoir à tous,

L'assurance complémentaire santé privée au Portugal n'existe pas en tant que telle. Il s'agit (comme le précise ''mondafinil'') d'assurances privées au premier euro si l'on prend l'option sans franchise mais cela augmente considérablement les mensualités. Dons il faut choisir le niveau de franchise qui est le plus adapté à la fréquence de vos soins (si vous avez des actes médicaux répétitifs impératifs à faire, bien évaluer le seuil de la franchise à choisir). Ces assurances privées sont également plus contraignantes à obtenir au dessus de 70 ans.. Certaines de ces assurances privées au Portugal ont également (en option) un volet international qui vous prend en charge hors Portugal sous certaines conditions et certaines limites.

Sinon les inconvénients de la CFE sont :
1) Le prélévement est basé sur un pourcentage de l'ordre de 4,2 % sur l'ensemble de vos retraites. Donc si vous avez de bonnes retraites (système général + complémentaires), cela peut faire une somme assez rondelette. De plus, cela ne vous dispense en aucun cas du prélévement obligatoire SS de 4,2 % au titre de la solidarité. Toutefois ce prélévement SS obligatoire vous donne droit à tout acte médical en France car vos droits SS sont en France (toutefois vous n'avez pas e prélévement CSG & CRDS). Il faut bien évidemment ne pas rendre votre carte vitale contrairement à ce que certaines CPAMs demandent sous prétexte que vous partez à l'étranger et que vous n'avez plus d'adresse en France. Si toutefois vous faites l'erreur de rendre votre carte vitale, il n'y a pas de problème pour se faire réinscrire à la CPAM à laquelle vous étiez rattaché (si vous êtes dans ce cas et que vous avez des difficultés pour vous faire réinscrire à la votre CPAM même sans adresse en France, contactez moi en privé car les CPAM sont parfois ignorantes sur ce sujet).
2) Le remboursement CFE est strictement basé sur les bases de remboursement de la SS Française (la seule différence entre la SS et la CFE est que la SS Fr est de droit public et la CFE de droit privé mais pour l'assuré CFE cela ne change pas grand chose). Cela fait qu'en allant dans le privé au Portugal avec des honoraires de visite chez le généraliste (à Lisbonne par exemple) de 70 , 80, voir 90 euros, vous ne serez remboursé par la CFE que sur la base des 23 euros. Donc vous voyez un peu ce que vous avez à mettre de votre poche tout en payant des cotisations CFE de 4,2 % en plus du prélévement obligatoire SS sur les retraites du privé. Si la CFE voulait être un minimum attractive pour les retraités à l'étranger, il faudrait qu'elle prélève des montants fixes comme chez toute assurance santé privée dans le Monde.
3) Certaines complémentaires santé françaises (mutuelles) remboursent leur part (selon votre contrat) dès l'instant où la CFE fait un remboursement de l'acte fait à l'étranger. Là aussi, les montants remboursés par ces mutuelles sont parfois bien faibles car elles se basent sur le complément de SS Fr (ou complément de la CFE qui a les mêmes grilles de remboursement que la SS Fr). Ces mutuelles continuent aussi à rembourser leur part complémentaire pour tout acte que vous seriez amené à faire en France (en présentant votre carte vitale)

Pour l'accès au Public Portugais (Saude), pas de problème avec le S1/E121 délivré par l'assurance maladie activée par votre CNAV de référence (pour les gens dépendant de la CNAV) après en avoir fait la demande. Les attentes en salle d'attente peuvent être longues. Le service n'est pas mal (pour le peu que j'ai pu constaté) mais cela est peut-être différent suivant les endroits..

Bien Clt

Complément d'information....

Autre conseil, toujours prendre exemple quatre ou cinq cas concrets d'actes médicaux dans le privé avec les tarifs pratiqués dans le pays de résidence (ex : consultation généraliste, consultation spécialiste, petite chirurgie, fracture membre avec radios, lunettes, soins racines dents & couronne, tec..)  et les soumettent aux assurances privées consultées pour qu'elles fassent une simulation du remboursement et donc de ce que vous aurez à mettre de votre poche.. Faites le aussi avec la CFE + mutuelle santé française..

J'avais constaté lors de ma recherche comparative que Le prélévement CFE de 4,2 % (au dessus de 18.000 Euros de retraite, à vérifier le plafond exact auprès CFE) + le montant d'une complémentaire santé française de moyenne couverture est souvent plus onéreux et moins bien remboursé qu'une assurance santé privée Portugaise en acceptant une petite franchise et en incluant même avec une option internationale (pour des remboursements d'actes faits en France)

Autre commentaire au sujet de l'économie de la CSG & CRDS lorsque l'on est non résident en France. C'est vrai mais c'est à corriger tout de même par la surtaxe SS de 3,2 % sur les retraites complémentaires lorsque l'on est non résident. En résident en France, la cotisation SS sur les retraites complémentaires AGIRC/ARRCO est de l'ordre de 1 %. Elle passe de 1 % à 4,2 % si vous êtes non résident !!. Si vous avez de bonnes retraites complémentaires, l'état se rattrape donc grandement en prélevant 3,2 % SS supplémentaires et cela diminue d’autant l'économie faite sur la CSG & CRDS. Il faut donc résonner sur les retraites nettes et les retraites brutes en mode résident en France et en mode résident à l'étranger et comparer le taux moyen de prélévement  dans les deux cas. Le gain n'est pas toujours si évident que les gens disent parfois surtout si vous prenez une assurance privé dans le pays de résidence ou si vous adhérez à la CFE + une mutuelle française. Ce gain (qui n'en est pas un en fait) ne doit en aucun cas être une motivation au départ de France.. 

Clt

Suite au sujet SS Portugaise (Saude)...

Une fois inscrit dans le public santé au Portugal (Saude), il n'y a qu'un ticket modérateur de quelques Euros à payer pour tout acte (qui varie un peu suivant les actes). Comme les droits SS des retraités français sont en France, c'est la SS Portugaise (Saude) qui se charge de se faire rembourser le montant de la prestation auprès de la SS. En tant que retraité Européen, c'est votre droit d'être inscrit à la Saude au Portugal mais ce n'est pas du tout une obligation ( vérifié auprès des autorités Portugaises et auprès des services juridiques du Cleiss). Par contre, vous devez présenter le ''certificado de registro de cidadao da uniao europeia'' pour être enregistré à Saude (avec en plus du fameux E121/S1)

Cela n'empêche donc pas d'avoir une assurance santé privé qui ne concernera que des actes effectués dans des établissements privés affiliés à la compagnie qui vous assure et en parallèle être enregistré à Saude (ce qui ne coute que le ticket modérateur en cas d'actes faits dans le public mais ce n'est pas obligatoire)

Clt

Clt

domirauch :

Suite au sujet SS Portugaise (Saude)...

Une fois inscrit dans le public santé au Portugal (Saude), il n'y a qu'un ticket modérateur de quelques Euros à payer pour tout acte (qui varie un peu suivant les actes). Comme les droits SS des retraités français sont en France, c'est la SS Portugaise (Saude) qui se charge de se faire rembourser le montant de la prestation auprès de la SS. En tant que retraité Européen, c'est votre droit d'être inscrit à la Saude au Portugal mais ce n'est pas du tout une obligation ( vérifié auprès des autorités Portugaises et auprès des services juridiques du Cleiss). Par contre, vous devez présenter le ''certificado de registro de cidadao da uniao europeia'' pour être enregistré à Saude (avec en plus du fameux E121/S1)

Cela n'empêche donc pas d'avoir une assurance santé privé qui ne concernera que des actes effectués dans des établissements privés affiliés à la compagnie qui vous assure et en parallèle être enregistré à Saude (ce qui ne coute que le ticket modérateur en cas d'actes faits dans le public mais ce n'est pas obligatoire)

Clt

Clt

En principe ce n'est pas obligatoire, mais que ferez vous en cas d'intervention urgente où vous devrez faire appel à l'INEM pour l'ambulance et l'hopital public en cas d'infarctus, AVC, et autres maladies pour lesquels aucune clinique  privee n'est équipé et qui vous renvoye automatiquement à l'hopital public  ?

Quid des payements des factures de l'hopital public, la CEAM ?? ( c'est interdit si vous résidez)

Quid des remboursements ?


Inscrivez vous au service de santé public , dans n'importe quel pays de l'UE, c'est peut être pas obligatoire, mais c'est sûrement indispensable

stendal :
domirauch :

Suite au sujet SS Portugaise (Saude)...

Une fois inscrit dans le public santé au Portugal (Saude), il n'y a qu'un ticket modérateur de quelques Euros à payer pour tout acte (qui varie un peu suivant les actes). Comme les droits SS des retraités français sont en France, c'est la SS Portugaise (Saude) qui se charge de se faire rembourser le montant de la prestation auprès de la SS. En tant que retraité Européen, c'est votre droit d'être inscrit à la Saude au Portugal mais ce n'est pas du tout une obligation ( vérifié auprès des autorités Portugaises et auprès des services juridiques du Cleiss). Par contre, vous devez présenter le ''certificado de registro de cidadao da uniao europeia'' pour être enregistré à Saude (avec en plus du fameux E121/S1)

Cela n'empêche donc pas d'avoir une assurance santé privé qui ne concernera que des actes effectués dans des établissements privés affiliés à la compagnie qui vous assure et en parallèle être enregistré à Saude (ce qui ne coute que le ticket modérateur en cas d'actes faits dans le public mais ce n'est pas obligatoire)

Clt

Clt

En principe ce n'est pas obligatoire, mais que ferez vous en cas d'intervention urgente où vous devrez faire appel à l'INEM pour l'ambulance et l'hopital public en cas d'infarctus, AVC, et autres maladies pour lesquels aucune clinique  privee n'est équipé et qui vous renvoye automatiquement à l'hopital public  ?

Quid des payements des factures de l'hopital public, la CEAM ?? ( c'est interdit si vous résidez)

Quid des remboursements ?


Inscrivez vous au service de santé public , dans n'importe quel pays de l'UE, c'est peut être pas obligatoire, mais c'est sûrement indispensable

Bonjour,

c'est ce que dit "domirauch" dans son post !!

Il faut s'inscrire à la sécurité sociale portugaise et ensuite se faire inscrire au centre de saude de son domicile...
L'hôpital public est "gratuit" ou presque pour l'assuré ! .....mais la sécurité sociale portugaise adressera à son homologue française une facture annuelle sur le coût des dépenses faites pour un individu (centre de saude, hôpital public, pharmacie,...).

Par contre quand vous êtes en "urgence" à l'hôpital public et qu'une opération ne peut pas être faite faute de salles d'opérations disponibles et/ou de chirurgiens disponibles....que faites vous si vous devez attendre 5 ou 10 jours  ???  (c'est un cas concret...)
(quand on sait que l’alitement prolongé peut entraîner des complications dans les mois qui suivent ??)

La solution est de choisir un hôpital privé qui fera cette opération dans les meilleurs délais, mais le coût est beaucoup plus élevé....puisque l'hôpital public est "gratuit"....et donc mieux vaut avoir aussi une assurance qui puisse couvrir "ce risque".....

Nul n'est à l'abri d'une chute et d'une fracture....qui vous empêche de revenir dans votre pays....

Cdlt,

Serge

ALYGATOR :

Recherche expatrié français au portugal  en RNH affilié à la SS Portugaise ayant souscrit  une complémentaire  santé Portugaise, assurant les expatriés français  au Portugal , autre que la  CFE à un prix moins  excessif que celui de cette CFE  !!!!!!!
merci  de me répondre

Bonjour,

j'ai souscrit à titre individuel (avant 65 ans...., après c'est plus difficile) une assurance qui couvre jusqu'à 50 000 euros par an, avec une franchise de 500 euros, pour un "coût" moitié de celui de la CFE....
Cdlt,
Serge

scisdt31 :
stendal :
domirauch :

Suite au sujet SS Portugaise (Saude)...

Une fois inscrit dans le public santé au Portugal (Saude), il n'y a qu'un ticket modérateur de quelques Euros à payer pour tout acte (qui varie un peu suivant les actes). Comme les droits SS des retraités français sont en France, c'est la SS Portugaise (Saude) qui se charge de se faire rembourser le montant de la prestation auprès de la SS. En tant que retraité Européen, c'est votre droit d'être inscrit à la Saude au Portugal mais ce n'est pas du tout une obligation ( vérifié auprès des autorités Portugaises et auprès des services juridiques du Cleiss). Par contre, vous devez présenter le ''certificado de registro de cidadao da uniao europeia'' pour être enregistré à Saude (avec en plus du fameux E121/S1)

Cela n'empêche donc pas d'avoir une assurance santé privé qui ne concernera que des actes effectués dans des établissements privés affiliés à la compagnie qui vous assure et en parallèle être enregistré à Saude (ce qui ne coute que le ticket modérateur en cas d'actes faits dans le public mais ce n'est pas obligatoire)

Clt

Clt

En principe ce n'est pas obligatoire, mais que ferez vous en cas d'intervention urgente où vous devrez faire appel à l'INEM pour l'ambulance et l'hopital public en cas d'infarctus, AVC, et autres maladies pour lesquels aucune clinique  privee n'est équipé et qui vous renvoye automatiquement à l'hopital public  ?

Quid des payements des factures de l'hopital public, la CEAM ?? ( c'est interdit si vous résidez)

Quid des remboursements ?


Inscrivez vous au service de santé public , dans n'importe quel pays de l'UE, c'est peut être pas obligatoire, mais c'est sûrement indispensable

Bonjour,

c'est ce que dit "domirauch" dans son post !!

Il faut s'inscrire à la sécurité sociale portugaise et ensuite se faire inscrire au centre de saude de son domicile...
L'hôpital public est "gratuit" ou presque pour l'assuré ! .....mais la sécurité sociale portugaise adressera à son homologue française une facture annuelle sur le coût des dépenses faites pour un individu (centre de saude, hôpital public, pharmacie,...).

Par contre quand vous êtes en "urgence" à l'hôpital public et qu'une opération ne peut pas être faite faute de salles d'opérations disponibles et/ou de chirurgiens disponibles....que faites vous si vous devez attendre 5 ou 10 jours  ???  (c'est un cas concret...)
(quand on sait que l’alitement prolongé peut entraîner des complications dans les mois qui suivent ??)

La solution est de choisir un hôpital privé qui fera cette opération dans les meilleurs délais, mais le coût est beaucoup plus élevé....puisque l'hôpital public est "gratuit"....et donc mieux vaut avoir aussi une assurance qui puisse couvrir "ce risque".....

Nul n'est à l'abri d'une chute et d'une fracture....qui vous empêche de revenir dans votre pays....

Cdlt,

Serge

Attendre 5 ou 10 jours pour une urgence grave dans les hopitaux publics , cela n.' existe pas.
Je repete , urgence grave.
Par contre que la clinique privee doive recourir a l' hopital public, faute d' equipement adequat, cela se produit tous les jours

miradoro66 :
scisdt31 :
stendal :


En principe ce n'est pas obligatoire, mais que ferez vous en cas d'intervention urgente où vous devrez faire appel à l'INEM pour l'ambulance et l'hopital public en cas d'infarctus, AVC, et autres maladies pour lesquels aucune clinique  privee n'est équipé et qui vous renvoye automatiquement à l'hopital public  ?

Quid des payements des factures de l'hopital public, la CEAM ?? ( c'est interdit si vous résidez)

Quid des remboursements ?


Inscrivez vous au service de santé public , dans n'importe quel pays de l'UE, c'est peut être pas obligatoire, mais c'est sûrement indispensable

Bonjour,

c'est ce que dit "domirauch" dans son post !!

Il faut s'inscrire à la sécurité sociale portugaise et ensuite se faire inscrire au centre de saude de son domicile...
L'hôpital public est "gratuit" ou presque pour l'assuré ! .....mais la sécurité sociale portugaise adressera à son homologue française une facture annuelle sur le coût des dépenses faites pour un individu (centre de saude, hôpital public, pharmacie,...).

Par contre quand vous êtes en "urgence" à l'hôpital public et qu'une opération ne peut pas être faite faute de salles d'opérations disponibles et/ou de chirurgiens disponibles....que faites vous si vous devez attendre 5 ou 10 jours  ???  (c'est un cas concret...)
(quand on sait que l’alitement prolongé peut entraîner des complications dans les mois qui suivent ??)

La solution est de choisir un hôpital privé qui fera cette opération dans les meilleurs délais, mais le coût est beaucoup plus élevé....puisque l'hôpital public est "gratuit"....et donc mieux vaut avoir aussi une assurance qui puisse couvrir "ce risque".....

Nul n'est à l'abri d'une chute et d'une fracture....qui vous empêche de revenir dans votre pays....

Cdlt,

Serge

Attendre 5 ou 10 jours pour une urgence grave dans les hopitaux publics , cela n.' existe pas.
Je repete , urgence grave.
Par contre que la clinique privee doive recourir a l' hopital public, faute d' equipement adequat, cela se produit tous les jours

Avant d'affirmer de façon aussi péremptoire que d'habitude que des faits ne sont pas exacts , tenez donc compte de l'expérience des autres. Ce que dit Serge est tout à fait exact et nous sommes plusieurs à l'avoir vécu à ses cotés.
Au Portugal, compte tenu de la crise et des baisses de dotations d'état, les soins publics ne vont pas en s'améliorant, malheureusement, et ce qui souffre d'abord, comme d'habitude et dans tous les pays, ce sont les urgences et les interventions chirurgicales. D'ou l'intérêt d'avoir une couverture santé la plus adaptée possible à son âge, ses pathologies, ses risques et ses moyens.
Bien cordialement

Bonjour à tous,

Nous sommes tous d'accord.  Je n'ai jamais dit qu'il ne fallait pas s'inscrire à la SS Portugaise. J'ai simplement dit que c'était un droit, qu'il n'y avait pas d'obligation et que chacun pouvait faire les démarches. L'assurance privée au Portugal est choisie par pas mal de personnes de la classe moyenne au Portugal, c'est qu'il doit y avoir des raisons..

Il suffit de lire ce qui est écrit sans faire d'interprétations, ni plus, ni moins

Clt

http://barlavento.pt/destaque/consultas … a-polemica

Doit-on en rire ou en pleurer?

:cheers:

,,, c'est bien triste de travailler dans ces conditions ,,,
je les plaint de tout mon cœur :(

chatonetgrchat :

,,, c'est bien triste de travailler dans ces conditions ,,,
je les plaint de tout mon cœur :(

Je plains surtout les patients et conforte mon idée et opinions diverses, sur les conditions de santé au Portugal, qui s'avère vraiment être au niveau du tiers monde ou même pire.

RE-
Je vais pas faire l’apôtre du diable car c'est pas mon rôle mais pour un pays qui à 5 millions et demi d'actifs dont 20% précaires et avoir un système public de santé aussi performant cela est l'exemple de beaucoup de rigueur et d’abnégation.
Il faut pas oublier que le SNS sauve des milliers de vies tous les jours! Quand les plafonds des assurances privées sont épuisés les bénéficiaires se tournent vers le public!  Par ailleurs le SNS à des centres de recherches uniques au monde et reconnus mondialement.

Après, évidement tout n'est pas parfait et le manque d'effectifs est un souci important avec d'autres...

Bien à vous,

Bonjour à Tous,

Je suis assez d'accord avec Alfonso. Il faut savoir aussi relativiser. On peut toujours trouver des exemples de personnes qui ont rencontré de sérieux problèmes dans le privé ou dans le public dans un pays Européen. Tout n'est pas parfait avec Saude mais la qualité du corps médical Portugais est reconnue et nombreux sont ceux qui partent exercer en Angleterre ou ailleurs du fait que les salaires dans la profession au Portugal sont très bas. Certains restent tout de même !!. Le traitement d'urgence fonctionne encore assez bien au Portugal selon les analyses d'organismes indépendants. Certes la France serait vers le 10 ième rang en Europe et le Portugal au 20 ième. Il faudrait voir tout de même avec précision les critères appréciés..

Nous avons nos problèmes en France. Il suffit d’essayer d'avoir un RV chez un ophtalmo avec un délai raisonnable. C'est pratiquement mission impossible et il faut bien souvent attendre plusieurs mois. Il m'a été impossible également d'avoir un RV avant un mois dans le privé comme dans le public pour faire un IRM de genou (je précise tentatives dans deux villes moyennes de l'est de la France en en Paca). certes ce n'était pas urgent, il s'agissait d'un genou mais la douleur est là tout de même et la lésion a bien été confirmée par la suite. 

Les cliniques privées en France se gavent avec les interventions banales et normales en focalisant souvent sur le confort post opératoire. Mais quand une opération tourne mal, ils évacuent immédiatement le patient au CHU du coin ou dans le premier hôpital de l'assistance publique.

C'est un vaste débat. 

Clt

Bonjour,

je suis tout a fait d'accord avec vos opinions....car concernant les systèmes de santé des divers pays européens, nul n'est à l'abri de "critiques"...

On peut voir les "migrations européennes" vers des hôpitaux français réputés pour des greffes...car dans leurs pays il y a trop d'attente....

Je voulais juste insister un peu sur le fait qu'entre le "public" portugais qui soigne les cas les plus graves (AVC, infractus, ...) et "ceux moins graves", il y a parfois des choix à faire....

Et dans ce cas là, mieux vaut être couvert par une assurance privée qui pourra le cas échéant vous permettre de choisir le lieu de votre opération....sans que cela vous coûte beaucoup d'argent.

Alors effectivement, on ne meurt pas à cause d'une fracture "non réduite" dans l'immédiat, mais on peut en mourir quelques mois plus tard à cause d'un alitement prolongé qui engendre d'autres problèmes secondaires....et pour une personne âgée, mieux vaut être "sur pieds" le plus tôt possible....

Bonne santé à tous !!
Cdlt,
Serge

Allez un peu d'huile sur le feu, connait on le taux de mortalité dans les hôpitaux publics et dans le secteur privé pour une pathologie identique ? Avec ces éléments on pourra librement se prononcer sur lequel des deux secteurs choisir.
RV

Nouvelle discussion

Assurance santé expatrié Algarve

Conseils pour bien choisir votre assurance santé en Algarve.

Déménagement en Algarve

Conseils pour préparer votre déménagement en Algarve

Assurance voyage Algarve

Conseils pour bien choisir votre assurance voyage en Algarve